International

APPEL DU MOUVEMENT « OCCUPY »



ROBERT GIL
Jeudi 26 Avril 2012

APPEL DU MOUVEMENT « OCCUPY »
Préparons le 1er Mai 2012. Pas de travail, pas d’école, pas de commerce, pas de banque, pas de marché. La population de la planète prendra les rues.

APPEL DU MOUVEMENT Occupy Los Angeles et Occupy Long Beach appellent le peuple du monde à commencer à préparer maintenant une grève générale. Le but est de fermer le marché à l’échelle mondiale et de montrer aux 1% que nous ne laisserons pas prendre nos acquis, que nous ne serons pas réduits au silence et que nous nous mobiliserons jusqu’à ce que nos souffrances soient réparées. Appel à la grève générale et au boycott :

Pour les droits des immigrants. Pour la justice sociale, économique et environnementale et pour les droits des travailleurs. Pour la paix avec justice. Pour les libertés civiles et la fin de l’Etat policier. Pour la reconnaissance du droit au logement, à l’éducation et à la santé comme droits humains. Pour les droits des femmes et l’égalité entre les sexes. Chaque continent, chaque pays, chaque province, chaque ville va se lever.

Les ouvriers et les travailleurs sont sous les attaques des 1%. Le mouvement Occupy se tient aux côtés des immigrants et des travailleurs qu’ils soient organisés ou non. Chaque droit que nous avons en tant que peuple travailleur vient des luttes du mouvement ouvrier organisé et des immigrants luttant pour leurs droits. Maintenant, ils tentent de détruire nos droits collectifs, ils veulent mettre la main sur nos retraites. N’en ont-ils pas assez ? Ça suffit ! Une journée pour les droits des immigrants, les droits des travailleurs, les droits humains. Stop aux saisies immobilières !

Nous revendiquons de bons emplois et de bons salaires pour chaque être humain de la planète. Tous sont citoyens du pays qu’ils travaillent ou non. L’externalisation des soi-disant « créateurs d’emplois » ne sera plus tolérée pour imposer du travail à bas prix. Tous les êtres humains méritent un salaire qui leur permet de vivre.

L’éducation, le logement et la santé sont des droits humains et pas des « privilèges »

Nous pouvons vous dire que le 1er Mai est la Journée Internationale des Travailleurs. Nous pouvons vous dire que dans certains pays c’est un jour férié pour commémorer les acquis historiques obtenus par le mouvement ouvrier. Nous pouvons vous dire qu’à Los Angeles, le 1er Mai est traditionnellement un jour pour célébrer et lutter pour les droits des immigrants.

Mais vous seulement pouvez nous dire pourquoi vous ferez grève le 1 Mai 2012.

Parce que la grève générale du 1 Mai te concerne toi. C’est à propos des dettes qui te sont imposées pour avoir osé rêvé d’une éducation supérieure. C’est à propos des soins que tu ne peux plus te payer, du membre de ta famille avec une maladie qui n’est pas soignée parce qu’il n’a pas d’assurance. C’est à propos de ta voiture qui a été vendue après que tu aies perdu ton emploi. C’est à propos de ta maison qui a été saisie lorsque les banques ont fait faillite. C’est à propos de ta famille qui est venue ici pour un avenir meilleur et qui a été brisée par l’administration de l’immigration, et s’est retrouvée privée de l’accès à un emploi légal, à l’éducation et à la sécurité parce qu’elle est sans-papiers. C’est à propos de toi, le gamin gay qui est intimidé à l’école et qui grandira dans un pays qui te refuse l’égalité et l’humanité simplement parce que tu aimes quelqu’un du même sexe. C’est à propos du fait qu’il n’y a pas d’emplois, y compris si tu as été diplômé de l’éducation supérieure. C’est à propos de la mère célibataire qui lutte pour élever ses enfants avec le salaire minimum, qui n’est pas un salaire qui permet de vivre. C’est à propos de la femme sortie de Havard, qui travaille assise dans les meilleures sociétés d’avocats du pays, et perd constamment sa promotion parce qu’elle n’est pas un homme. C’est à propos du sans-abri afro-américain qui vit à Skid Row et a été jeté en prison pour avoir pissé dans un parc, parce qu’il n’y a pas d’accès aux toilettes pour lui. C’est à propos des manifestants battus et jetés en prison pour avoir brandi une banderole disant qu’il y en a assez dans un espace public. C’est à propos du fermier qui a quitté sa maison et son travail parce que l’Etat a augmenté la taxe sur sa terre. C’est à propos du père qui a perdu un fils dans une guerre inutile pour le pétrole à l’étranger.

C’est à propos de la réalité que cette Amérique n’est pas celle pour laquelle on nous a appris à croire. Merde au rêve américain ! Faisons de l’Amérique une réalité

« On l’appelle Rêve Américain parce qu’il faut être endormi pour y croire »…Georges CARLIN

http://2ccr.unblog.fr/2012/04/25/appel-du-mouvement-occupy/


Jeudi 26 Avril 2012


Commentaires

1.Posté par franck le 27/04/2012 00:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le droit des immigrants? Le premier droit des immigrants devraient être celui de ne pas être immigrant! Tout être humain devrait pouvoir vivre et prospérer là où il est né et non pas avoir pour vocation de s'expatrier afin de faire le larbin pour le patronat des pays riches conformément à la stratégie du dumping social.
Il n'y pas si longtemps de cela il n'existait pas de douanes, les gens pouvaient aller et venir à leur gré d'un pays à l'autre. Marco Polo n'a pas eu besoin de passeport ni visa pour se rendre en Chine, un artisan vénitien pouvait lui et sa famille s'installer à Madrid ou Paris sans avoir à remplir de formalités particulières. Cela fonctionnait ainsi dans le passé parce que d'une part les gens tendent naturellement à vouloir vivre et prospérer là où ils sont nés, la majorité n'aspire pas à immigré. D'autre dans le passé les sociétés étaient entre elles beaucoup plus égalitaire qu'aujourd'hui. si bien qu'en général il y avait peu de raisons matérielles pour que les gens décident en masse de changer de pays de résidence. Or à notre époque il a été volontairement organisé l’appauvrissement de continents entiers afin de faire en sorte à ce que les gens ne puissent plus vivre décemment dans leur pays de naissance. L'objectif est de faciliter les phénomène migratoires afin d'une part d'affaiblir les classes prolétariennes des pays développés et d'autre part facilité l'émergence du mondialisme et de son idéologie d'un monde apatride.
Etre pro-immigrationniste c'est faire le jeu de l'oligarchie mondialiste. Nous devons lutter afin que les gens puissent prospérer là où ils sont nés! Une fois cet objectif atteint les douanes entravant la circulation des personnes pourront être abolies car à partir du moment où les gens peuvent vivre décemment là où ils sont nés ils tendent à rester chez eux, quant aux amateurs de voyages et d'exotisme, naturellement minoritaires, ils ne poseront pas de problème si bien qu'il sera inutile d'entraver leur souhait personnel de vivre là où ils veulent.

2.Posté par ffilou6 le 27/04/2012 02:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Conversation entre plusieurs personnes :
- Le 1er Mai, c'est la "Fête du Travail"? Pour fêter le Travail (faut-il une majuscule pour ce mot travail?), justement il faut travailler!
- Mais non, la Fête du Travail, c'est (peut-être) le seul jour où on ne travaille pas.
- Alors il faut changer le nom et l'appeler la "Fête du Repos" ou "Fête du Non Travail" ou "Fête pour remercier les travailleurs" ou autres noms...
- Je ne vois pas pourquoi le travail devrait avoir une fête. Le travail n'est pas une divinité.
- Que dis tu? Le travail c'est une valeur!
- Ah bon? Je suis au chômage, donc je n'ai pas de travail, alors je n'ai pas de valeur? Hé ho, nous ne sommes pas notre travail, nous ne sommes pas définis par notre travail :-p !
- J'approuve ! Et nous ne sommes pas des objets disposables à souhait dont la valeur est représentée par le niveau du salaire!

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires