International

Alaeddin Boroujerdi : l’ouverture d’une commission d’enquête sur le 11 septembre ne pourrait qu’être bénéfique aux Etats-Unis



Lundi 27 Septembre 2010

Alaeddin Boroujerdi : l’ouverture d’une commission d’enquête sur le 11 septembre ne pourrait qu’être bénéfique aux Etats-Unis
Un membre éminent du Parlement iranien a estimé dimanche que l’ouverture d’une commission d’enquête sur les événements du 11 septembre ne pourrait qu’être bénéfique aux États-Unis.
Il réagissait à la récente proposition du président Mahmoud Ahmadinejad présentée dans son discours devant l'Assemblée générale des Nations Unies, le 23 Septembre.

Le président iranien a suggéré l’ouverture d'une commission d'enquête pour enquêter sur les événements du 11 septembre, faisant valoir que certains membres du gouvernement des États-Unis pourraient être impliqués dans les attentats terroristes.

«Si les Etats-Unis empêche la formation de la commission d'enquête, cela renforcerait l'hypothèse selon laquelle les États-Unis et les sionistes sont impliqués dans cet événement tragique, a a affirmé au journaliste de l’Irna, le président de la commission de la sécurité nationale et de la politique étrangère du parlement iranien, Alaeddin Boroujerdi.

Il a ajouté que les sionistes ont été les principaux suspects des attentats terroristes dès les premiers jours après les attentats du 11 septembre, tous les sionistes ayant quitté les tours jumelles peu avant les attentats.

Alaeddin Boroujerid a souligné que cette proposition d’ouverture d’une commission d’enquête constitue une étape majeure permettant de faire toute la lumière sur les zones d’ ombres sur les événements du 11 septembre.

« Il faut mener, suffisamment, d’enquêtes et de recherches sur divers évènements qui se produisent dans le monde, surtout des évènements qui influent, considérablement, sur l’opinion publique pour pouvoir prendre des décisions importantes et appropriées sur des questions internationales » a déclaré hier à l’Irna le pote parole du ministère iranien des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast.

«Après le 11 septembre qui a abouti à des expéditions militaires contre l’Afghanistan et l’Irak, l’opinion publique internationale s’attendait à ce que les Américains présentent leurs arguments et preuves, et qu’ils expliquent les détails de cet évènement » a conclu le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

Selon le président iranien, une autre théorie veut que "certains éléments au sein du gouvernement américain ont orchestré les attentats".

Il a une nouvelle fois évoqué ce sujet vendredi en déclarant au cours d'une conférence de presse que le contexte entourant ces attentats était "suspect".

Le 23 septembre 2010, le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a appelé l’Assemblée générale des Nations Unies à constituer cette commission d’enquête. Il a également annoncé la convocation d’une conférence mondiale contre le terrorisme, en marge de laquelle se tiendra à Téhéran la conférence Axis for Peace 2011.




Lundi 27 Septembre 2010


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires