International

Akbar Hashemi Rafsanjani :Téhéran et Riyad peuvent jouer un rôle clé dans les conflits régionaux



Jeudi 12 Juin 2008

Akbar Hashemi Rafsanjani :Téhéran et Riyad peuvent jouer un rôle clé dans les conflits régionaux
Le président du Conseil de Discernement de la République Islamique d’Iran a déclaré mercredi que l'Iran et l’Arabie Saoudite peuvent jouer un rôle pour résoudre les conflits.

Selon le correspondant de l’IRNA à Riyad, l'ayatollah Akbar Hashemi Rafsanjani a fait cette déclaration à la fin de sa visite en Arabie Saoudite et dans le cadre d’un deuxième entretien avec le roi Abdullah d’Arabie Saoudite.


Il a ajouté que «Téhéran est déterminé à renforcer ses relations le niveau de ses coopérations avec Riyad».


Une conférence internationale regroupant des érudits religieux et des représentants de plus de 50 pays musulmans s'est ouverte mercredi dans la ville sainte de la Mecque, dans le but de discuter des défis que doit relever le monde islamique.


Le monde islamique fait face à des défis sévères multiples, tels que les tensions a indiqué le roi Abdullah d'Arabie saoudite lors de la conférence de trois jours.


La conférence vise à présenter le monde islamique comme "une voix de justice, des valeurs et de l'humanité" et "une voix de coexistence et de dialogue juste et rationnel", a expliqué le roi Abdullah.


Il a aussi appelé tous les Musulmans dans le monde à se fortifier par la voie du dialogue.


Cette conférence est aussi le premier pas en réponse à l'initiative lancée par le roi Aboudllah d'organiser une conférence entre les différentes religions et civilisations du monde, a indiqué Aboudllah bin Abdoulmohsen Al-Turki, secrétaire général de la Ligue du monde islamique.


L'ayatollah Akbar Hashemi Rafsanjani lors de sa réunion avec le monarque saoudien, en présence du ministre saoudien des Affaires étrangères a salué l’initiative du roi d’Arabie Saoudite et l’attention particulière apportée à la résolution des problèmes des pèlerins iraniens dans leur déplacement sur les deux tombes les plus saintes de l'Islam.


Il a souhaité que ces efforts se poursuivent afin de renforcer l'unité des disciples et fidèles de diverses écoles de pensée islamique.


Il a proposé d’adopter des stratégies appropriées permettant davantage de consultations parmi les hauts dignitaires religieux des deux pays, destiné à contrecarrer certains mouvements extrémistes existant des deux côtés, soulignant «cette nécessité» .


L'ayatollah Hashemi Rafsanjani a ajouté que « le royaume saoudien et la République Islamique d'Iran sont deux principaux pays islamiques dans la région et les intérêts du monde islamique et de la région exigent l’élargissement des coopérations religieuses et politiques bilatérales».


Le roi d’Arabie Saoudite déplore les politiques américaines envers l'Iran

Le roi Abdallah d'Arabie saoudite a reçu l'ancien président iranien Akbar Hachémi Rafsandjani à La Mecque, où s’est ouverte mercredi une conférence islamique internationale sur le dialogue inter-religieux.

Lors de cette rencontre avec le président du conseil du Discernement, l'Ajatollah Akbar Hashemi Rafsanjani, le roi d’Arabie Saoudite a déploré la politique américaine envers l'Iran, rappelant qu’à maintes reprises son pays s’était insurgé contre cette approche erronée.


Lors de leur entretien suivi d'un dîner mardi soir à La Mecque, premier lieu saint de l'islam, les deux hommes ont procédé à "un échange de vues" sur la conférence islamique de trois jours, convoquée à l'initiative du souverain saoudien en vue d'un dialogue inter-religieux.


Ce forum entend définir le cadre du dialogue que le roi Abdallah avait en mars proposé d'organiser entre l'islam, le christianisme et le judaïsme, dans une tentative de lutter contre l’islamophobie ambiante en occident.


Evoquant le rôle essentiel de la République Islamique d’Iran dans la région et le monde, il a déclaré que l'Arabie Saoudite est disposée à renforcer ses relations bilatérales dans tous les domaines.


Il a exprimé l'espoir que les deux pays pourraient oeuvrer pour contrecarrer les pensées extrémistes anéantissant l'unité musulmane.


L’ayatollah Akbar Rafsandjani est arrivé en Arabie Saoudite le 2 juin pour assister à une conférence islamique internationale sur le dialogue inter-religieux à laquelle quelques 500 dignitaires musulmans de plus de 50 pays assisteront.




Jeudi 12 Juin 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires