International

Ali Larijani : les Etats-Unis devraient changer leurs mentalités et chercher à corriger leurs erreurs



Jeudi 3 Juillet 2008

 Ali Larijani : les Etats-Unis devraient changer leurs mentalités et chercher à corriger leurs erreurs
Le président du parlement iranien a déclaré que les Etats-Unis vont devoir faire face à des situations extrêmes dans la région, leur conseillant de changer leurs mentalités et de corriger leurs idées fausses si ils souhaitent réellement changer la situation au Moyen-Orient.

Ali Larijani a lancé cette mise en garde le jour anniversaire de la création de la chaîne de télévision Presse TV, à l'Institut international des Etudes Politiques du ministère iranien des Affaires étrangères, s'adressant aux Américains, il a déclaré « vous pouvez changer la situation de la région, mais naturellement pas en ayant recours à une politique du passé, mais en regardant la région d’un œil nouveau et en appliquant de nouvelles règles. »

Il a réitéré que «le langage de la carotte et du bâton dépassé et qu’il s’agit d’avoir désormais une vision plus réaliste de la région. »

Le président du parlement iranien a ajouté, « nous sommes persuadés que vous pouvez réussir si vous adoptez une politique de dialogue, mais de dialogues sincères et pas superficiels et en suivant des règles ».


Ali Larijani a averti que «l’Iran ne veut pas que la région souffre davantage qu’elle n’a souffert, et naturellement, il ne souhaite ni opprimé quiconque ni être opprimé par quiconque ».


Ali Larijani a rappelé que « jusqu'ici les Etats-Unis ont subi des revers et des échecs et qu’il vaudrait mieux désormais qu’ils entrent dans un jeu gagnant gagnant, dans ce cas les deux pays pourraient y trouver leur compte, et la paix et la stabilité pourraient régner dans cette région du monde. »

Il a affirmé que l'Iran cherche sérieusement l’instauration de la paix, de la stabilité, et une coexistence pacifique dans la région, réitérant que de « telles relations ne peuvent être établies dans la région dans le cadre d’une relation maître-esclave, à la manière dont les Américains le souhaitent comme on peut le voir dans le cadre d’un accord de sécurité avec l'Irak, que les dignitaires chiites et sunnites ont rejeté. »

Il a conclu son propos en conseillant aux Américains, « de ne pas chercher à résoudre leurs problèmes en continuant à créer des problèmes à l'Iran puisque les Iraniens n'ont jamais chercher quant à eux, à engendrer des problèmes à d'autres. »


Jeudi 3 Juillet 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires