Tribune libre

ALGÉRIENS PATRIOTES, ATTENTION !!


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 14 Novembre 2019 - 00:10 REFUSONS LA DICTATURE TECHNOTRONIQUE EnMarche !



S. NASSER
Lundi 14 Octobre 2019

Par S. Nasser
ALGÉRIENS PATRIOTES ; ATTENTION !!
(On vous ment et manipulent avec leur propagande et médias que la ‘3issaba’, ou la bande, finance)
---------
* LIBÉRER les détenus « d’opinion », les détenus « politiques »
- On vous ment et manipule ! Ils veulent faire libérer, en fait, la ‘3issaba’ (la bande) du système déchu, corrompu, malsain qui est en prison ! (en se servant de pseudo-hirak qu’ils veulent assimiler au véritable hirak qui a terminé sa mission et obtenu l’essentiel)
* « NON aux élections présidentielles », vous disent-ils
(Vous avez vu dans le monde des « démocrates » refuser les élections ? Chez « nos pseudo-démocrates » oui ! Ils veulent donc tromper le peuple !)
- On vous ment ! Parce qu’ils savent qu’ils ne seront jamais élus par le peuple qui les rejette ! Ils veulent une « période de transition » ! C’est-à-dire la ‘3issaba’ veut diriger elle-même cette période par ses représentants (ses valets), sans vote du peuple, pour faire ce qu’ils veulent et garder le pouvoir et les privilèges ! Ainsi, ils veulent libérer leurs maitres qui les nourrissent, les financent, leur donnent les privilèges, leur donnent les quotas d’élus, les laissent « faire les barbots ») au peuple !
* « Le ‘hirak’, le peuple, exige, demande au « pouvoir » ; Xème Vendredi etc.
- Mensonge ! Le véritable Hirak avait terminé au 12ème après avoir obtenus l’essentiel des revendications (non au 5ème mandat, poursuite judiciaire des pontes corrompues). Il s’agit en fait de pseudo-hirak déviants organisés par les valets et proches de la 3issaba en détention (en cours de l’être). Leur objectif : casser les revendications du véritable Hirak puisqu’ils « exigent » l’inverse du véritable hirak des débuts!
* « Ils attaquent la personne de Gaid-Salah (chef d’état-major) en vous disant qu’ils ne visent pas l’Armée Algérienne »
- Totalement faux ! Hypocrisie ! Un gros mensonge ! Gaid-Salah est le représentant de l’Etat-Major ! Tout ce qu’il dit et fait est décidé par l’Etat-Major ! Ils attaquent donc l’Armée pour espérer l’affaiblir ! S’il n’y avait pas l’aide de l’Armée, la ‘3issaba’ gouvernera toujours ! L’Armée veut le VOTE du peuple alors que la ‘3issaba’ veut diriger SANS VOTE du peuple !
 Tous ceux qui sont contre les élections travaillent pour cette ‘3issaba’ !
 Tous ceux qui sont pour la « période de transition » travaillent pour la ‘3issaba’ !
 Tous ceux vous avancent les prétextes : « liberté », « démocratie », « libération des détenus », vous mentent, vous trompent, vous manipulent ! Ils sont tous valets de cette ‘3issaba’ et travaillent pour elle afin de faire renaître le système corrompu déchu !


Lundi 14 Octobre 2019


Commentaires

1.Posté par Karim le 14/10/2019 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ceux qui nous trompent et qui utilisent le hirak pour arrêter le processus électoral ont su exploiter les erreurs de leurs adversaires, à savoir le maintien d’anciens du régime dans la gestion du pays et leurs candidature aux présidentielles. Les gens du peuple qui sont dans le hirak et qui sont honnêtes ne se doutent pas que ce courant, une fois arrivé à son but, les évincera, parce qu’il est structuré, qu’il a les moyens et le soutien extérieur. Quand on a le choix entre deux maux, on choisit le moindre mal, c'est-à-dire aller vers des élections et stabiliser le pays car leur arrêt nous mènera vers l’inconnu.

2.Posté par Ahmed le 14/10/2019 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Citation d’un passage d’un article publié par une presse pro-système!
« malheureusement, ce qui se pose comme problème, c’est une question de confiance vis-à-vis de la population aujourd’hui mobilisée, qui rejette catégoriquement toute élection… »
—-
Erreur ce n’est pas la population du « hirak » des vendredis qui rejette les élections mais bien les groupuscules organisés en pseudo-hirak » qui regroupent quelques centaines (hors vendredi) presque chaque jour manipulés par des partis politiques et des personnalités dont le slogan est « on rejette tout » , « on enlève tout le monde », « on ne dialogue pas » , on élimine des généraux de l’Armée dont Gaid-Salah », on assure nous-même une transition (ils ne disent pas qui et comment), ….…Et tout ça en demandant paradoxalement l’accord de…. l’Armée…(?!).
En somme exactement l’inverse de ce que prône et exige le véritable « Hirak » des vendredis qui regroupe des centaines de milliers) que cautionne l’Armée!
On a constaté que plus la justice interpelle ou arrête de hauts responsables civiles et militaires ( dont le frère de Bouteflika et d’ex hauts gradés plus les pseudo-hirak se multiplient en exhibant des banderoles (immenses et très élaborées..coûtant très chères au point de se demander qui les financent) demandant le départ de responsables de l’Armée , en premier le chef d’état-major Gaid-Salah, leur bête noire, le « liquidateur » de leur système érigé en entreprise de malfaiteurs…Curieux, non?

3.Posté par Ahmed le 14/10/2019 15:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le véritable hirak les a tous mis à nu !!
Ils ont tous changé de veste!
Cependant, le parti FLN avec le RND, surtout, s'affichaient clairement avec ce système déchu, puis ont changé de fusil d'épaule lorsqu'il ont senti sa chute!
Ce qui est plus pernicieux, c'est que les partis, déclarés "démocrates" (RCD, FFS, MDS, PT etc.. de ce qu'ils disent de "l'Alternance démocratique") qui ne cessaient depuis des années de s'afficher "contre le système", "contre le pouvoir" en nous vendant leurs conneries "démocratique", "droits de l'homme", "liberté", se sont mis à nu -le cul à l'air- lors du hirak (véritable) en s'affichant pernicieusement les grand défenseurs du système, les plus compromis avec le régime honni, en tête des revendications exigeant la libération des pontes et parrains du système ( cachant cela derrière des slogans mensongers et trompeurs comme libération des "détenus d'opinion", devenus ensuite "détenus d'opinion et politique" pour finir en " des détenus" tout court!) Le peuple a compris leurs manœuvres, leurs tromperies et leur manipulation...........d'où leur acharnement à imposer leur "phase de transition" (sans vote du peuple) qu'ils veulent diriger eux-mêmes afin de venir au secours de leurs parrains et du système pourri, refusant l'organisation des présidentielles qui ne les arrangent pas dont-ils savent parfaitement que le peuple les rejettent et qu'ils ne voteront pas pour eux !! Ils n’ont plus de base électorale !
Si véritable choix populaire il y aura, ils savent qu'ils n'auront plus de sièges !
Ils préfèrent donc le même « système » qui leur glisse des « quotas », les finance; dont-ils s’accommodent parfaitement !

4.Posté par Ahmed le 14/10/2019 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un gros mensonge!
Il n'y a plus de "hirak" (véritable). Ce sont des pseudo-hirak déviants qu'organisent les tenants du Pouvoir honni par le peuple regroupés autour de ce qu'ils nomment " l'Alternance démocratique" (principalement: FFS, RCD, PT, MDS, LADDH, Quelques associations apparues récemment, Bouchachi, Tabbou, Djillali, Assoul, Sadi et d'autres manipulateurs!)
---
1/ Les hirak du 1er au 11 ème, qui avaient mobilisé des centaines de milliers dans les principales villes d'algérie étaient contre le pouvoir et régime de Bouteflika.
2/Une fois obtenu la revendication "non au 5ème mandat" et des promesses pour les 2 autres (poursuites des pontes impliqués dans malversations et changement de système) les manifestations ont diminué.
3/ Une fois que la chasse aux corrompus et aux personnalités impliquées dans la destruction de l'économie battait son plein, les véritables "hirakistes" se sont aperçus que des groupes se sont infiltrés pour imposer d'autres revendications non prévues en particulier s'attaquer à l'Armée dont le chef d-état-major qui s'était juré d'aider à assainir le pays des hauts responsables corrompus. D'où leur décision d'arrêter les manifestations pour éviter que l'on se serve d'eux! C'est là où les véritables hirakistes ont décelé la manipulation en décidant d'arrêter pour éviter l'affrontement voire le chaos que souhaitaient les corrompus!
4/ " mobilisation contre le pouvoir" dont use et abuse les manipulateurs ne concerne en fait que quelques centaines organisés en pseudo-hirak (à Alger) que la presse pro-système, pro-phase de transition sans vote, partisans de la libérations des détenus pontes du système, s'évertuent à assimiler au véritable hirak pour en faire des"revendications du peuple"! Malgré leurs appels à rejoindre la capitale, ils n'arrivent pas à mobiliser 3000 citoyens qu'un certaine presse pro-système juge "impressionnante", "raz de marée" , "déferlement" en illustrant par d'anciennes images des 1er "hirak"!
Ces manipulateurs et propagandistes font dans le chantage à l'Etat en poussant au refus de tout et au désordre! Ils participent à cette propagande - des tenants du système honni par le peuple - que ne cesse d'encourager certaines officines qui souhaitent le chaos en Algérie dont la chaine du Quai d'Orsay France 24 qui ne cessent d'inviter leurs pions..........
Devant tous les échecs des partis et personnalités à s'entendre pour une solution légale même avec la promesse du pouvoir légal actuel et l'armée de ne pas participer (s'ingérer?) aux solutions qui pourraient être proposées, il reste que constitutionnellement le seul arbitre est l'Armée! A la limite l'Armée peut légalement prendre en charge d'autorité la transition démocratique avec la volonté d'assainir le paysage politique actuel très compromis, par la dissolution tous les partis politiques pour réapparaître suivant de nouvelles règles plus sérieuses tout en assainissant bien d'autres choses !


5.Posté par benz le 14/10/2019 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c´est pour cela que Tabbou est en prison et que bouchachi, Assoul,etc., sont surveillés par les R.G et qu´au moindre faux pas ils seraient incarcérés.

6.Posté par L ''almohade le 14/10/2019 18:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Décidément , jamais les puissances occidentales ne voudront d un pays libre avec des élections libres , ils veulent que l on reste éternellement leurs esclaves via leurs suppots vendu qui descendent dans la rue ...STOP A L INGERENCE EN L ALGERIE

7.Posté par KOCEILAANTALAS le 14/10/2019 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ya Si Ahmed, il ne faut pas oublier que nous sommes à l'ère de l'internet, faux Hirak par ci, vrai Hirak par là, il n'y a qu'un Hirak et il reste encore vigoureux Dieu merci, nous ne voulons pas de règlements de compte entre clans d'une même mafia présentés sous la forme d'une lutte contre la corruption, ce qui hélas n'est pas vrai, nous ne sommes pas contre notre armée mais contre les condottières qui la tiennent en otages, nous voulons que l'armée se cantonne à ses taches constitutionnelles point à la ligne, la politique étant du domaine civil, 57 ans de gestion par cette mafia qui utilise l'armée pour assoir son pouvoir de prédation cela suffit . Tu trouve l’ingérence de l'armée dans le champ politique normal, tu trouves normal que le budget alloué à l'armée ne fasse pas l'objet d'un droit de regard de la part du parlement ou tout autre instrument de vérification quand à l'utilisation des sommes allouées (Pour ne pas dire plus sur la façon dont cet argent est dépensé, ce qui est un secret de polichinelle en ces temps)
Les partis politiques en majorité ont perdu tout crédit aux yeux des algériens du fait de leur compromission avec le pouvoir qui les a tous phagocytés. Ils leur appartient de se racheter, Par ailleurs ceux qui sont aux commandes ont été placés par Bouteflika et étaient son plus fervents et puissant soutiens que cela soit le personnel civil de vitrine ou le personnel militaire (tous étaient pour le 3, 4, et 5éme mandat, tout en sachant son incapacité à gouverner le pays, mais son substitut de frère leur convenait à merveille, la rapine continue de plus belle ). Si ce que tu dis est vrai pourquoi recourir aux arrestation des gens pour des délits d'opinion si ce n'est pour intimider les gens et les obliger à stopper le hirak, ne parlons pas du viol de la constitution par ceux la même qui appellent à son respect quand cela leur convient pour la reconduction du système. Basta Yetnahaw Ga3. Le peuple n'attend rien de ces pourris et vendus, le seul services qu'ils pourraient nous rendre est de partir et remettre le pouvoir au peuple, et c'est au peuple, seulement le peuple de designer ses représentants pour une période transitoire qui auraient à préparer les élections futures. (Présidentielle, parlementaire et communale). Il ne faut pas avoir peur de dire la vérité, de faire son mea culpa c'est ainsi que l'on peut aller de l'avant et non de traiter le gens de traitre, de main de l’étranger etc ... pour notre ruine ceux qui nous "gouvernent actuellement" suffisent amplement.

8.Posté par Hirak le 14/10/2019 21:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faux Hirak! Vrai Hirak!: Il n´y a qu´un seul Hirak . Depuis le debut de la revolution, la revocation du système prédateur incarné par le regime de Bouteflika est la principale revendication du peuple. L´emprisonnement de quelques pontes du regime quoique souhaitable ne doit pas constituer une fin en soi car comme on peut le voir le système prédateur est toujours en place, ses nervis toujours en service. Le pouvoir tente de contre-attaquer en dénigrant le Hirak ( vrai faux Hirak) , , en emprisonnant des figures politiques qu´il pense être des meneurs, etc. Le Hirak est toujours vivant et la Revolution doit continuer. N´en déplaise aux affabulateurs

9.Posté par Karim le 14/10/2019 22:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le hirak d'aujourd'hui n'est plus le hirak d'avant.Il n'y a qu'à suivre l'évolution des slogans qui ont changé pour être dirigés tous contre l'armée qui est pour la tenue d’élections libres.Ceux là même qui ont infiltré le hirak étaient avec l'armée pour l’arrêt du processus électoral de 1992.Quel paradoxe!!!!!

10.Posté par Ahmed le 14/10/2019 23:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les "hirak" d'aujourd'hui (qui regroupent au maximum un millier) lancent des slogans diamétralement opposés aux "Hirak" des 1ère semaines (qui avaient regroupés des centaines de milliers). Les propagandistes du système déchu s'évertuent, par leurs valets, de les faire confondre! Sans succès

11.Posté par Naceur le 15/10/2019 01:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on votera le 12 et notre pays ne brûlera pas.

12.Posté par Insolite le 15/10/2019 18:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

H.A.R.K.I (1954)
H.I.R.A.K (2019)

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires