ALTER INFO

A LA CANTONADE ! … ou l’art de la banqueroute.


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 15 Juillet 2018 - 02:28 Résistance politique: La décomposition des États


Notre star nationale, le footballeur émérite, qui en a autant dans la tête que dans les pieds, Eric Cantona, propose aux citoyens de lutter contre un système croupi dont le crime le plus vil est d’égorger les plus démunis et de s’abreuver de leur sang. Espérons que son appel sera entendu par la masse tout au long des jours… car, ne l’oublions pas, ce n’est point l’affaire d’un jour.


Makhlouq
Samedi 11 Décembre 2010

A  LA CANTONADE ! … ou l’art de la banqueroute.
Après le communisme, voici que le capitalisme, doublé par son extrême
qu’est l’ultra libéralisme, est en train de s’écrouler sinon de rendre
l’âme et ce n’est aucunement un mal pour l’humanité, bien au contraire !


Les annonces de la chute sont aujourd’hui tangibles et les crises se
succédant en sont les signes patents.  

Puisse ce système qui s’est repu de la misère des gens en crever… et, en
ce qui me concerne, cela n’engageant que moi, je n’en verserai pas une larme
sinon celle de la joie en voyant disparaitre un cancer qui ronge la chair et les
os des hommes depuis trop longtemps déjà !

Les banques, figures de proue de pareil système qu’elles avaient créé à
partir d’un dogme prôné par Adam Smith, le profit, sous-tendu par une action
vile et mesquine, l’usure, dont la force résidait entièrement dans le profit
outrageant et outrancier mais aussi l’opportunisme, n’ont cessé de
s’enrichir depuis plusieurs siècles donnant naissance à des familles «
illustres » par l’argent mais point par la noblesse et encore moins par
l’humanité, j’entends les Rothschild, Rockefeller, Morgane etc…

« Travailler peu pour gagner plus et toujours » était, et reste encore, la
règle d’or du banquier car celui-ci n’est aucunement un laborieux et ne
mérite pas le noble nom de travailleur puisqu’il ne gagne pas de l’argent
à la sueur de son front mais profite seulement de celui que chacun de nous a la
bêtise de placer dans son établissement. En somme, la tâche de ce triste sire
ne consiste qu’à se nourrir de la spéculation mais aussi et surtout de la
misère des gens étranglés par les dettes.

Le banquier ne peut en aucun cas être l’ami des pauvres et encore moins
leur venir en aide sinon son établissement deviendrait une œuvre de
bienfaisance… ce qui est loin, bien loin d’être le cas, vous en conviendrez
cher lecteur que j’ai le plaisir de retrouver après une si longue absence.

Lorsque Cantona prône la destruction du système que nous connaissons et que
nous vivons aujourd’hui, dans lequel les valeurs sont inversées, et qu’il
recherche d’abord l’écroulement des banques, son idée ne peut être
considérée que comme une œuvre salvatrice que l’on pourrait dire de santé
et de salubrité publiques.  

La mise à genoux des banquiers, puis la destruction du système corrompu
qu’ils nous ont imposé, changera la face du monde car ces derniers sont à
l’origine de tous les maux, de toutes les guerres et de toutes les
persécutions.
Comme je l’écrivais plus haut, le système capitaliste ne vise que le
profit, et seulement le profit individuel, ne laissant aucune place à
l’humanité ou à l’altruisme.  

Ainsi, on est en droit de se demander à quoi peut servir l’Etat, lui-même,
dans pareil système, puisque tout vise à sanctifier le « privé » au
détriment du « public ». La preuve, aux Etats-Unis, l’Etat n’intervient
que dans la limite de 5% dans la vie du citoyen, le reste étant laissé à ce
que l’on appelle la « libre entreprise » mais qui n’est en somme que la
destruction des petits par les grands.

L’ultralibéralisme, autre variante sauvage d’un capitalisme débridé,
dont notre Empereur Bien Détesté se fait le chantre, ne peut aboutir qu’à
une impasse. Il avait fait ses preuves, déjà, lorsqu’il avait été
expérimenté au Chili, en Argentine puis… en Irak. Il fallait alors, tout
d’abord vider les gouvernements en place. C’est ce qui fut fait avec
Alliende, puis Saddam, donnant naissance à des juntes, des gouvernements
dictatoriaux dont on sait comment ils ont traité leur propre population.

L’ultralibéralisme que l’on veut nous imposer aujourd’hui en
détruisant les gouvernements élus afin d’en créer un, mondial, régentant
la planète, ne peut être une solution.
C’est pourquoi j’estime que Cantona a raison et je dirai comme Guevara «
Hasta la vittoria siempre ! »


PS
Chers amis lecteurs,

je suis très heureux de vous retrouver. J'avais déserté le plateau en
raison d'un accident grave qui m'avait empêché de poursuivre la lutte. Merci
à ceux qui ont eu une pensée pour moi et qui l'ont manifestée.


Samedi 11 Décembre 2010


Commentaires

1.Posté par Guy le 11/12/2010 15:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Grâce à monsieur Cantona, l'idée est lancée et ne sera pas perdue!

Il faut du temps avant que la larve fasse son temps et ne devienne abeille!

La semence est envoyée.

2.Posté par Boloss le 11/12/2010 19:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cantona ou les manifs qu'elles ont eu ou tout autre évènement révoltant ce ne sont que des facteurs révélateurs de la frustrations des populations envers l'État, ce qui nous amène à dire que la démocratie utopique n'existe pas et n'existera jamais tant qu'il y a des gens (dirigeants) applique ce que leur folie leur dicte!

si nous voulons un changement il faut passer d'abord par en haut.

3.Posté par thierry3468 le 12/12/2010 08:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand on voit l'hostilité ,la haine que succite l'idée de CANTO,on peut penser que les banques se sentent menacées pour envoyer en première ligne leurs laquais.Ce n'est qu'un début car le peuple comprend peu à peu qu'il a été spolié,dépossédé par les banksters.Il faut reprendre notre pouvoir sinon la finance nous mettra à genou .

4.Posté par manipadmehum le 12/12/2010 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Thierry,

Elle (la finance) est très proche de mettre à genoux le monde entier par le prochain et dernier crack économique à venir..., l'année 2011 sera décisive et tranchante en terme de vérités dévoilé..., de changement climatique...,
ainsi que de changement géopolitique... .

5.Posté par le journal des tueursnet le 12/12/2010 13:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Guevara à Cantona…
J’ai visionné moi aussi la vidéo de Canto.
Qu’est-ce qu’il dit en gros ?
Primo : les banques et les banquiers sont la cause de tous nos maux.
Secundo : les banques ne vivent que de nos dépôts
Tertio : pour se débarrasser du fléau, il suffit de leur retirer nos dépôts.
Guevara a écrit à Cantona :
Salut mon frère…
Je me retourne dans ma tombe en me disant que le 7ème jour, Dieu aurait mieux fait de créer des cantos, au lieu d’un dimanche pour manchots.
J’étais banquier, je sais de quoi tu veux parler.
Tu voudrais que tous les vrais citoyens retirent leur confiance à toutes les banques en reprenant leurs billes, pour mettre à genoux les banquiers qui nous ont traîné dans la boue. Pour que tout le système financier s’écroule d’un coup. Que l’économie réelle refasse enfin surface et que cessent l’arrogance et la suffisance de ceux qui se font du blé à nos dépens.
O mon frère, je partage ta rage et ton courage mais… parce qu’il y a un Mais, si je me permets, tu confonds le remède et le poison…
Pour te le dire autrement, qu’est-ce qu’un ballon ?
Ce n’est pas avec ça que tu t’es fait un nom ? Mais avec ta façon de l’utiliser, de shooter dedans…
Quand le ballon passe à côté, ce n’est pas le ballon que tu vas incriminer mais le pied qui l’a frappé, caressé ou lifté…
Moi, l’ex-banquier, l’éternel damné, je peux t’en dire autant de la banque et des banquiers.
Ok tous les braves gens vont retirer leur argent au guichet, et après leur retrait, combien de temps peuvent-ils durer ?
Pour te faire sourire, je te dirais 90 minutes chrono… pour que les pratiquants de l’injure ne retrouvent plus rien dans leurs chaussures…
La banque n’est pas le fondement de l’édifice, loin s’en faut, c’est nous le fondement… les hommes !
Et pour te renvoyer la balle, si nous retirons nos sous, nous serons les premiers à subir le contre coup… c’est comme si, nous déclarions forfait.
Ce que nous n’avons jamais fait. Parce que nous sommes quelque part, des rebelles avant d’être des manivelles…
J’ai largué Fidel, comme tu as largué Henri Michel, parce que quitte à se prendre le mur, nous préférons le faire seuls, sans entraîner ni aliéner personne.
On ne va pas reprendre les armes, tu as raison, ni faire sauter la banque, c’est moi qui ai raison…
ON VA CHANGER DE BANQUE. CHANGER LA BANQUE pour cesser de banquer pour les requins du monde entier.
Pour commencer, on va créer le 7 décembre une nouvelle banque… NOTRE BANQUE !
Une banque qui n’aura qu’un objet : défendre nos intérêts.
Une banque qui accorde ses crédits à ceux qui n’ont pas d’autre crédit que leur envie de créer des entreprises, des débouchés, des marchés.
Une banque citoyenne.
Et gooooooooooooooooooooal !!!Et le tour est joué !!!
Tu appelles ça comment déjà ?
Un lob ? Le ballon est passé au-dessus des adversaires…
Pour finir dans les filets de la petite ménagère !
Au diable mon frère…
Je suis citoyen du monde entier… mais j’aime tes red devils !

http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Canto
://

6.Posté par AS le 12/12/2010 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le 7 ndecemebre etait le debut... les medias aux bottes ont encore tout faux

7.Posté par denis bedonnant le 26/12/2010 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour le : "je suis citoyen du monde entier" je dirai pas encore, puisque le N-O-M n a toujours pas été instauré parce que si il l était maintenant, il deviendrai en moins d un an un N-deshO- M d une ampleur inégalée. Citoyen européen est plus d actualité et j ai pensé que ces belles paroles déboucherai sur un référendum pour une BCE a taux zéro, ( puis que plus de 80% de la dette, est le fruit des interets qu elle génère) chaque pays européens ne mettrai surement pas plus de 10 ans pour rembourser pacifiquement la totalité de leur créance. Et si c était possible?

8.Posté par Anita1945 le 27/12/2010 02:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Michel COLLON est un écrivain BELGE - calme - posé. Il avait écrit sur GAZA...

Dailymotion : WIKILEAKS et CANTONA servent-ils à quelque chose ?

9.Posté par denis bedonnant le 28/12/2010 06:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ha j oubliais, les 20% restant viennent, pour une partie du renflouement des banques, et aussi de quelques ingérences de nos chefs d états malheureusement, (quelques milliards d euros tout au plus)

10.Posté par LESEVENTIZ le 28/12/2010 09:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les banquiers ne sont pas responsables de tous nos maux. Ils font partis du problème. L'intérêt des banques n'est pas tourné vers le client , que vous soyez très riches ou en difficulté , vous serez toujours un bon client pour la banque même si le conseiller clientèle vous grondera parce que vous faites pas vos comptes . Un mauvais client est celui qui laisse son compte en positif , sans mouvement mais avec pas grand chose . Sans droit au découvert , sans cotisation de carte bleue.

Vous êtes dans la catégorie " client toujours à découvert" n'ayez pas honte , ne vous faites pas avoir par le discours par le discours faussement moralisateur , sachez que 17% du chiffre d'affaire des banques en France
provient de vos agios , des frais de commissions , des frais de forçage , des frais de rejet de chèque et de prélèvement etc.. La banque ponctionne le pauvre , ça ne sert à rien de comparer les frais des établissements,
tout dépendra de la bonté de votre conseiller. L'enculade est profonde .

11.Posté par ange le 28/12/2010 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si les gens avaient des salaires et des retraites suffisantes, il n'y aurait pas de comptes en rouge et d'agios ou il y en aurait moins . La banque quand elle permet d'accroître le capital d'une personne physique ou morale par le prêt à taux raisonnable est une institution positive .Quand votre dépôt devient peu sûr parce que les fonds ont servi à acheter des crédits toxiques, faire des placements en bourse obscurs, des emprunts d'Etats en faillite , cela devient négatif .Tout est là : le problème de l'insécurité des fonds .Ensuite, le crédit à la consommation a pris la place de la rémunération convenable et digne et ce n'est pas normal .

12.Posté par denis bedonnant le 07/01/2011 22:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je viens d apprendre que le "front de gauche" (l ancien PS) a dans son programme l illegitimité du traité de 73.
ça veut que la dette publique, et bien ces messieurs de l olligarchie, devrons savoir dessus, c est dans le programme je vous dis.
Je regrette amerement mes propos mielleux de remboursement de ce fric dans le post d avant
parce que ce fric, on se rend bien compte qu ils vont s assoir dessus de toute maniere, et c est ça qui est génial!!!!

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires