International

Acharnement des Etats-Unis et du régime sioniste contre l’Iran



Dimanche 20 Avril 2008

Suite à la réunion sans résultat du groupe 5+1, en Chine, les ‎Etats-Unis et les milieux sionistes se sont acharnés contre l'Iran, en ‎multipliant leurs accusations contre ses activités nucléaires ‎pacifiques, et ce, au seuil de la visite, à Téhéran, de l'Adjoint du ‎Directeur de l'Agence internationale de l'Energie atomique. Ces ‎accusations interviennent, également, à un moment où la ‎Communauté internationale, en particulier, les pays de la région, ‎ont appelé, à plusieurs reprises, au démantèlement des arsenaux ‎atomiques illégaux et illégitimes du régime sioniste. Cependant, ‎pour duper l'opinion publique internationale, le Premier ministre ‎du régime sioniste vient d'accuser, une fois de plus, l'Iran, de ‎vouloir se doter de l'arme nucléaire. Dans le même temps, le ‎Conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis, Stephan Hadly, et ‎la ministre des Affaires étrangères du régime sioniste, Tzipi Livni, ‎se sont entretenus de ce qu'ils ont appelé la nécessité de durcir les ‎sanctions contre l'Iran. Les Etats-Unis et le régime sioniste ‎cherchent, donc, à mettre sous pression les pays qui coopèrent avec ‎l'Iran, d'autant plus que l'inefficacité des sanctions contre l'Iran ‎n'est plus, désormais, qu'une évidence. En effet, les Etats-Unis et ‎le régime sioniste se servent du programme nucléaire iranien ‎comme d'un prétexte, pour barrer la route au progrès et au ‎développement économique de l'Iran. Néanmoins, les tentatives ‎avortées des Etats-Unis se poursuivent, alors que l'Iran a acquis la ‎technologie nucléaire et a accédé à l'autosuffisance, dans plusieurs ‎secteurs de l'économie. Ceci étant, l'échec de la récente réunion du ‎groupe 5+1, qui était réuni à Shanghai, montre qu'il n'y a plus ‎aucune raison d'examiner le nucléaire iranien, en dehors du cadre ‎de l'Agence internationale de l'Energie atomique. Dans ce droit fil, ‎au cours de sa rencontre avec le ministre allemand des Affaires ‎étrangères, le Directeur général de l'Agence internationale de ‎l'Energie atomique, Mohammad El-Baradeï, en qualifiant de ‎positif le processus des progrès nucléaires de l'Iran, a réitéré, une ‎fois de plus, que le dialogue était le seul moyen de trouver une ‎solution à la question du nucléaire iranien. Parallèlement, une ‎délégation de l'AIEA, conduite, par l'Adjoint du Directeur général, ‎Oli Hainonen, est attendue, en Iran, pour parler avec les ‎responsables iraniens des modalités de la future coopération entre ‎Téhéran et l'AIEA. Par conséquent, même si la campagne ‎d'intoxication renforcée des Etats-Unis et du régime sioniste contre ‎l'Iran n'aboutira à rien, cependant, les Etats-Unis et les milieux ‎sioniste ne sont pas encore en mesure de reconnaître l'échec de ‎leurs tentatives maximalistes et illégales


Dimanche 20 Avril 2008

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires