Politique Nationale/Internationale

traduction en français d'une interview que l'ambassadeur syrien en poste à Téhéran, M. Hamed Al-Hassan a accordée au quotidien iranien, Jamé Jam.


La récente agression du régime sioniste contre le Liban a infligé d'importants dégâts matériels et en vie humaine, mais cela s'est traduit par la défaite de l'armée du régime sioniste dont le mythe d'invincibilité a été brisé. La résistance du Hezbollah libanais contre l'agression aérienne, terrestre et maritime du régime sioniste qui a duré 33 jours, a essuyé un échec cuisant et difficile à imaginer, à l'armée israélienne. Cependant, à la grande surprise générale, certains responsables et états arabes ont pris position contre le Hezbollah libanais.


IRIB
Mercredi 11 Octobre 2006

traduction en français d'une interview que l'ambassadeur syrien en poste à Téhéran, M. Hamed Al-Hassan a accordée au quotidien iranien, Jamé Jam.



Nous vous proposons la traduction en français d'une interview que l'ambassadeur syrien en poste à Téhéran, M. Hamed Al-Hassan a accordée au quotidien iranien, Jamé Jam.


On vous remercie d'avoir accepté de nous accorder cet entretien. Comme première question, quels étaient, d'après vous, les objectifs poursuivis par Israël dans le déclenchement de la récente crise en Palestine ainsi que dans son agression contre le Liban ?

Avant tout, je dois dire que le fondement et la base du régime sioniste repose, dès sa naissance, sur l'agression. Dès le début, la politique de ce régime consistait à lancer des agressions contre les pays de la région. C'est pourquoi, ce régime a lancé, jusqu'à présent, plusieurs guerres contre les territoires palestiniens, le Liban et d'autres pays de la région. Ce régime poursuit, toujours ses agressions contre les territoires occupés palestiniens, dont les victimes sont des enfants, des femmes et des personnes âgées. Un grand nombre de Palestiniens sont tombés en martyrs ou ont été enlevés au cours de ces agressions. Actuellement, plus de 10,000 palestiniens sont détenus, sans aucune raison, dans les geôles israéliennes. Tout cela montre la nature agressive du régime sioniste.

Le régime sioniste n'a pas accepté, semble-t-il, sa défaite de l'an 2002 contre le Hezbollah libanais. Mais, nous savons, tous qu'en 2002 l'armée israélienne a essuyé un échec cuisant de la part du Hezbollah. Ce régime attendait une occasion pour porter un coup au Hezbollah pour compenser ainsi sa défaite. A en croire de nombreux documents existants, la récente offensive du régime sioniste contre le Liban n'avait pas pour objectif de libérer deux soldats israéliens, capturés par le Hezbollah, mais il s'agissait d'un programme bien calculé que le régime sioniste attendait une occasion pour mettre en application. Il ressort des déclarations de la Madame Rice que cette agression était préméditée. " Cette attaque constitue un prélude à la naissance d'un nouveau Moyen-Orient" a déclaré, la Secrétaire d'Etat américaine. Cela montre que cette attaque avait pour but de réaliser les objectifs des Etats-Unis et d'Israël. Nous avons vu comment les Etats-Unis ont empêché le Conseil de Sécurité d'intervenir pour mettre un terme à l'agression du régime sioniste. Les Etats-Unis ont apporté leurs aides financières, politiques et militaires au régime sioniste, durant cette agression qui a duré plus d'un mois. Cela témoigne du fait que cette agression a été motivée par les objectifs américains, qui n'ont été réalisés, a cause de la résistance vaillante du Hezbollah. En fait, les Etats-Unis ont échoué de concrétiser leurs objectifs tant au niveau régionale qu'à l'échelle internationale.

Quels sont ces objectifs que les Etats-Unis et le régime sioniste n'ont pas réussi à réaliser ? Et quelle option, devront adopter les Etats-Unis et le régime sioniste pour les atteindre ?

Comme je viens de le dire, cette attaque avait un double objectif, américain et sioniste. Le régime sioniste voulait porter un coup dur à la résistance islamique du Liban et les Etats-Unis cherchaient à profiter de la défaite de la résistance islamique pour mettre en application leur projet du Grand Moyen-Orient et ce en affaiblissant bien sur la résistance islamique et en affaiblissant leurs amis au Liban.

Ce qui se passe, actuellement en Israël, notamment en ce qui concerne la formation des commissions d'enquête pour examiner les raisons des ratés de la guerre d'Israël contre le Liban ainsi que des appels consécutifs à la démission du Premier ministre israélien indiquent bien la défaite d'Israël et la victoire de la résistance islamique. Mais, les Etats-Unis, Israël et leurs alliés ne peuvent pas digérer, facilement, cette défaite, et ils chercheront, donc, à réaliser, par divers moyens leurs dessins et à accentuer des pressions contre les pays indépendants de la région qui leur sont opposés, en particulier la Syrie et l'Iran. Ils continueront à intensifier leurs pressions pour saper l'esprit de la résistance.

Les objectifs auxquels vous avez fait allusion a propos de la guerre contre le Liban ne sont pas chose nouvelle. Mais ce qui a suscité l'étonnement, c'est la position prise par certains pays arabes. Nous avons vu comment ils ont pris une position en faveur d'Israël contre la résistance islamique. Comment analysez-vous cette attitude de certains pays arabes ?

Au début de la crise, les positions prises, par d'aucuns étaient hâtives et contre la résistance. Ils ne voulaient reconnaître l droit de la résistance islamique à libérer les territoires occupés et à libérer les prisonniers. Mais après la ferme résistance du Hezbollah face à l'agression du régime sioniste et le soutien qui y a été apporté, dans divers pays islamiques et arabes, comme la Syrie, la Jordanie, l'Egypte, l'Arabie saoudite, le Maroc et d'autres pays, ils ont changé de position. Nous devons savoir que certains pays arabes ont signé des accords de paix avec le régime sioniste. Ils prennent des positions en faveur de la politique des Etats-Unis dans la région. Mais, nous sommes surs et certains que le vaste soutien populaire à la résistance influencera les prises des positions des dirigeants des pays de la région.

L'agression contre le Liban a prouvé à tout le monde que la politique d'Israël et le soutien que lui apporte les Etats-Unis représentent une menace sérieuse à la paix et à la stabilité de la région.

Il est vrai que les pressions populaires conduit au changement des positions des Etats arabes. Mais, qu'est-ce qui a poussé, d'après vous ces Etats à adopter, au début de la crise une position contre la résistance ?

Il faut demander à eux-mêmes. Mais, je ne veux pas entrer dans les détails, en ce qui concerne l'adoption d'une telle prison de position.

Mais, nous avons eu des informations comme quoi certains responsables arabes auraient eu des contacts avec le régime sioniste, et même ils auraient se déplacer en Israël pour encourager le régime sioniste à agir, avec fermeté, contre la résistance. C'est un sujet simple, n'est-ce pas ?

Nous croyons que nous avons besoin d'être unis pour pouvoir faire face aux crises, aux menaces et aux problèmes avec lesquels est pris le monde de l'islam. Ces menaces pèsent sur l'ensemble des pays et des peuples de la région. Cela représente une menace commune pour l'Islam et les musulmans. Certaines divergences qui demeurent entre les pays arabes et islamiques nuisent à cette unité et nous ne voulons pas attiser ces divergences. Nous souhaitons que les pays arabes et musulmans adoptent une position commune pour faire face aux menaces contre l'islam et les Musulmans, comme l'occupation de l'Afghanistan et l'Irak et la Palestine et pour déjouer des complots qu'on en train de fomenter contre le Soudan, la Syrie et l'Iran. Nous voyons comment les frontières des pays comme la Syrie, l'Egypte, la Turquie, l'Arabie saoudite, l'Iran et… sont modifiées dans les cartes publiées par le Pentagone. Donc, cela représente une menace pour tout le monde. Peut-être, il y a ceux qui sont incapables de comprendre l'ampleur de cette menace. Nous devons dialoguer avec eux et leur en donner des explications nécessaires.

Nous aussi, nous avons le même souhait. Mais, on ne sait dans quelle meure cela est réalisable. Compte tenu de l'attitude de certains dirigeants arabes, quelles seront d'après vous les conséquences de cette crise ?

Il est difficile de parler, dès maintenant, des conséquences de cette crise. Mais, ce qui est évident, c'est que tout le monde était témoin du courage et de la puissance de la résistance islamique. Ils ont su progresser à l'intérieur d'Israël et faire connaître les souffrances de la guerre aux Israéliens. Cette résistance a brisé, également, le mythe d'invincibilité d'Israël. Cette résistance a montré, également, aux Etats-Unis et à leurs alliés qu'il leur difficile de réaliser leurs dessins dans la région, notamment en ce qui concerne le projet américain du Grand Moyen-Orient. Cette guerre a mis en évidence le fait que les peuples de la région s'opposent, en général, à l'occupation et aux occupants. Cette guerre a montré, également, une fois de plus que à quel point le régime sioniste méprise les traités internationaux. Cette guerre a prouvé l'impuissance du Conseil de Sécurité à adopter une position sérieuse, et a montré à quel point la refonte de la structure de l'ONU est nécessaire pour assurer la paix et la sécurité internationales.

Pensez-vous que Israël et les Etats-Unis seront à même d'obtenir le désarmement du Hezbollah ?

Pour répondre à cette question, il vaut mieux de se référer aux déclarations de l'ennemi. La Ministre israélienne des Affaires étrangères a avoué qu'aucune armée dans le monde ne pourra obliger le Hezbollah à se désarmer. Le Hezbollah est une force active dans la vie politique et sociale, au Liban. Le chef du Hezbollah, Seyyed Hassan Nassrallah occupe une place importante au sein du monde arabe et musulman. La résistance bénéficie d'un grand soutien dans les pays islamiques et arabes. Ceci dit, les ennemis cherchent à réaliser par des moyens politiques ce qu'ils n'ont pas réussi à obtenir par des moyens militaires. Mais, ils écheront, dans leur tentative.


Mercredi 11 Octobre 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires