ALTER INFO

violente polemique entre deux dirigeants des freres musulmans égyptiens au sujet d'une'organisation secrète spéciale'


Dans la même rubrique:
< >

Un grand dirigeant de la confrérie des Frères musulmans en Egypte, le docteur Abdessattar Al-Miligui, a accusé certains dirigeants du Conseil Exécutif de sa Confrérie d’avoir réhabilité une « organisation spéciale interne », dans le but de s’emparer de la maison de la Radio et de la Télévision pour annoncer l’avènement de la Révolution Islamique.
Cependant, le secrétaire général de la confrérie, Mahmoud Izzet, un des responsables présumés de cette organisation secrète, a récusé les accusations de son collègue et déclaré à alarabiya.net, que « toutes les allégations de Al-Miligui sont dénuées de fondement et qu’il s’agissait de pures fantasmes qu’i l n’est pas prêt à discuter ».
Le Secrétaire général de la confrérie ne s’est pas prononcé sur une éventuelle exclusion de Al-Miligui du Conseil Consultatif de la Confrérie auquel il fut élu en 1975. Ce Conseil compte 100 membres et a la charge de désigner les membres du Conseil Exécutif.


tunisielibre@yahoo.fr
Lundi 28 Juillet 2008

Egypte :

Violente polémique entre deux dirigeants des Frères Musulmans égyptiens au sujet d’une « Organisation extrémiste spéciale » au sein de la Confrérie.

Par Mustafa Souleymane- Le Caire
23/07/2008



Les lettres de Al-Miligui à sa Confrérie.


Al-Miligui a déclaré à alarabiya.net avoir écrit de nombreuses lettres, depuis 10 ans, aux dirigeants de son mouvement pour les exhorter à redresser la situation et à mettre un terme à cette « Organisation Spéciale », qui, dit-il « agit en secret à l’intérieur du mouvement et comprend nombre d’extrémistes et d’électrons libres ».
Al-Miligui n’a pas expliqué s’il s’agissait réellement d’une véritable Organisation Spéciale infiltrée à l’intérieur de la confrérie ou simplement du groupe le plus extrémiste dans l’Exécutif. Il a expliqué cependant que « ces gens n’étaient pas armés, mais agissent en secret, loin de tout contrôle de la direction du mouvement, ce qui est très grave et de nature à lui porter préjudice », ajoutant, que « s’il a été contraint à brusquer les choses et à révéler l’existence de cette Organisation, c’est par suite du refus de sa direction d’écouter ses conseils et de s’amender ».

L’Organisation Secrète :

Al-Miligui a expliqué que l’Organisation Secrète a été réhabilitée par l’ancien Chef de la Confrérie, Mustapha Mechhour et le secrétaire général actuel, Mahmoud Izzet, après leur retour d’un périple en Europe, au Pakistan et en Afghanistan.
Il a rappelé que « cette organisation existait depuis les années 1940 et que le fondateur du mouvement, Hassan El Banna, avait exclus ses membres, les qualifiant de « ni frères, ni musulmans », ce qui provoqua son assassinat ». Ajoutant que « les membres de cette organisation secrète agissaient dans le dos du Mourched et qu’ils dirigeaient le mouvement à leur guise, prétendant que c’était là la véritable action islamique telle qu’enseignée par Al Banna ».
Al –Miligui a rappelé que « les membres de cette Organisation agissaient à l’intérieur de la Confrérie à l’insu des masses des frères, organisaient des rencontres secrètes dans le dos de la direction et que leurs dirigeants pensent toujours pouvoir s’emparer de la Maison de la Radio et de la Télévision pour annoncer le premier communiqué de la Révolution Islamique ».
Et Al-Miligui d’ajouter que « l’ancien Mourched des Frères Musulmans, feu Hassan El Hodheibi avait interdit cette Organisation et exclus ses membres connus, tels que Mahmoud Sabagh et Ahmed Souleymane. Feu Omar Tlemsani, en avait fait autant. C’est Mustapha Mechhour, ancienMourched, qui réhabilita l’Organisation Secrète et en confia la responsabilité à Mahmoud Izzet, Mahmoud Ghazlan, Sabri Arafa, Mohamed Badi’e et d’autres membres de l’Exécutif ».
Al-Miligui a accusé « l’Organisation Secrète » d’être derrière l’apologie des idées militaristes auprès de la jeunesse des « Frères » et d’avoir lancé « les milices des frères » lors de « la revue militaire des étudiants d’Al Azhar » il y a deux ans, malgré le refus de la Confrérie de toute violence.

Les Objectifs de l’Organisation Secrète ?

Le but de cette Organisation, selon Al-Miligui, « est de faire main basse sur la confrérie pour la diriger en conformité avec leurs conceptions, croyant pouvoir ainsi parvenir au pouvoir », ajoutant que ses membres « ne connaissaient rien à la politique, qu’ils étaient limités intellectuellement mais, par contre, habités par le concept de l’Etat Islamique ».
« Ce sont les membres de cette organisation secrète qui dirigeraient la Confrérie actuellement », selon Al-Miligui, « prenant des décisions arbitraires, sans aucune référence à un quelconque règlement. Ils sont derrière les mots d’ordre lancés lors des élections législatives, qui avaient provoqué le pouvoir et incité à opérer des arrestations massives dans les rangs des cadres et de la base du mouvement surtout que cette Organisation s’est infiltrée dans toutes les cellules de la Confrérie et partout dans le pays.

La nouvelle génération des « Frères Musulmans »

Al-Miligui a dénoncé le fait que le capital financier domine actuellement la Confrérie et a rappelé qu’il avait écrit à sa hiérarchie à propos des finances du mouvement pour lui demander de « garantir la transparence financière du mouvement et ceci en publiant les chiffres exacts de ses avoirs. Je leur ai dit que « je ne vois pas d’objection à ce que certains dirigeants soient riches, mais il est inacceptable qu’un mouvement qui vit sur les dons, ait autant de riches à sa tête. Cela demande à être expliqué à l’opinion publique qui finance la Confrérie ».
Al-Miligui a expliqué qu’il n’était pas seul dans cette action de réforme du mouvement et qu’il avait à ses côtés de nombreux dirigeants des jeunes et de la génération intermédiaire, tel que Farid Abdel Khalek, Abdessattar Fathallah Saïd et d’autres. Nous allons accélérer notre action pour réformer le mouvement de l’intérieur quelque soit le niveau de la confrontation avec les membres de l’Organisation Secrète.

Al-Miligui a déclaré par ailleurs qu’il allait fonder une « Association humanitaire des frères » pour consolider l’action sociale et humanitaire publique, projet qu’il dit avoir proposé à la direction du mouvement qui l’a refusé. « Je vais entamer les démarches administratives pour la réalisation de ce projet, surtout que je dispose de l’accord de nombreux secteurs de la Confrérie ainsi que de courants politiques de diverses tendances », ajoute le dirigeant des Frères.

La Confrérie dément :

Le Secrétaire général de la Confrérie, Mahmoud Izzet, dément l’existence de cette Organisation Secrète et estime que son mouvement est étranger à de telles accusations, ajoutant que « de telles allégations sont dénudées de fondement ce dont témoignent le large soutien populaire à son mouvement ainsi que la forte présence de députés « Frères » dans la représentation populaire ainsi que dans les syndicats.
Mahmoud Izzet a rappelé que la Confrérie a ses propres activités humanitaires et sociales, qu’elle est très active en ce domaine et que ses finances sont d’une transparence inégalable ailleurs.
A propos de l’éventuelle exclusion de Al-Miligui de la Confrérie, Mahmoud Izzet a déclaré que « celui qui faillit à la mission des Frères de rendre service aux gens, n’a qu’à les quitter et cela est valable pour Al-Miligui ».
Interrogé sur l’impact des déclarations de Al-Miligui sur le prestige de la Confrérie en Egypte et dans le monde, le Secrétaire général a affirmé que cela était sans aucun effet. Les gens connaissent les Frères qui existent avant Al-Miligui et continueront après lui et moi ».

Ndt : Un ancien dirigeant des FM Libanais, Fathi Yakoun, considère que « l’opacité financière et les organisations spéciales » sont deux charges explosives dans les mouvements islamistes !
Traduit de l’arabe par Ahmed Manai : www.tunisitri.net/

http://www.alarabiya.net/articles/2008/07/23/53599.html/






Lundi 28 Juillet 2008

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires