MONDE

10 novembre 1975: « sionisme=racisme » (ONU). 10 novembre 2014: les Arabes israéliens qui « dénoncent » Israël sont « invités » à quitter le pays (Netanyahou)


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 1 Octobre 2018 - 02:10 SE DÉFROQUER, BERGOGLIO !



Hicham Hamza
Mardi 11 Novembre 2014

Commémoration involontaire. 39 ans -jour pour jour- après la résolution onusienne condamnant le sionisme, le Premier ministre d'Israël a «invité» les Arabes israéliens critiques de l'État hébreu à «s'installer à Gaza».

À tous ceux qui manifestent, qui dénoncent Israël et militent pour la création d'un Etat palestinien, je peux dire une chose toute simple: vous êtes invités à vous installer là-bas, dans l'Autorité palestinienne ou à Gaza.

Je peux vous promettre que l'Etat d'Israël ne mettra aucun obstacle sur votre route.

Tels ont été les propos tenus aujourd'hui par Benyamin Netanyahou et rapportés par le correspondant à Jérusalem de l'agence Reuters.
10 novembre 1975: « sionisme=racisme » (ONU). 10 novembre 2014: les Arabes israéliens qui « dénoncent » Israël sont « invités » à quitter le pays (Netanyahou)

Le Premier ministre faisait ainsi référence aux récentes manifestations d'Arabes israéliens, rassemblés à la suite de la mort de l'un d'entre eux, tué samedi lors d'une bavure policière.

Sa déclaration intervient deux mois avant les élections qui doivent se dérouler pour la présidence de son parti ultra-nationaliste, le Likoud.

Coïncidence: de tels propos, discriminants envers une frange importante (20%) -et déjà discriminée- de la population israélienne, ont été prononcés 39 ans, jour pour jour, après un événement connu des spécialistes du régime de Tel Aviv mais méconnu du grand public et passé sous silence par l'enseignement secondaire.

Le 10 novembre 1975, l'Assemblée générale de l'ONU adopta la résolution 3379 assimilant explicitement le sionisme à "une forme de racisme et de discrimination raciale".

Répartition du vote: 72 pays pour (dont 25 "sponsors"), 35 contre (dont la France du tandem Giscard-Chirac) et 32 abstentions.

 

L’Assemblée générale,

Rappelant sa résolution 1904 du 20 novembre 1963, promulguant la Déclaration des Nations Unies sur l’Elimination de Toutes les Formes de Discrimination Raciale, et en particulier son affirmation que "toute doctrine de différenciation ou de supériorité raciales est toujours scientifiquement fausse, moralement condamnable, socialement injuste et dangereuse", et son cri d’alarme face aux "manifestations de discrimination raciale qui ont encore lieu dans quelques régions du monde, et dont certaines sont imposées par des gouvernements par le biais de mesures législatives, administratives ou autres",

Rappelant en outre que, dans sa résolution 3151 G du 14 décembre 1953, l’Assemblée générale avait condamné, entre autres, l’alliance impie entre le racisme sud-africain et le sionisme,

Prenant acte de la Déclaration de Mexico sur l’Égalité des Femmes et Leur Contribution au Développement et à la Paix, en 1975, proclamée par la Conférence Mondiale de l’Année Internationale des Femmes, qui s’est tenue à Mexico du 19 juin au 2 juillet 1975, et qui a promulgué le principe selon lequel "la coopération et la paix internationales requièrent la réalisation de la libération et de l’indépendance nationale, l’élimination du colonialisme et du néo-colonialisme, de l’occupation étrangère, du Sionisme, de la ségrégation et de la discrimination raciale sous toutes ses formes, ainsi que la reconnaissance de la dignité des peuples et de leur droit à l’autodétermination ",

Prenant acte en outre de la résolution 77, adoptée par l’Assemblée des Chefs d’États et de Gouvernements des Organisations de l’Unité Africaine, lors de sa douzième session ordinaire, tenue à Kampala, du 28 juillet au 1er août 1975, qui a estimé "que le régime raciste en Palestine occupée et le régime raciste au Zimbabwe et en Afrique du Sud ont une origine impérialiste commune, qu’ils forment un tout et ont la même structure raciste, et qu’ils sont organiquement liés dans leur politique destinée à opprimer la dignité et l’intégrité de l’être d’humain",

Prenant acte également de la Déclaration Politique et Stratégique de Renforcer la Paix et la Sécurité Internationales et d’Intensifier la Solidarité et l’Assistance mutuelle entre les Pays Non-Alignés, adoptée lors de la Conférence des Ministres des Affaires Etrangères des Pays Non-Alignés, qui s’est tenue à Lima, du 25 au 30 août 1975, qui a très sévèrement condamné le Sionisme comme une menace pour la paix et la sécurité du monde, et a appelé tous les pays à s’opposer à cette idéologie raciste et impérialiste,

Décrète que le sionisme est une forme de racisme et de discrimination raciale.

Seize ans plus tard, cette résolution sera abrogée sous l'impulsion conjuguée des Etats-Unis et d'Israël : un geste de l'ONU en échange de la participation de Tel Aviv à la Conférence de Madrid, officiellement destinée à favoriser le réglement du conflit israélo-palestinien.

En 1975, Manuel Carlos Valls Galfetti, citoyen espagnol de Paris, avait 13 ans. 

Devenu par la suite ministre de l'Intérieur, l'homme qui avait déclaré être "absolument lié à Israël" affirma, le 22 juillet 2012 à Strasbourg, que "l'antisionisme" était un "antisémitisme qui vise à nier Israël".

Un refrain qu'il n'a cessé de fredonner depuis.

Intellectuels, sympathisants et militants de la cause sioniste en France se sont alors engouffrés dans la brèche ouverte par Manuel Valls et n'hésitent plus désormais à diaboliser quiconque ose encore assimiler le sionisme au racisme.

Il ne tient qu'à vous, citoyen lecteur, de ne pas céder à ce terrorisme psychologique et de rappeler à votre entourage un sentiment méconnu mais majoritaire, exprimé -dès 1975- par les représentants de l'humanité.

{dès le lancement de la vidéo affichée ci-dessus, cliquez sur le carré gris rayé -en bas, à droite de l'image- pour obtenir le sous-titrage}

HICHAM HAMZA  

Cet article vous a intéressé?

Soutenez le journalisme d'investigation de Panamza, la gazette de l'info subversive ! 

Rejoignez les followers de Facebook /Twitter/Youtube 

ET contribuez personnellement au développement fulgurant du site

en souscrivant un abonnement privilégié / en effectuant le don de votre choix.



Mardi 11 Novembre 2014


Commentaires

1.Posté par ismahane le 13/11/2014 01:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le monde est devenu à l'envers le fait qu'un etat d'apartheid batard qui n'a aucune légitimité ose d'expulser les palestiniens de chez eux.de toute facon la justice sera rendu. juste un peu de patience .et tenir à la resistance au final la palestine vivra.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires