MONDE

24 ans de prison pour un soldat américain coupable de meurtres sur des civils afghans


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 28 Juin 2018 - 02:04 UNE OBSESSION MALÉFIQUE



diego
Vendredi 25 Mars 2011

24 ans de prison pour un soldat américain coupable de meurtres sur des civils afghans
L'hebdomadaire allemand Der Spiegel a publié, lundi 21 mars, trois photos à charge contre des soldats américains, accusés d'avoir commis des exactions en Afghanistan. Der Spiegel affirme que le Pentagone a tout fait pour éviter la publication de ces clichés, craignant un nouveau scandale après la publication en 2003 de photos de tortures commises par des soldats américains à la prison d'Abou Ghraib, en Irak. "Nous n'en publions qu'une infime partie, trois sur quelque 4.000 photos et vidéos", écrit le magazine. (Photos visibles ici) L'un des cinq hommes poursuivis par la justice militaire a été condamné mercredi 23 mars à 24 ans de prison par une cour martiale. Jeremy Morlock, 22 ans, était le premier d'un groupe de cinq soldats à comparaître devant la justice militaire en audience préliminaire, avant un éventuel procès en cour martiale. Le jeune soldat reconnaît avoir participé à l'exécution de trois civils pour le plaisir, avec d'autres membres de son bataillon, pendant leur déploiement dans la province de Kandahar (sud de l'Afghanistan), et d'avoir, pour certains, démembré des corps et conservé des parties de cadavres. "Notre but était de tuer", a reconnu Jeremy Morlock à la barre. Le militaire a notamment raconté comment lui et un autre soldat ont tendu un guet-apens à un civil afghan qui se dirigeaient vers eux. Avant de faire passer le meurtre pour de la légitime défense à l'aide d'une grenade dégoupillée par leurs soins.


Vendredi 25 Mars 2011


Commentaires

1.Posté par ****** le 25/03/2011 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les fils de putes de soldatesques d'américains

2.Posté par nazir777 le 25/03/2011 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ces gens qui vont régréssé a l'état ANIMAL dans leur prochaine REINCARNATION,ils aurons des corps qui serons andicapé et si ils ne font pas d'éfort ils déscendrons dans l'abime et revètrons le corps de la bète a 7 tètes et 10 cornes... Qui sème récolte c'est la lois pour tout les ètres humains, tous se que je peu leurs dirent a tout ces SOUS- hommes c'est que je les pleind cars dans la MORT on n'a un parcourt ( une "vie") et c'est Là qui vérons se qu'ils ont crée, a travers l'autre (celà mème qu'ils ont masacré,tué) leurs douleurs il là vivrons... INCHALLA

3.Posté par popol le 25/03/2011 22:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et pour les autres millions de civils mort, on fait quoi ?
et puis, ils lui ont donné 24 ans de prison mais je suis sure qu'ils le libéreront d'ici 3 ou 4 ans, il sera gracié comme pour le Vietnam avec le lieutenant Calley.

4.Posté par mammy007 le 26/03/2011 02:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allahou akbar, c'est ça l'important.

La justice de l'homme : connaît pas. Par contre, l'homme est très fort dans l'INjustice

5.Posté par Mohamed le 28/03/2011 06:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Suite de cette article ou plutot la version complete

Le soldat a admis, mercredi, avoir tué ou aidé à tuer trois hommes lors d'une mission dans la province de Kandahar, et avoir disposé autour d'eux des armes afghanes pour les faire passer pour des combattants ennemis. A la question de savoir si les tirs avaient pu partir tout seuls, Jeremy Morlock a répondu mercredi sans hésiter : "Notre but était de tuer."

Le militaire a livré des détails sur le premier assassinat. Alors qu'il patrouillait avec un autre soldat, un Afghan s'est dirigé vers eux. Ils se sont alors cachés tous deux derrière un mur, Jeremy Morlock a dégoupillé une grenade de manière à faire croire que c'était l'Afghan lui-même qui l'avait envoyée. Son collègue a alors tiré sur l'Afghan, selon un scénario s'apparentant à de la légitime défense.

Outre les meurtres, Jeremy Morlock et ses compagnons d'armes sont accusés d'avoir prélevé sur leurs victimes des "trophées-souvenirs", notamment des ossements, et d'avoir consommé du haschich. Ils auraient aussi passé à tabac un soldat qui avait signalé leurs agissements à sa hiérarchie.

Jeremy Morlock est un témoin-clé dans cette affaire, car il avait conduit les enquêteurs vers les macabres "trophées". Un enquêteur avait précisé en novembre avoir retrouvé des doigts près du campement de la brigade, grâce à une carte fournie par le soldat. Lundi, le magazine allemand Der Spiegel avait publié trois photos des accusés avec leurs victimes présumées. Sur l'une d'elles, on voit Jeremy Morlock poser devant un cadavre, dont il tient la tête par les cheveux.

A la faveur d'une négociation, révélée lors du procès, Jeremy Morlock évitera la prison à vie. Selon son avocat, il pourrait être mis en liberté conditionnelle au bout de sept ans.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires