MONDE

Afrique : Bientôt le retour dans les fers.


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 18 Août 2018 - 21:00 Le Complot se dessine !


A voir l'évolution de l'histoire du monde, il ne serait ni idiot ni inutile de se poser la question de savoir si, un jour plus ou moins lointain, les Africains ne risquent pas de se retrouver razziés, capturés, les pieds et mains mis dans les fers. La réponse est oui, ce risque existe. Il est bel et bien possible que l'esclavage nous retombe dessus. Ceci pour plusieurs raisons:


Komla KPOGLI
Jeudi 20 Janvier 2011

Afrique : Bientôt le retour dans les fers.
Komla KPOGLI
19 janvier 2011
Web: http://lajuda.blogspot.com



A voir l'évolution de l'histoire du monde, il ne serait ni idiot ni inutile
de se poser la question de savoir si, un jour plus ou moins lointain, les
Africains ne risquent pas de se retrouver razziés, capturés, les pieds et
mains mis dans les fers. La réponse est oui, ce risque existe. Il est bel et
bien possible que l'esclavage nous retombe dessus. Ceci pour plusieurs raisons:


N’a-t-on pas ôté les chaînes des mains et des pieds de notre peuple pour
mieux les lui visser à la racine de la tête ? Des chaînes connues aux temps
de l'esclavage, on est passé aux chaînes mentales et psychologiques. Notre
peuple est si dangereusement abruti et aliéné qu'il n'arrive pas depuis ces
temps-là à percevoir le monde au travers de son propre prisme. C'est donc en
toute logique qu’en majorité les africains ne comprennent pas le monde, ni
son fonctionnement et ses différentes institutions, véritables
attrape-nigauds, mis en place pour les tondre avec leur propre consentement
précautionneusement vicié en amont. Les soi-disant institutions
internationales, l'aide internationale, les ONGs... sont toutes des instruments
faisant partie de la boîte à outils occidentale construite pour ses besoins et
non pour ceux des nations auxquelles elles semblent en apparence s’adresser.
Or, malgré l’évidence, nombreux sont ces africains qui jugent nécessaire la
sollicitation de ces funestes organismes. Dès que leurs représentants, à des
fins propagandistes, annoncent de l'aide, des prêts, des dons de matériels ou
tel ou tel soutien, des Africains vont jusqu'à applaudir et danser. C’est
là qu’on voit que notre peuple, psychologiquement atteint, n'est pas à
l'abri.

Ensuite, notre peuple croit que le monde a changé. La réalité factuelle
montre qu'il a peut-être changé pour les autres qui ne cessent justement de
perfectionner leurs aptitudes à conserver leur emprise sur d'autres peuples.
Mais, combien sont-ils ces Africains à continuer de clamer que les temps ont
radicalement changé et qu'il n'est plus possible par exemple pour les autres
de retrouver la force de nous enchaîner à nouveau. Cette façon de penser
confirme la vulnérabilité inquiétante de notre peuple qui, globalement,
oublie qu’il faut surtout compter sur le renforcement de ses propres
capacités et la confection de ses outils d'autodéfense, et s'en remet
religieusement plutôt au bon sens et au sophisme philosophico-moral des autres.
Cette assurance à toute épreuve en les autres ne peut qu'exposer à la
catastrophe car nul ne maitrise totalement les intentions des gens du dehors.
Surtout que, de par notre longue et douloureuse histoire, le peuple noir l'a
déjà appris à ses dépens.  

La probabilité de voir les Africains à nouveau dans les chaînes devient
plus grande lorsqu'on se réfère à l'absence totale d'un leadership
crédible et responsable en Afrique. Ce vide créé depuis la défiguration de
la société africaine par les razzias négrières, est accentué par la
nouvelle génération d'Africains incapables de travailler dans des groupes
organisés et dirigés, contrairement aux leaders du combat des indépendances
matinalement assassinés pour empêcher toute mise à disposition des Africains
des richesses de leur terre. Ce manque de leadership empêche tout combat massif
et efficace contre les différents maux dont nous souffrons. Il expose donc les
Africains à tous les dangers car, privés de boussole.   

Un autre élément qui fait peser sur les Africains le risque d'un retour
dans les fers est la paresse intellectuelle. Celle-ci augmente le risque puisque
lorsqu'on organise colloques, conférences ou écoles alternatives pour fournir
des armes théoriques, idéologiques, matérielles voire spirituelles aux
Africains dans un monde sans pitié, peu sont celles et ceux qui arrivent et se
donnent les moyens pour atteindre leurs objectifs. En revanche, dès qu'il est
question de célébration de fêtes, d'anniversaires, de mariages où il y a à
manger, à boire, et à danser, les lieux sont pris d'assaut avec une
ponctualité qui tranche avec ce qui est imbécilement appelé « l'horaire
africain » à d'autres occasions.  


Ce refus de tout effort de réflexion autonome et organisé consolide
l'incapacité pour nombre d'Africains de revisiter l'histoire de leur
continent aux fins de mieux la saisir pour pouvoir ensuite la réécrire. C'est
donc en toute logique qu'on s'accroche à la version falsifiée de notre
histoire écrite par les maîtres et vulgarisée par les canaux de l'école
coloniale, de l'église et des médias.  

Puis, il est tout à fait possible que les chaînes nous soient mises à
nouveau bientôt, car notre peuple a été emmené à la conviction qu'il n'a
ni adversaires et encore moins des ennemis. Cette assurance fait que ce peuple
qui a les bornes de l'histoire totalement interverties aujourd'hui, persiste,
malgré les épreuves de l'histoire, à accueillir tout le monde sans fixer de
règles et sans aucune précaution, dans la droite ligne de nos ancêtres les
pharaons finalement chassés de l'Egypte, ainsi selon la pensée du Roi Konboro
au Mali du 12è siècle. Sous prétexte de la « teranga », l'Afrique n'a
cessé d'accueillir et de nourrir ses propres bourreaux qui lui imposent
ensuite langues, système de société et intérêts. Cette façon naïve de
traiter avec les gens venus d’ailleurs dans un but précis, qui si facilement
ensuite deviennent leurs maîtres, les africains se retrouvant soumis sur le
propre terre, est suicidaire. On le voit bien aujourd'hui avec la Chine, qui,
ayant bien compris que la proie africaine est abattue depuis le 15è siècle par
l'Occident, l’infiltre avec une facilité déconcertante. La Chine
s'installe non seulement pour faire des « affaires », mais aussi et surtout
elle impose sa langue et sa culture en créant un peu partout des Instituts
Confucius au Togo, au Kenya, au Cameroun et ailleurs, faisant diffuser des
émissions de la radio-télévision chinoise sur les antennes locales en
Afrique. Comme si BBC, RFI, Deutsche Welle, Voice of America, TV5, CNN, France24
et bien d'autres qui cernent les populations et leur administrent la propagande
n'ont pas assez « drogués » les Africains.  

Ces énormes faiblesses qui, si elles ne sont pas vite prises en main,
conduiront à coup sûr les autres à remettre notre peuple dans les fers. Que
ce soient avec les anciens maîtres ou les nouvelles puissances, la tendance
montrent déjà où ces faiblesses vont entraîner l'Afrique. Déjà, les
proto-Etats africains, construits et partagés entre les puissances du moment à
Berlin en 1885, n'ont rien pu faire face aux mêmes prédateurs qui viennent de
créer un sous-Etat au Sud-Soudan à la suite de ce qu'ils nomment un
« référendum d'autodétermination » avec une claire intention de mettre
la main sur le pétrole de ce foutu 54ème « Etat » africain.  

La création ce pseudo Etat « chrétien » sud-soudanais en plein 21ème
siècle, dans une indifférence absolue des Africains, est la preuve que le
moment venu, nous serons avalés tout rond, tant l'écart semble gigantesque
entre nos prédateurs et nous. Raison de plus pour que notre peuple comprenne
enfin où ses faiblesses le drainent, alors même que n'importe qui peut venir
en Afrique et imposer sa loi comme bon lui semble.  

Aucun peuple ne tolère que son espace soit pénétré par les autres, sans
qu'il ne maitrise la situation. Les Africains eux, n'ayant aucune prise sur
leur espace, sont complètement contrôlés par des puissances externes qui,
envahissant cet espace, deviennent ainsi les vrais maîtres de la situation.  

Pour redresser la barre et éviter de sombrer totalement une fois encore dans
les chaînes, une première entreprise s'avère nécessaire et urgente: prendre
conscience que le risque pour les Africains de retourner aux fers existe. De
là, il faudra qu'une majorité accède à une formation alternative en vue
d'y recevoir une instruction thérapeutique autant individuelle que collective,
afin de retrouver une conscience de peuple. Et enfin, le peuple africain devra
faire face à ses problèmes de manière responsable et consciente, pour pouvoir
ensuite les résoudre lui-même et rebâtir une Afrique sanctuarisée et capable
de protéger efficacement et définitivement ses enfants.


Jeudi 20 Janvier 2011


Commentaires

1.Posté par le_tout_puissant le 20/01/2011 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A quoi bon le retour des fers quand la démocratie permet de contrôler, exploiter, spolier les masses populaires avec leur assentiment le plus complet?

Tout l'art de la démocratie est de rendre l'esclave complice de sa propre servitude.
De nos jours les Africains, même si trop souvent ils souffrent de privation, de la guerre..., sont encore libres, beaucoup plus libres que le sont les Occidentaux. Par contre à l'instant où la démocratie leur sera imposée leur servitude débutera. Cette servitude sera masquée et tolérée en raison de progrès sensible dans leur condition de vie, progrès centré essentiellement sur un illusoire confort matériel.

L'ingénierie du pouvoir n'a plus besoin de chaîne ni de fer pour dominer.

2.Posté par dik le 20/01/2011 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La probabilité de voir les Africains à nouveau dans les chaînes devient plus grande lorsqu'on se réfère à l'absence totale d'un leadership crédible et responsable en Afrique.

Cette phrase, si pertinente, m'a ramené loin dans le temps, où j'ai été témoin d'une terrible démonstration. Je vous raconte la scène :

C'est dans un "stage de civilisation française" ouvert exclusivement aux jeunes professeurs et surveillants généraux de lycées. Le conférencier est un français, bien sûre, même venu de France pour la cause. Sujet : "La langue arabe est une langue de guerre". La moyenne d'âge des auditeurs était de l'ordre de 22 - 23 ans. Les arguments du conférencier et ses références, même au Coran et aux hadits étaient "canon". On a même eu honte de ce qu'on était...des arabes, pire, des musulmans! Un silence de morts. Soudain, un jeune de l'auditoire, qui était un peu plus âgé d'ailleurs, se leva et s'adressa au conférencier en ces termes époustouflants : M. X, moi je vous connais parfaitement. Votre vrai nom est le colonel M.Y. Vos crimes étaient si connus durant les évènements de l'indépendance que vous avez été l'un des premiers mis sous les verrous par les nationalistes. La France que vous représentez ici a du payer cher votre libération et votre extradition. Vous avez tué mon père. Le palais royal est à deux pas. De deux choses l'une : vous pliez bagages sous mes yeux immédiatement ou je m'en vais vous dénoncer sur le champs! Et ce fut la "révolution" de tous les stagiaires que ne put arrêter que l'évacuation manu militari du salopard qui se passait pour un philosophe...écrivain..journaliste etc...

Si donc il n'y avait pas dans cette grande salle ce connaisseur de la chose, ce jeune leader fils de martyr, qu'est-ce qu'on aurait pu nous faire avaler! Dieu sait ce que la direction du stage a convenu avec le leader mais le calme était bien revenu et le stage s'était poursuivi plusieurs jours encore.

3.Posté par yann le 20/01/2011 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelque part le pouvoir n'a plus besoin de chaîne ni de fer car sa culture a été retiré de l'africain.
Nous avons oublié que pour nous éclairer nous n'avons pas besoin de pétrole.
Nous avons oublié que pour boire du café, il suffit de le planter, de le griller, de le piler au mortier manuel, de le sucrer à la canne à sucre. C'est largement mieux que d'importer ou d'acheter du sucre raffiné et du café décaféiné qui n'apporte que des caries dentaires sinon le cancer...
Nous avons oublié que pour nous habiller nous avons besoin de planter, pas besoin d'importer.
Nous avons oublié que pour nous guérir, pas la peine d'avoir des médocs étranger. Juste une bonne nourriture saine et des traitements avec des plantes...
Nous sommes tellement habitué à importer ce qui nous entoure que même notre culture est importée.
Notre religion est importée (désolé pour les chrétiens et les musulmans).
Notre nourriture est importée à 80%.
Notre écriture est une écriture importée.
Nous avons oublié et même nos dirigeants sont des marionnettes à la solde des corporations. Personne ne peut monter au pouvoir sans leur accord. Faire un vrai projet porteur pour le pays est interdit....
Nous naissons humains avant de recevoir une éducation qui fait de nous des 'civilisés'...

Ce n'est pas la guerre contre ce qui est extérieur, c'est un retour à nos valeurs, à nos sources.

Regardez les pays qui ont réussi à grandir malgré l'effort des corporations pour l'étouffer:
la chine, sa langue, son écriture sont différent et n'utilisent pas l'alphabet.
Ils produisent et exportent de la nourriture pour 2 milliards de personnes au moins avec seulement 9% de leur territoire.
Ils produisent la majorité des produits mondiaux...
On peut dire que ce sont des esclaves aussi, car à 200$/mois c'est un petit salaire, mais si le coût de la vie est 80 à 200% moins cher qu'en europe ou aux US grâce au travail du peuple, c'est un salaire honorable car permet de faire vivre sa famille. Aimer son prochain, être fier de sa nation, acheter ses propres produits, tel devraient être notre crédo et non les marques des corporations. (genre tiens, t'as la marque XXXX, t'es un vrai civilisé toi...)
Dans leur culture, ce sont les enfants, leur devenir les vrais rois du pays, pas les dirigeants de pacotille qu'on a actuellement et qui ont perdu le sens de la nation.

4.Posté par Columbo le 20/01/2011 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dick ,

il y en a beaucoup des philouzophes comme lui .Nous en avons en France , vous les connaissez.



D'ailleurs , j'aimerai bien que Zemmour and Co lisent ceci;
.

15ème - 19ème siècle
Qui sont les négriers qui amènent les esclaves noirs en Amérique du 15ème au 19ème siècle ?

L’information ci-dessous se trouve documentée dans les 4 volumes de Elizabeth Donnan. Ils peuvent être trouvés à la Librairie Nationale de Washington [1] et à la Librairie de l’Institut Technologique de Carnegie à Pittsburg [2]


Bateau de négriersNom du navire - Propriétaires
Abigail - Aaron Lopez, Moses Levy et Jacob Franks

Crown - Isaac Levy and Natham Simpson

Nassau - Moses Levy

Four Sisters - Moses Levy

Anne and Eliza - Justus Bosch et John Adams

Prudent Betty - Henry Cruger et Jacob Phoenix

Hester - Mordecai et Davdi Gomez

Elizabeth - Mordecai et Davdi Gomez

Antigua - Natham Marston et Abram Lyell

Betsy - William De Woolf

Polly - James De Woolf

White Horse - Jan de Sweevts

Expedition - John et Jacob Roosevelt

Charlotte - Moses et Sam Levy ; Jacob Franks

Caracoa - Moses et Sam Levy

Les marchands d’esclaves et l’Holocauste « négrier »
1- Les oubliés de l’histoire

Les Noirs sont toujours les oubliés de l’histoire, car personne ne s’intéresse à eux. Normal, ils ne possèdent pas encore de « lobbies qui n’existent pas », suffisamment puissants pour négocier directement de leurs réparations légitimes auprès des Etats concernés.

Alors que l’« industrie mémorielle » se rappelle à nos bons souvenirs quasiment tous les jours de l’année 2005, jour du 60ème anniversaire de la chute du régime nazi, qui coïncide parfaitement avec les 6 branches de l’étoile de David et le chiffre des « 6 millions » de « victimes », personne ne se rappelle des Noirs qui sont bien plus nombreux à disparaître de l’esclavagisme qui dure plusieurs siècles .

Deux poids, deux mesures, selon que vous êtes puissant et que vous avez le contrôle des médias et des institutions financières ou que vous êtes un « Nègre » misérable auquel on vous refuse - tel l’humoriste Dieudonné -, de faire un film sur le Code Noir [j’emploie d’autant plus volontiers ce terme qu’étant né au Sénégal - j’y compte encore de très nombreux amis d’enfance et qu’une partie de mon cœur y est resté -, ce mot me permettant de réveiller les consciences endormies et d’insister sur ce vocable insultant qu’emploie les Nazis et certains colonisateurs].

A ce sujet, l’association « Euro-Minorités » que je préside, étudie actuellement les aspects juridiques avec différents avocats pour voir comment il est possible d’obtenir une réparation, symbolique et morale - car il est hors de question de s’abaisser au même niveau que d’autres, qui font payer en argent sonnant et trébuchant le nombre des cadavres -, pour cet infâme épisode de notre histoire.


Torture et mise à mort2- Les « Négriers »

Les « Négriers » sont étroitement liés à l’un des plus grands génocides de l’humanité qui concerne l’esclavagisme : le génocide des Noirs.

Tout comme il est vain de faire un décompte morbide de la seconde guerre mondiale, il est tout aussi inutile d’en faire un en ce qui concerne le nombre de victimes de ce tragique épisode, laissons les morts reposer en paix et ne les tuons pas une seconde fois.

Un certain nombre de marchands participent directement à toutes les étapes de ce génocide : dans le choix des « produits », le transport dans leurs « galères » spécialement aménagées et qui n’ont rien à envier aux camps de concentration nazis [...], la gestions des « marchés aux enchères » de leurs « produits », ainsi qu’à leur achat pour l’utilisation à des fins personnelles.

Des recherches entreprises par un certain nombre d’historiens de confession juive prouvent aujourd’hui que ces « négociants » sont impliqués de manière totalement disproportionnée - compte tenu de l’importance de leur groupe ethnique -, par rapport aux autres groupes qui en font également commerce. L’immense fortune de ces marchands, ainsi que ceux qui font de l’esclavagisme leur commerce, est obtenue par la « traite des Noirs », du fait de leur couleur de peau, ce qui est aujourd’hui considéré comme un acte violemment raciste.

On peut se poser en effet la question « pourquoi les Noirs » ?

La raison en est fort simple. Au début de l’invasion de l’Amérique du Sud, les Indiens sont initialement pris comme esclaves. Mais ils se rebellent, ce qui évidemment pas bon pour les affaires, et meurent lorsqu’ils sont détenus, hors de leur environnement.

C’est alors que les commerçants, jamais à court d’inspiration, voient dans les Noirs d’Afrique un excellent « produit », docile et robuste [les théories de Darwin s’appliquent durant le transport et il ne reste que les meilleur à l’arrivée...].

2.1- Retour Historique

Mais on retrouve des traces de l’esclavagisme par les « Négriers » juifs qui en sont les précurseurs, déjà à la fin du 6ème siècle. Lady Magnus écrit qu’au Moyen-âge, les principaux acheteurs d’esclaves se trouvent parmi les Juifs. Elle écrit « A l’époque du pape Grégoire le Grand, [590-604], les Juifs deviennent les plus grands négociants dans ce genre de trafic » [3].

L’auteur juif (et sioniste) Julius Brutzkus indique « déjà au 10ème siècle, les Juifs possèdent des mines de sel à Nuremberg. Ils font du négoce d’armes et exploitent les trésors des églises. Mais leur grande spécialité est... l’esclavagisme ».

L’encyclopédie juive indique « les premiers Juifs que rencontrent les Polonais sont certainement des négociants, probablement des marchands d’esclaves, appelés au 12ème siècle les Holekhei Rusyah Voyageurs vers la Russie ».

Enfin, Israël Abrahams note qu’au 12ème siècle « les Juifs espagnols [Marranes] doivent leur fortune au négoce d’esclaves ».

Mais Henry L. Feingold note qu’en 1460, lorsque les Juifs deviennent les Maîtres des sciences nautiques au Portugal, l’Etat ibérique importe entre 700 et 800 esclaves par an [4].

Le succès de ces marchands médiévaux est accru par leurs talents linguistiques. Ils parlent l’arabe, le persan, le romain, le français, l’espagnol et le slave. Par ailleurs, ils possèdent une vue des affaires toujours en avance sur leur époque qu’il faut leur reconnaître..

Marcus Arkin, l’auteur des Aspects de l’économique historique juive - Aspects of Jewish Economic History [5], nous révèle que les négociants juifs, dans certaines pays européens « ont un monopole du commerce international », tant et si bien que les termes « Juif » et « marchand » apparaissent comme des synonymes dans les documents carolingiens, ce que confirme également Lady Magnus dans son livre, p. 152.

2.2- Christophe Colomb ouvre la voie

Le 2 août 1492, plus de 300.000 Juifs sont expulsés d’Espagne, mettant également fin à leurs cinq siècles d’implication dans l’esclavagisme dans cette région . En fait, les documents historiques prouvent que certains d’entre eux amassent des fortunes considérables avec des esclaves chrétiens et occupent des postes de premier plan dans la hiérarchie espagnole.

Les circonstances économiques les réunifient au sein d’une coalition de ravisseurs d’esclaves. Peu de temps après l’expulsion des Juifs d’Espagne, Christophe Colomb, dont le nom est en réalité Cristobol Colon, embarque un groupe de réfugiés juifs avec lui vers le nouveau monde [6]. Dans son journal, Colomb lui-même attire l’attention sur la coïncidence de ce premier voyage avec l’expulsion des Juifs d’Espagne dans le passage suivant : « Après avoir expulsé les Juifs de son Empire, son Altesse, le même mois de janvier m’ordonne de voguer vers les dits territoires des Indes ».

La reine Isabelle signe le décret quasiment le même jour que Colomb commence son voyage. George Cohen, parmi les nombreux historiens juifs, précise que de nombreux Juifs fortunés financent l’expédition de Colomb. L’histoire des bijoux d’Isabelle n’est fondée sur aucun fait, mais relève plus du mythe destiné à glorifier la reine.

Trois marranes participent financièrement à cette aventure :

Luis de Santagel (ou Santangelo) [le premier décret royal pour exporter du grain et des chevaux vers l’Amérique est accordé à Luis de Santangel qui est reconnu comme étant le fondateur des plus grandes industries américaines [7]. L’historien Kohler, dans son livre « Colomb », p. 159, nous cite une anecdote croustillante : « c’est un fait historique qu’un jour Ferdinand V, souhaitant de l’argent, s’arrête à la maison de Santangelo à Calatayud, pour y obtenir une somme considérable ». « A cette époque, ni Ferdinand, ni Isabelle, n’ont à leur disposition suffisamment d’argent pour armer une flotte » (p. 75).

Gabriel Sanchez, également cité par Kohler dans son livre ci-dessus, p. 160, nous indique « c’est un négociant aisé ».

Le trésorier royal et son assistant Juan Cabrero influencent la reine Isabelle pour les aider à financer le voyage de Colomb. Cabrero et Santangel investissent 17.000 Ducats [soit certainement plus que 150.000 Euros de nos jours]. De même u’Alfonso de la Caballeria et Diego de Deza fournissent également des fonds. Abraham Ben Samuel Zacuto fournit, quant à lui, les équipements d’astronomie et de navigation et Isaac Abravanel l’assiste. Six Juifs en vue accompagnent Colomb dans son périple , parmi lesquels on retrouve : Mastre Bernal, un scientifique ; Marco, a chirurgien ; Roderigo Sanchez, un inspecteur ; Luis de Torres, un interprète ; et Alfonso de la Calle comme marin. Torres s’installe à Cuba et il devient celui qui introduit le tabac en Europe, exporté de ses vastes plantations.



La relation entre les Juifs et la découverte de l’Amérique n’est pas une coïncidence fortuite. L’expédition de 1492 n’est que le résultat d’une entreprise essentiellement juive ou marrane.

2.3- Colomb est-il un marchand d’esclaves ?

Sir Arthur Helps écrit que dans ses lettres, Colomb parle « de ses habitudes de pratiquer la traite d’esclaves ». En 1498, ses cinq navires ramènent 600 Indiens en Espagne comme esclaves. 200 sont donnés aux capitaines des navires et 400 sont vendus. Colomb emploie également la main-d’œuvre des esclaves avant même de s’embarquer vers le nouveau monde.

Il participe à la création d’une colonie à San Jorge El Mina, située au Ghana, en Afrique de l’ouest. Au nouveau monde, Colomb force les Indiens en esclavage pour trouver de l’or qui est son objectif.



Il n’en ramène que l’équivalent de 6 millions d’Euros en 20 ans, au prix de la vie d’un million et demi d’Indiens, soit très exactement 4 Euros par vie humaine ! Que Christophe Colomb soit Juif ou pas, comme le proclame de nombreux historiens juifs, il n’en demeure pas moins que ses expéditions sont financées par des investisseurs juifs. Les joyaux de la reine Isabelle ne sont qu’un mythe, mais les Marranes sont bien réels !


Torture3- L’esclavagisme des colonies d’Amérique du Sud et des Caraïbes

Les négociants d’esclaves juifs fournissent des Noirs par dizaines de milliers vers les plantations d’Amérique du sud et des Caraïbes. On ne retrouve plus aujourd’hui de trace écrite de protestation contre ce comportement. C’est alors une affaire purement commerciale dans laquelle la religion n’intervient nullement.

Daniel M. Swetschinski estime que la part des négociants juifs dans les affaires internationales est alors disproportionnée. Ils représentent 75% des affaires mercantiles alors qu’ils ne constituent que 10% de la population. Cette domination du marché des esclaves les met en position d’équilibre avec les autres communautés. Les planteurs de sucre au Brésil utilisent abondamment cette main d’œuvre d’esclaves d’Indiens et de Noirs, fournie par les négociants juifs. Dans les années 1600, les plantations qui constituent la majeure partie du réservoir d’esclaves avec quasiment 10.000 Africains et l’exportation du sucre raffiné est dans les mains des négociants juifs.

La compagnie hollandaise d’Inde de l’ouest est créée en 1621 dans le seul but de gagner de l’argent. Les Juifs investissent massivement dans l’entreprise qui se destine à toute forme de commerce, y compris l’esclavagisme. Les dirigeants hollandais, en faisant la promotion du développement économique, encouragent ainsi les Juifs à émigrer [très astucieux...] et la Hollande devient très rapidement le centre du pouvoir et de la fortune juive.

Marcus Arkin écrit « depuis le développement des industries dans lesquels les Juifs investissent : tailleurs de diamants, sucre, soie, textiles, le mélange du tabac, denrées alimentaires,...) sont dépendantes des colonies, il n’est nullement surprenant que de retrouver les Juifs d’Amsterdam concernés par le commerce vers l’Asie et le nouveau monde.

Au 18ème siècle, environ un quart des participations dans les compagnies internationales hollandaises sont détenues par des Juifs et son déclin amène ensuite la ruine de la plupart des familles aisées ».

Le chercheur juif Arnold Wiznitzer est beaucoup plus explicite concernant l’implication des Juifs au Brésil : « A part leur position importante dans l’industrie sucrière, ils dominent le négoce des esclaves . De 1636 à 1645, un total de 23.163 Nègres [dans le texte] arrivent d’Afrique et sont vendus pour 6.714.423 Florins [soit environ 290 Florins par individu, tel est le prix de la vie humaine d’un Noir à l’époque...], Les acheteurs, lors des ventes aux enchères étaient tous Juifs et du fait de ce manque de compétition dans le négoce d’esclaves, ils étaient achetés à vil prix. Par ailleurs, il n’existait pas non plus de compétition pour l’achat des esclaves qui étaient payés à crédit jusqu’à la prochaine saison de vente du sucre. Si les enchères avaient lieu un jour de fête juive, elles étaient automatiquement reportées. ».

Moshe Kahan déclare sans ménagements qu’en 1653-1658, « les négociants Juifs-Marranes possédaient le contrôle du commerce espagnol et portugais , donc détenaient quasiment le contrôle du commerce levantin...avaient d’importantes sommes d’argent à leur disposition ».

Seymour B. Liebman dans le New World Jewry (Nouveau Monde Juif), indique clairement que « les navires n’appartiennent pas seulement aux Juifs, mais sont commandés par des capitaines juifs avec des équipages composés de Juifs ».


Torture4- L’esclavagisme aux Etats-Unis

L’esclavagisme aux États-Unis commence avec la conquête du nouveau monde.

Les navires effectuent alors un triangle entre l’Europe, l’Afrique et les Amériques. Ils vendent des produits manufacturés en Afrique, prennent des esclaves à destination du Brésil, des Caraïbes ou des Etats-Unis et reviennent en Europe avec du sucre et d’autres matières premières.

C’est l’art de l’optimisation des investissements dans lequel on peut rendre hommage au génie créatif en affaires des Juifs. Durant quasiment 4 siècles des millions d’Africains sont « exportés » vers les Amériques. Durant le 18ème siècle, les Juifs participent activement dans le négoce d’esclaves. Certains Juifs contrôlent même les marchés où sont fixés les prix, telle une denrée !

Mais on assiste également à des histoires émouvantes de romantisme. C’est ainsi que Aaron Levy, le fondateur de Aaronsburg en Pennsylvanie, achète Rachel, une esclave noire, dans le milieu des années 1780 et l’emmène à Philadelphie. Il la libère, l’éduque et l’épouse. Elle repose désormais dans le cimetière Mikve Israël, à proximité de la tombe de Hayim Salomon, le financier de la Révolution américaine (cf 1776).

En 1793, Eli Whitney invente le fil à coton et c’est l’envol des plantations de cette matière première consommatrice de main d’œuvre, plus particulièrement d’esclaves bon marché qui fait exploser le marché. L’un des nombreuses études effectuées par Ira Rosenwaike, publiée par l’American Jewish Historical Society (Société d’histoire juive américaine), montre que 75% des Juifs du sud des Etats-Unis possèdent des esclaves noirs [avant l’élection de Lincoln], alors que seuls 36% des Blancs en ont.

Le Rabbin Isaac Meyer Wise , l’un des champions de la réforme libérale juive et le plus actif de tous les Rabbins aux Etats-Unis au 19ème siècle, soutient activement l’esclavagisme des Noirs, appelle Abraham Lincoln un « imbécile » et argumente que les Noirs sont des « bêtes accablantes » [Rappelons que Lincoln est l’un des rares présidents américains qui n’est pas élu avec les voix des Juifs, car il s’oppose à l’esclavagisme et lorsqu’il est élu en 1860, il l’abolit immédiatement, ce qui déclenche la guerre de sécession].

En 1896, un éditorial dans le Jewish South de Richmond, en Virginie, argumente que les « Nègres [dans le texte] sont intellectuellement,moralement et physiquement une race inférieure - un fait que personne ne peut dénier » et, lors de la mort du sénateur [Juif] du Maryland, Isador Rayner, un journaliste noir écrit que Rayner « évoque auprès de ses voisins de couleur les terreurs des pogroms ». Lorsque le B’nai B’rith et l’ADL (Ligue anti-diffamation) - organisme contrôlé par les « lobbies qui n’existent pas », l’équivalent de la LICRA (Ligue Internationale contre le racisme et l’antisémitisme) en France - publient leur pamphlet, en 1976, intitulé « Les Juifs américains : leur histoire », sur les 13 pionniers juifs américains, 10 d’entre eux sont liés au négoce de l’esclavagisme ... [comme quoi, plus vous êtes esclavagiste, raciste et antisémite et mieux il est préférable d’adhérer à ce genre d’organisation pour vous donner bonne conscience...]

Du reste, les quotidiens suivants : The San Francisco Chronicle, The San Francisco Examiner, The Los Angeles Times et d’autres encore, révèlent depuis de nombreuses années qu’aux Etats-Unis, l’ADL pratique l’espionnage et constitue des dossiers sur 950 organisations et 10.000 individus dont la plupart sont des groupes de Noirs, y compris la célèbre NAACP (National Association for the Advancement of Coloured People ou Association nationale pour l’avancement des personnes de couleur), fondée en 1909 par des groupes de militants multiraciaux.

Le Général israélien Moshe Dayan ne dit-il, voici quelques années, pas que les forces militaires américaines se dégradent parce qu’elles sont composées de Noirs « avec peu d’intelligence et aucune éducation ». Il insiste alors pour que les Etats-Unis recrutent « du sang neuf et de meilleurs cerveaux ». Il est considéré comme un héros dans son pays ! Lorsqu’on leur relate ces faits, certains contradicteurs argumentent sur des points qui prêtent volontiers à sourire.


Est-ce de la diffamation que de dénoncer ce génocide afin qu’il ne se renouvelle plus ?Non ! C’est une défini
tion!

Références bibliographiques:

[1] National Library Washington, D.C.

[2] Carnegie Institute of Technology Library, Pittsburgh, PA.

[3] source : Lady Magnus, Esquisses d’histoire juive, Outlines of Jewish History, revues par M. Friedlander Philadelphie : Jewish Publication Society of Amenca, 1890, p. 107 ; Jewish Encyclopaedia, New York & London : Funk and Wagnalls Company, 1905 -1916), vol. 11, p. 402

[4] source : Henry L. Feingold, Le Sionisme en Amérique : L’expérience juive du temps des colonies jusqu’à ce jour - 11/07/2009 14:55 par aryen









:

5.Posté par jacques le 20/01/2011 14:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

article remarquablement bien documenté , mais il ne faut pas oublier le trafic d'esclaves trans-saharien dont les négriers n'étaient pas juifs mais arabes . Ce trafic a existé jusqu'a une période très récente en Mauritanie et a l'est de l'Afrique (Kénia , Tanzanie , Soudan ) . Dans le subconscient des peuples swahili , il existe encore de nos jours la peur des razzias toujours présente bien que ces populations soient en grande majorité musulmanes .

6.Posté par Columbo le 20/01/2011 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'esclavage est interdit en Islam. le premier esclave noir est Billal, devenue un Homme Libre grace à Mohamed(QLSSSL).

Je n'ai pas entendu que l'esclavage était encore présent .


Quelles sont vos sources ?

7.Posté par yann le 20/01/2011 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@jacques
C'est vrai, on peut être arabe juif et arabe. Il n'y a qu'à voir de quelle manière la réligion est travestie pour avilir les femmes par exemple dans les pays du moyen orient. Mais les chaines sont déjà là. Devenir conscient de l'évolution de son pays pourra non pas nous libérer, mais devenir les propriétaires de notre destinée.

8.Posté par Columbo le 20/01/2011 15:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Yann jaques , ou jacques Yann,

Inutile de dévier du sujet , ...je vois que j'ai mis dans le mille.

9.Posté par MAM DEGAGE le 20/01/2011 15:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alliot-Marie n'a apparemment pas peur de réveiller des souvenirs des peuples, historiquement victimes du 'savoir-faire' policier de la France. Ces souvenirs sont faits, en ce qui concerne l'Algérie, du 11 décembre 1960 à Alger, au quartier Belcourt, et du 17 octobre 1961 à Paris, par exemple",

10.Posté par gloubi le 20/01/2011 16:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ columbo


Les travailleuses indonésiennes brutalisées en Arabie saoudite

Sri Lanka : 40 dépouilles de domestiques rapatriées chaque mois du Moyen-Orient

____________________________________

Parmi les nombreuses tragédies quotidiennes que vivent les migrants asiatiques, les fléaux du harcèlement, des violences physiques et de la cruauté sont les conditions à subir pour garder leur emploi.

Dans un article récent, le Daily Mirror nous a informés que plus de 300 employées du Sri Lanka avaient quitté Bahraïn ces six derniers mois, se plaignant de «violences physiques, harcèlement sexuel, non-paiement des salaires et surcharges de travail».

Selon M. Higgoda, consul honoraire du Sri Lanka à Baraïn : «Nous avons plusieurs cas où des domestiques ont été violentées par leurs employeurs. Certaines n’étaient pas rémunérées, d’autres ne recevaient aucun soin médical, étaient mal nourries, non autorisées à rentrer dans leur pays, et subissaient des violences de toutes sortes … Si les domestiques quittent leur poste de travail pour aller se plaindre à la police, leurs employeurs les accusent d'avoir fugué, elles sont alors déportées, après un séjour en prison».

Un des cas les plus dramatiques est certainement celui de Madame Sumiati Binti Salan Mustapha, une domestique indonésienne de 23 ans employée en Arabie Saoudite, qui a été récemment hospitalisée, car son employeur avait découpé son visage et ses lèvres avec des ciseaux, et appliqué un fer brûlant sur son corps. Regarder son visage est cauchemardesque. Pour autant que je sache, ses employeurs saoudiens sont toujours en liberté, malgré les promesses faites par le gouvernement saoudien aux autorités indonésiennes, d’enquêter sur ces tortures.

[...] Chaque année 80 000 Indonésiens viennent travailler en Arabie Saoudite. En évoquant ces agressions, le Ministre des Affaires étrangères indonésien déplore : « Tout le monde connaît ces agressions, elles se produisent chaque jour, mais aussi bien les employés que le gouvernement ont désespérément besoin de ces devises, d’où cette conspiration du silence. Selon Human Rights Watch, beaucoup de ces domestiques asiatiques subissent des «conditions d’esclavage». L’Arabie saoudite à elle seule, emploie 8.8 millions de ces travailleurs étrangers, venus du Pakistan, de l’Inde, du Bangladesh, du Sri Lanka et de l’Indonésie, ce qui donne deux travailleurs étrangers par Saoudien.

Malgré leurs terribles conditions de travail, ou la durée de leur séjour, aucun de ces pauvres travailleurs ne recevra jamais la nationalité. Ils sont soumis à des abus constants, mais aucune loi ne les protège. Ignorés par la police et leurs propres gouvernements, ils craignent leur déportation s’ils quittent leur employeur. Un tel schéma se répète partout au Moyen-Orient où des centaines de cas de violence et d’abus sont rapportés. Dubaï a construit ses gratte-ciel avec la sueur et la peine de dizaines de milliers d’ouvriers du Sud-Est Asiatique brutalement exploités, et pourtant ils sont restés invisibles aux clients de cet îlot du clinquant, dégoulinant d’or.

Ensuite, nous avons vu également le scandale des garçonnets jockeys – des enfants de cinq à six ans- attachés sur des chameaux de course. Plusieurs enfants sont morts en chutant dans une course, d’autres sont restés handicapés à vie. Il a fallu des années de pressions internationales pour convaincre les EAU de bannir cette pratique scandaleuse. Pendant longtemps, les gouvernements successifs pakistanais restèrent des spectateurs muets, de ces crimes.

Les travailleurs migrants sont exploités dans le monde entier car ils sont souvent employés au noir, avec peu de droits et peu de protection sociale, mais nulle part ailleurs, ils ne subissent des abus aussi flagrants qu’au Moyen-Orient [...]. Si ces travailleurs d’Asie subissaient de tels sévices et abus en Occident, les medias et les militants associatifs occidentaux auraient sonné l’alarme.

En fait, en Occident, des millions de migrants ont même obtenu la nationalité des pays dans lesquels ils vivent et travaillent. Leurs familles et eux-mêmes bénéficient des avantages sociaux, de l’éducation gratuite, des soins médicaux, et surtout, de la protection de la loi.

Quelles sont les causes de ces abus des faibles si largement répandus dans le Moyen-Orient arabe ? Très clairement, il existe un profond mépris envers tous ceux qui ne sont pas de descendance arabe. Les travailleurs occidentaux y reçoivent un statut privilégié, mais tous les autres employés non-arabes y subissent le racisme le plus cru. Malgré nos tonitruantes proclamations de l’égalité censée exister dans les sociétés musulmanes, ces doubles standards sont connus de tous, et pourtant, très peu d’entre nous n’osent en parler. Ce racisme inhérent au monde arabe plonge ses racines dans les premiers jours de l’islam. Tarek Fatah, l’intellectuel Pakistano-Canadien, a cité Maulana Maudoudi, le fondateur du Jamat-i-Islami, dans son livre renversant «Chasing a mirage »:

«Dès le début, le gouvernement Umayyades a pris les couleurs d’un gouvernement arabe dans lequel l’égalité des Arabes et des non-Arabes était niée. En violation même des principes islamiques, les dirigeants Arabes ont imposé la taxe de la Jazia aux musulmans non-Arabes… Les musulmans non-Arabes comprirent vite qu’ils étaient de fait, les esclaves des Arabes… ».

Fatah cite également le Professeur Liyakat Takim de l’Université de Denver :

«…Sous les Umayyades, entre 661 et 750), les musulmans Arabes bénéficiaient d’un statut honorifique, reléguant, du même coup, les musulmans non-Arabes à la catégorie de citoyens de seconde zone. Malgré les injonctions coraniques à l’égalitarisme, l’orgueil des Arabes envers leur identité arabe se réaffirma dès la mort du Prophète (PBUH). Les convertis non-Arabes, quel que soit leur statut antérieur, furent traités en citoyens de seconde zone ».

Par conséquent, si telle est leur attitude envers des musulmans non-Arabes, imaginez ce qu’ils ressentent envers des Asiatiques non-musulmans. Il est évident que ces tournures d’esprit se sont même renforcées avec le temps. Actuellement, avec des egos boursouflés par les milliards de dollars de l’or noir, par une richesse nouvelle et imméritée, due uniquement à un accident géologique, la plupart des Arabes Moyen-Orientaux, s’imaginent qu’ils ont été choisis entre tous, et sont en droit de maltraiter ceux qui ont eu moins de chance.

Cette version moderne de l’esclavage va perdurer, jusqu’à ce que les gouvernements exportant ces travailleurs en surplus vers le Moyen-Orient, ne commencent enfin à affirmer la légitimité de leurs droits.

Source : Slavery in our times, par Irfan Husain, Dawn, 24 novembre 2010. Traduction partielle par Marie pour Poste de veille

11.Posté par Columbo le 20/01/2011 16:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que veux tu prouver gloubi glouba ?
Quelques faits isolées ne cacheront pas les siècles d'esclavagisme fait par les votres .

Ce qui me sidère c'est que la télé est donnée à Zemmour and Co pour cracher son venin .
Le texte précédent , est en quelque sorte une lettre ouverte à ce " sieur".

Si vous nous suivez , depuis longtemps sur alter info , nous condamnons la politique des barils ambulants à la solde sioniste , qui ne savent meme pas attacher un lacet .

12.Posté par jacques le 20/01/2011 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ columbo
mes sources proviennent en grande partie de l'oeuvre du professeur Olivier Pétre-Grenouilleau , qui fait autorité dans la connaissance de la traite négrière . Il avait été vilipendé pour avoir déclaré que , bien que la traite négrière fut bien un crime contre l'humanité , il existe une différence fondamentale avec la shoah , a savoir que les esclaves noirs représentaient une valeur marchande et que donc , leur extermination était bien entendue exclue , alors que les nazis avaient pour objectif d'exterminer tous les juifs , hommes femmes et enfants jusqu'au dernier .

13.Posté par Columbo le 20/01/2011 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout d'abord , respect à toute les victimes de la betise humaine .

il est indécent pour eux de faire une course à la victimisation.

14.Posté par ROBERT GIL le 20/01/2011 16:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le pillage et la main mise des interets coloniaux sur l'Afrique n'est pas fini

http://2ccr.unblog.fr/2010/12/05/afrique-terre-de-pillages/

15.Posté par L'Amour avec un grand A, la Haine avec une grande Hache le 20/01/2011 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Etre considere comme du betail, un etre sans ame destine a etre genetiquement un esclave (malediction de sham) c'est moins scandaleux que la shoah ? c'est vraiment n'importe quoi !

16.Posté par Columbo le 20/01/2011 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Je suis d'accord avec "Amour avec un grand A"
Les noirs n'ont pas à se convertir au judaisme avec cette malédiction de cham , pondue par les psycopates rabbiniques et ce que dit leur maitre à penser ;;


le rabbin maimonide dans son ouvrage considé comme le plus grand en matière philosophique juive
(les guide des égarés livre trois chapitre 51) nous dit ceci sur le peuple noir ;
"""leur nature est celle des animaux muets , et selon mon opinion , ils n'atteignent pas le rang d'etre humains :parmi les choses existantes , ils sont inférieurs à l'homme , mais supérieurs aux singes, car ils possédent dans une plus grande mesure que le singe une ressemblance à l'homme.""""

17.Posté par gloubi le 20/01/2011 17:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Columbo:

Les votres???? Je ne sais pas de qui tu parles, les français? les catholiques? les européens?


Je veux simplement te prouver que l'esclavage existe encore dans les pays du golfe: des milliers d'asiatiques sont exploités et maltraités.

Peut être que l'islam interdit l'esclavage mais en tout cas les musulmans ont été les précurseurs de la traitre négrière. Les arabes ont littéralement exploité et exterminé les populations noires d'Afrique bien plus que les européens qui s'y sont mis beaucoup plus tard.

Mes sources: tidiane n ' diaye "le génocide voilé" & Olivier Pétré-Grenouilleau "les traites négrières"

18.Posté par Columbo le 20/01/2011 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Gloubi,

les précurseurs ?

2.1- Retour Historique

Mais on retrouve des traces de l’esclavagisme par les « Négriers » juifs qui en sont les précurseurs, déjà à la fin du 6ème siècle. Lady Magnus écrit qu’au Moyen-âge, les principaux acheteurs d’esclaves se trouvent parmi les Juifs. Elle écrit « A l’époque du pape Grégoire le Grand, [590-604], les Juifs deviennent les plus grands négociants dans ce genre de trafic »

19.Posté par L'Amour avec un grand A, la Haine avec une grande Hache le 20/01/2011 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

17.Posté par gloubi le 20/01/2011 17:16

@ Columbo:

Les votres???? Je ne sais pas de qui tu parles, les français? les catholiques? les européens?


Je veux simplement te prouver que l'esclavage existe encore dans les pays du golfe: des milliers d'asiatiques sont exploités et maltraités.

Peut être que l'islam interdit l'esclavage mais en tout cas les musulmans ont été les précurseurs de la traitre négrière. Les arabes ont littéralement exploité et exterminé les populations noires d'Afrique bien plus que les européens qui s'y sont mis beaucoup plus tard.


Pourquoi tu fais un amalgame, entre Islam est arabes ? Tous les musulmans, ne sont pas arabes, et tous les arabes ne sont pas musulmans. Donc si les arabes se sont egares dans leur Islam pourquoi rendre responsable tous les musulmans ?

20.Posté par chafy le 20/01/2011 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ gloubi

les arabes ayants pratiqués l'esclavage c'était avant l'avènement de l'islam, a l'époque les arabes étaient païens. le coran a mis en place un système pour qu'au fur et à mesure cette pratique disparaisse, les musulmans n'avaient plus recours a cette pratique après et ce pendant des siècles.

si les saoudiens et consorts du golfe pratique un esclavage moderne, il ne peuvent se prévaloir musulmans, c'est contraire a l'islam.

il faut que ce soit clair.


21.Posté par v-sbikha le 20/01/2011 17:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les africains se vendaient entre eux, at les arabes ont profiter de ce marche mais rien n'escuse les europeens et americains de leurs crimes qui ont tuer les africains a grande echelle
c un genocide

22.Posté par Will le 20/01/2011 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais arrétez donc de citer ces falsificateurs d'histoires !!!! Qui connait mieux l'histoire des noirs , c'est grenouilleau ??? Mais on croit rêver là ! En plus vous vous croyez crédible et pleins de bonnes intentions en nous livrant officiellement vos sources ?? Et bien vous êtes soit mal informés ,soit de fieffés menteurs !

Quelques objectifs de ce piètre personnage dévoilés par le site africamaat:
Justifier l’injustifiable pour dénaturer le Crime,

Culpabiliser les descendants des victimes africaines et afro-caribéennes,
Déculpabiliser l’Europe pour édulcorer la question des réparations,
Dénaturer le message des descendants d’esclaves,
Vider de sa substance la loi Taubira et remettre en question sa raison d’être,
Confronter déportation des Juifs et Traite Négrière dans le but de donner un caractère exclusif à la Shoah,
Faire de la Loi Taubira le point névralgique d’un nouvel antisémitisme dévoilé par l’affaire Dieudonné,
Rabaisser le Génocide des Nègres au niveau d’une simple entente cordiale et commerciale entre acheteurs et soit-disant vendeurs.

Et quand on lit certains commentaires, on ne peut s'empêcher de constater que ça fonctionne ! à merveille même !

@jacques :

"......l'oeuvre du professeur Olivier Pétre-Grenouilleau , qui fait autorité dans la connaissance de la traite négrière "

Et ben nan mon cher Jacques, on lui a attribué ce titre, non pas sur ces connaissances , mais sur sa vision "objective" qu'il avait de la chose .... autant dire "slurp et re-slurp ! miam c'est bon !".

Et c'est l'europe qui voudrait dispenser des leçons d'histoires ???? Avec vous comme citoyens "responsables" qui épousaient chaque connerie monumentale sortie de son claque-merde ?

Et ben vivement les examens .....

23.Posté par L'Amour avec un grand A, la Haine avec une grande Hache le 20/01/2011 18:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Jacques, peut-etre que t'es un descendant d'un nazi, collabo ou juif, et c'est la raison pour laquelle tu consideres que la shoah est la pire chose que l'humanite ait connu. Sache qu'il y a des population qui n'ont, et je le dis sans méchanceté, strictement rien a carrer de ce qu'il s'est passe dans cette endroit du globe, puisqu'ils n'y sont pour rien dans ce genocide. A cette epoque, chaque peuple avait ses propres maux et demons a combattre.
Je voudrais citer Jesse Owens qui, en 1936, avait gagne la final du 100m aux jeux olympiques qui se sont deroules sous l'Allemagne Nazi. Les medias occidents aiment a rappeler cette histoire pour dire, voyez les nazi etaient cons avec leur hiérarchisation raciale, dans le but de relativiser leurs propres ideologies racistes et crimes commis par leur peuple soi disant civilises. Jesse Owen dit en gros que ce qui l'a chagrine, a cette epoque, ce n'est pas que Hitler ne l'ait pas recu pour le feliciter, mais que le president de son propre pays ne l'ait pas recu pour lui rendre un hommage. Eh oui ! car a cette meme epoque aux states, l'esclavage raciale avait laisse place a la segregation raciale.
Bref, c'etait pour te dire avec ta hierachisation des souffrances humaines, je prefere pleurer mes morts en priorite.


24.Posté par Will le 20/01/2011 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah ben oui Jacques, j'oubliais, avec toutes ces âneries , qu'en plus tu nous préconisais de "bien faire la différence" entre la shoah et l'esclavage , ha ha , non mais il y en a qui ne manque vraiment pas de culot !

Il n y a pas plus abominable que la hiérarchisation des douleurs ! Qu'on se le dise !

25.Posté par jacques le 20/01/2011 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

une petite remarque , si vous me le permettez : l'esclavage n'a pas été que l'apanage des Africains , mais a existé en Europe et en Asie , en Europe , on connait l'exemple des serfs de Russie qui étaient vendus avec les propriétés , ce servage ayant duré jusqu'a la fin du 19eme siécle . Ils n'avaient qu'une valeur marchande et leurs "propriétaires avaient un droit de vie et de mort sur eux . En Asie, l'esclavage etait une pratique courante en Thailande , en Chine et en Inde ou le sort des paysans pauvres lui est apparenté encore aujourd'hui .

26.Posté par L'Amour avec un grand A, la Haine avec une grande Hache le 20/01/2011 20:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et les nazi n'ont pas massacre que les juifs.

27.Posté par Columbo le 20/01/2011 23:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une petite anecdote pour dire que nous ne sortirons jamais de l'esclavage , si nous ne devenons pas des Kounta kinté ;


22 septembre 1862 - Abraham Lincoln, président des Etats-Unis, va prendre une décision historique. Nous sommes une minute avant l'abolition de l'esclavage :


Le maître : Esclave, je t'affranchis, tu es un homme libre.

L'esclave : Merci... Mais quoi, ça veut dire que je ne ramasserai plus le coton ?

Le maître : Eh bien, voilà, c'est terminé. Finis les lumbagos.

L'esclave : C'est génial... Et je ferai plus le ménage non plus ?

Le maître : Ben non, c'est fini, ça aussi.

L'esclave : C'est super ça... Et je brosserai plus les chevaux ?

Le maître : Mais tu es libre, je te dis.

L'esclave : Oh, merci. Merci du fond du cœur, merci.

Le maître : Qu'est-ce que vous allez faire maintenant ?

L'esclave : Ben, dormir un peu. Je suis épuisé, moi. On se reverra de toute façon, j'habite à côté.

Le maître : Ah non, désolé, mais vous pouvez pas rester ici.

L'esclave : Quoi ?... Mais pourquoi ?

Le maître : Ben, parce que quand on est un homme libre, on s'achète une maison et on vit pas chez son voisin. On s'assume.

L'esclave : Comment je peux me payer une maison ?... J'ai pas d'argent.

Le maître : Vous avez pas mis deux, trois sous de côté quand vous étiez chez moi ?

L'esclave : Ben, c'est-à-dire que j'ai pas vu une pièce de monnaie depuis que je suis arrivé d'Afrique.

Le maître : Ah, vous avez tout claqué, c'est ça ?... Flambeur, va... Bon, je vais pas vous laisser tomber. Qu'est-ce que vous savez faire ? Vous savez ramasser le coton ?

L'esclave : Oui.

Le maître : Et le ménage et les chevaux, c'est dans vos cordes ?

L'esclave : Aussi, oui.

Le maître : Ah ben, écoutez, c'est incroyable, j'ai une place qui vient de se libérer. Si vous voulez, elle est à vous.

L'esclave : Euh... merci.

Le maître : Ah non, mais ça me fait plaisir.

L'esclave : Et comment on fait pour le salaire ?

Le maître : Un dollar par mois, ça vous va ?

L'esclave : Mais c'est de l'esclavage !...

Le maître : Impossible, il vient d'être aboli.





Le second épisode de ce sketch réaliste reste à écrire : celui où le marchand juif vient aider l'esclave affranchi en lui avançant à un taux modéré - pas plus de 30 % l'an - les quelques dollars qui lui permettront d'acquérir de modestes biens de consommation... que le marchand se fera un plaisir de lui vendre - à un prix plus élevé qu'ailleurs, mais c'est normal puisque personne d'autre ne ferait crédit à un "nègre", même libre.

Bien entendu, les "privilégiés" parmi les anciens esclaves, ceux qui ont vraiment reçu 40 acres et une mule (voir plus haut), sont plus intéressants encore pour les Lehman, Seligman et autres Warburg. On leur consentira des prêts plus substantiels pour leur permettre d'investir dans leur terre, qui sera hypothéquée pour garantir le remboursement. Comme beaucoup de ces affranchis ne seront pas en mesure de rembourser (tous les banquiers du Sud vous diront que les "nègres" et l'argent, ça fait deux), alors on pourra récupérer les terres et les revendre avec un confortable bénéfice. Les Shylock new-yorkais du 21ème siècle n'ont rien inventé ; ils font en gros la même chose que leurs ancêtres de Géorgie ou de Louisiane, mais à la puissance 10.

28.Posté par Manso Rémi le 20/01/2011 22:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui plombe l'Afrique, c'est sa natalité.
Si celle-ci avait pu être maîtrisée, le continent ne connaîtrait pas les problèmes actuels.
Malheureusement, les dirigeants (corrompus par ailleurs) ont préférer laisser filer les naissances pour des raisons de puissance ou dans l'optique d'en découdre entre eux.
L'exemple de Boumédienne qui avait déclaré "le ventre de nos femmes nous donnera la victoire" est à lui seul suffisamment parlant.
Le mal a malheureusement été en partie fait puisque la population qui était de 220 millions en 1950 est passée à 1 milliard de nos jours. Les démographes avancent maintenant le chiffre de 2 milliard pour 2050 !!!
Il est clair que la tâche de tout militant de la cause africaine passe forcément par l'instruction, la contraception et la planification familiale...

29.Posté par Columbo le 21/01/2011 00:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Manso rémi

je suis d'accord avec vous , mais seulement en partie .

La chine , pour un seul pays , compte 1.5 milliard d'habitants . Cette population est veillissante vue la loi sur l'enfant unique .Elle sera dépassé en 2030 par l'Inde , ou il n'y a pas cette restriction.

Pour l'afrique , c'est le néo colonialisme par "gardes champetres " interposés , malhonnetes envers leur peuple , autoproclamés " Président docteur maréchal empereur", imbues de leur personne qui fait le plus de ravage.

30.Posté par Manso Rémi le 20/01/2011 23:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Columbo, la Chine n'est peut-être qu'un seul pays, mais elle a néanmoins une superficie égale au tiers de celle de l'Afrique... Et si sa population est aussi nombreuse, c'est qu'avant la mise en place de sa politique de l'enfant unique, elle avait laisser filer sa natalité sous l'ère de Mao, là encore avec des intentions bellicistes.

Le fait pour l'Inde de dépasser sa voisine n'est pas une bonne nouvelle. D'ailleurs les dirigeants indiens ne s'y trompent pas et font maintenant la promotion de la stérilisation volontaire des femmes. Celles-ci se voient d'ailleurs offrir de l'argent pour cette opération.

Les phénomènes démographiques ont une très forte inertie et les erreurs éventuelles se paient très cher plusieurs décennies après avoir été commises. Le cas des émeutes en Algérie est assez parlant. La fameuse prise de position des anciens dirigeants algériens (que j'ai rappelé dans mon précédent post), ils la paient aujourd'hui avec une jeunesse de moins de 30 ans qui est au chômage pour 70% d'entre elle...

Cordialement

31.Posté par L'Amour avec un grand A, la Haine avec une grande Hache le 20/01/2011 23:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Manso Remi, non mais t'es serieux ? L'Inde, un pays plus petit que le continent africain en superficie et en nombre d'habitants a reussi grace a la revolution verte a atteindre l'autosuffisance alimentaire, et toi la seule solution, gros malin, que tu preconises c'est de controler les naissances... Un pays comme le Congo , qui est riche en matieres premieres et terre agricole, peut a lui seul, s'il etait bien gere, nourrir l'Afrique tout entier. On en revient a cet article, pour qu'il est retour des chaines faut-il encore qu'elles aient disparue...


@ Columbo, Salam mon frere.

32.Posté par roland le 21/01/2011 00:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la révolution verte ce fut une arnaque qui a asservi les paysans indiens, creusé les inégalités, détruit les sols, et qui pousse maintenant au suicide des dizaines de milliers de paysans !! vous ne connaissez pas Vandana Shiva ?

33.Posté par Columbo le 21/01/2011 01:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui , les OGM , sont une des plus grosses escroqueries de tous les temps , pouvant détruire la planète en bio diversité .

34.Posté par yann le 21/01/2011 07:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Manso rémi,
"Ce qui plombe l'Afrique, c'est sa natalité. "
un raisonnement eugéniste.
Je ne sais pas si tu es au courant que le conseiller à la présidence d'un pays très puissant en 1930 (je tairai le nom de ce conseiller) a dit: "les pays en voie de developpements seront les pays les plus puissants du monde dans le futur car ils n'ont pas exploité leurs richesse minière, et ils ont un taux de natalité suffisamment fort"
Conséquence:
- ils ont donc établi une stratégie de limitation de la natalité avec le programme infâmme du planning familial avec Marie Stopes entre autres...
- ils ont mis en place une stratégie d'élimination de la population à travers la vaccination, de dons de couvertures pleins de maladies (un peu comme les amérindiens en amérique)...
- ils empoisonnent les eaux, l'air,
- affaiblissent l'économie des pays africains. L'inflation est en place depuis la fin des années 70... un meilleur moyen de rendre esclave à travers l'argent, travailler plus pour payer son manger quotidien.

Un autre argument contre cette histoire de surpopulation africaine: la densité de la population par rapport aux pays du nord...
Un économiste a dit: il n'est de richesse que d'hommes. Si ton pays produit, la valeur des marchandises restera stable dans tout ton pays. Or il ne peut avoir de production sans les hommes. Les machines? un endettement supplémentaire?
L'objectif de cette discussion est de conscientiser les personnes à la réalité mais pas de créer une xenophobie quelconque.

35.Posté par shanti2 le 21/01/2011 09:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

il y a un point qui me semble important et peut être même le plus important par rapport à ce sujet : Avant, quand il s'agissait de mettre un peuple en esclavage, on envahissait généralement le pays, on capturait hommes et femmes et on les emmenait servir le clan des vainqueurs en ayant pris soin de laisser quelques soldats afin d'assurer une main mise sur toutes les richesses du pays. Et il en était ainsi jusqu'à ce que le rapport de force s'inverse.
Aujourd'hui, que fait on ? Nul besoin d'envahir par la force qui que ce soit. Il suffit de distribuer quelques dollars, ou quelques yens aux hommes importants, aux hommes clés et d'attendre que ceux ci mettent eux même leur peuple en esclavage. Avant on parlait de guerre, aujourd'hui il s'agit de corruption. Et dans cette dernière méthode qui fleurit si bien un peu partout, le donneur d'ordre n'est plus seulement celui qui apporte l'argent, mais bien aussi celui qui l'accepte et l'utilise pour son compte personnel.

N'oubliez jamais que pour qu'il y ait corruption, il faut 3 acteurs principaux à ce jeu : Le corrupteur, le corrompu et celui qui ferme les yeux naïvement. Dans le cas de l'Afrique les corrupteurs sont légions et vivent souvent sur une autre terre. Par contre pour ce qui est des corrompus et de ceux qui ferment les yeux, ils appartiennent malheureusement à ce continent. Et c'est là principalement la source de tout esclavagisme moderne. Et c'est ce qui attend les peuples occidentaux également s'ils ne parviennent pas à mettre leur propres intérêts égoïstes, personnels (ce que fait tout corrompu) derrière l'intérêt de la majorité des humains sur terre.

Combattre le corrupteur est presque impossible. Par contre ne jamais laissé un corrompu occuper un poste stratégique, ça c'est de la responsabilité de chacun, la responsabilité du peuple. La corruption est la gangrène présente dans chaque société. Elle pourri tous les états. Mais il ne faut jamais oublier que ce ne sont pas les autres qui sont les corrompus, cela commence toujours déjà par soi même ! Combien de compromis avons nous accepté pour acquérir ne serais-ce que l'once d'un bénéfice ? Combien de belle paroles m'ont fait faire des choses que je trouverai injuste dans d'autres circonstances ?

Notre corruption personnelle est la graine de toutes les autres corruptions. Lorsque j'agirai comme doit agir un véritable être humain, alors et seulement alors le monde aura quelque espoir de retrouver sa dignité !

Fraternellement votre

36.Posté par Manso Rémi le 21/01/2011 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@yann : vous utilisez un terme dont vous ne connaissez absolument pas le sens :
eugénisme = théorie et méthodes visant à améliorer l'espèce humaine, fondées sur la génétique.
Quel rapport avec ce que j'ai dit plus bas: « Il est clair que la tâche de tout militant de la cause africaine passe forcément par l'instruction, la contraception et la planification familiale » ?

Comment pouvez-vous oser parler d'un « programme infâme de planning familial » ?
Je vous rappelle, que le mouvement du planning familial est, pour les femmes, le mouvement le plus émancipateur qui soit et que par ailleurs, la contraception est utilisée par 95% d'entre elles dans les pays occidentaux et par plus de la moitié des femmes de par le monde.

Parler aussi de "xénophobie" est ici encore porter des accusations très graves et sans fondement.

Cette phrase que vous rappelez « il n'est de richesse que d'hommes », dont on nous rabâche les oreilles, est pour l'espèce humaine l'équivalent individuel de « je suis le plus beau, je suis le plus intelligent ». Elle est totalement subjective et de plus lorsque l'on sait que l'Homme est en train de pourrir la planète qui l'héberge : on peut dire franchement douter de son fondement.

Enfin, pour ce qui concerne les densités:
- celles-ci doivent être ramenées aux espaces habitables ou cultivables : il ne faut donc pas prendre en compte les déserts et les zones arides.
- l'Afrique doit-elle suivre l'exemple désastreux de certains pays européens qui ne sont qu'une gigantesque agglomération/prison, telle l'Angleterre ou les Pays-Bas ?
- quid des espèces sauvages (méga faune) qui a besoin de grands espaces pour survivre : va-t-on aussi l'éliminer ?

@L'Amour avec un grand A, lorsque vous prenez l'Inde en exemple êtes-vous sérieux vous-même ?
La moitié de sa population y vit dans des bidonvilles insalubres et, face à la surpopulation, comme il est déjà trop tard pour prendre des mesures d'éducation et de contraception volontaire, le gouvernement indien en est arrivé à payer les femmes pour se faire stériliser : est-ce cela que vous souhaitez pour l'Afrique ?

37.Posté par yann le 21/01/2011 16:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Manso Rémi
Premièrement, je n'ai pas dit que tu l'étais, mais que c'est le raisonnement qui l'est, nuance... Ta réflexion de l'instant s'y apparente mais je ne critique pas ta personne.

'eugénisme = théorie et méthodes visant à améliorer l'espèce humaine, fondées sur la génétique. '
J'en comprends pleinement le sens et les conséquences, bien au contraire!
Que signifient les termes:
- "Améliorer" si ce n'est faire disparaitre ce qui est "bon" et faire ressortir ce qui est "bon"... Qui sont les personnes capable de vraiment déterminer ce qui est le "bon" homme de ce qui ne l'est pas? Un noir n'est pas bon et un blanc l'est? ou bien le contraire? un métis est un "bon" et celui qui ne l'est pas est à rejeter? Ou bien les vieux ne sont pas bons (au delà de 65 ans) et les jeunes sont nécessaires?
Une amélioration dans quel sens? pour satisfaire une clique de dégénérés au pouvoir qui n'ont plus aucun respect pour l'humanité? Faire d'une population améliorée des dégénérés génétiques car complètement serviles, incapable de réfléchir, soumis à la pensée unique, incapable d'individualité?
Je trouve sincèrement que l'homme, dans son "imperfection" est parfait! quelque soit la race! Il suffit d'un idiot pour dire que telle race est supérieure à telle autre... D'ailleurs c'est un autre sous entendu de l'amélioration! qui es tu pour déterminer de la supériorité d'une race sur une autre (si ce mot a un sens...)? Qui est tu pour dire que telle classe sociale est supérieure à une autre? car t'as plus de pognon? tel cet idiot de gates pour ne parler que de lui... améliorer, un terme tellement fourbe!!!
-théorie et méthode... encore une autre expression qui veut une théorie sur l'existence du monde... c'est aussi farfelu que de dire que le vieux barbu blanc t'as créé! même toi le noir, le jaune, le rouge là, le vieux barbu blanc t'as fait à ton image!, c'est une théorie, c'est à dire une jeu de l'esprit, une conception mentale.
Il faut comprendre que chaque conception mentale a ses failles. Laisser une conception mentale mener le monde, c'est de la folie un peu comme se dire que "si je mange moins je serai plus belle" cela entraine où à l'anorexie! La théorie veut que les vieux ne soient plus nécessaire pour la société... donc comme leur utilité est faible, il suffit de les tuer pour qu'ils ne deviennent des poids pour la société... c'est une théorie comme une autre qui veut que les vieux enseignent leur connaissances, partagent leur amour à leur proches, cela permet aux jeunes de mieux vivre et aux vieux de partage leur sagesse... car je crois que chacun de nous acquiert une connaissance qu'il souhaite partager avec l'âge. Ce sont des théories, elles se valent... car qui est-on pour juger de sa réelle efficacité. il faut vivre plusieurs vies comme certains dirigeants pour "améliorer" la génétique d'une population pour en faire des esclaves. C'est bien les esclaves consentant! trouvons une idée qui va faire de l'humanité des esclaves, créons la théorie de l'utilité sociale= tuons les vieux, créons des hommes sans volonté, féminisons les hommes, favorisons les couples infertiles-genre couples du même sexe... l'eugénisme est un outil comme une autre finalement.
- génétique initialement pour améliorer les plantes pour nous permettre de mieux vivre, nous les hommes, en favorisant le croisement entre les espèces résistantes et actuellement un croisement entre les personnes possédant les caractéristiques ne provoquant pas la révolte, un peuple servile. Initialement c'était un outil servant les intérêts de l'humanité, aujourd'hui le synonyme d'un outil servant les intérêts d'un groupe.

>"infâme planning familial " "mouvement du planning familial est, pour les femmes, le mouvement le plus émancipateur". Cela se voit que tu n'es pas sensible aux problèmes des femmes victimes des techniques chimiques et ne pouvant accomplir leur féminité, c'est à dire: avoir des enfants. Je connais de très nombreuses femmes victimes des pilules sois disant ne donnant pas le cancer et au final elles ont le fibrome, d'autres types de cancer ... Je ne me fie pas aux données médicales fournies par les industries pharmaceutiques, je me fie à ce que je constate, la tristesse des femmes qui n'arrivent pas à avoir des enfants à cause de ces pilules stérilisatrices. En plus aujourd'hui il y a une loi en france empêchant tout couple français de choisir un enfant de la même race quand il s'agit d'adopter car la femme par exemple ne peut pas avoir d'enfant. Le planning familial est un plan eugéniste c'est tout! Ne demandez pas à une jeune femme de ne pas avoir d'enfant. Laissez là au moins avoir un enfant c'est plus humain au moins.

>>"Homme est en train de pourrir la planète qui l'héberge", oui, arrêtons d'utiliser le pétrole, arrêtons de créer des armes nucléaires. Il y a tellement de solutions alternatives pour créer de l'énergie sans poluer la terre!
Ce n'est pas la tonne d'engrais chimique produit par les industriels qui vont améliorer l'agriculture, mais l'utilisation d'un humus naturel issu par exemple de nos propres fosses septiques. Le pétrole peut être simplement évité en utilisant du carburant naturel, comme le biogaz! en plus les avions si rapides ne sont pas économiques, ils polluent. Il y a tellement de solutions qui pourraient nous aider à améliorer cette planète et nourrir largement plus de monde. Cette phrase nous pousse à nous haïr nous-même pour le bien de la nature, mais quelle nature? on dirait qu'on n'en fait plus partie? Nous faisons partie du cycle naturel de la vie!
Je connais un certain personnage qui a dit que s'il se réincarnait, il souhaiterai devenir un virus mortel pour le monde. C'est cet odieux personnage et son ONG idiot qui a dit qu'il faudra dans moins de 10 ans deux planètes terre pour nourrir les hommes sur cette terre... sur quelles bases? sur la base de la consommation des américains, qui jettent 3 tonnes de CO2/an alors qu'une personne habitant l'afrique de rejette que 9kg de Co2/an... Sachant bien évidemment que le réchauffement climatique est une histoire à dormir debout. Ces calculs sont basés sur la consommation en pétrole des ménages....
>>>concernant la densité, c'est toute l'afrique qui est concernée. Tu n'as jamais entendu que les israéliens cultivent les plus belles dattes du monde dans le désert? laisser le désert au désert, mais c'est un endroit à reverdir! il n'y a pas de projet dessus car simplement le monde n'a rien à faire des personnes habitant dans ces zones. L'afrique est pour certains le meilleur endroit à reverdir mais quand il n'y aura plus personne dessus...

Notre éducation nous a habitué à véhiculer ces raisonnements et nous avons oublié qu'il existe tellement de ressources alternatives. La pensée unique est le meilleur moyen pour un maitre de maitriser ses esclaves.

38.Posté par Didier le 21/01/2011 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le principal problème de l'Afrique est en effet sa surnatalité. Multiplier ses effectifs par 5 en 60 ans est une folie. Ce problème est le principal car il plombe l'avenir, il le plombe en matière de développement, en matière de risque (pour ne pas dire de certitudes) de famines gigantesque et enfin en matière d'environnement.
Que feront les Africains de la faune sauvage si ils sont encore deux fois plus nombreux ?
Quant à comparer les densités Africaines aux densité de peuplement européens, c'est sans aucune pertinence. L'Afrique comprend des déserts gigantesques (Sahara et dans une moindre mesure, Namibie) qui ne peuvent héberger et faire vivre une large population.
Dire ces vérités, rappeler que dans le monde la population a été multipliée par 4 en 100 ans sans que la planète ne gagne un seul mètre carré n'a rien de raciste et encore moins d'eugéniste (là-dessus Manso s'est parfaitement expliqué, je ne vois vraiment pas en quoi cela a un rapport quelconque avec cette notion).
En étant moins nombreux nous permettrons à nos enfants de vivre, c'est au contraire la meilleure preuve d'humanisme. Poursuivez les courbes actuelles (à vos calculatrices) et vous arrivez à l'impossible, à un véritable enfer de science fiction.
Ceux qui pronent la croissance démographique seront responsable des drames effroyables qui demain risquent de se produire dans des sociétés soumises au manque et à la promiscuité.
Le respect de la nature, le fait de laisser des espaces aux autres espèces est aussi un argument fort pour promouvoir une natalité plus modeste.

39.Posté par Columbo le 22/01/2011 01:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"""""Ceux qui pronent la croissance démographique seront responsable des drames effroyables qui demain risquent de se produire dans des sociétés soumises au manque et à la promiscuité.
Le respect de la nature, le fait de laisser des espaces aux autres espèces est aussi un argument fort pour promouvoir une natalité plus modeste."""""

Personne ne prone la croissance démographique .
"le respect de la nature " ?

Qu'entendez vous par là ? L'Afrique devrait rester telle quelle , le grenier de l'Europe ?, Une chasse gardée ? Une èspèce de parc zoologique , avec quelques "tribus" en guise d'attraction touristiques ?

Pour l'écologie , il est trop tard .
On empeche les pays pauvres à accéder aux technologies en achetant tenez vous bien leurs parts d'émission de CO2 pour polluer encore plus ..
Non , je trouve que Yann a raison . il a tout dit .

Meme , en planifiant les naissances , les Africains restent des esclaves .Lisez ce sketch , plus que réaliste , il nous concerne tous , par la surconsommation voulu pour faire de nous d 'eternel débiteurs.

40.Posté par ANTAR le 22/01/2011 02:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

39.Posté par Columbo le 22/01/2011 01:08

D'après le nain de jardin, l'homme africain n'a jamais su rentrer dans l'histoire.

41.Posté par yann le 22/01/2011 07:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Didier,
>"Le principal problème de l'Afrique est en effet sa surnatalité"
Pourquoi prôner le problème de la surnatalité en afrique sachant que les français vivent dans des buildings, qui est un signe évident de promiscuité, de surpopulation. En afrique, il n'y a pas de autant de buildings. On ne peut pas dire que 10 personnes qui vivent sur un même surface au sol en france pour une maison à 10 étages, n'a rien à voir avec des personnes vivant dans des bidonville. Si on ne peut pas parler de densité, je ne sais pas ce que ce terme signifie pour toi.
Tu as raison, c'est sans aucune pertinence, ni aucune comparaison: la france est surpeuplée.

>>"Que feront les Africains de la faune sauvage si ils sont encore deux fois plus nombreux"
l'europe a tué sa faune sauvage et souhaite "sauver" celle de l'afrique? la france a tué ses forêts et ce qui reste sont des reliques d'arbres alignés et incapable de se battre contre le mistral ni les feux de brousse et elle veut donner des leçons de protection de l'environnement à l'afrique. Cette forêt a bien servi pour les chemins de fer, ainsi que ses mines de charbon qui n'existent plus.
Il est vrai que l'afrique aujourd'hui détruit sa forêt mais c'est grâce à l'avidité des pays dit industrialisé. A vrai dire l'afrique exporte des produits bruts non travaillés ce qui est un peu idiot. Les éléphants ou bien les girafes détruisent aussi bien la savane quand il y a une surpopulation, mais c'est le cycle naturel de la vie. Les africains savent vivre avec la nature.

>>>"la population a été multipliée par 4 en 100 ans sans que la planète ne gagne un seul mètre carré n'a rien de raciste et encore moins d'eugéniste"
Oui, c'est un fait mais pourquoi parler de l'afrique en particulier, est ce que tu es au courant que plus de 90% de la population mondiale est dans l'hémisphère nord? de toute manière la surpopulation est arrivée en europe, cette crise économique va le démontrer. Le terme surpopulation je trouve est un terme rendant compte des besoins par rapport à l'offre alimentaire. Quand il n'y a plus à manger pour la population, c'est la surpopulation. Mais cela n'est qu'un problème technique qui est encore surmontable par le monde entier.

>>>>"Ceux qui prônent la croissance démographique seront responsable des drames effroyables qui demain risquent de se produire dans des sociétés soumises au manque et à la promiscuité. "
Laisse l'afrique avec ses pauvres, laisse l'afrique s'auto organiser, laisse l'afrique souffrir du manque et de la promiscuité. L'afrique saura s'auto organiser en fonction des problèmes qu'il affrontera. Cela fera souffrir du monde mais cela l'aidera aussi à mûrir. Pas besoin de la pub, avec des enfants souffrant du kwashiorkor.
L'Afrique n'a pas besoin de l'"aide" étrangère. Mais je suis content, cette crise économique qui est une crise artificielle fera que les africains auront moins de dons. Le peuple africain se réveillera.
"drame effroyable" est l'utilisation de termes qui font sensation sur un évènement qui n'est pas arrivé afin d'attirer l'attention. C'est en gros de la publicité pour avoir des fonds, mais
qui ne vont même pas servir les buts africains... sachant que 95% des dons fait aux africains reviennent aux donateurs... Un drame non arrivé mais dont "on" peut faire que cela arrive.
J'ai vu ton site, il est intéressant concernant le nombre optimum de la population mondiale, qui est basé sur des statistiques erronées et sans prise en compte des données du terrain mondial. Tu pourra relever mon ip si comme je le pense tu es un copain à big bro. Mais je ne suis personne, je ne suis qu'une graine insignifiante de ce monde.

42.Posté par yann le 22/01/2011 07:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Antar
Le nain des jardins est un nain même dans sa réflexion. Il sait résonner, c'est une de ses plus grandes qualités. Désolé pour les français qui l'adorent.

43.Posté par Didier le 22/01/2011 16:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Réponse à Yann

Je parle de l'Afrique parce que l'article qui a initié ce débat était bien consacré à l'Afrique, mais mon inquiétude devant la surpopulation s'applique aussi au monde dans son ensemble. D'ailleurs un peu plus loin dans votre commentaire vous reprenez ma phrase selon laquelle la population a été multipliée par 4 en un siècle, il s'agit bien de la population mondiale.

En ce qui concerne la (grande) faune, le fait que l'Europe ait exterminé la sienne ne doit en rien pousser les Africains à faire de même, je ne vois pas en quoi je devrais m'interdire de dire cela. Ce n'est pas raciste que de dire aux autres de ne pas faire les mêmes erreurs que nous.
J'insiste sur un point, le problème de la surpopulation ne se limite pas seulement à celui de la nourriture, il ne s'agit pas seulement de nourrir les hommes, il faut aussi les faire vivre durablement et dignement et sans massacrer tout le reste du vivant.

En ce qui concerne mon site, je ne parle guère de la notion de population optimale car c'est très difficile à définir. Les statistiques que je propose ne sont pas erronées comme vous le dites. Elles proviennent de sources diverses mais concordantes (la source est indiquée à chaque fois). En bonne partie elle viennent de l'US Census Bureau qui n'a pas à ma connaissance la réputation d'être fantaisiste, pas plus que l'INED français.


44.Posté par Columbo le 22/01/2011 19:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Didier ,

Je ne sais où j'ai lu un débat sérieux entre éminences sociologues , et économistes que la Terre pouvait faire vivre 37 milliards d'habitants, sous certaines conditions .Conditions à souligner de deux traits ...

J'essayerai de retrouver le site .

45.Posté par Columbo le 22/01/2011 20:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Populations mondiales maximales un vaste choix
Depuis la fin du XVri'siècle, de nombreux auteurs ont tenté d'estimer la population maximale pouvant durablement vivre sur la terre. Petty, dont nous avons discuté l'estimation, fut le premier. II eut de nombreux successeurs le démographe Joel E. Cohen en a recensé une soixantaine jusqu'à nos jours". En ne retenant que ceux qui appartiennent au monde scientifique et justifient leur évaluation par un raisonnement, il en reste quarante-cinq. La dispersion des estimations proposées par ces auteurs est énorme. La plus faible – d'environ 2 milliards – a été émise en 1925 par Raymond Pearl, dont nous avons discuté la théorie de la saturation démographique plus haut. La plus forte – 50 milliards –, qui date de 1954, est due à l'économiste Robert Brown ; il fut suivi par Roger Revelle, directeur du département d'agronomie de l'université Harvard, qui avança en 1976 le chiffre de 40 milliards.

Je ne comprends pas ...
Nous parlions d'esclavagisme , et nous voila sur autre sujet ....

46.Posté par Thanatos le 22/01/2011 20:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Afrique a de multiples problèmes et manque notamment et cruellement de visionnaires. Si ce sont les gens corrompus, des panafricanistes ou africanistes de pacotille avec des rêves délirants qui se prennent pour des messies ou des dieux, des hypocrites qui fantasment sur les gadgets occidentaux, qui ne cherchent qu'à s'enrichir ou des rêveurs qui se sont perdus en chemin il y en a des tonnes. L'Afrique est aussi malade de ses enfants nous serions bien naïfs de l'ignorer. En effet comme disent certains l'Afrique n'a jamais été libre et de mon point de vue ce ne sera pas demain qu'elle le sera. Elle est non seulement prisonnière des puissants de ce monde mais elle est aussi prisonnière de ses enfants. J'attends de voir ces gens qui vont donner aux africains le sens des responsabilités, la dignité véritable et l'envie de se surpasser pour donner à ce continent le rayonnement auquel lui donne droit son potentiel.

47.Posté par dik le 22/01/2011 22:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonsoir Thanatos

J'attends de voir ces gens qui vont donner aux africains le sens des responsabilités, la dignité véritable et l'envie de se surpasser pour donner à ce continent le rayonnement auquel lui donne droit son potentiel.

Espérons un bon départ avec la Tunisie. l'Algérie et le Yémen bougent!

48.Posté par yann le 24/01/2011 07:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Didier,
>"mon inquiétude devant la surpopulation s'applique aussi au monde dans son ensemble"
Je commence à comprendre que dans le fond tu aimes le monde entier, et que c'est pour le protéger que tu diffuse ce message. Mais c'est aussi la peur qui te motive. Le peuple africain n'a pas peur du lendemain, elle vit au jour le jour dans la "pauvreté". Ta réaction ressemble à la réaction d'un parent face à un enfant. Un parent incapable de responsabiliser un enfant et essayant à tout prix de le surprotéger. A force de surprotéger un enfant, tu en fera un enfant incapable de se prendre en main car si tu vois un enfant tenir une lame dans la main, tu peux le lui arracher, mais cela ne lui fera pas comprendre à quoi sert cette lame, si au contraire tu le lui laisse et qu'il se blesse tu as mal aussi. Dans les deux cas tu as mal, mais dans le second cas il aura compris l'importance de son acte. Ce que je souhaite dire c'est qu'à force d'empêcher un évènement de se réaliser, tu empêches la compréhension de cet évènement. Cette compréhension est fondamentale pour empêcher la répétition des évènements. Ces évènements en eux-même ne sont pas mauvais, car ils font partie de la vie. Je dis simplement que la terre est ronde, et que ce que tu souhaite pour autrui peut se retourner contre toi. Si le sort des africains te fait tant souffrir, j'espère que tu ne te réincarnera pas en enfant africain à qui on demande de se châtrer pour le bonheur du monde entier.

>>"le fait que l'Europe ait exterminé la sienne -(la faune)- ne doit en rien pousser les Africains à faire de même, je ne vois pas en quoi je devrais m'interdire de dire cela."
Je ne sais pas si tu connais le terme ingérence. Une ingérence pour le bonheur de tous. C'est comme si je conseillais aux français de suivre la loi musulmane pour le bonheur de tous car dans le fond il y aura plus de musulmans aujourd'hui en france que de chrétiens par exemple. Ce n'est que pour le bonheur de tous! L'enfer est pavé de bonnes intentions. On peut penser faire du bien mais sans prendre en considération les conséquences de ses propres actes.

>>>"Les statistiques que je propose ne sont pas erronées comme vous le dites. Elles proviennent de sources diverses mais concordantes (la source est indiquée à chaque fois). En bonne partie elle viennent de l'US Census Bureau qui n'a pas à ma connaissance la réputation d'être fantaisiste, pas plus que l'INED français. "
L'histoire de la surpopulation mondiale est un plan bien établi par avance. Si dans 5 ans il faut 2 planètes terre pour faire vivre le monde, j'espère que tu ne fera pas partie de ceux qu'on devra euthanasier pour le bonheur du monde entier. "Pour tuer son chien on l'accuse de la rage" Les statistiques, c'est difficile comme tu le dis, mais il est aussi très facile d'en fabriquer pour justifier un acte planifié contre notre monde.
J'adhère aux posts de Columbo où la saturation maximale est de 50 milliards.

C'est bête de n'être que des statistiques, on peut l'effacer quand on le veut. On ne peut aimer le monde sans s'aimer soi même.

@Thanatos - qui signifie mort -,un pseudo zarbi
>"L'Afrique est aussi malade de ses enfants nous serions bien naïfs de l'ignorer."
Tu n'a probablement pas encore d'enfant, ou bien n'a tu jamais aimé une personne ou bien je ne comprends pas le sens de ta phrase. Cela se voit que ce ne sont pas tes enfants, les enfants africains. Un enfant c'est l'extension de ton existence, les plus beaux rêves que tu n'a pu accomplir, tu rêve de le voir réaliser par tes enfants. Tu rêve de les voir un jour devenir des personnes sur lesquels tu peux compter, dont tu peux être fier. Si tu rêve de la mort pour tes enfants, c'est que tu es déjà un mort. Thanatos est un pseudo qui te convient dans ce cas.

>>"l'Afrique n'a jamais été libre et de mon point de vue ce ne sera pas demain qu'elle le sera."
As tu déjà été vraiment libre? tu es déjà prisonnier de ton rêve morbide.
Être heureux, c'est cela être libre de la mort et de la vie. Sentir chaque instant de bonheur. N'avoir ni peur de la mort ni peur de la vie, les respecter sans les mépriser, accepter leur nature sans peur. Trouver une personne à aimer et la chérir de tout ton coeur, vivre avec elle les difficultés de la vie, sentir ta jeunesse se transformer en sagesse. S'accomplir, voir sa descendance s'accomplir et transmettre ta joie
Notre présence ici bas est un don.
Mais cela, pour le moment ce n'est pas encore toi j'ai l'impression. La liberté de l'afrique, c'est comme la liberté de ce monde, si tu as peur de demain, la peur, la colère te prendra et tu oubliera de vivre.

49.Posté par SittingBush le 24/01/2011 10:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Peut etre ,que Didier a de bonne intention , mais il y a beaucoup de gens qui pensent comme lui.
Peut etre que Didier est conscient de ce qu'il avance .D'auutres , égoistes pensent inconsciemment comme lui sans ce rendre compte de leur égoisme .Nous l'Europe , "Nous la France" "Nous les pays ""civilisés"" " pensont que les malheurs ne doivent pas nous frappés , qu'ils aillent ailleurs .
Un séisme ? porvu que ce soit en Afrique ou ailleurs , mais pas chez nous .
Une inondation ? ..........idem
Une météorite ? ........idem
Le déforestation ......Ah non .! ils vont nous priver d'oxygène ! C'est à nous de les pillers en bois , juste ce qu'il faut pour nos meubles et construction .etc .....etc...
Est ce dans un but désintéressé de dire que l'Afrique est surpeuplé ? Voir avant tout son inconscient ...La démarche tortueuse de l'esprit , pour sauter de l'esclavagisme à la surpopulation....

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires