Coup de gueule

Air penché


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 29 Juillet 2016 - 14:18 Le Père Hamel était musulman!



Abdellatif Belhirch
Vendredi 8 Avril 2016

Air penché
Un air penché

De passage dans ce monde, nos bisaïeuls ont laissé des grottes à peinture et des cailloux message pour l'épigraphie. Ne serait-il pas aimable de compulser aussi les écrits de quelques écrivains inconnus. C'est juste génial ! D'aucuns de ces bels esprits, sans être célèbres, n'étaient pas mauvais auteurs. Ces bons bougres n'avaient pas seulement lumière sur les propres inclinations des décisionnaires, qui dédaignaient promouvoir les nouveautés parus sous la rubrique inconnu du bataillon. C'est ce qu'il m'a échu personnellement. Force est de constater que je plaidais pour les gens de la partie. Et pendant que j'attirais la bienveillance des sentiments, je développais, également pour la gouverne d'un opinion sensible, au mélange de justesse et d'inintelligence, un sujet de plainte me concernant. Je n'ai pas toujours le bon biais pourtant cela se comprend. Un littérateur inventif qui proteste de rebuffade l'écouterait certes les partisans inconditionnels de la nouveauté. Sans être prolixe, j'ai envoyé le texte d'un génial scénario à quidam, quidam et quidam. Malgré que les scènes peignent des événements tragiques réels, même si la matière du récit permettait la fabrication d'un film à grand spectacle, cette belle pièce n'a pas trouvé encore d'amateur. Hep! Hep! Messieurs du cinéma national. Oups! pardon pour cette exclamation révélatrice. Le budget du tournage n'est pas celui d'un blockbuster. La valeur filmique intrinsèque de cette production réaliserait certainement des plus-values importantes. Et c'est évident parce que l'œuvre constituait un film à thèse et l'accroche sans faute serait les dramatiques scènes d'hooliganisme que connurent successivement nos stades, ces derniers temps.
Voila ci-dessus le contenu de la lettre de motivation que j'ai adressée, jointe à une copie de l'œuvre, à quelques société de production cinématographique du pays.

"L’action et l‘intrigue, dans cette œuvre, composent une chronique destinée à illustrer par la bande un principe salutaire. Sur ce, je prends sur moi de vous expliquer gravement que le sujet de l’histoire est pas mal intéressant. L’épilogue du récit est sans commune mesure. C’est une sorte de feed-back correctif susceptible de changer en mieux le comportement incivil d’un public qui regarde un match de football. Par suite de cette indication significative, j’argumente du tissu des accidents qui se produisent de temps à autre. Les esprits survoltés ne s’arrêtent toujours pas de s’enthousiasmer et de perdre la tête. Après tout, je vous laisse à penser que les gens cassent, démolissent et s’entretuent. Il est le propre d’un homme de bon sens dans ce cas de s’indigner de ce hooliganisme dévastateur. Par une fuite en avant, il est donc de première nécessité d’associer le septième art à l’idée de plier les déprédateurs à une nouvelle discipline morale édifiante."

 


Vendredi 8 Avril 2016


Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires