MONDE

Affaire des 90 bombes, une alliance américano-turque en dents de scie


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 31 Octobre 2018 - 02:26 Le discours enflammé de Kadhafi (Vidéo 08.02.1988)



Samedi 25 Décembre 2010

Affaire des 90 bombes, une alliance américano-turque en dents de scie
Moins médiatique que le nouveau Traité "Start", elle indiffère la presse orale et écrite. Dommage ! Car cette résolution sur le génocide arménien qui vient d’être retiré de l’ordre des débats d’un Congrès  américain finissant, aurait pu décanter  bien des énigmes  du genre : jusqu’à quel point les Etats-Unis d’Amérique, seraient-ils prêts à pousser les limites d’une alliance Washington/Ankara, trop malmenée, ces derniers temps ? Le texte, qui vient d’être rangé au vestiaire du Capitole, sur demande expresse de la Présidente Nancy Pelossi, avait-il une quelconque chance de passer la barre des députés  ? Pour l’observateur qui suit de près les vicissitudes des relations américano-turques, ce genre de «résolution» reflète moins une ligne de pensée politique, propre à s’imposer un jour ou l’autre, qu’une pirouette diplomatique conçue à l’usage d’un allié turc, dont la fiabilité est de plus en plus sujette à caution, de l’autre bord de l’Atlantique. Mais la démarche est-elle dissuasive pour autant ? Rien n’est moins sûr, car bien au fait de ces manœuvres bas de gamme, la Turquie sait, elle aussi, rendre la pareille à sa manière: il y a quelques jours de cela, en pleine séance parlementaire,  le député Chokri Alak Dagh du Parti  populaire a fait sensation en interpellant le Chef de la diplomatie, Ahmet Davutoglu, sur l’affaire dite des «90 bombes». Une affaire qui remonte aux années de la guerre froide où les Etats-Unis d’Amérique, sous prétexte de faire face à la menace soviétique, avaient décidé de déployer un arsenal composé de 90 bombes nucléaires, sur le sol turc. Mais la guerre des «Empires» n’étant plus à l’ordre du jour, l’arsenal en question perd toute sa raison d’être, d’autant plus que d’autres pays concernés, tels que la Grèce, s’en sont, déjà, débarrassés, jugeant sans doute cet «héritage», à la fois, lourd et dangereux. Dès lors, le député Alak Dagh ne comprend pas «pourquoi son pays ne devrait pas en faire autant», lui, qui abrite, déjà, la base aérienne d’Inçirlik, avec ce trafic de plus en plus gênant d’appareils US qui décollent de cette base, pour aller déverser leurs bombes sur les Afghans et les Pakistanais.Très bonne question à poser à M. le ministre des A.E, mais aussi, au Premier ministre Erdogan, en cette période charnière où la population turque croit voir, à travers le Parti de Justice et de Développement, le porte-parole de son anti-américanisme, longtemps, bâillonné!


Samedi 25 Décembre 2010


Commentaires

1.Posté par Anita1945 le 26/12/2010 02:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

90 bombes atomiques en TURQUIE ? - Enquête du Parlement .

ALMANAR / LIBAN 25/12/2010 -------------------------------------------------- Nombre de lecteurs : 686 . .
Le Parlement TURC examine l’authenticité d’une information, selon laquelle, il y aurait 90 bombes atomiques sur le sol de la Turquie, une information publiée par le quotidien turc, "Hurriat".
Selon le député Shukru Elekdag, lequel a insisté pour que l’Enquête se fasse dans la Base Aérienne d’Incirlik,
« la présence de ces bombes serait une question inexplicable pour le monde Musulman ».
Dans un premier temps, c’est une source militaire américaine ayant publié un rapport, qui a révélé la présence de 90 bombes atomiques, dont des 50 B-61, en Turquie.
Les Etats-Unis disposent, actuellement, de plus d’une centaine de bombes atomiques, dans d’autres pays, dont l’Allemagne, la Belgique, l’Italie et les Pays-Bas.
( Source : Irib)
---------------------------------------------------------------
QUE PENSER ?
La TURQUIE avait été (dans le passé) Amie d'ISRAEL car ISRAEL avait eu la permission d'entraîner les Militaires TSAHAL dans des exercices aériens dans le Ciel TURC.
Depuis l'opération meurtrière de TSAHAL sur la flottille TURQUE (9 Morts TURCS) les ponts ont été coupés !
C'est à comprendre !
Selon moi, c'est du stockage, ces 90 bombes, de la réserve produite par les Militaires TSAHAL sur le sol TURC.


2.Posté par Anita1945 le 27/12/2010 00:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Attaque du bateau Humanitaire : Israël refuse de s'excuser auprès de la TURQUIE.
Tension - Neuf militants turcs pro-palestiniens ont perdu la vie au printemps dernier lors de l’opération des commandos de la Marine Israélienne, qui étaient intervenus de nuit dans les Eaux Internationales.
© Keystone - Le bateau turc Mavi Marmara arrive dans le port d'Istanbul au milieu d'une foule brandissant des drapeaux palestiniens, le 26 décembre 2010.
Tribune de Genève - 26.12.2010.
Israël ne présentera « PAS d’excuses » à la Turquie après le raid en mai contre une flottille d’Aide Humanitaire à destination de GAZA.
Le ministre israélien des Affaires Etrangères Avigdor Lieberman a adressé une fin de non-recevoir à une demande réitérée de la Turquie.
Le ministre des Affaires Etrangères turc avait déclaré que son pays était prêt à se réconcilier avec Israël si l’Etat juif s’excusait pour le raid mené contre une flottille d’Aide Humanitaire à Gaza le 31 mai.
Neuf Turcs avaient été tués dans l’attaque. Avigdor Lieberman a immédiatement réagi en qualifiant cette demande d’« impudente », lors d’une Conférence de presse organisée devant des médias internationaux.
« S’il y a bien quelqu’un qui devrait s’excuser, cela devrait être le Gouvernement TURC pour sa coopération avec des éléments terroristes, pour son soutien au terrorisme, à la Mission de l’Organisation I.H.H. (celle de la flottille, ndlr), au Hamas et au Hezbollah », a dit le Chef de la diplomatie Israélienne.
Relations étroites :
Neuf militants turcs pro-palestiniens ont perdu la vie au printemps dernier lors de l’opération des commandos de la Marine Israélienne, qui étaient intervenus de nuit dans les Eaux Internationales.
«La Turquie a la volonté de faire la paix avec tout le monde (...) Pourquoi Israël devrait-il rester à part? Il s’agit d’un pays avec lequel nous avions de très bonnes relations jusqu’en 2008», a poursuivi le ministre turc, Ahmet Davutoglu, cité par l’agence de presse Anatolie.
Depuis les années 1990, Israël a toujours entretenu des relations militaires et commerciales étroites avec la Turquie, pays musulman mais laïque. Des tensions sont toutefois nées à la fin de l’année 2008, lorsque Israël a mené une vaste offensive militaire dans la bande de Gaza, baptisée «Plomb durci».
Des émissaires des deux pays se sont rencontrés au début du mois à Genève pour tenter de procéder à une réconciliation en bonne et due forme. A ce sujet, des responsables israéliens ont fait savoir que l’Etat juif souhaitait trouver un compromis qui conviendrait aux deux pays.
------------------------------------------------------------------------------
(Le jeune de 19 ans, étudiant en Médecine, tué, - (père médecin) - a eu droit à CINQ balles sur le pont du MARMARA. C'est dire qu'ils avaient peur et tiraient dans tous les sens ! Milices armées descendues par cordages de l'hélicoptère TSAHAL).

3.Posté par Cengizkan le 27/12/2010 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le gouvernement Erdogan et la clique manipule l opinion publique...ils ont meme laisser croire que l'armee turc est sioniste
du grand n'importe quoi certains pseudo dans ce site qui je trouve est assez complet mais ,je pense que le redacteur ou meme monsieur Cekici ont une petite tendance Erdogan...soit c voulu ainsi ou bien ya un probleme s'il ne voit pas le double jeu d Erdogan et sa clique...

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires