Néolibéralisme et conséquences

siniora



flavirose@ahoo.fr
Lundi 25 Décembre 2006

L’agence de presse Maan a dit sur son site internet qu’il lui a été révélé qu’une rencontre secr-èe entre le premier ministre israélien Ehud Olmert, le premier ministre libanais Fuad Siniora, le conseiller politique du président égyptien, Osama El Baz et le chef de la sécurité nationale saoudienne, le Prince Bandar, a été tenue deux mois plus tôt durant la fête de l’aïd après le mois de Ramadan, à Sharm el Sheikh.

La source, d’après Maan, une spécialiste en affaires israéliennes, a ajouté que la rencontre, qui avait été tenue dans la résidence du président égyptien, a duré cinq heures, dans laquelle les participants ont discuté sur une coordination mutuelle et une coopération entre l’Egypte, le Royaume d’Arabie Saoudite, Israël et ses forces alliées au Liban, pour affronter conjointement l’axe Téhéran-Damas et la coalition de groupes militants tels que le Hamas, le Hezbollah et le Jihad Islamique.

Le premier ministre israélien aurait dit au premier ministre libanais que la présence internationale au sud du Liban, et le soutien américain donné à ses amis, avaient « créé une voie, sur laquelle repose une opportunité sans précédent pour se débarrasser des alliés des Iraniens et des Syriens au Liban », a ajouté la source.

La source a aussi confirmé que le premier ministre libanais Siniora a dit à son homologue israélien que son gouvernement insistait sur la diffusion de la loi et de l’ordre à travers le pays, et de renvoyer et désarmer toute milice, donc les armes du Hezbollah, et de mettre fin à la présence de tout groupe ou de toute personne qui est pro-Iran ou pro-Syrie.

Traduction : manar-fr.com


Lundi 25 Décembre 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires