MONDE

2011: bilan des cataclysmes


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 13:06 Le trio de l’apocalypse



Mercredi 21 Décembre 2011

2011: bilan des cataclysmes
L'année 2011 a été particulièrement marquée par le déchainement des éléments. Des innondations et des tempêtes sans précédent ont frappé l'Asie, l'Europe, l'Océanie. Selon les spécialistes, il faut s'habituer à ces phénomènes météorologiques violents.

Plus de mille personnes ont été victimes du typhon Washi aux Philippines et le bilan s'alourdit de jours en jours. L’ouragan a été suivi de fortes averses et de grandes crues.   

Les catastrophes de 2011

Des vagues de froids et des chutes de neige en Europe suivis d'un brusque réchauffement ont entraîné des inondations dans plusieurs régions d’Allemagne, d’Autriche et de Hongrie. Le niveau de l’eau est critique dans certains endroit du Rhin et du Danube est critique.

Le déluge continue. Des surfaces égales à celle de la France et de l’Allemagne sont sous les eaux en Australie, touchant des dizaines de villes.

«L’inondation en Australie est une première dans l’histoire de la météorologie australienne», a déclaré le chef du département de la climatologie de l’Institut de géographie de l’Académie des sciences de Russie Andreï Chmakine. 

«En janvier 25.000 Philippins sont restés sans abri suite au typhon. Les pertes humaines n'ont pas été définitivement determinées jusqu’à présent, le typhon sévit toujours dans la région», poursuit Andreï Chmakine.

Cet été la situation s'est compliquée. L’Europe était en proie aux inondations, la Bolivie était couverte de neige, la sécheresse sans précédent depuis un siècle sévissaient en Chine. Les averses ne s'arrêtait pas en Thaïlande. L’inondation a fait près de 600 victimes, l’eau est encore présente dans certaines provinces du royaume.

Un climat imprévisible

«L’homme ne saurait présager ni prévenir les précipitations dans tel ou tel endroit», considère le climatologue. 

Il est temps de s’habituer aux anomalies naturelles.

«Les catastrophes naturelles ont été plus nombreuses qu’en 2010. Nous vivons dans un climat extrême qui change brusquement. Les phénomènes météorologiques enregistrés en 2011 le confirment», affirme le chef du programme Climat et énergie de WWF Alexeï Kokorine.
En plus des cataclysmes locaux et des milliers de victimes, les sécheresses et les inondations promettent des changements globaux dans l’économie mondiale. Selon les récentes études, il est possible que certains produits disparaissent suite au changement climatique.

french.ruvr.ru



Mercredi 21 Décembre 2011


Commentaires

1.Posté par le Fils de l homme le 21/12/2011 23:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le pire reste a venir pour les habitants de la terre s' ils ne se repentissent pas de leurs mauvaises actions! Lisez et faites lire les blogs du Vrai Messie: http://messie.over-blog.com/ et http://filsdelhomme.centerblog.net
Aimez vous les uns les autres et gardez vous de tout mal!
le Fils de l homme

2.Posté par joszik le 22/12/2011 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le pire est à venir, ou avenir.
la période des fêtes de fin d'année semble être propice à ce genre de cataclysme.
entre l’Indonésie, la Turquie, la Russie, l'Iran, le Venezuela, le Liban, la chine... mon cœur balance.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires