MONDE

Algérie: 34 otages tués dans les frappes (médias)


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 13:06 Le trio de l’apocalypse



Jeudi 17 Janvier 2013

Algérie: 34 otages tués dans les frappes (médias)
Au moins 34 otages et 15 terroristes ont été tués jeudi lors de l'attaque menée par des hélicoptères de combat algériens contre l'immeuble d'habitation du site de BP-Sonatrach, dans le sud de l'Algérie, où une vingtaine de terroristes détenaient 41 étrangers, rapporte la presse mauritanienne.
Plus tôt dans la journée, l'agence Reuters avait annoncé que 25 otages étrangers avaient été libérés.
Mardi matin, une vingtaine de terroristes arrivés à bord de trois véhicules tout-terrain ont attaqué des employés du site gazier situé à 100 kilomètres de la frontière libyenne. Après avoir fait irruption dans l'enceinte du site, les commandos ont occupé une partie d'un bâtiment d'habitation où ils détiennent, selon différentes sources, entre 20 et 41 otages occidentaux, dont des Français, des Américains, des Britanniques, des Norvégiens et des Japonais. Selon les médias, les otages algériens ont été relâchés.
Le ministère algérien de l'Intérieur a annoncé mercredi que l'attaque des terroristes contre la base pétrolière s'était soldée par le décès d'un ressortissant étranger, probablement un Britannique. Six personnes (deux techniciens étrangers, deux gendarmes et deux agents de sécurité) ont été blessées.
Les informations sur les revendications des terroristes, qui ont menacé jeudi de faire exploser le site en cas d'assaut par l'armée algérienne, divergent. Les uns affirment qu'ils réclament la libération d'une centaine d'islamistes incarcérés dans les prisons algériennes. Selon d'autres données, ils exigent l'arrêt immédiat de l'intervention française au Mali. D'après l'une des versions, cette prise d'otage est une réaction au feu vert donné par Alger au survol de son territoire par l'aviation française.

http://fr.rian.ru


Jeudi 17 Janvier 2013


Commentaires

1.Posté par Arounia le 17/01/2013 15:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo aux autorités Algérienne sur le fond... car au moins elles, elles agissent, et font ce qu'elles peuvent.

Les pseudos moujahidins réfléchiront avant de recommencer leurs méfaits sur le territoire Algérien.

2.Posté par AS le 17/01/2013 16:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

qui te dit que les agents francais etaient encore sur les lieux ??? et seuls les seconds couteaux et jeunes manipules restaient sur les lieux...

pourquoi la france n'est pas expulsee d'algerie alors que tout le monde reconnait que c'est une operation francaise ? pourquoi les avions et drones peuvent survoler l'Algerie?

pourquoi sacrifier les otages egalement? le but est d'aider la France a avoir des soutiens financiers et l'armee algerienne est impliquee dans un conflit qui la depasse puisqu'elle sert de chaire a canon pour la france

la ca devient tres clair pour les analystes serieux...


3.Posté par yanis58 le 17/01/2013 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu'est ce que vous pouvez être Naïf point de doute, Bel Mokhtar, contrebandier, “islamiste” et agent double et un Agent du DRS Cela veux dire que l'Affaire de la Prise d'otage d'AQMI Mokhtar Belmokhtar en Algérie et une Manipulation du DRS-AQMI et du Pouvoir Harkis DAF de la France -Afrique afin de justifié face à l'opinion publique l'Alignement du Pouvoir Harkis DAF d'Alger sur leur Maîtres Sioniste Français et US ;)

4.Posté par ab le 17/01/2013 16:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

AS l'Algérie n'a rien d'indépendante. Le pouvoir algérien se prépare à devoir contrer une vague d'insurrection et à massacrer la population comme il a l'habitude de le faire. A la moindre incartade, ils lâcheront tout ce qu'ils ont parce que leur survie en tant que barbares arriérés en dépend. C'est la seule chose à retenir des évènements.

Ceux qui ont réalisés l'opération savaient pertinemment comment réagiraient les barbares et ils savaient que c'était une mission sans retour. Ça ne vous arrive jamais de méditer et de réfléchir?

Tu crois que les idolâtres français et algériens ne sont pas dans le même bateau? Tu te trompes

Arounia, les "pseudo" selon qui? Toi? Les pouvoirs en place? La France? Tu crois que ces gens vont dire " c'est bon on a mater les musulmans et pour leur apprendre à ne plus se rebeller on a fait un carnage", ils détruisent et assassinent et disent c'est les islamistes (une autre façon de dire les "musulmans" mais juste assez ambiguë pour semer le doute chez les faibles).

Si ceux que tu insultes ne se battent pas qui va le faire? Toi? Pourquoi le ferais-tu? Essaies juste de changer ta façon de t'habiller pour voir.

5.Posté par Wahrani le 17/01/2013 16:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@as
Tu penses que c'est tres simple de degager la france???t'as pense aux algeriens qui vivent en france???
C'est une affaire complexe , jai remarque que meme toi avec tes sources tu te meles les pinceaux (le pouvoir algerien est avec la france ou avec les americains??? Si on suit ta grille de lecture )

6.Posté par ab le 17/01/2013 16:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Yanis58 toi qui n'est pas naïf tu vas nous expliquer pourquoi ton opinion publique tolère encore et toujours ce pouvoir harki...

7.Posté par yanis58 le 17/01/2013 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ab, @Wahrani, et Arounia, non le peuple Algérien dans sa Majorité ne soutien pas ce Pouvoir Harkis DAF Mafieux et Criminelle, mais tout moyen de protestation est verrouillé sans parler de la Propagande lisez ça et instruisez vous !

«Nous avons laissé 140.000 harkis infiltrés dans les rangs de l’ALN ! »

La stratégie d’infiltration du FLN par De Gaulle et la DST :

Roger Wybot, patron de la DST, explique la stratégie d’infiltration et la méthode qu’il a utilisée contre le FLN.

8.Posté par setamir le 17/01/2013 18:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Beaucoup d'ignorants parmi les commentateurs ne connaissent ni les tenants ni les aboutissants de ce qui se déroule. Ils rabâchent, ce qu'on leur a inculqué, tels des perroquets, ce qu'ils admettent être la vérité; surtout lorsque cela pousse à la déstabilisation ou le dénigrement de l'Algérie qui ne les comptent même pas! Et puis, ils ne se rendent même pas compte qu'ils se contredisent dans 2 commentaires sous le même article.

Ils se focalisent maintenant sur l'autorisation donnée par l'Algérie aux avions français de survoler le territoire en le rabâchant comme cause de la prise d'otage tout en soutenant dans d'autres "post" que cette prise d'otage est un coup monté par les "services algériens" en l’occurrence la DRS. On ne comprend pas quelle logique admet que la DRS engage ses éléments pour une prise d'otage pour lancer ensuite d'autres pour les éliminer! L'assaut est donné par des commandos dépêchés de Biskra appuyés d'une unité du GIS (groupe d'intervention spéciale) qui est sous la coupe de la DRS justement....Passons et laissons les dans leur marécage!

Ce que l’on connait ne représente que 10% de la réalité. Le reste c’est de la spéculation et de la désinformation. Cela prouve aussi, si c’est le cas avec cette autorisation, que l’Algérie ne soutient pas les terroristes; c’est donc un mensonge de dire que tout n'est que complots des « services algériens » . Les terroristes ici nous les avons exterminés par milliers pendant que la France les soutient en Syrie et en Libye tout en payant des rançons. La voilà dans la merde contre ceux qu’elle a armée en Libye. Elle veut que l’on fasse « sa » guerre à « ses » terroristes par procuration. Elle a trouvé en la Cedeao un « allié » pour lui faire sa guerre. La chair à canon seront des africains les chefs seront des français. Ce sont eux qui donneront les ordres.

Alors que l’Algérie s’emploie depuis des années à combattre les terroristes de l’Aqmi elle verrait, toutefois, d’un bon œil la France s’en occuper enfin après les avoir soutenus.

L'Algérie restera à les combattre sans concession, mais seule !! Vous comprenez un peu pourquoi les laisser passer de temps à autres?

Il y a une autre donne d’importance:
Ces « terroristes » que la France veut combattre au Mali sont pas tous « terroristes »; il y a ceux qui combattent pour leur Droits et dignité contre Bamako ( ce sont les Touaregs). Il faut faire la part des choses et surtout ne pas se tromper de cibles.
L’Algérie avait trouvé un terrain d’entente entre les Touaregs et Bamako mais la France l’a….. saboté carrément.

Même sous des oripeaux élogieux d’aider pour « l’intégrité territoriale » du Mali la France met dans le même sac les Touaregs elle veut faire d’une pierre deux coups.
L’Algérie ne laissera jamais d’où son refus de s’impliquer dans cette aventure. Si les Touaregs sont visées ce sera fini pour la France. C’est des dizaines de milliers de Touaregs qui entrerons dans la bataille.
Mme Clinton lors de sa visite a bien saisi l’enjeu et compris la position de l’Algérie.

9.Posté par yassine le 17/01/2013 19:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@setamir
Entièrement d'accord avec toi et j'affirme que ceux qui on fait le coup viennent de Libye cherché le pilote.

10.Posté par setamir le 17/01/2013 19:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je rappel mon commentaire d'hier avec un rajout
_______

Vous aller voir que les algériens ne discutent pas avec les terroristes:

Le suicide ou la reddition !! Quelque soit le prix! C’est les occidentaux qui discutent et paient les rançons. Avec ce principe aucun terroriste ne s’y aventurera s’il est certain de mourir. Cela peut couter cher au début, mais cela enlève toute tentation avenir. Nous ne sommes plus à 100 morts près!

Nous allons voir la position de la France sur cette prise d’otage.

Nous verrons s’ils viennent au Mali pour casser du terroriste ou pour autre chose!!

——-

J’ajoute que s’il y a encore dans le monde des prises d’otages c’est parce que l’on satisfait toujours leurs revendications!!!
Ils n’en feront jamais plus s’ils sont sûr qu’ils n’obtiendront jamais rien par ce moyen. quel que soit le prix.
L’Algérie les connait bien mieux que tous par son expérience. Pourquoi n’y a-t-il pas de prise d’otage en Algérie ou très très peu? C’est parce qu’ils savent que non seulement ils n’obtiendront rien mais sont certains qu’ils mourront s’ils ne se livre pas.

Pourquoi cette fois-ci ?

Réponse très simple. C’est parce qu’ils étaient sûr qu’ils y aura de fortes pressions internationales sur l’Algérie pour céder à leurs revendications s’ils prenaient en otage des étrangers. Leur objectif n’est pas le retrait de la France du Mali du tout, mais les 100 de leurs prisonniers en Algérie. Comme l’occident s’en fout de leur libération pourvu qu’ils restent chez eux s’il faut sauver un seul des leurs, alors la tentation de le faire par cette prise d’otage était forte.

Ils ont mal jugé l’entêtement des algériens sur cette question d’otages

On a tous remarqué que les terroristes ont changé de tactique lorqu’ils se sont aperçus que l’Algérie était intraitable sur cette question: Ils réclament le dialogue, la mise en garde contre un assaut et les moyens pour fuir.

Selon notre expérience, ils sont condamnés à mort ou s’ils ont un peu de chance et « d’intelligence » ils réclament des garanties pour leur reddition

11.Posté par Introspection le 17/01/2013 19:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A en croire les dernieres nouvelles, la plupart des preneurs d'otages seraient FRANCAIS et ANGLAIS.

Ca expliquerait qu'il y ait eu autant de morts parmis les "otages" occidenteaux, tout simplement parceque beaucoup d'entre eux n'étaient pas des otages, les forces spéciales algeriennes en donnant l'assaut ont juste zigouiller les hommes armés et ont du constater apres coup qu'il s'agissait en fait d'occidenteaux.

Les agences de presse françaises ont commencé à faire passer le pilule progressivement en disant que ces occidenteaux armés étaient des partisant de la "résistance" Malienne.

La question est de savoir si ces occidenteaux étaient vraiment des partisans(le fait qu'il ne s'en soit pas pris au Algeriens semble aller dans ce sens) ou si il s'agit d'une opération menée par les français dans le but de rallier l'opinion publique occidentale à leur projet d'invasion du Mali.

12.Posté par grolandais le 17/01/2013 19:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout ceci est de la manipulation. Ca vise à créer une instabilité pour faire venir les criminels de l'OTAN.

13.Posté par gjingis le 17/01/2013 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

12.Posté par grolandais le 17/01/2013 19:48 | Alerter

Tout ceci est de la manipulation. Ca vise à créer une instabilité pour faire venir les criminels de l'OTAN.
......................................................................................
point á la ligne .

je reprend .
celui qui est allé cherché le serpent .l a ramené á la maison qui a grandi par la suite il fera son boulot
maintenant .
et ainsi sera la fin de l histoire d une dynastie c ad la belle vie finito !!

14.Posté par yassir attalia le 17/01/2013 20:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ceux qui critiquent sont de quel pays qu'on rigole un peu lol ?! Allez vous n'allez pas me dire vous êtes nord-coréens, venezueliens ou russes...

Alors vous n'avez aucune leçon d'indépendance à donner aux algériens qui eux font ce qu'ils veulent chez eux !!! Quel pays se serait permi de ne pas prevenir les USA, la GB dans une telle opération.

Si l'algérie était "sioniste" lol, elle aurait jamais donné l'assault conformément à ce que voulaient les USA ou la France ou la GB...
Alors soyez cohérents. Et donnez le nom de vos pays collaborateurs qu'on rigole un peu. LOL!!!

Jaloux que l'Algérie reste un Pays à part... Et énervé d'être des sujets de Pays vassaux !

15.Posté par yassir attalia le 17/01/2013 20:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand au survole de drones c'est à la demande des algériens pour savoir ce qui se passe et avoir du renseignement.

16.Posté par yanis58 le 17/01/2013 20:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bandes de Naïf le DRS et et la DGSE ont toujours travailler en semble pour la création de faux islamistes, l'Algérie n'a jamais été indépendante pauvres incultes, nous sommes gouverné par des harkis DAF de la Françe Afrique !

Les GIA sont une création des services de sécurité algériens

Mohamed Samraoui, ex-officier de la Sécurité militaire algérienne, refugié depuis Allemagne, raconte comment les généraux ont manipulé les Groupes islamiques armés pour asseoir leur pouvoir.

Né en 1953, ingénieur en biochimie, Mohammed Samraoui s'est engagé dans l'armée algérienne à 21 ans avant d'être recruté par la Sécurité militaire, la police politique du régime. De mars 1990 à juillet 1992, il est le numéro 2 de la direction du contre-espionnage, où il émet des réserves sur la manière dont est menée la lutte antiterroriste. En septembre 1992, il est muté à l'ambassade d'Algérie en Allemagne, où il sera responsable de la Sécurité militaire jusqu'à ce qu'il déserte, en février 1996. Depuis, il demeure en Allemagne où il a obtenu le statut de réfugié politique. Il vient de publier son témoignage sur la sale guerre, Chronique des années de sang (Denoël).

Comment un colonel de la Sécurité militaire (SM), les services secrets algériens, en vient-il à déserter et à être le premier officier supérieur à témoigner à visage découvert sur la sale guerre?
Pour les mêmes raisons qui m'avaient amené à m'engager dans l'armée en 1974 avant d'être recruté dans la SM : servir le pays. La SM était puissante, on voulait construire un grand pays, prospère et démocratique et on expliquait à l'étudiant en biochimie très bien noté que j'étais que l'Algérie avait besoin de gens comme moi... Dix-huit ans après, j'ai participé en 1992 au coup d'Etat qui a destitué le président Chadli, à l'annulation du processus électoral et à la lutte contre les réseaux du terrorisme intégriste, parce que j'étais convaincu que l'intégrisme était une menace pour le pays. Et que je n'étais pas prêt à accepter une Algérie à l'iranienne ou à la talibane. On pensait «sauver l’Algérie»en luttant contre des gens qui mettaient en cause les fondements de l'Etat républicain, on a été trompés. La suite des événements m'a convaincu que je participais surtout à la sauvegarde des intérêts d'une oligarchie qui imposait son diktat parle mensonge et la destruction. A l'origine, la menace pour le pouvoir n'était pas les islamistes, mais les forces démocratiques. C'est pour les contrer qu'on a encouragé le FIS à devenir un parti politique à partir de 1988-1989. Puis, dès le début 1991, on a poussé à la radicalisation des islamistes extrémistes pour discréditer le FIS, alors qu'on aurait pu les neutraliser. Or il n'y avait alors ni arrêt du processus électoral, ni terrorisme. La direction du contre-espionnage infiltrait des franges extrémistes et recrutait des «radicaux» pour en faire des émirs de quartier. La direction de la sécurité de l'armée créait des réseaux islamistes prônant la violence en utilisant des militaires ayant prétendument déserté.

Comment avez-vous réagi?
A partir de 1992, j'ai manifesté plusieurs fois mon désaccord avec la manière dont était menée la lutte antiterroriste. Mais c'est en 1995 que j'ai décidé de rompre avec ce système. La goutte qui a fait déborder le vase, c'est quand le général Smaïl Lamari (le numéro 2 de la SM et mon supérieur hiérarchique) m'a demandé à Bonn d'organiser la liquidation physique de deux islamistes algériens réfugiés en Allemagne. Il voulait, disait-il, «clouer le bec à ces salauds qui mettent l'Algérie à feu et à sang et nous empêchent d'obtenir plus de soutien international». Je lui ai répondu que l'Allé magne n'était pas la France et que, en cas de pépin, il ne trouverait ni Pasqua ni Pandraud pour nous aider. Quelques mois plus tard, je désertais.

Quand avez-vous été convaincu qu'il ne s'agissait plus seulement de manipuler les groupes radicaux pour mieux les contrôler?
Début 1992, le DRS (Département du renseignement et de la sécurité, l'appellation de la SM depuis 1990, ndlr) a tout fait pour que ces groupes se multiplient : arrestations tous azimuts, torture systématique ... L'idée de nos chefs était de les fédérer pour produire une violence contrôlée et maîtrisable. Il s'agissait de justifier a posteriori l'annulation des élections et de terroriser la société civile pour la forcer» se ranger derrière l'armée. Après le coup d'Etat, une liste noire de personnalités civiles menacées de mort a d'ailleurs été fabriquée sur ordre de Smaïl et attribuée aux islamistes. Ca a marché:de nombreux intellectuels se croyant menacés de mort deviendront des partisans acharnés du tout-sécuritaire. Mais, dès le deuxième trimestre 1992, ce travail a abouti au chaos. Il exigeait un secret absolu, donc des officiers sûrs, et une parfaite coordination entre les services du DRS chargés de contrôler ces groupes. Or, à cause du cloisonnement, les agents de différents services se faisaient la guerre. Il devenait impossible de distinguer entre agents retournés et agents doubles. Sur le terrain, on ne savait plus qui était qui. Des responsables militaires, dont le colonel Tartag, me demandaient souvent de relâcher tel individu arrêté car il travaillait avec eux. Ayant carte blanche. Les forces de sécurité sont par ailleurs allées si loin dans la sauvagerie qu'elles ont poussé des milliers déjeunes à monter au maquis. C'était une politique suicidaire pour le pays.

Le DRS a-t-il une responsabilité dans la création des GIA (Groupes islamiques armés)?
Il ne s'agit pas de responsabilité, car j'affirme - et j'en ai été témoin - que le DRS en est le concepteur. Ces groupes ont été dotés de véhicules militaires, de moyens de télécommunications, sans oublier les communiqués que rédigeaient des officiers du DRS, les casemates construites parles militaires lors de la mise en place des futurs maquis. Cette stratégie répondait au «plan d'action» du général Nezzar, concocté par les généraux Belkheir, Touati et Taright et exécuté par les chefs du DRS avec la bénédiction du général Mohammed Lamari (Le chef d'état-major, ndlr). C'est au cours d'une deuxième phase, entre 1993 et 1994, que les GlA made in DRS se sont multipliés pour terroriser la population et liquider dans une guerre féroce tous les groupes armés qui restaient plus ou moins autonomes. Les émirs qui siégeaient dans les casernes de Ben-Aknoun ou de Blida n'avaient aucun mal à recruter de jeunes chômeurs naïfs et révoltés par la répression. Mais, jusque-là, le GIA n'était pas complètement contrôlé par les services. Cela a changé après l'arrivée de Djamel Zitouni à la tête du GIA, fin 1994. Car Zitouni avait été «recruté» début 1993 dans un camp du Sud où il était détenu. Une troisième phase de la guerre a commencé mi-1996. Les généraux ont continué à utiliser la violence des GIA et des milices pour asseoir leur pouvoir par la terreur et pour gérer leurs conflits. C'est la période des massacres.

Vous étiez alors à Bonn, loin du terrain...
J'ai vécu personnellement plusieurs situations qui donnent un aperçu de la nature des relations entre islamistes et certains cadres du DRS. Je me suis ainsi occupé de l'organisation El-Hidjra oua Attakfir (Exil et Rédemption), une sorte de secte d'une centaine d'adeptes au discours très virulent. Mes services y avaient identifié les frères Boudchiche, qui imposaient leur loi aux habitants des quartiers populaires de l'Algérois. Ils ont arrêté l'un d'eux, fiché «islamiste dangereux» en plein état de siège en juin 1991. Quarante-huit heures après son arrestation, je suis prévenu que Boudchiche appelait à l'émeute à Bordj El-Kiffan. J'ai pensé que c'était impossible. Puis j'ai vérifié. «On l'a remis sur le circuit», m'a répondu le directeur du centre de détention. Autre exemple: en juillet 1994, pendant mon congé annuel, je suis allé au CPMI (centre militaire d'investigation) de Ben-Aknoun où le lieutenant-colonel Tartag m'a appris qu'il avait constitué, début 1992, une unité de commandos chargée d'exécuter les suspects et de terroriser les familles d'islamistes dans les quartiers considérés comme leurs fiefs.

A vous écouter, la violence islamiste n'a pas existé...
Je n'ai jamais dit cela, mais je mets en cause les chefs de l'armée qui manipulent la violence. Je dis seulement que la réalité de cette guerre est bien plus complexe que ne le laissent entendre les analyses manichéennes opposant militaires républicains et fanatiques islamistes et faisant l'impasse sur le peuple algérien. A mes yeux, généraux et dirigeants du FIS sont d'ailleurs coresponsables de notre drame. Des groupes islamistes radicaux tout à fait autonomes ont commis des atrocités. Mais une grande partie des assassinats et des massacres attribués aux islamistes depuis 1992 - et plus encore depuis 1997 - est l'œuvre directe ou indirecte d'homme qui relevaient organiquement des structures de sécurité. Manipulés ou non, les auteurs de ces crimes restent des criminels et devront un jour être jugés. Une réconciliation ne pourra donc être envisagée qu'après le rétablissement de la vérité et le jugement des assassins, qu'ils soient islamistes ou militaires.
Des survivants de massacres ont pourtant souvent reconnu des islamistes...
Le DRS a inclus de vrais islamistes dans les groupes des forces combinées chargés de ces opérations. Lors des massacres, les habitants des premières maisons étaient volontairement épargnés pour permettre aux survivants de dire qu'ils avaient reconnu des islamistes. Tout cela peut paraître invraisemblable. Sauf à savoir que, dès l'indépendance, le pouvoir réel a été confisqué par une poignée d'officiers - souvent formés par le KGB -qui feront de la désinformation et de la manipulation des armes essentielles pour gérer leurs conflits et contrôler la société. Les «décideurs» d'aujourd'hui ne font que pousser à l'extrême ces méthodes apprises de leurs aînés.

Pourquoi de jeunes officiers n'ont-ils pas réagi?
Dès janvier 1992, le haut commandement a cherché des prétextes pour éliminer tous les officiers présentant un profil d'islamiste ou manifestant des sympathies islamistes. Ils étaient mis à l'écart, arrêtés mais aussi liquidés. De nombreux officiers honnêtes qui refusaient de s'impliquer dans cette aventure ont aussi été mystérieusement assassinés. Je n'en citerai que deux d'une trop longue liste : le commandant Djaber, assassiné fin mars 1992, et le général Saïdi Fodhil, mort en juin 1996 dans un très étrange «accident de la circulation» à Ouargla. Il s'était opposé à l’usage de napalm, à partir de l993,dans les montagnes difficiles d'accès.

Comment des officiers ont-ils pu aller aussi loin dans la violence?
La méthode des généraux était simple : les compromettre au maximum en les impliquant chaque jour plus dans les exactions de façon à ne plus sortir de l'engrenage de la violence. Ce conditionnement, associé à la marginalisation ou l'élimination des officiers réfractaires, a permis de fabriquer de véritables monstres qui ont entraîné derrière eux des cohortes de militaires et de policiers transformés en tortionnaires. Ce n'est pas tout : les cadres du DRS infiltrés dans les groupes risquaient leur vie s'ils étaient démasqués. Du coup, beaucoup d'entre eux étaient obligés de jouer à fond leur rôle de «terroristes».,Une fois le pas franchi, il leur était pratiquement impossible de faire marche arrière. C'est aussi ce qui explique que tant d'officiers et de sous-officiers se soient drogués. La corruption a été tout aussi décisive car elle a amené des officiers à considérer la défense du régime comme celle de leurs propres intérêts. Cette corruption n'est d'ailleurs pas la manifestations d’un dysfonctionnement de l’Etat, elle est au cœur même d'un système qui, par la cooptation, multiplie les affidés.

Vous affirmez que la SM constitue une puissance en France et que les généraux ont utilisé les GIA contre Paris pour obtenir son soutien...
L'étroitesse des liens, pour ne pas dire la connivence, entre la SM et la DST française est connue. Smail Lamari est l'homme clé de ce «partenariat». Je peux en témoigner à mon niveau: quand j'étais en poste à Bonn, je voyageais en France sans visa il suffisait que mon alter ego de la SM à Paris annonce mon arrivée pour que la police de l'air et des frontières me délivre à l'aéroport un sauf-conduit que je restituais à l’issue de mon séjour. Et toute trace de mon passage sur le sol français disparaissait.

La SM est-elle impliquée dans les attentats de 1995enFrance?
Au-delà de toutes les analyses, il y a un fait incontournable: dès lors qu'Ali Touchent est présenté comme un élément central des attentats, l'implication de la SM ne fait aucun doute. Car Touchent était un agent du DRS chargé d'infiltrer les groupes de soutien aux islamistes à l'étranger, et les Français le savaient Mais la DST aveuglée par ses relations avec le DRS, n'a probablement pas soupçonné que ses homologues algériens étaient prêts à aller aussi loin. Toute la question c'est de savoir si la France a la volonté de rechercher la vérité et de remonter aux commanditaires. Or, apparemment, les autorités françaises sont satisfaites d'avoir arrêté et condamné Boualem Bensaïd, un simple lampiste qui pensait travailler pour le GIA sans se douter qu'il agissait pour le compte du DRS. »

17.Posté par Rabbinpoter le 17/01/2013 21:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

yanis58
je ne lis jamais ces balivernes ton commentaire ? je me suis arreté à la troisième ligne .Pourquoi que ce ne serait pas un agent double sioniste , ou autre qui discrédite l'algérie ? Comment , le drs tuerait la vache à lait (gaz) par un de ses agent belle moche tar ?du n'importe quoi ...

18.Posté par HAMENI Nassim le 17/01/2013 21:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@yanis58
je ne sais pas si tu connais bien le colonel samraoui, mais si c'est le cas j'aimerai bien le rappeler concernant sa première enquête militaire dans les années 80 dans une caserne au bords de la mer, à l'instant elle est juste à une centaine de mettre de moi, pour l'avoir bien mené B.A le principal accusé, avait fait venir par mutation officiel un colonel depuis Oran pour lui infliger 15 jour d'arrêt ensuite samraoui à été muté.
Mais dieu est seul décideur, en 1997, B.Ali à fini en prison pour 3 ans et pour les mêmes accusations, avec les mêmes élément d'enquête mais totalement une autre affaire déclenché dans le civil cette fois. c'est à dire 10 ans après. tu lui diras alors que B.Ali a perdu toute ces boulangeries et toutes ces relations et il essaye de refaire sa vie depuis zéro....
samraoui n'a pas vu son enquête aboutir, du fait de la corruption qui régnait, dieu la fait aboutir autrement, certainement caar samraoui est très honnête alors!

19.Posté par nibras le 17/01/2013 21:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salamou 3alikoum à tous et à toutes,

Musulman Algérien et Patriote à 500% mais pas plus que mes frères et sœurs, je le dis ]bHaut et Fort l'islamisme n'a jamais était et ne sera jamais L'ISLAMb[ tout comme l'Algérie n'a jamais était et ne sera jamais francaise, et advienne que pourra.

20.Posté par nibras le 17/01/2013 21:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un autre petit rappel important les sionistes ont recruté une armée de blogueurs en 2009 pour contrer les site web anti-sioniste et propagé leur mensonges.Et les journaleux francais doivent maintenant passé un stage en se qui est appeler israél , alors méfier vous de certains commentateurs plus que de certains blogs.

http://www.haaretz.com/print-edition/news/israel-recruits-army-of-bloggers-to-combat-anti-zionist-web-sites-1.268393

http://www.intal.be/fr/blogs/roland/lautre-guerre-disrael


21.Posté par Rabbinpoter le 18/01/2013 01:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la nuit , souvent sur alterinfo viennent des sionistes mais il ne reste pas longtemps , il passe à la chasse d'eau . .allez du balai!

22.Posté par AS le 18/01/2013 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les algeriens ont des milliards pourquoi ils dependent de cochons sionistes et de leurs infos alors qu'ils viennent pour leur voler leur richesses?

comme prevu les francais ont survecu a l'operation... par contre les japonais, norvegiens et anglais et americains sont morts en masse.

c'est une operation francaise qui a echoue et qui a beneficie de l'aide d'elements du DRS pro-francais qui s opposent maintenant ouvertement a tewfik et tartag du fait de leurs connivences avec l'africom...
cqfd

23.Posté par ab le 18/01/2013 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les lâches qui aiment trop la vie sur terre sont exaspérants de bêtises. Pourquoi vous tenez tant que ça à défendre les idolâtres. Il n'y a aucune différence entre les idolâtres quelques soient leurs origines c'est la même chose et même combat.

D'ailleurs les Setamir et autre nationalistes primitifs oublient dans leur équation une chose simple: c'est vous qui avez peur de la mort.

Vos maitres idolâtres américains, anglais, sionistes et français ne s'emploient-ils pas depuis des lustres à massacrer tous ceux qui refusent d'abdiquer? Les vauriens nationalistes peuvent sortir l'artillerie lourde, on en attend pas moins de ces immondes. 20000 soldats pour 40 moudjahidin, mais qu'ils sont puissants les trouillards.

24.Posté par BD le 18/01/2013 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ab

tu parles des armées arabes .....lol
à plusieurs ,ils n'ont pas pu defaire le petit israel ,voilà la realité..
en algerie ,maroc ,tunisie ...n'ont jamais gagné leur independance ,loin de là ..il y a eu un compromis en placant les traitres à la tete de ces pays qui ont recu chacun une feuille de route ...

les moujahidines sont la fierté du monde musulman actuel mais beaucoup ne le savent pas ..
une poignée de mujahidines font transpirer toutes les chancelleries du monde occidentale..

25.Posté par Abdelaziz le 19/01/2013 20:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je voulais simplement féliciter setamir franchement ça fait plaisir de savoir qu'il y a encore des personnes qui ne gobent pas toute la propagande\désinformation de la tv francaise

26.Posté par Abdelaziz le 19/01/2013 21:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L''assaut de l''armée Algérienne a surpris tous les occidentaux, l''Algérie un pays pas comme les autres pas besoin de consulter ou demander l''accord des autres pays pour agir et combattre contre les terro. Mais LOL aux jaloux !!!

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires