Actualité nationale

Affaire Griveaux : le mensonge-clé de Juan « Mytho » Branco



Panamza.com
Mardi 18 Février 2020












INFO PANAMZA. Avocat de Piotr Pavlenski, Juan Branco prétend ne pas avoir "relayé la vidéo" intime de Benjamin Griveaux. C'est faux : la veille du scandale, une romancière révélait avoir reçu un "lien" envoyé par Branco. La preuve par la source.

Le 17.02.2020 à 17h08

D'un côté, l'interview ultra-complaisante et insipide (diffusée samedi) de Branco par le mièvre Gabin Formont, fondateur d'un média pro-Gilets jaunes.



De l'autre, l'entretien un brin agressif mené aujourd'hui par la pugnace Apolline de Malherbe (une fan declarée du "peuple juif" en couple avec Harold Hauzy, l'ex-bras droit de Valls qui fut formé par le Comité juif américain).





Quelle est la dernière illustration de la duplicité de Branco, un homme dont la mythomanie de plus en plus évidente et les troubles amitiés ont été régulièrement exposées en détail par Panamza ?



Proche et défenseur judiciaire du couple Pavlenski/de Taddeo, Branco a affirmé avec son emphase habituelle –dimanche 16 février, via son compte Facebook– ne pas avoir "relayé cette vidéo" (la sextape de Griveaux).


C'est un mensonge.

Mercredi 12 février, deux jours avant le déferlement médiatique et à la veille des premiers tweets sur l'affaire, Zoé Sagan, obscure romancière âgée de 21 ans (et éditée par la même maison d'édition que Branco), indiquait sur sa page Facebook avoir découvert les "films de masturbation" de Griveaux grâce à un expéditeur : Branco himself.


En clair : contrairement à ce qu'il affirme, Branco (un détracteur condescendant de mon travail qui se vanta curieusement de "piquer la clientèle de Panamza") est bien de mèche avec les comploteurs (dont l'un d'entre eux avait tenté de me faire relayer les vidéos, juste avant le déclenchement du scandale).

La conséquence : un conflit d'intérêts.

A partir du moment où Branco est lui-même impliqué dans la diffusion des vidéos, il n'est plus en mesure -au regard du droit pénal- de pouvoir défendre Pavlenski.

À noter : le même jour, le photographe Yann Merlin diffusait également les vidéos via son compte Facebook.


Cet individu (crâne dégarni et barbu sur la photo ci-dessous) était en compagnie du couple (avec lequel il a collaboré sur leur site développé…en Israël) et de Branco après une soirée-débat organisée le 18 décembre dans une université parisienne.


Deux éléments complémentaires d'info pour conclure :

* Branco déclare à de Malherbe que le couple en garde à vue (dont il assure la défense) serait "fauché", ce qui ne manque pas de sel quand on connaît la domiciliation exacte (identifiable via internet) de la résidence d'Alexandra de Taddeo (rue Michel Ange, près de la station Exelmans, dans le XVIème arrondissement, soit l'un des quartiers les plus riches de Paris).

* installé depuis fin 2016 en France, le mystérieux et pseudo-dissident anti-Poutine Pavlenski (bénéficiaire de l'asile politique sous la mandature du Premier ministre ultrasioniste Bernard Cazeneuve) a utilisé les services d'une seule avocate (présentée comme son avocate "historique" par Branco et de Malherbe) depuis 3 ans : il s'agit de Dominique Beyreuther Minkov.



Particularité ô combien singulière de cette fervente pratiquante juive : l'avocate et amie de Pavelenski fréquente affectueusement une organisation israélienne cajolée par la Russie, liée à Netanyahou et accusée de nettoyage ethnique anti-palestinien -le KKL.


En mars 2019, cette militante PS était encore à leurs côtés -sur place, en Israël, ce "petit et courageux pays qui mérite notre soutien indéfectible" selon l'avocate (qui apparaît à 2').



Et ce n'est pas tout.

Devinez qui a récemment invité Beyreuther Minkov au Portugal pour une cérémonie culturelle et politique ?

Juan Branco.

Un mois avant la première rencontre (officiellement, mi-décembre) de Branco et Pavlenski, l'avocate était conviée à un grand barnum narcissique, pseudo-subversif et mondain.

Mi-novembre, dans un festival portugais dirigé par son père Paulo Branco (un ex-producteur de BHL), Juan Branco, superviseur de l'évènement, a ainsi déroulé le tapis rouge à Beyreuther Minkov en raison -notamment- de sa défense de Pavlenski.

En présence de son ami guignolesque Maxime Nicolle alias Fly Rider, Branco (visible au début de la vidéo) présenta un débat avec l'avocate (qui évoqua longuement sa défense de Pavlenski, de 6'50 à 20')



Résumons en sept points :

1* un départ de Griveaux qui garantit la victoire pour Hidalgo, favorite du lobby sioniste.

2* les deux vidéos X de Griveaux qui furent téléchargées (comme le révèle le code source de la page) et demeurent visibles sur une plate-forme web basée en Israël.

3* une opération de "kompromat" qui évoque aussi bien la Russie qu'Israël (comme l'illustre à merveille l'affaire Epstein).

4* une affaire Griveaux qui explosa sur Twitter grâce à deux serviteurs zélés d'Israël : Laurent Alexandre et le servile Joachim Son-Forget.

5* une affaire Griveaux instrumentalisée par l'homme (discrètement complaisant envers les sionistes) qui rêve de renverser Macron pour sa propre gloire de révolutionnaire en peau de lapin: Juan Branco.

6* une affaire Griveaux qui ressemble à un avertissement crypté et adressé à toute la Macronie, deux avant l'élection présidentielle.

7* une avocate de Pavlenski étroitement liée au lobby sioniste le plus radical.

Une chose est sûre : vous pouvez compter, cher citoyen épris de vérité, sur nos fameux théoriciens de la coïncidence (ces "anti-complotistes" revendiqués et hargneux dont plusieurs -de tous bords politiques- lisent Panamza) pour aboyer, ricaner ou hausser les épaules avant d'annôner que toute cette somme d'éléments convergents serait totalement hasardeuse.


SOUTENEZ L'INFO-PANAMZA !
https://www.panamza.com/page-de-compte/niveaux-dadhesion/


Lundi 17 Février 2020


Commentaires

1.Posté par jean-josé Caddy le 18/02/2020 02:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On sait que Branco est Pinocchio, il n'y a qu'à regarder son nez qui s'allonge quand il parle, mais on ne sait toujours pas qui est Jeppetto

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires