Néolibéralisme et conséquences

Algérie: Faut-il prêter au FMI ?


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 9 Septembre 2018 - 03:10 La frivolité de la Valeur, ce cochon de Picasso


Le fonds monétaire international (FMI) a officiellement sollicité le soutien de l’Algérie au «renforcement de ses capacités de prêt» ou plus prosaïquement, l’aider à financer d’autres pays en crise. C’est le ministre des Finances M. Karim Djoudi qui en a fait l’annonce aujourd’hui. «La demande a été faite par le FMI à l’Algérie en tant que pays doté d’excédents financiers pour accroître les ressources de l’institution de Bretton Woods afin de lui permettre d’accorder des prêts aux pays qui en ont besoin».


Khidr Omar
Mardi 24 Avril 2012

Algérie: Faut-il prêter au FMI ?
Notre grand argentier qui a affiché un ton plutôt fier en annonçant la (mauvaise) nouvelle en marge de la réunion du FMI et de la Banque mondiale à Washington, n’a pas jugé utile de donner une réponse claire de l’Algérie à cette demande. Il s’est contenté de souligner que l’Algérie allait «étudier et évaluer les conditions dans lesquelles cette demande sera proposée dans les détails».

Pour Karim Djoudi l’Algérie «a besoin de savoir si le FMI envisage de réaliser cette opération de renforcement de ses capacités financières à partir de demandes de prêts ou de dépôts rémunérés, ainsi que le rendement qu’il compte proposer». Le ministre précise que «c’est à partir de ces conditions que nous donnerons la réponse. Pour le moment, nous ne disposons pas encore des éléments relatifs aux conditions de cette initiative propose par le FMI».

Mais tout en restant dans le vague et attendant les considérations techniques liées au retour sur investissements de cette l’opération, le ministre des finances a en réalité signifié un niet diplomatique au fond monétaire international.

Le oui, mais de l’Algérie

Il a en effet souligné que la gestion «prudente» des réserves algériennes de change qui culminent à 182,2 milliards de dollars repose sur trois critères à savoir : la préservation de la valeur du capital, la couverture contre les risques de change par le maintien notamment d’un portefeuille diversifié, et leurs liquidités, c’est-à-dire qu’elles peuvent être retirées à tout moment».

En d’autres termes, si l’offre de prêt du FMI ne satisfait pas à ces exigences prudentielles, le gouvernement algérien va sans doute opposer une fin de non recevoir. Pour autant, Karim Djoudi a annoncé que l’Algérie fera connaître sa position à cette demande avant la prochaine assemblée annuelle du FMI et de la Banque mondiale, prévue en octobre à Tokyo.

Mais au-delà de ces exigences somme toutes techniques, l’Algérie a de sérieux motifs pour ne pas prêter de l’argent au FMI. Ces motifs sont à chercher sur le terrain diplomatique ou plus précisément géopolitique. Le fond monétaire international veut en effet emprunter chez les pays riche comme l’Algérie, pour renflouer les caisses vides de certains parmis les pays occidentaux dont les économies ont été foudroyées par la crise.

Les milliards de dollars algériens qui font saliver d’envie

Mais pire encore, les milliards de dollars qui seront récoltés auprès des pays débordant de liquidités comme l’Algérie va servir aussi et surtout à financer le «printemps arabe» et les autres opérations de déstabilisation de certains pays de la région MENA et de l’Afrique. De fait, les réserves de change algériennes seraient donc mises à contribution pour financer des opérations diplomatiquement impopulaires pour le gouvernement et le peuple algérien.

Cet argent pourrait même aider à financer les dissidences dans certains pays voire même la poursuite de la colonisation sauvage en Palestine. La quête du FMI est donc loin d’être une solidarité humanitaire pour quelques peuples affamés d’Afrique et d’ailleurs.

Tête de pont du capitalisme international, et chantre de la dérégulation, le FMI reste une institution redoutable dont les intérêts sont à des années lumière des intérêt des pays émergents comme l’Algérie. Passons sur le fait que la valeur de la rémunération de tels prêts est quasiment anecdotique par rapport à l’usage qui serait fait de cet argent. Signe que le FMI n’est qu’un club de riche, le G20 s’est engagé vendredi à Washington à lui accorder plus de 430 milliards de dollars de ressources supplémentaires.

Un fonds dont ces pays les plus riches au monde en tireront les principaux dividendes. Mais le matelas de devises amassé par l’Algérie qui lui permet de ne pas être à la merci des créanciers comme en 1994 avec le plan d’ajustement structurel que l’on sait, fait saliver d’envie. Dans son dernier rapport publié samedi, le FMI a estimé que l’Algérie clôturerait l’année 2012 avec des réserves de change officielles de 205,2 milliards de dollars. Une mauvaise publicité qui en dit long sur les desseins de ceux qui dictent les conduites à tenir dans cette institution.


Mardi 24 Avril 2012


Commentaires

1.Posté par gjingis le 24/04/2012 01:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un coup!
Ca va nous conduire á l'effondrement totale qui sera suivi d une guerre civile interminable , c est ceque je vois dans le cas ou l Algerie ira dans ce sens .. 205 miliards pour 36 milions d habitants dans un pays aussi immense comme l Algerie c est pas dutout grand chose
sans parler de la situation économique de ces pretendu pays sous l appareil respiratoire dans une salle intensive
en instance de leur debrancher les cables .
apres tout c est une grande responsabilité de s aventurier avec le temps de chien actuel
je trouve bizarre tout ca ...attention
et pourquoi ne pas mettre en marche la planche á billet ? ou s adresser directement a l arabie saoudite , la chine, la russie ...enfin ce n est pas le metier de tout le monde mais c est clair comme l eau de roche

2.Posté par amel le 24/04/2012 08:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

d'accord avec vous Ggingis, que le FMI fasse l'aumône auprès de ses larbins qataris et saoudien, l'Algérie a besoin de son pognon car les populations vivent le cauchemar de la misère: pauvreté, chômage, sous-développement à tous les niveau

3.Posté par observateur le 24/04/2012 08:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'algerie a été l'un des pays du monde ayant le plus bénéficié des prèts du FMI et surtout des programmes de dévelloppement industriel de la Banque Mondiale . grace à ces prèts Elle a pu devellopper son industrie pétrolière et gazièce re qui lui permet aujourdhui de cumuler de colossale réserve de devise dont bien entendu le Peuple Algérien ne profite qu'au compte goutte . Quand il s'agit aujourdhui de rendre le coup de main qu'on a recu il n'y a plus personne ... ce qui ne m'étonne qu'a moitié ....

4.Posté par sabra 13 le 24/04/2012 08:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en Algérie le smic est très bas les gens ont du mal a boucler les fins de mois, et l'Algérie prête ? non mais c'est quoi cette histoire, c(est mettre le feu aux poudres,
allez boutef augmente les salaires des algériens crée des emploi, pour que tes concitoyens ne se jettent pas à la mer pour essayer de rejoindre l'europe pour pouvoir toucher le RMI ou RSA ou je ne sais quoi d'autre,
puisqu'on est riche faisons nous aussi un RSA pour nos pauvres

5.Posté par Michel le 24/04/2012 10:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

que le monde est petit,le FMI a besoin d'un pret de l'Algerie? que c'est ridicule,le mensonge caché commence à se voir au grand jour,les pays riches le sont avec l'argent des pays dit pauvres,gel des avoirs, guerres d'occupations changements de régimes coups d'état,tout ceci pour détourner l'argent du pauvre,je sais une chose au vu des faits et actes que les pays riches posent, leurs dirigeants sont nés avant la honte et n'ont d'humain que leur carapace, combien de pays le FMI a mis en faillite avec les ajustements structurels? où est l'argent de Mobutu? où sont les avoirs libyens gelés? Le maître du monde a besoin des fonds? Pour financer l'invasion de la syrie? de l'Iran? ou l'algerie après avoir eu le pret? Ce qui fera qu'à la fin vous ne remboursez rien,certaines banques occidentales et americaines sont restées avec les fonds que la libye a placé chez eux et qu'ils ont perdu. Une chose est sur c'est que le monde évolue, vous les puissants de ce monde croyez être des dieux vous ne voyez pas votre décadence et c'est irreversible, "la force constitue parfois un handicap''.

6.Posté par Sankara le 24/04/2012 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

non!!!!

7.Posté par gjingis le 24/04/2012 12:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

2.Posté par amel le 24/04/2012 08:07

l'Algérie a besoin de son pognon car les populations vivent le cauchemar de la misère: pauvreté, chômage, sous-développement à tous les niveau
....................................................
c est ca , les algeriens le sauront rapidement , et c est le descente en enfer .. et voila bonjour la guerre .. c est le piege tendu par le fmi lui meme , branche sioniste ...

j ai l impression que quelques chose ne tourne pas au rond á Alger . Bouteflika ne peut il reagir!! ?atteint de la maladie de yacer arafat apparemment de faible intensité .??. sa maladie est bizarre en tout cas ... comme celle de chavez aussi..des questions se posent ....

le systeme capitaliste est mort je vous invite a consulter la video .
et chacun tire sa conclusion

8.Posté par Nenuphar le 24/04/2012 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ poste 3 par observateur le 24/04/2012 08:12

Vous êtes d'une totale mauvaise fois.

Lorsque l'Algérie a eu recours au FMI, en vertu de sa participation audit fonds, ce dernier avait exigé d'elle de telles conditions qu'elles ont débouchées sur la "décennie noire" et ce recours n'avait nullement pour objectif de développer quoi que ce soit mais de rembourser des intérêts sur des capitaux empruntés aux fameux club de Rome ou encore club de Paris regroupant des prêteurs usuriers occidentaux.

Et qui plus est, ce recours au FMI avait eu lieu lorsque le cours du pétrole était à des niveaux très bas pour permettre toutes les dépenses d'un pays tel que l'Algérie.

Qui plus est enfin, je ne vois pas l'intérêt de votre commentaire surtout que vous n'êtes assurément pas l'adjoint de de Lagarde mais je soupçonne votre origine qui vous fait dire des inepties coutumières des sujets auxquels vous appartenez.

9.Posté par Goeland le 24/04/2012 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Algérie: Faut-il prêter au FMI ?
C'est la blague du siècle
@gjingis
Je vous assure que le pays est à la dérive je vous le jure et qu'il n'y à personne à bord
ils sont ivres de pétrole

10.Posté par Nenuphar le 24/04/2012 16:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ poste 9.

Et on doit prendre cotre "assurance" pour argent comptant.

Dommage que Alter Info ne tolère pas de ma part des critiques étayées auquel cas, je vous aurai donné la réplique autrement que par la première phrase.

Que voulez vous, ici comme d'ailleurs sur la plupart des sites, des nouveaux colons, des ennemis et autres harkis, ont plus de liberté de parole, souvent pour dénigrer gratuitement, que ceux qui, avec le recul nécessaire, savent faire la part des choses sans pour autant être des partisans de quoi ou de qui que ce soit.

11.Posté par Note de service le 24/04/2012 16:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

non.

12.Posté par gjingis le 24/04/2012 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

9.Posté par Goeland le 24/04/2012 14:47

salam frere ,

il y a beaucoup de chose a dire certe mais on est malheuresement miné de l exterieur et de l interieur par des vendus sangsues . maintenant ils ont la clef de sidna souleimane

on ne peut rien dire , le printemps arabe prefabriqué mélangé aux islamistes berberistes made in sionistan est lá
et les vautours attendent que ca pour venir nous aider pour nous embarquer tous dans le titanic et malheuresement grace aux vendu de la nation .

c'est une équation a resoudre pour chacun de nous pour s en sortir sain et sauf .il faut se concentrer et ne pas jeter l épange .

pour le fmi , les miliads sont une propreité de l état donc du peuple et non privé .il faut qu ils le sachent .
et ne pas jouer au feu !!

13.Posté par dremmane le 24/04/2012 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le FMI est une organisation mafieuse et criminelle patronnée par les USA et leurs aliés . les algeriens doivent savoir que la guerre civile qui a couté la vie a 200 000 algeriens etait en partie organisée par cette institution .Il faut se rappeller de Camdecuss et le chantage menacant qu' il proferait aux dirigeants algeriens . Pour participer a cette banque des etats riches ,il faut formuler les memes exigeances que les chinois et les russes parceque , eux , en savent beaucoup sur le systeme de l' arnaque avec lequel fonctionne cet organisation . En exemple ; l' arabie seoudite a plus d' argent dans ce fond que le canada ou l' australie , mais malheureusement elle n' a pas autant d' importance du point de vue du nombre de voix dans les votes de grandes decisions . Les USA possedent 18 % des votes , et les seoudiens a peine 4 %. Apparement , DSK voulait changer la structure du systeme , il a meme proposait de remplacer le dollar par un panier de devise ,il a aussi plaidait pour l' annulation totale de la dette Greque , il se retrouve avec des affaires de culs a n' en pas finir ...Le FMI prete au depart a 4% et seulement deux années apres le taux passe a 24 % , les fonds vautours rachetent les dettes des pays , le ( PAS ) politique d' ajustement structurel imposé a certains etats n' est rien d'autre que du grignotage dans la souveraineté des etats . Le FMI c'est le porte parole financier du systeme liberal libre echangiste ......

14.Posté par Saber le 24/04/2012 18:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

12.Posté par gjingis le 24/04/2012 17:02
" pour le fmi , les miliads sont une propreité de l état donc du peuple et non privé .il faut qu ils le sachent .
et ne pas jouer au feu !! "

Salem à toi frère et à tout le monde,

Justement, le gouvernement algérien n'a pas à assister aux funérailles du FMI s'il représente l’État algérien si non dans le cas contraire, il se comportera comme un consulat de l'empire oligarchique à l'image de l'empire romain avant sa chute et l'argent du peuple ne doit pas servir à un enterrement de luxe.

15.Posté par gjingis le 24/04/2012 20:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salam frere saber et a vous tous
l Algerie est sans doute sous influence et pression imperiale , elle doit se soumettre au dictat oligarchique et payer
sans conditions comme le sous officier militaire . la preuve est justifiée par le smig et la valeur du dinar dévaluée par la bande criminelle financiere ..
pourquoi ne pas se mettre au serieux ,au boulot au lieu de changer que des cravates et vivre dans les nuages du prestige .

comme il disait feu boumedienne rahimahou allah . elgharamiat

je vous laisse visioner la video suivante ..d un pays frappé en plein fouet par l oligarchie. hongrie apres les audi ils fabriques déja les mercedes un exemple a suivre

16.Posté par gjingis le 24/04/2012 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

13.Posté par dremmane le 24/04/2012 17:37

salam a toi aussi ,

tres bien vu

17.Posté par Mohamed le 07/07/2012 14:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Observateur, j’ai adoré la phrase « Quand il s'agit aujourdhui de rendre le coup de main qu'on a recu il n'y a plus personne ... ce qui ne m'étonne qu'a moitié .... ». Et en réponse à cette arrogante déclaration de ta part j’aimerais juste remettre les choses dans leurs contextes. Admettons que l’Algérie a profiter de prêts de la part de ce club du G20, crois tu que c’était en toute humanité avec aucun intérêt ??? NON, NON, elle a au passage bien profité pour chaque dollars prêté, le club en a tiré un dividende très conséquent !! La dette et les GROS intérêts ayant été remboursé, l’obligation de rendre la pareille dans des conditions à faible retour n’est pas un bon investissement et de surcroit en connaissant parfaitement la destination de ces fonds, diplomatiquement parlant! Autrement dit, si toi Observateur tu fais un prêt à la banque pour développer ton entreprise et que tu rembourses rubis sur l’ongle ta dette intérêt compris, tu te sens obligé de placer les gains que réalise ton entreprise dans une banque qui te proposes, d’une, un taux plus faible qu’ailleurs et de deux pour aller prêter à ton concurrent qui finira par te saper ton labeur! En fait, il n’y a que les masochistes qui aiment le bâton pour se faire battre et l’Algérie réagit comme un grande puissance qu’elle est aujourd’hui et c’est tout à son honneur! On pourra malgré tout critiquer la ré-injertion faible de cette manne financière dans l’économie locale, mais comme on dit petit à petit l’oiseau fait son nid et c’est pas aux occidentaux impérialistes de dicter sa conduite à un pays qui a souffert de 130 années de colonisations. L’Algérie n’a pas perdu la mémoire!! Les conseilleurs ne sont pas les payeurs !A bon entendeur !

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires