Néolibéralisme et conséquences

Afrique du sud : la police tue trente-quatre mineurs en grève


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 11 Décembre 2018 - 02:00 AMLO : « Privatiser, c’est du vol »



Résistance
Lundi 20 Août 2012

Afrique du sud : la police tue trente-quatre mineurs en grève
L'Afrique du Sud était sous le choc hier du pire massacre jamais survenu dans une opération policière depuis la chute de l'apartheid en 1994, avec la mort de trente-quatre mineurs grévistes jeudi à la mine Lonmin de Marikana (100 km de Johannesburg). Des violences liées à un conflit social y avaient déjà fait dix morts dimanche (12 août, NDLR).

La mine qui est la troisième productrice mondiale de platine, menace de licenciement les quelque 3.000 travailleurs en grève s’ils ne reprennent pas le travail au plus tôt. Les revendications portent sur le salaire des mineurs, qui est actuellement de l’ordre de 400 euros mensuels. Le syndicat AMCU (Association of Mineworkers and Construction Union) réclame qu’il soit triplé.

Après la rupture des négociations, un chef de file de l'AMCU a juré au mégaphone: « on ne bougera pas, et si nécessaire, nous sommes prêts à mourir ».

Les mineurs vivent dans des structures adjacentes à la mine, sans eau courante : « nous sommes exploités, et ni le gouvernement, ni les syndicats ne nous sont venus à nous en aide. Les sociétés minières font de juteux profits grâce à notre travail ; en échange de quoi, elles ne nous rétribuent quasiment rien ».

Le communiqué en date du 15 août (soit après les premiers affrontements qui avaient fait dix morts) du parti au pouvoir, le Congrès national africain (ou ANC en anglais, pour African National Congress), est tout simplement stupéfiant. On peut lire : « l’ANC se félicite de la police sud-africaine (le SAPS) et de l’armée (SANDF) pour leur intervention rapide et le déploiement d’environ 3.000 policiers lourdement armés (sic) dans et autour de l’enceinte de la mine. La présence policière a en effet supprimé les tensions et nous sommes ravis que le calme soit revenu. Nous demandons à la police que les coupables responsables de ces meurtres soient arrêtés ».

Rappelons, pour la pette histoire, que le Congrès national africain est membre de plein droit de l’Internationale socialiste. À bon entendeur, salut !

Capitaine Martin

http://www.resistance-politique.fr/article-afrique-du-sud-la-police-tue-trente-quatre-mineurs-en-greve-109208803.html


Lundi 20 Août 2012


Commentaires

1.Posté par do le 26/08/2012 20:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lecture complémentaire intéressante : http://bernardlugan.blogspot.fr/2012/08/afrique-du-sud-un-massacre-qui-met-en.html

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires