Billet d'humeur

A ceux qui tardent pour gérer : la cavalcade des escargots et la chevauchée des cloportes .


Parodie de la politique locale : Un gouvernement , ça tarde pour bien plaire. Regrets pour la Paonne de lubie et satisfactions contre gré .


DR IDRISSI MY AHMED
Dimanche 9 Avril 2017

Regrets pour la Paonne de lubie et satisfactions contre gré .

MADAME STUDENT ACTE 62, STANCES ET GENRES VARIES


Visions à travers des symboles.

C’est une crampe aux jambes et une miction imminente, chez une dame d’un certain âge. C’est l’euphorie d’une moribonde et son espoir vers l’Ailleurs ! Il y a des faits et des écrits qui vous rendent tristes. Mais, je viens ici pour vous apporter de la joie ! Besoin de remerciements désintéressés ? Telles des prières, voici des pensées en vrac, sans queue ni tête, pour ceux qui en ont. C’est un des actes de la série des chroniques différées de Mme Student.

La cavalcade des escargots

Le platane reverdit après avoir perdu ses étoiles feuillues. La vie nous permet de constater qu’elle est encore belle par endroits. Sauf qu’il est sur terre un enfer, avec ses douleurs et ses erreurs, ses excès et ses injustices immondes. Sont-ce des messages émanant de soi, lancés comme des prières, vers l’Inconnu pour que ça s’améliore du côté mal et que le bien dure encore plus et se multiplie ?

La chevauchée des cloportes

Nous vivons dans la matrice depuis 6 mois. C’est un accouchement torpide qui s’inscrit dans la chronicité, à l’image des délivrances en pays développés ! Cependant, je ne parlerais ni de la retraite surprise du populaire Benky ni de l’Akhanouche, le bleu et flamboyant palatin. Je ne dirais rien du cosmopolite gouvernement. Dommage pour les deux ou trois exclus. Ils ont bien des cadres de valeur. Rien ne sortira des sables de Guergarate ni des mutins dévoyés par les voisins ! Encore moins des inventions de Daech qui perd l’une de ses têtes. Je ne disserterais pas des matchs de tennis, verbaux et politique, où brille le tempétueux Trump qui vient de dire qu’il a ‘’ hérité d’un foutoir ’’, à l’occasion de la visite du roi de Jordanie, Lui qui a clos dernièrement une réunion des pays arabes où Saladin Mézouar, représentait le Maroc.

Effervescence

Notre monarque devait recevoir le néo-gouvernement, préfère une visite d’état ultérieurement. Et on a tant de ministres qu’on nous jalouse et que l’on veut que l’on exporte les 2/3 à nos amis européens ! Je ne dirais rien des Whasps ni des dévastateurs de l’Orient. Je tairais ces laborieuses élections hexagonales, où brillent la délation, l’intrigue et la confusion. Je ne dirais rien des invasions mercenaires et/ou criminelles de Lybie, de Syrie, d’Irak, d’Iran et de ses pays voisins. Pour cause, je n’ai pas assez d’infos pour comprendre d’où ça provient ! Si vous le savez avec certitude, proclamez-le, s’il vous plaît ! Mais je vois que la terreur continue et que cette tragédie universelle ne sert en rien l’humanité. Ni vous, ni moi ne pouvons l’arrêter. Je lis votre colère insoumise et regrettable dépression, traumatisés que nous sommes par ce sujet ! Alors, je plie le journal et j’éteins le phone et les écrans.

Aux Adams et Eves

Si tu vas au Mac Do pour boire du Coca, si tu n’as plus rien à regretter, si tu es passée et trépassée, je parle de toi Mme Student, moi, je persiste dans mes questionnements. Je regarde les feuilles du bambou chargées de coccinelles, de doryphores, de moisissures, de mousses et de pucerons. Elles scintillent au soleil et brillent en frétillant sous le vent ! Entendez-vous leur musique et les refrains des cloportes qui dansent en dessous en rampant ? La vie, depuis l’aube des hommes, on n’en sait rien ! C’est que la vie est précieuse et elle ne tient à rien ! Comment vas-tu Khity Student ? Lui as-tu pardonné ? Le vois-tu de là où tu es ? Penses-tu à nous aussi ? Tu es dans quel coin de la galaxie déjà?

Un whatshapp au bon Dieu

Il y a des événements déprimants qui vous rendent maussades et quasi coupables. Alors, un refuge, un espoir, une lettre, un avocat ! Dieu, je te cherche pour te trouver. La prière dans la foi est une raison et un moyen de te louer, pour te quérir et te découvrir. Nous faisons partie de son domaine et de sa féconde et incommensurable créativité. Tout ça, cet univers, n’a pas été créé de rien ou pour rien. Cela implique une relation, une corrélation entre l’objet créé et celui qui l’a façonné, une connexion consciente ou non. Ce n’est pas une œuvre spontanée, que cet univers où ne sommes quasiment rien. Elle a dû avoir un but, un moteur et un mobile, que cette création. ‘’Dieu existe pour répondre à nos besoins’’. Seulement, c’est trop s’estimer, comme créatures ! Car dans cette immensité, sur cette mini Terre, et vous les ministres, les médecins et vos magistères, savez-vous, sérieusement qu’on ne représente presque rien ? Vous ne le dites pas assez en vous-mêmes, pour ne pas flancher…C’est un masque ou de l’optimisme ? Qu’avons-nous de plus qu’un chat ou une guenon ? Dites ? La parole, l’histoire, la culture, la morale, les moyens des guerres, le fric ou les civilisations ?

A travers les louanges et l’admiration pour Sa Création, l’homme dans sa piété, recherche la paix et la satisfaction de ses espérances. Et même sans ça, c’est le même but ? Ni déclaré ni conscient ! C’est-à-dire, la sérénité de son esprit tout en escomptant d’être entendu et de voir ses vœux réalisés. Toutefois, en pleine conscience, la recherche de ces deal est en elle-même un besoin d’exister. Evidemment dans les meilleures conditions espérées. Et surtout de dépasser la fin biologique prescrite à l’homme et à tous les êtres vivants. C'est-à-dire la mort et l’anéantissement de l’entité qu’il représente, lui-même à ses propres yeux et parfois devant les autres. Dilemme grossi par-là, pour chacun et pour le reste de l’Humanité dont il partage l’existence et le devenir.

Une tribu d’homo sapiens qui ignore d’où proviennent leurs ancêtres plantigrades et ostensibles mammifères ! Un clan biologique dont il fait automatiquement partie. Tout un chacun, dans son intimité du moins, refuse d’être un ‘’être’’ sans lendemains. Un mort. La mort est une phase ! C’est une virgule, ou moins, un déboire insurmontable équivalant dans certains concepts au néant. Une futilité de la création, vouée au chaos et à l’inutilité de sa vie propre, aux yeux et devant la Création elle-même. Et on voit le pari et l’ultime condition : Ou, c’est l’éternité pour l’homme aussi, lumière de Dieu, pour son âme du moins…Ou, à l’inverses, qu’il n’existe pas et que tout un chacun ne représente au bout du compte, qu’un factice hasard, un futile petit rien !

L’option religions.

C’est donc un credo d’espoirs immenses et d’éternité collectif, mais aussi de vies ultérieures mieux loties. Le créer l’homme et le voir anéanti, liquidé, futilement, laisse perplexe. Se voir effacé, sa conscience vaporisée avec sa vie sans lendemain, c’est un peu dommage pour la raison. Voir solder des consciences, comme on voit effacée la mémoire chez l’Alzheimer, est dommage pour des créatures aussi belles que compliquées qu’est l’Homme. Des vies, qui nées, luttent pour vivre afin de maintenir le flambeau de la vie. Se reproduire est une faculté biologique primordiale, qui permet de faire évoluer l’homme. A la longue, certes ! Sa physiologie, qu’il ne domine pas, le conduit et maintient en vie le robot organique qu’il est. Sa conscience devrait le mener vers une meilleure identité. Une meilleure définition de soi, plus évoluée. C'est-à-dire pour l’homme, un dépassement spirituel qui permet au côté animal de se surpasser. C'est-à-dire le développement de sa vie propre et celui de son esprit, à même de purifier cette partie de lui-même et qu’il ignore, son âme. C’est là que la morale et la citoyenneté entrent en jeu pour que la rectitude du comportement guide mieux les conduites et la personnalité.

De la concentration lors des prières

Ça vous regarde si vous ne croyiez pas ! Autrement, vous êtes là, en toute humilité devant Dieu. A quoi sert-il de prier alors, quand les cris, la musique, la parlote, les insectes, le vent ou la sueur, vos crédits, vos peines, votre insuffisance sexuelle et la perte de votre amie vous empêchent de vous concentrer ? Ce sont autant d’écrans et de freins que des louanges sensées et des vœux denses qui percent votre esprit et qui perturbent vos prières. Du corps et de ses mots, sortent d’indécentes, d’impudiques ou érotiques idées. On parle du ‘’ Chitane’’ qui perturbe sa concentration. Un instinct et des idées fixes qui supplantent le cours de ses idées et qui le parasitent. Je ne sais pas si je me suis fait comprendre…De moi-même à soi, pour commencer !

Le comble de la collusion ou de connivence avec le bon Dieu, sont ces idées aussi égoïstes que charnelles qui deviennent des vœux ! Des idées saugrenues, matérialistes, sensibles, inopportunes et persistantes, qui vous empêchent de prier et qui se doivent d’être chassées, par respect. Cet égoïsme est quasiment de la démence, pour ne pas dire de l’apostasie ! Comme lorsque, coupable, on va à sa communion, à son Chabat, pardon, à son sabbat ou à son vendredi. Vous avez vu les criminels notoires le faire…Alors ! C’est du théâtre, de la mise en scène pour plaire, de la parodie. Mais non, vous êtes cool, vous continuez, par sincérité, d’implorer Dieu de renforcer vos forces, vos chances et vos compétences sexuelles intimes ! Vous trouvez franc d’avouer ces faiblesses et de faire des vœux pour ces bassesses. C’est d’un naturel et des anges, vous en faites des complices, des amis ! C’est le trafiquant de kif ou de drogue qui implore Dieu de le couvrir et de le sauver, lui et sa cargaison, de toute perquisition des gendarmes

Un semestre de choix et de liquidation

Ne dit-on pas que ‘’yedi ou yed el qabla hata ka yakhrouje el hrami âouer’’ ? Après en avoir fini avec la grossesse prolongée, en voie d’avortement de Benky du fait des géniteurs orgueilleux et des sages-femmes arrogantes, Abdou, en sage père de famille et responsable devant le Créateur, ne pouvant supporter l’idée de plusieurs pères exigeants à la fois, pour une grossesse commune dont la paternité lui est attribuée, et après avoir passé plusieurs médecins à la recherche d’une solution pour ce ventre polyvalent, et pour un seul et même bambin, opte pour le curetage prophylactique. Il s’adresse non pas au réticent ministre de la Santé, ni aux poltrons des CHU, mais à une ancienne sage-femme devenue la huppe des filles depuis qu’elle manie avec dextérité les aiguilles à tricoter dans les matrices repues d’indésirables ! Une faiseuse d’anges rend service à ces ventres piégés, là où l’Etat rentre dans son coin et où la religiosité ou la morale, priment et s’accordent à ne pas pécher. Changer, renverser, avorter les Gouvernements, les Partis et le Parlement, fait partie ouvertement du jeu politique des pays rustres. Les simples gens font ça en catimini. Et chez nous on fait ça, lentement, mais sagement.

Dérive sarcastique

Fatigué d’un long séminaire, le Directeur préférera une circoncision thérapeutique in utero du Parti pour pallier aux contractions dangereuses, responsable de circonvolutions de la tête et aux risques de lynchage du bébé par une circulaire du cordon. Mortelle. Les parents multiples, que se connaissent en grande pompe et supers responsables devant l’éternel, vont se cotiser pour faire la fête. Une grand salle et prévue ainsi qu’un traiteur de renommée internationale. Et la polyandrie sera enfin reconnue dans le paysage islamiste et acceptée par le parlement musulman qui nous fait office de et de sénat logistique à la demande, législatif loisible, ou oisif couteux de réputation.

C’est la coalition des papas assagis qui donnera un nom à ce bambin fédérateur. C’est le problème indu aux banques de sperme d’état, quand elles mélangent en secret les excrétas des donneurs pour cacher les identités d’électeurs à celles qui vont emporter le butin des bourses…Les urnes et les bulletins ! Heureusement que pour faire du volume super fécondant, ces boîtes à genèse, qu’elles ne rembourrent pas tout ça avec des giclées de sperme de porcs, de zèbres, chameaux, de gorilles ou d’éléphants…El l’on verrait plus que les partis en lice, bien des zoos et des cirques lâcher leurs hôtes familiers et faméliques, demander leur quota en portefeuilles maroquins pour avoir été de bons partis fondateurs et féconds !

Mme Student s’est réincarnée pour nous sauver

Afin de seconder le patron et de veiller sur l’évolution de ce pari, Mme Student va être réanimée, réincarnée par ordre divin. Elle revit par décision du Ciel. Elle est descendue encore une fois d’En-haut sur cette terre bénie. J’en suis le script, le parolier, le scribe des lyrics et le témoin attitré. Sur ces entrefaites, la revenante est parachutée en urgence pour donner un coup de main au psycho psychiatre, nommé en service urgent. Le parrain qui allait enfin trouver l’opportunité obstétricale de sortir du danger d’inanition le Parti, père responsable administrativement parlant et les nombreux candidats à la paternité, devenus des pères puissants et effectifs !

Pas que pour leur effectif grégaire. C’est ainsi qu’on mélange la fiction, la mystique, la politique et la dérision. C’est le salaire des frictions qui avaient fait le souk. Des coulées intempestives des mâles, des leaders, des ténors, des tyrans et de titans. De la lave en effervescence à brûle-pourpoint. Un travail qui dure depuis 6 mois ! Des matières explosives. Des matières à enseigner seulement après la fac aux chefs pour avoir une saine postérité. Bref la césarienne est indiquée. C’est un devoir d’état. Plus de tergiversations, ni de fchiouchate ! Halte aux tergiversations et aux contorsions, au bloc on opère !

Onomatopées en soliloquie

Et le Psy qui chasse les infirmières, le riche anesthésiste du Mall de ma cousine qui a participé à faire durer le plaisir, comme si c’était avant la conception ! Comme on chasse sans lui payer d’honoraires ni honneur le chirurgien au lustre qui brille plus heureux et qui va lâcher sa cravate d’apparat ! Alors place au nombre, au gigantisme à la multiplicité…à la collaboration. Des portefaix de portefeuilles ! Un seul regret, on eût pu faire entrer tout le parlement…et le caser au gouvernement…Les deux siamoises de chambrettes et leurs sporadiques figurants auront tous ainsi des maroquins. Des portefeuilles dodus, au pays des doux marocains ! Mais, sans retraite à vie. Et aux ministres non plus ! Sans doubler de leurs salaires….Alors soit ! Considérer le Ministère et le Parlement comme un Service Civil à l’instar celui que nous faisons il y a longtemps. Ou alors, un gouvernement autonome pour chaque ville du royaume…C’est ça. Ainsi, notre liberté provinciale nous reviendra au Gharb au lieu de dépendre de sa riche bourgeoise ou sélecte ponte de métropole. On sait que les métropoles et leurs maîtres de céans sont des avaleurs d’étoiles comme ces galaxies de la Voie Lactée. C’est ce qu’on appelle la loi de Coulomb qui fait que le gros attire le petit. Il reste dans son giron à tourner autour jusqu’à chuter et à être absorbé. Le sort des météorites et de fondre et de se confondre avec la planète ou de tomber quelque part sur une étoile.

En hommages à la Paonne , la lubie disparue .
Regrets et satisfactions contre gré .
Fin de la première partie J 30 A suivre sur Alterinfo


Dimanche 9 Avril 2017


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires