Lobbying et conséquences

ABATTU EN PLEINE RUE, IL VENAIT DE RECEVOIR UNE BAGUE EN FORME DE TÊTE DE MORT QUI FUT CONÇUE PAR MEYER HABIB.


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 12 Septembre 2018 - 02:00 Produire la dépression suivante



Lundi 20 Juin 2016

ABATTU EN PLEINE RUE, IL VENAIT DE RECEVOIR UNE BAGUE EN FORME DE TÊTE DE MORT QUI FUT CONÇUE PAR MEYER HABIB.
ABATTU EN PLEINE RUE, IL VENAIT DE RECEVOIR UNE BAGUE EN FORME DE TÊTE DE MORT QUI FUT CONÇUE PAR MEYER HABIB.
Le mardi 14 juin, le site du quotidien israélien Haaretz a rapporté une nouvelle information relative à l'escroquerie franco-israélienne à la taxe carbone : ce jour-là, le député Meyer Habib a fait savoir à une radio israélienne qu'il «regrettait» d'avoir présenté en 2001 son ami Benyamin Netanyahou, actuel Premier ministre d'Israël, à Arnaud Mimran, principal accusé dans cette affaire {http://panamza.com/bqg; http://panamza.com/omerta-mimran}.
Selon une source du journal, Meyer Habib était alors chargé d'organiser et de payer lui-même les voyages internationaux -entre 1999 et 2001- de la famille Netanyahou.
Détail-clé : à la fin de son article, Haaretz signale que le nom de Meyer Habib, aujourd'hui député, figure incidemment dans le dossier judiciaire relatif à l'un des mystérieux assassinats commis dans l'affaire de la taxe carbone : celui de l'instigateur Samy Souied, le 14 septembre 2010, à Paris {http://panamza.com/bqe}.
Abattu à 20h de six balles à la Porte Maillot, Souied -qui était venu de Tel Aviv le matin même et devait y retourner le soir- venait de rencontrer, pour la 3ème fois de la journée, Mimran {http://panamza.com/bqd}.
Celui-ci lui avait remis une bague dorée en forme de tête de mort quelques secondes seulement avant l'arrivée du tueur en moto {http://panamza.com/bqf}.
L'homme à l'origine de ce modèle unique et «spécial» de joaillerie selon Haaretz : Meyer Habib, ami de Mimran et PDG (en 2010) du groupe Vendôme {http://panamza.com/bqg}.
Fondée en 1996, cette entreprise -présidée aujourd'hui par son épouse Virginie Habib- continue d'être «dirigée» par Meyer Habib qui déclare une rémunération mensuelle de 3500 euros (pour 7000/8000 avant son élection) et une estimation de sa «société familiale à environ 2,2 millions d'euros» {http://panamza.com/bql; http://panamza.com/bqk}.
*************************
Cinq ans après l'assassinat de Souied, l'enquête officielle n'a abouti à aucune incrimination {http://panamza.com/bqc}.
Le 22 mai, l'émission 66 minutes de M6 rapportait d'ailleurs le témoignage du frère aîné de Souied, domicilié à Tel Aviv, qui se déclare persuadé du rôle essentiel de Mimran dans l'assassinat et de sa protection en haut-lieu, via des fonctionnaires corrompus dans la police et la justice françaises {http://panamza.com/bqb}.
Détail : interrogé dans l'émission par téléphone (à 57'), le redouté Mimran, âgé aujourd'hui de 44 ans et issu d'une famille de notables parisiens, s'exprime pourtant dans un langage post-adolescent similaire à celui du cybercriminel Grégory Chelli alias Ulcan {http://panamza.com/bqb}.
Triple rappel :
* Le 20 mai 2015, Panamza révélait la présence incongrue et discrète -le 7 janvier 2015, aux abords des locaux de Charlie Hebdo- de Meyer Habib aux côtés de Manuel Valls.
Reprise à l'étranger mais pas en France, l'information de Panamza avait visiblement suscité l'embarras puisque la vidéo exposée a ultérieurement été censurée en ligne {http://panamza.com/intermediaire; http://panamza.com/1769; http://panamza.com/asl; http://panamza.com/12084}.
* Depuis son arrivée dans l'hémicycle parlementaire en juin 2013, aucun organe de la presse traditionnelle n'a consacré d'enquête centrée exclusivement sur Meyer Habib (55 ans), sa personnalité, son idéologie et ses réseaux.
Quant aux critiques d'Israël "officiels" du champ associatif ou médiatique (parfois brocardés sur Panamza sous l'appellation des "PP BCBG" : "Pro-Palestiniens Bon Chic Bon Genre" ), ils se contentent généralement pour la plupart de dénoncer la défense radicale (et souvent maladroite) d'Israël par Habib mais ignorent sciemment d'exposer ses liens dans les secteurs de la police et du renseignement, de peur d'être taxés de "complotistes" {http://panamza.com/15462}.
* Ancien milicien du Bétar aujourd'hui choyé par le trio Hollande-Valls-Cazeneuve, Habib (qui a employé mardi 14 juin l'expression «intifada au couteau» à propos du double assassinat de Magnanville) est également le vice-président influent de la commission d'enquête parlementaire relative aux attentats de 2015 dont la mission officielle est d'élucider leurs zones d'ombre {http://panamza.com/bqh;http://panamza.com/bqi; http://panamza.com/15864}.
***SOUTENEZ L'INFO-PANAMZA ! http://www.panamza.com/urgent***


Lundi 20 Juin 2016


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires