Tribune libre

AMBASSADE DU SENEGAL EN OMAN Diplomatie ronronnante… mais sonnante et trébuchante


Le 1er Septembre 2013 et après plusieurs années de fermeture, était annoncée la réouverture officielle de l’Ambassade du Sénégal à Mascate, réouverture souhaitée et encouragée par le Gouvernement Omanais qui depuis verse une substantielle subvention annuelle qui en fait et dans sa majeure partie, ne finance pas l’Ambassade mais surtout l’Ambassadeur et certains de ses subordonnés…Outre le budget alloué par le MAESE, l’Ambassade perçoit aussi une subvention du MAE Omanais et pour l’année 2014, cette manne a été de 300 000 Rials Omanais ( Soit plus de 600 000 euros)…pour les années suivantes et jusqu’à fin 2017, la subvention a été réduite, fluctuant entre 250 000 Rials et 200 000 Rials (plus de 500 000 et 400 000 euros) annuellement…Et bien sur L’Ambassadeur se chargea de gérer ‘’au mieux’’ la manne Omanaise, allant jusqu’à aller chercher lui-même le ‘’chèque’’ auprès de la Direction Financière du MAE Omanais, comme s’il s’agissait de ses propres deniers…et tel est le cas puisque les dépenses annuelles de l’Ambassade représentent moins de la moitié de la subvention (annuelle) du Gouvernement Omanais…une question s’impose, ‘’ Où est partie cette imposante somme non dépensée pour la gestion de l’Ambassade et qui ne figure plus sur les comptes bancaires de l’Ambassade ? A savoir plus de 100 000 Rials Omanais par an (plus de 200 000 euros) ? Y-a –t-il un relent de malversation, de détournement de deniers publics et de corruption ? oh que OUI, il ne s’agit surement pas d’initiative personnelle puisque pour tout mouvement de monnaie, une double signature est obligatoire, le Chef de la Diplomatie et le financier-comptable…bien plus que deux puisque d’autres ont été ‘’arrosés’’ histoire de ne pas être trop regardant…


Anonyme
Mercredi 24 Avril 2019

Quatre chauffeurs pour un seul agent administratif…évincé début janvier

Son Excellence Ibrahima Diakhate ‘’excelle’’ aussi dans le management des ressources humaines de l’Ambassade…Outre la secrétaire personnelle de l’Ambassadeur qui est diplomate et qui ne parle ni arabe et ni anglais (dans les pays du Golfe l’Arabe est la langue officielle et l’Anglais la seconde langue) est employé un agent avec un contrat local qui est à la fois traducteur, secrétaire, standardiste et assume bien d’autres responsabilités…donc , pour le travail administratif un seul agent, qui au début du mois de janvier 2019 a été prié de ‘’plier bagage’’ …Depuis le courrier officiel émanant du Ministère des Affaires Etrangères Omanais et donc en arabe, est traduit en wolof par le Consul – qui ne parle que wolof et arabe- et le Premier Conseiller – qui ne parle que wolof et français- d’y répondre en français et de traduire la réponse au Consul en wolof qui se charge de la traduire en arabe….et de faire parvenir cette fameuse réponse au Ministère des Affaires Etrangères Omanais…quant au courrier en anglais, il doit surement être aux abonnés absents….Pour la petite histoire, le fameux agent local contractuel était le moins payé et pendant les quatre années ou il exerça il n’avait ni couverture médicale et ni droit aux congés… Le staff administratif dont peut s’enorgueillir l’Ambassade est donc d’un Premier Conseiller qui ne parle que wolof et français, d’un Consul qui ne parle que wolof et arabe (qui a aussi le titre de conseiller culturel et qui n’a jamais eu la moindre activité de ce genre- Son Excellence le lui interdit), d’un financier qui ne parle que wolof et français, et qui dans un passé assez récent était instituteur, et de la secrétaire particulière de l’Ambassadeur qui elle aussi ne parle que français et wolof… A titre de rappel l’Ambassade se trouve en Oman dont la langue officielle est l’arabe et la seconde l’anglais….
L’Ambassade excelle par contre dans le ‘’staff roulant’’ puisqu’elle emploie
quatre chauffeurs…, dont un diplomate, chargé seulement et quotidiennement de dépôt et retrait du courrier auprès du MAE Omanais (à cinq minutes du siège de l’Ambassade). L’Ambassadeur possède son chauffeur personnel alors que les deux autres sont ‘’accrédités’’ auprès de la Résidence de Son Excellence, un pour les enfants et un deuxième pour les petites courses ‘’urgentes’’ épiceries et autres…Donc, et en définitive, quatre chauffeurs dont trois pour ‘’personnels’’ et seulement un pour l’administration de l’Ambassade…Ces quatre chauffeurs officient chacun dans une voiture différente…Mercedes E 300 pour l’Ambassadeur, Toyota 4x4 Prado et Volkswagen Passat pour la famille de SE, Minibus Toyota comme voiture de service pour le courrier et Peugeot 508, sans chauffeur, pour le Premier Conseiller… Le parc automobile a été constitué grâce à la subvention Omanaise…tout comme les loyers de l’Ambassade et de la Résidence de l‘Ambassadeur payés via la subvention Omanaise…l’Ambassade est logée dans une superbe villa sur trois niveaux dans l’un des quartiers les plus huppés de Mascate, dont le loyer annuel est exorbitant…une ambassade aux trois-quarts vide puisque les trois-quarts des bureaux sont vides…une démesure à la hauteur de ce prestige tant recherché par Son Excellence …A une vingtaine de mètres de l’Ambassade du Sénégal, la Suisse et la Hollande se partagent une même et seule villa à un seul étage…tout un paradoxe, alors que ces deux pays sont loin d’être nécessiteux…Pas nécessiteux mais surement bien plus actifs…

Diplomatie ronronnante dites-vous ?

Depuis l’accréditation officielle de l’Ambassadeur, aucun officiel Sénégalais n’a foulé le sol Omanais et de même dans l’autre sens. Aucun échange économique ou culturel ou autre…Piètre bilan pour l’Ambassadeur du Sénégal , car si le Sultanat d’Oman a encouragé la réouverture de l’Ambassade du Sénégal c’était surement pour développer les relations entre deux pays connus pour leur Islam modéré et aux aspirations pacifistes. Mais entre les vœux de deux Nations et la mission ou du moins telle que perçue par l’Ambassadeur, les résultats sont déplorables…Si les autres Ambassadeurs accrédités en Oman sont actifs et le montrent par leur dynamisme et leurs horaires de travail supérieurs même à leurs staffs respectifs, l’Ambassadeur du Sénégal ‘’brille’’ quant à lui par son absentéisme…tout comme le staff diplomatique de l’Ambassade interdit de toute activité… histoire de ne pas faire de l’ombre à Son Excellence…Leur léthargie forcée ou bien accueillie est dûment rétribuée par des petits ‘’gestes’’ du Maître des Lieux, tels des frais de missions fictifs , les bénéficiaires n’ont jamais bougé ne serait-ce que de quelques centimètres…Et bien sûr, ceux qui ne se fondent pas dans le moule sont mis en quarantaine ou tout simplement forcés à ‘’aller voir ailleurs’’.

NB : A la fin de l’année 2017 et sachant que la subvention Omanaise allait prendre fin, l’Ambassadeur avait demandé par note officielle à son Ministre de le muter dans un poste plus proche du pays avec un plateau médical plus performant (dixit l’Ambassadeur) …une vraie insulte pour un Sultanat dont le ‘’système santé’’ est une référence dans la région et même ailleurs…la médisance est l’une des caractéristiques de Son Excellence puisqu’il lui arriva de se plaindre au Ministère des Affaires Etrangères Omanais de la ‘’léthargie caractérisée’’ de l’Ambassadeur du Sultanat à Dakar….comme il se plaint de tout ce qui ne lui prête pas allégeance, humains et autres….

Envoi anonyme.


Mardi 23 Avril 2019


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires