Politique Nationale/Internationale

Afrique : Gilets Jaunes depuis 150 ans ?


Dans la même rubrique:
< >


Olivier Mukuna
Mardi 19 Février 2019

Interview de Aminata Dramane Traoré, en direct le 22/01/2019 à 14h

- Thinkerview : Quand le gouvernement italien, récemment, dit que la France est responsable de ce qui se passe en Afrique...

- Aminata Traoré : "Je n'ai pas beaucoup de respect pour ce gouvernement mais il n'a pas tort. Il n'a pas tort... et je crois qu'il touche du doigt là où ça fait mal. Bon, ce n'est pas le dirigeant d'extrême-droite qui l'a dit... Toujours est-il que l'extrême-droitisation des opinions résulte de la falsification de l'Histoire. Le récit, l'analyse des causes des flux migratoires découle d'un tissus de mensonges [...]

- Thinkerview : Un changement de paradigme est difficile pour les pays européens parce que si on arrête - permettez-moi l'expression - d'exploiter l'Afrique, ce sont des points de croissance en moins pour les pays occidentaux...

- Aminata Traoré : C'est clair ! Les Autorités françaises s'offusquent de ce qu'a dit le dirigeant italien à propos de l'Afrique mais, moi, je l'ai d'abord lu sous la plume de Barbarès ; un économiste de droite qui reconnaît que la France ne serait rien dans la mondialisation sans l'Afrique. C'est ça qui doit être clair pour tout le monde ! Mais j'ai un mal fou à faire admettre à mes concitoyens et aux Africains, d'une manière générale, que, si mondialisation il y a, l'Afrique est d'abord le dindon de la farce...

-Thinkerview : Elle n'y croit pas à "la mondialisation heureuse" ?

- Aminata Traoré : Je crois que l'Afrique a envie de croire à "la mondialisation heureuse". Pourtant, j'ai entendu Alain Minc, le théoricien de ce concept, dire dans une émission : "Il n'y aura pas de séance de rattrapage" pour les perdants. Je considère que nous sommes des perdants dans l'état actuel des choses. Mais c'est pas cette histoire qu'on nous raconte. On continue de nous faire croire que les problèmes peuvent être surmontés, qu'il suffit pour le Continent [africain] d'être plus 'attractif' : 'l'investissement étranger, la bonne gouvernance, surtout des élections régulières et bien organisées'. Mais quand je me mets à l'écoute des gilets jaunes, je me dis [...] si le modèle de développement, à l'oeuvre sous nos yeux, imposé, dans le cadre de la coopération bilatérale, multilatérale et internationale, si c'était dans cette direction qu'il fallait aller : la France n'aurait pas eu ce casse-tête des gilets jaunes. Cela veut dire qu'il y a un énorme problème avec le modèle [de développement] et nous, nous devons nous poser les bonnes questions. Sauf que ces questions ne sont pas 'recevables' [...]

- Thinkerview : Bernard-Henry Lévy, c'est pas votre copain ?

- Aminata Traoré (geste de mépris de la tête, sans le Tchiiiip) : Pardon, on passe à autre chose !"

(Aminata Traoré, Thinkerview, 22 janvier 2019 - à partir de 07 min 55')

Transcription : Olivier Mukuna





Lundi 18 Février 2019


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires