Conflits et guerres actuelles

pour le Sahara = Autolibertanomie …


Parce que la diplomatie concernant la problématique Sahara semble avancée dans un sable mouvant que je me suis décidé d'agir pour participer à la solution d'une affaire qui a durée plus de trente ans avec un peuple qui souffre dans l'ensablement des jours et dont la culture s'effrite au rythme d'un temps observé dans les montres de Salvador Dali.
Ainsi je vous invite à lire l'esquisse de ma proposition


rassame1@yahoo.fr
Vendredi 11 Janvier 2008

pour le Sahara = Autolibertanomie …

Synthèse- paradoxe

Sahara
Auto+Libertatem (ou librtas)+ Nomos
pour le Sahara = Autolibertanomie …
Boujemaa Kharraj*

Synthèse- paradoxe
Plus de 70 résolutions avaient été votées par l’ONU concernant ce territoire selon M. JEAN-PAUL LECOQ, qui représentait le Réseau mondial des maires pour la paix lors de la DEMANDE D’AUDITION CONCERNANT LE SAHARA OCCIDENTAL jeudi 11 octobre 2007 « QUATRIÈME COMMISSION » (1). Selon l’orateur, le Sahara occidental n’a pas besoin de l’autonomie, mais de son indépendance. Or pour LORD NEWALL, Président du comité international pour les prisonniers de Tindouf « L’initiative marocaine sur le statut du Sahara occidental est louable, et elle peut apporter une solution concrète à un conflit complexe qui dure depuis trois décennies ». M. ALAIN DAUGER, Président d’une association française de solidarité internationale, a déclaré que la situation au Sahara occidental constituait un défi pour l’ONU, car il s’agit d’un peuple dont les droits sont bafoués et foulés au pied sans que la communauté internationale n’y remédie….etc. avec une suite numérique à l’infini.

pour le Sahara = Autolibertanomie …

Problématique- nature

Pour comprendre la question du Sahara il faut la reprendre dans son système conceptuel et donc saisir sa réalité qui refuse d’être une donnée dans le système politique marocain dont l’état initial reviens au temps de Kurt Waldheim qui pourtant avait admis qu’il serait difficile de trouver une « formule pour consulter la population", acceptable par HassanII, tout en pensant auparavant que le Maroc approuverait sa proposition, à condition que l’administration onusienne soit ’manipulée’, de sorte que le territoire retourne bientôt à Rabat et à Nouakchott ». selon le mensuel français « le Monde Diplomatique »"How the US and Morocco seized the Spanish Sahara" (2)
Ce refus se nourrie d’un état d’esprit du conditionnel du nouvel être Politique international dont le langage abusant du sécuritaire et de l’intégrisme affiche une représentation Usaiste (USA + alliés) d’une réalité qui n’est pas fondée. D’ailleurs 11 septembre risque d’être une pièce théâtrale selon les spécialistes des explosions. Ce conditionnel était le même avec la différence du fait que hier il s’agissait d’une guerre froide alors qu’aujourd’hui il consiste en la guerre contre le terrorisme.
Le Sahara est ainsi vu selon des représentations d’une certaine réalité plutôt que telle qu’elle est sa réalité. Ceci en plus faut-il le souligner du caractère égocentrique de l’historisation des explorateurs qui avaient été sous impulsion méditerranéenne et donc sous conditionnel d’un parti pris du Sahara méditerranéen pourtant on devrait parler de la méditerranée Saharienne. C’est donc une crise d’une politique qui touche dans le fond au culturel et au conceptuel. Il y a sérieusement de quoi repensé la diplomatie Onusienne !
A mon sens le dialogue entrepris par les belligérants sous son auspice ne mènera dans les meilleurs des cas qu’à une confirmation du labyrinthe déjà en place alors que pour forcer la solution je ne crois pas que l’ONU saura de quel coté transgresser les enclaves du labyrinthe enjeux maintenant que la question est internationalisée sous son égide. Actuellement le monde est en ébullition et les desseins des uns et des autres sont en mal d’articulation faute de diapason harmonisant la symphonie mondialisatrice et de clanisme économique.
La question qui se pose alors naturellement c’est de quelle sorte d’avancée, d’approfondissement de conceptualisation, peut-on espérer dans les diplomaties macros sécuritaires qui conditionne les stratégies internationales en oeuvre pour donner raison d’être à la problématique Sahara au-delà de tout relativisme puisque l’autodétermination reste un principe de droit inéluctable d’autant plus que tout discours relatant le référendum est surréaliste?
Aussi à cette situation de fait s’ajoute une démocratie qui n’est que délégative chez tous les pays qui font semblant de démocratiser leur système (les états Arabes à l’exemplaire) alors que normalement celle participative aurait pu avantager une solution d’autonomie associative (3). Mais hélas le voisinage au Maghreb est plutôt synonyme du contre sens.
Pour comprendre cet aboutissement de faits préétablis on peut se référer objectivement au dialogue entre H.Kessinger et le président G.Ford :
Kissinger : ... A propos du Sahara espagnol, la pression algérienne a fait renoncer les Espagnols. L’Algérie veut un port et il y a de riches gisements de phosphate. Les Algériens nous ont menacés avec leur position au Moyen Orient. Nous avons envoyé des messages aux Marocains hier. Je pense que nous devrions nous désengager. C’est encore un de ces problèmes du genre Grèce - Turquie, où nous allons être perdants. Nous pourrions dire à Hassan que nous nous opposons à lui ; cela pourrait l’arrêter mais c’est nous qui nous serions le bouc émissaire. Ou alors nous pourrions pousser Waldheim en avant.
Le président : Je pense que l’ONU devrait s’occuper davantage de ces problèmes. God damn, nous ne devrions pas devoir tout faire et encaisser les coups.
Kissinger : L’ONU pourrait faire comme en Irian occidental, où ils ont magouillé la "consultation de la volonté populaire", et sont partis. Le président : Utilisons la voie de l’ONU.
C’est ce que H.Kissinger confirma à Atherton en disant "renvoie le Sahara à l’ONU avec la garantie qu’il reviendra au Maroc." .(4)
Ceci confirme l’importance de l’impact négatif de ce manœuvrage (en dérision) sur l’identitaire de la problématique Sahraouie dans sa dimension géostratégique surtout que le président Algérien Mr Abdelaziz Boutaflika était en cette époque ministre des affaires étrangères et avait été qualifié d’enfant terrible de la part de H.Kessinger lors d’un dialogue entre eux dans lequel il essayait de lui expliquer le paradoxe de la politique étrangère des USA. Aujourd’hui l’Algérie est en position mieux avancée sur le chéquier internationale avec coloriage à dominante Russe. Ce qui en dit suffisamment pour comprendre la valeur ajouter au terrible

pour le Sahara = Autolibertanomie …

Récapitulant

Ainsi à mon sens et en considérant la résolution 1783(2007) adopté par le Conseil de sécurité de l’ONU lors de sa 5773eme séance du 31 octobre 2007 (voir 1) la question Sahraouie ne vaut pas la peine d’organiser une troisième rencontre. Ce n’est pas du pessimisme c’est le vrai de la confrontation avec la réalité. Ce n’est qu’un véritable marécage préparant, à de pires événements car la problématique relève d’un état d’esprit de vengeance des uns et des autres. Rappelons nous les mirages de la guerre des sables qui continuent d’assoiffer les deux état Algérien et Marocain. Là encore il semble très raisonnable de reprendre ce qu’a dit Mme ANA MARIA MIRANDA, membre de la Commission émigration du bloc nationaliste galicien, qui a estimé que c’était … même aux Nations Unies qu’il fallait trouver une solution (…) selon le Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York (5)
Nous en déduisons donc que la problématique nécessite une vision certes politique mais autant culturelle pour la recherche de nouvelles formes de diplomatie libérées de l’anxiété archaïque des uns et des autres et investies à la fois de compétence et de souveraineté identifiables sur le terrain, et en même temps d’une capacité à représenter les institutions, qui devraient normalement désigner au respect et à l’affection publics. Toutefois il ne faut pas exclure l’autonomie association intégralement car il y a un coté très rentable quand à l’équilibre des souverainetés pour ne pas dire leur partage.
Ainsi je reviens à Arendt Hanna pour affronter la politique, en pensant qu’il faut porter « des jugements réfléchissants » mais je lui substitue qu’à la fois ils soient « déterminants », c’est à dire avec la distinction kantienne incluse. Un jugement réfléchissant- déterminant qui permet d’apprendre à partager Onusiennement quelque chose de la problématique en question. Ici nous parlons du Sahara où la citoyenneté devrait être considérée autrement. Il sera révélateur d’un atout de concepts qui s’articulent parfaitement aux autres dans un kaléidoscope conceptuel. C’est-à-dire une thèse ou postulat qui rentrent en harmonie avec les autres propositions référentielles Européennes et internationales et je cite à titre d’exemple celle de Mme Ruth Lapidoth +le Professeur allemand Heinrich Oberreuter …. (Voir la référence (3) ).
Il s’agit avant tout, du concept de la condition humaine d’un Hassani dans sa dimension spatio- ethnique naturel en un réel non naturel créé de toutes pièces par une politique dont il n’est même pas figurant. Là encore nous devons nous référer à la formule de Kant : « l’homme Sahraoui Hassani ne peut servir de moyen en vue d’une certaine fin (Sécurité internationale ou…), tout être humain (Sahraoui) est une fin en soi.
Le Sahara devrait être penser en tant qu’ « art pour art » et non pour l’utilité relevant du pragmatique stratégique mondialiste. Pourtant il est d’une portée mondialistrice des plus neutres en Afrique autant que celle de l’état Helvétique en Europe vu son grand potentiel articulant et l’espace Africain ainsi que son histoire d’héritage civilsationel depuis l’arrivée du dromadaire sauveur en ses contrées.
La question donc relève plutôt de la faculté de penser la restitution d’un espace qui mérite d’être un patrimoine humain dans son intégralité et non de celle de l’utiliser pour des fins relatives au politisme narcisses et sadomasochiste puisqu’on se félicite au détriment de la souffrance de trente années de vie en détresse des Sahraouis. C’est de la capacité de restitution très particulière à l’objet d’art dont il est question. Telle est la catégorie centrale du conceptuel politique, qui concerne directement l’existence du Sahara dans le politisme en tant que cas a-politique. Il ne s’agit plus des temps des années soixante-dix où le spécialiste renommé de droit international, Thomas Franck, avait décrit la politique des USA pendant la crise (En 1976), comme "un acte d’opportunisme politique fondé sur des alliances est/ouest."
Le Sahara aurai besoin de par sa spécificité de renaître à nouveau pour confirmer son état physique réel et non celle supposée être par l’utilitarisme anthropocentrique de « La fin justifie les moyens ». Le Sahara renferme dans la brièveté du moment présent des milliers d’années. C’est le spécifique du nomadisme contenue dans un acte primordial humain qui devrait être envisagé en un design diplomatique ergonomiquement autre que celui du dialogue Manhasset avec comme donnée une mentalité du rapiéçage Marocain en une autonomie (couper -coller) et un Polisario souffrant qui ne peut que s’accrocher aux droit reconnu Onusiennement.
De telle sorte une avancée et un approfondissement de conceptualisation, peuvent être espérés dans les paradoxes des diplomaties macros sécuritaires pour donner raison d’être à la problématique Sahara au-delà de tout relativisme. Une conscience Méditerranéenne autour laquelle la vie politique est appelée à se dérouler obligera une certaine déontologie sécuritaire dans la région nord Africaine. Ainsi le moral même du politisme impose de passer de la position vita contemplativa adopter et ré-adopter depuis l’ex président de l’ONU Mr Kofi Annan avec comme précité plus de70 résolutions qui avaient été votées par l’ONU à la position vita activa facilitant le passage d’un état du non être de droit étatique légal à la vie politique du droit d’être identitaire institutionnellement libératoire. Ainsi se situe ma vision en un certain postulat que j’ai intitulé auto+libertatem (ou librtas)+ nomos d’où l’autolibertanomie pour le Sahara.
Il s’agit d’une vision qui dépasse l’autonomie qui, normalement suppose que le problème soit inter étatique. Ce qui n’est pas le cas du Sahara dans son intégralité vue la situation spatio-religieux et civilisationnel de Oued Noune qui est naturellement un articulant de l’Atlas et du Sahara.Aussi il faut le souligner il n’est pas tout à fait une république sans toutefois exclure ni adopter aucune des souverainetés soient-elles Souveraineté héréditaire ou Souveraineté élective ou Souveraineté passagère ou Souveraineté populaire ou Souveraineté nationale… Quand au régime parlementaire je le vois synthétisant les formes existantes (l’orléaniste +le parlementarisme occidental +le modèle prussien+le parlementarisme dualiste …)
Je ne peux rentrer dans les détails de mon postulat mais pour le moral Onusien que je l’admets à tendance de souveraineté de la raison je reste disposer à exposer son contenu. Et pour éviter toute divergence du sens de la souveraineté de la raison je rappel qu’il ne s’agit pas de celle critiquée lors de la III république Française comme étant lieu vide. Ce lieu sera comblé par l’ONU puisque elle est garante de la légalité internationale. Une idée qui invite à repenser sa réforme (l’ONU) pour être la cérébralité universelle d’une certaine arène consensuelle d’élitisme étatique instructif offrant des spectacles de la gouvernance idéale de l’existentiel institutionnalisé sur tous les plans juridique politique économique humain…etc.
*Boujemaa Kharraj : formateurs de cadres enseignants à Guelmim accès du Sahara Onusien –écrivain journaliste (mon journal :Aklam Al Hourria) qui veut dire Crayons de liberté - chercheur conférencier- Plasticien – symbole associatif(+100 associations)
1 - http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/reso1783.pdf
2 - http://mondediplo.com/2006/01/12asahara
3- Autonomie associative : voir l’Assemblée parlementaire Expériences positives des régions autonomes comme source d’inspiration dans la résolution de conflits en Europe/ Doc. 9824 3 juin 2003/ Rapport de la commission des questions politiques Rapporteur : M. Gross, Suisse, Groupe socialiste
4- Propos relevé du « Monde Diplomatique » voir (1)
5- vifs échanges entre sympathisants du frront Polisario et partisant du Maroc sur le Sahara occidental devant la quatrième commission/ 4e séance – après-midi le 10-10-2007
6- NORMANDIE CONSTITUTIONNELLE : 2004-2005 :2ème année Séminaire préparatoire au colloque Cerisy de juin 2006
http://centre-histoire.sciences-po....


De : boujemaa kharraj


Vendredi 11 Janvier 2008


Commentaires

1.Posté par yousouf ibn tachfin le 12/01/2008 00:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le sahara est marocain est restera marocain tot ou tard par les négociations ou par la force !!! dailleur nous y somme nous y restons !!

2.Posté par lembarki jamel le 12/01/2008 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le maroc pers son temps et se prend pour ce qu'il n'est pas nous les sahraouis nous ne mettrons jamais au grand jamais un genoux à terre devant le roitelet de paille du maroc et pour nottre liberté elle n'a pas de prix et ne souffre d'aucune concession l'indépendance des sahraoui et de la R A S D est sacrée Et ce n'est pas l'arm"e marocaine qui nous fait peur encore une fois l'autonomie est pour le R I F et non pour les sahraouis VIVE LA R A S D libre et INDEPENDANTE et Vive le Peuple SAHRAOUI

3.Posté par oulhouss le 12/01/2008 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le SAHARA était,est et restera MAROCAIN.Les manoeuvres de M' Bouteflika ne font que renforcer l'unité marocaine autour de son JEUNE ET COURAGEUX ROI.Cher peuple agérienne,il ne faut pas croire à tout ce qu'on vous raconte,référez-vous à notre histoire commune vieille de plusieurs siècles.

4.Posté par MINOU99 le 12/01/2008 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

S'il faudra privilégier l'épreuve de force avec les forces coloniales marocaines et si cela peut constituer l'unique alternative de délivrer un peuple qui subit quotidiennement des exactions dans l'impunité totale, bienvenue a la guerre et je dis aux sahraouis de reprendre les armes pour éjecter manu militari ces prédateurs et en même tems d'attaquer le Sud du Maroc à titre préventif.

5.Posté par chapichapo le 12/01/2008 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la norvege, la GB, l'afrique du sud et tous les autres 43 nations reconnaissant le POLISARIO auront raison de l'aventurisme marocain

le royaume devra bientot faire face au besoin de son peuple, au lieu de jouer la diversion sur l'ennemi exterieur,
le dernier cesser le feu n'est pas eternel, et le royaume enchanté a beaucoup à perdre en cas de nouvelle confrontation,
les saharouis savent se battre, et faire des tas de prisonniers militaires,

ce jour là les petites magouilles de hassan deux et de franco feront de gros degats, en bons democrtaes qu'ils ont été ces deux là

la monarchie me parait condamnée, tout comme les reza palhavi en leur temps

bientot la revolte populaire, ce ne sera pas trop tot !

6.Posté par oulhouss le 12/01/2008 22:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous y sommes,nous y resterons,personne ne pourra nous déloger de notre cher SAHARA;à moins d'exterminer tous les marocains et d'effacer le maroc de la carte.

7.Posté par boujemaa kharraj le 13/01/2008 01:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour
Mais pourquoi nous les Arabes et Musulmans on ne fait que chamailler?
Apprenons à laisser l'oficiel et parlons en tant que sociétés civiles. Ouvrant un dialogue constructif.Cherchant une solution à notre honteuse situation nous les Maghrebins.
Dire que le Sahara est Marocain et le restera ...ou dire que les saharouis savent se battre, et faire des tas de prisonniers militaires.... ne change rien à une problématique qui est réelle et pose réellement un embaras à l'ONU.
Croyez moi que la solution ne viendra pas du ciel ni des pouvoires en place mais nous on peut le faire et forcer son application mais d'abord laissons parler ceux qui peuvent proposer et débattre au lieu de se permettre un dialogue sadique. Merci


Est ce qu'on ne peut parler du contenu de l'article?

8.Posté par oulhouss le 13/01/2008 15:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher Boujmaa,l'article traite le sujet en sens unique.Avez-vous quelque chose à nous proposer pour sortir de ce bourbier?surtout du concrêt.Tout en s'appuyant sur l'histoire de la région,merci

9.Posté par boujemaa kharraj le 13/01/2008 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour
Ma proposition est tel que je l'ai expliqué
Elle n'est ni république ni autonomie elle est entre les deux. Ce n'est pas une solution finale mais elle l'approche avec avantage égal pour tous.
C'est une propriété intellectuelle. Je ne peux la divulguer comme ça. et encore il lui faut tout un débat.Mais à lire l’article qui est très académique avec la documentation proposée en bas on peut avoir une impression. L'important c'est qu'elle existe.
Pourtant j'ai fais de mon mieux pour la mettre en avant J'ai même défié et Khalli Hanna deux fois une fois à guelmim et une autre fois à travers Al Jazzera Moubachire aussi j’ai défié la diplomatie Marocaine.
Le problème c'est qu'au Maroc il y a deux Makhzens dont l'un veut à tous prix maintenir le statut quo. C’est lui qui gouverne au Sahara. Ce makhzen fait de son mieux pour m'empêcher d' y arriver à commencer par les DST (civile, militaire, gendarmerie,) à Guelmim et au Sahara. Je ne veux pas dire que ces pouvoirs ne sont pas ... non ils sont respectueux et me connaissent très bien et sont convaincu que je suis la solution elle même. Mais parce que ceux qui profitent des richesses (halieutiques phosphatiques miniers sable...etc.) ne veulent pas de solution. Alors là pour en citer la liste il faut commencer par des grands.
Chose certaine je peux vous assurer que ma proposition circule maintenant dans le couloir de l'ONU. Il faut juste un appui des sociétés civiles c'est pourquoi j'essaye de communiquer la conscience internationale

10.Posté par oulhouss le 14/01/2008 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr.Boujmaa.Je suis extêment navré de vous contredire sur ce que vous venez d'avancer,car ma première question était de vous ressourcer dans l'histoire de la région et non pas d'accuser la DST,car ce n'est pas elle qui négocie avec l"Algérie"Polisario à l'ONU.L'histoire de la rérion est beaucoups plus que ce que vous essayez de m'expliquer.Sachez au moins que la notion de l'indépendance du Sahara au profit des algériens est totalement rejetée.Par contre les Sahraouis sont nos frères et le resteront toujours jusqu'à ceque Dieu décide de leur sort et du notre.

11.Posté par la charte de l'onu d'abord, dieu ensuite... le 15/01/2008 16:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le “mur des sables” marocain, œuvre d’Israël et des États-Unis

Érigé entre 1980 et 1987 par le roi Hassan II, l’impressionnant “mur des sables”, de plus de 2 000 km, fait de champs de mines, de remblais, de tranchées, de radars Rasura de surveillance rapprochée et d’autres de plus de 50 kilomètres de portée, portillons électroniques Northrop... a été concocté par des experts israéliens et américains.

Décidément, les relations entre le Maroc et Israël sont beaucoup plus étroites que l’on aurait imaginé. En effet, à voir la nouvelle révélation du magazine français le Point, dans son édition datée du 10 janvier courant, l’État hébreu et le royaume alaouite coopèrent de façon régulière.
Selon cet hebdomadaire, ce qui n’était qu’une rumeur au sujet de la participation d’Israël à la construction du mur des sables marocain au Sahara occidental s’est avéré fondé en fin de compte.
Dans un article intitulé “Spécial mur”, l’auteur affirme que “les Israéliens et les Américains ont travaillé ensemble” pour édifier cette muraille, dont l’objectif est de limiter au maximum des incursions du Front Polisario vers le Maroc. Ainsi, dans le but de se protéger des incursions du Front Polisario, Rabat a construit entre 1980 et 1987 cet impressionnant mur de sable, d’une longueur de 2 720 kilomètres.
L’œuvre est attribuée donc à des experts militaires israéliens et américains.
Selon la même source, il coûte au Trésor marocain deux millions d’euros chaque jour. Voilà une dépense qui grève le budget du royaume, déjà très déficitaire ces dernières années en raison de la forte hausse du prix du pétrole sur les marchés mondiaux. Ce mur n'est pas une simple levée de terre mais une succession d'obstacles alignés sur plusieurs kilomètres de profondeur et soutenus par des points d'appui dotés d'artillerie et de moyens de détection et d'intervention rapide. Il est doté de champs de mines, de remblais, de tranchées, de radars Rasura de surveillance rapprochée et d'autres de plus de 50 kilomètres de portée, portillons électroniques Northrop et “points d'appui”, des bases de soldats tous les 1,5 à 2 kilomètres. Depuis, le territoire du Sahara occidental est coupé en deux.
Pour information, le mur a été construit bien avant celui qui sépare Israël des territoires palestiniens. Il n’est pas exclu que les responsables israéliens se soient inspirés de cet ouvrage pour construire un mur à la limite de la Cisjordanie.
En 2002, Ariel Sharon décide, en réponse aux sollicitations des colons d’ériger cette ceinture de béton et de barbelés, 9 mètres de hauteur dans les villes, qui se double d'une “barrière intelligente”, avec un couloir large de 45 à 100 mètres et des caméras tous les 50 mètres, pour se protéger contre l’Intifadha des Palestiniens. Ce mur, qui ne suit pas exactement l'ancienne ligne de démarcation d'avant 1967, et qui confisque 9 % de la Cisjordanie, a été déclaré illégal par la Cour internationale de justice.

=> il est beau le "descendant du prophete" !!

sahara libre !!

12.Posté par oulhouss le 16/01/2008 16:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne parle pas de 1975 à ce jour,car tout le monde connait l'histoire et par delà"le but justifie les moyens"sous toutes les formes et situations.Ma question est de vous plonger dans l'histoire d la région,c'est à dire le sahara marocain,algérien,mauritanien,malien et nigérien.Ce n'est qu'à ce moment que vous allez pouvoir porter un jugement précis sur les évènements de ces 3 dernières décennies.Et ce n'est pas facile car vous serez contraint de consulter des centaines sinon des milliers d'ouvrage anciens et nouveaux sur l'histoire de la région.

13.Posté par israel-maroc : relations intenses le 16/01/2008 18:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le maroc s'en remet aux lobbys sionistes pour sa politique etrangere,

le roitelet se croit encore en plein protocole des sages de sion,
hé oui, leur supposée influence est minable,

le polisario est reconnu par plus de 43 pays,
la "marocanité" du sahara, par aucun,
pas meme israel..

et ce n'est pas le desastre americain en irak, et la deculottée de l'otan en afghanistan, qui va y changer quelque chose

l'onu ne reconnait pas le statut de puissance admionistrante au maroc, c'est à l'espagne de prendre ses responsabilités historiques,
mais n'est pas un pays souverain qui veut,
les espagnols prennent toujours leurs ordres à washington,
ils ne sont pas sortis de l'auberge ces guignols....

14.Posté par oulhouss le 17/01/2008 20:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vous divaguez et vous êtes hors sujet

15.Posté par fleros47 le 22/01/2008 17:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A lire ce qui s'écrit on coirait qu"il s"agit de gamins qui s'insultent dans une cour de récréation . Soyez pour un fois adultes et discutez dans le respect de chacun .

16.Posté par fleros47 le 22/01/2008 17:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

frères algériens et marocains vous êtes les enfants dont les parents ont divorcé sans nous demander notre avis, restons frères échangeons discutons sans animosité . Fraternellement

17.Posté par maghreb united le 25/01/2008 08:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

معركة الجزائر ليست مع المغرب... بل مع الفقر والأرهاب

18.Posté par maghreb united le 25/01/2008 08:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"L'Etat sahraoui est une chimère et ceux qui la soutiennent conduisent la région vers l'inconnu" (M. Bouh)

Genève, 23 mars 2007 - "L'Etat sahraoui est une chimère et ceux qui la soutiennent, conduisent la région vers l'inconnu", a affirmé vendredi à Genève, M. Mostapha Bouh Al-Barazani, ex-membre du bureau politique du ""polisario"", soulignant que ""le conflit artificiel autour des provinces du sud, dont l'Algérie tire les ficelles, a généré une logique de blocage qui pénalise l'ensemble des pays du Maghreb"".


Intervenant lors d'une conférence organisée vendredi à Genève, en marge des travaux du Conseil des droits de l'homme, par l'ONG Interfaith International sous le thème ""L'Autonomie : un moyen privilégié pour le règlement des conflits et l'approfondissement de la démocratie"", M. Bouh a indiqué que face au statu quo, le Maroc a créé une dynamique à travers une proposition d'autonomie, conforme au droit international qui, tout en garantissant son intégrité territoriale, tient compte des spécificités culturelles, économiques et sociales du Sahara.


""C'est un plan auquel une grande partie de sahraouis adhère, dont bon nombre n'a jamais fait partie du +polisario+ ou l'a quitté"", a-t-il soutenu.


Pour l'orateur, ""la proposition marocaine vise à ce que la communauté internationale trouve un terrain d'entente pour mettre fin aux souffrances des familles à travers une solution négociée dans le cadre de la souveraineté du Maroc"". Toutefois, a-t-il fait remarquer, cela fait plus de vingt ans que les sahraouis se sont intégrés dans la vie politique, notamment à travers leur présence dans les deux chambres du parlement où ils occupent 42 sièges et au sein des conseils communaux et municipaux.


C'est dans cette optique que le Maroc, ""soucieux de trouver une solution qui se situe dans le droit fil de son choix irréversible pour la démocratie, a créé le Conseil Royal Consultatif des Affaires Sahariennes (CORCAS), représentatif de toutes les sensibilités et catégories sociales sahraouies"", a-t-il indiqué.


Le conférencier a fait observer que ""le polisario de 1973 n'était pas séparatiste et les documents le prouvent. D'ailleurs, la RASD n'a été proclamée qu'en 1976"", a-t-il poursuivi, ajoutant que ""l'autodétermination ne signifie pas indépendance ou séparatisme, elle peut déboucher sur une intégration à un Etat existant ou à l'intégration selon les textes de l'ONU"".


Rappelant que le Maroc a payé un lourd tribut pour son Sahara et sa démocratie, l'intervenant a fait savoir que ""sous la conduite d'un jeune Roi, la réconciliation nationale a été un succès et la promotion des droits de l'homme devenue un sacerdoce pour tout un pays et pour l'ensemble de ses composantes. Preuve en est que les prisonniers politiques d'hier occupent aujourd'hui des postes de responsabilité et contribuent à la réussite du processus démocratique engagé sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI"".


Le conflit du Sahara est un problème politique né en pleine guerre froide, mais qui continue d'engendrer des souffrances humaines et déchirer des familles, a-t-il relevé, mettant en avant le rôle et la responsabilité de l'Algérie dans toutes les violations des droits de l'homme commises sur son territoire, d'où sa responsabilité indéniable puisque ""le polisario"" n'est pas signataire des conventions internationales.


M. Bouh a exhorté les ONG à aider les séquestrés dans les camps de Tindouf tout en veillant à ""contrôler ceux qui sont les récipiendaires de cette aide pour qu'elle n'atterrisse pas aux mains de mafias qui la détourneront pour grossir les comptes bancaires des dirigeants du +polisario+"".


""L'Algérie, qui a engrangé plus de 60 milliards de dollars de recettes du pétrole, peut consacrer 2 milliards à ce problème et le résoudre"", a-t-il noté.
Pour l'intervenant, ""si une solution n'est pas trouvée, les filières d'immigration illégale, du terrorisme, de trafic d'armes fleuriront davantage, mettant en danger la paix et la sécurité de la région"".


Dans son intervention, M. Ahmed Kher, président de l'Association Unité et Développement a souligné que ""l'autonomie va mettre fin aux violations des droits de l'Homme à Tindouf, aux pratiques condamnables de certaines ONG internationales qui font des souffrances des populations séquestrées leur fonds de commerce et aussi permettre aux familles de ne plus sacrifier leurs enfants pour travailler à Paris ou à Madrid contre des subsides"".


Il a lancé un appel à travers Inerfaith International pour que la communauté internationale accorde plus d'intérêt aux victimes de Tindouf.


""Ceux qui veulent nous aider, doivent soutenir le moyen le plus susceptible de conduire vers l'union et les retrouvailles de familles déchirées par trente ans de séparation, ce moyen c'est l'autonomie dans le cadre de la souveraineté du Maroc. Un Maroc qui consolide ses acquis démocratiques"", a-t-il conclu, avant de s'interroger, ""Qu'en est-il en Algérie?"".

19.Posté par alexi fird le 25/01/2008 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le problème du sahara sème la zizanie entre les deux peuples, les marocains et les algériens sont frères, on veux vivre en paix, les deux gouvernements cherchent que leurs interêts, ils s'enfichent du peuples, alors il faut pas rentrer dans le jeux, et restons unis svp, il ya bcp d'enfants qui naissent de parents algériens et marocains et on souhaite pas les départager, svp, arrêter la haine, les deux peuples ont les même problèmes, sociaux, l'argent du sahara ne sera jamais distribué, comme l'argent du pétrol ou le fosfat et le gaz, les deux peuples souffrent déja du chomage el l'injustice, ... BASTA on s'enfiche du sahara

20.Posté par MINOU99 le 25/01/2008 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le sahara occidental sera le tombeau des hordes terroristes marocaines. Plus vite, ils décamperont et mieux cela vaudra car lorsque les choses vont commencer à dégénérer, le conflit qui a pris naissance au Sahara occidental trouvera des répercussions au Maroc même ou il en pâtira et les Algériens prendront d'assaut tous les centres névralgiques de ce pays, symbole par excellence de la honte arabe. Les commandos de Biskra devront être dépécher au Maroc pour vous régler votre compte comme cela a été le cas lors de l'opération "AMGALA2".

21.Posté par alexi fird le 25/01/2008 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

des gens comme vous mr minou qu'on les voit détruire le monde tous les jours, domage, vous souhaitez que la guerre se déclare entre les deux pays?
pensez aux gens, si vous, vous êtes loin , vous êtes un immigré en france, pensez au moins à votre famille vos prôches qui sont labàs

22.Posté par ZORRO le 25/01/2008 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pauvre Minou99 tu es pathetique raciste nationaliste sanguinaire haineuse et par-dessus le marché intellectuellement limitée apparemment.
Tu parles au nom de ces populations mais te l a t on demandé? Surtout pour les engager dans des conflits sanglants...Soit damnée mecreante.

Tu dis (mais tu n es plus a une connerie pret):

" les Algériens prendront d'assaut tous les centres névralgiques de ce pays, symbole par excellence de la honte arabe. Les commandos de Biskra devront être dépécher au Maroc pour vous régler votre compte comme cela a été le cas lors de l'opération "AMGALA2".

Au fait pour briser tes reves a la walt disney rappelles toi que depuis un bon moment aucun pays aussi puissant soit il n a reussi une occupation militaire.Arretes Rambo ou Apocalypse now et mets toi plutot a Hot shot ca va te derider.Espece de nazie.

23.Posté par chapichapo le 25/01/2008 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

nazi ?!?

le traitement reservé aux saharouis par le royaume enchanté y ressemble beaucoup...

24.Posté par maghreb united le 26/01/2008 09:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Minou99, je lis souvent tes commentaires et je ne comprend toujours pas ta haine et ton acharnement contre tes frères marocains, tu prétend être un militant des droits de l'homme alors que tu es loin de l'être réellement. je te rappelle qu'un vrai musulman ne se comporte pas comme tu le fais toi, reviens à la raison mon ami, j'apprécie le fait que tu milites en faveur de la cause arabomusulmane en irak, palestine, liban, afghanistan etc. mais je désavoue ta manière de critiquer mon pays. detester la monarchie au Maroc n'est pas une raison valide pour que tu t'acharnes contre mon pays et lui souhaiter tous les malheurs de la terre. je te rappelle que ce sont des êtres humains qui habitent de l'autre côté de la frontière et l'affaire du sahara ne te concerne pas, ni toi ni le pouvoir à alger !
le Maroc ne s'ingère pas dans les affaires algériennes. Pourtant, il peut bien le faire avec l'affaire de Kabylie, ce territoire marginalisé par le pouvoir central et qui réclame une autonomie si c'est pas l'indépendance. saches que je soutiens l'intégrité territoriale de tous les pays arabomusulmans incluant l'algérie car je suis alérgique aux divisions et désunion !
je te signale que nos provinces du sud resteront au sein du Maroc et le Maroc restera au sein du maghreb, une partie du monde musulman tout comme l'algerie. cette partie du Maroc était toujours marocaine et elle le restera pour toujours. l'histoire peut toujours le prouver, notre pays a été toujours un état indépendant politiquement du califat depuis les idrissides, même les armées ottomanes pourtant puissantes n'ont pu intégrer le Maroc dans leur empire, notre état a une histoire de plus de 1200 ans, le sahara occidental et d'autres territoires fesaient toujours partie du Maroc dont la capitale était souvent à marrakech si c'est pas Fes. nous n'avons aucune raison pour abandonner nos dernières provinces du sahara, on abandonne pas quelque chose qui nous appartient et si le pouvoir à alger aime tellement notre sahara, pourquoi ne pas aider à la réalisation du grand maghreb pour que vos compagnies puissent investir chez nous incluant ce sahara et les notres chez vous incluant votre sahara, pour qu'on puisse être lié par un accord de défense, pour que nos citoyens puissent visiter nos deux pays sans traverser la frontière de la honte, pour que vous veniez vous baigner dans nos belles plages, skier dans nos montagnes d'atlas et visiter les vestiges des mourabitines et mouwahidines etc.
On ne doit pas oublier que le contexte géopolitique ne permet pas au monde musulman de subir davantage de divisions et de création de mini-états à la solde de l'impérialisme américanosioniste. Ne sois pas faible d'esprit, oublies tes rancunes, Ne tombes pas dans le piège des ennemies de la nation musulmane, plus on créera des états ou mini-états tels que Koweit, bahrein, Qatar et plus le monde musulman sera faible. considéres le Maroc comme ton pays comme moi je considère l'algerie ou l'irak mon pays, c'est ce que j'appelle la fraternité et solidarité musulmane, tous les pays musulmans constituent une seule nation musulmane, il ne faut pas laisser la politique nous séparer !
Les états occidentaux sont unis et solidaires entre eux et se mettent en coalition pour écraser toute résistance à leur hégémonie économique et militaire et nous le monde musulman on se permet des coups entre nous pour s'affaiblir davantage.
la chine, l'inde et le brésil montent en puissance sur l'échiquier international, nous qu'est ce qu'on fait ? on essaye de ralentir le progès économique de chacun de nous. il y a un projet sur la table non concrétisé qui est l'union du grand maghreb, ce projet est absolument réalisable, il suffit un peu de volonté et courage de la part de nos dirigeants.

Cultivez l'amour et la fraternité entre les fils du même peuple au lieu de semer la haine svp !

25.Posté par alexi fird le 26/01/2008 09:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vie moubaraka pour maghreb united, bravo
mr Mninou 99, vous devez réviser les leçons de moral, il vous manque bcp de chose pour ^étre qu'qun qui parle des droits de l'homme, comme vous il en a bcp, comme, sarko, kouchner....

26.Posté par MINOU99 le 26/01/2008 19:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En faisant mine de n'avoir rien vu, rien entendu sur les exactions commises par le Palais Royal et ses tortionnaires stipendiés et inféodés au pouvoir israélien ainsi que les boucheries execrables et innomables qui se déroulent à GAZA, vous vous rendez complice d'un génocide, ce qui est loin de vous honorer, n'est-ce pas le musulman magreb united qui dénie à quiconque de se méler des affaires du Sahara occidental, Magreb united qui veut faire du Sahara occidental une affaire à huit clos et ou aucune ONG, aucun journaliste n'est admis. Que se passe-t-il donc de répugnant, de macabre et de morbide pour que RABAT arrive au point d'intertdire l'accés du Sahara occidental aux étrangers. Qui sème le vent récolte la tempête?.
Moi, je milite pour tous les peuples à disposer d'eux même par le biais de l'autodétermination mais lorsqu'on rêve d'un grand Maroc, on est aveuglé par ces principes intangibles

27.Posté par redk le 26/01/2008 23:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

maghreb united je suis d'acord avec toi quent tu ecrit, un musulman dois se comporté avec son frere de religion avec ammoure et respect , je ne vois pas qu'il est écrit dans le saint coran, que en assassinents une populations qui asspire a l'autodétermination, pour un bout de terre, le musulman se comporte avec ammoure et respect , je suis d'origine algerienne mais j'aime mes freres et seures du maroc, comme j'aime mes freres et seures sahrahoui, et quent un frere en agresse un autres je le rappel a la raison.

28.Posté par maghreb united le 27/01/2008 08:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce que certains ne comprennent pas, c'est que ce bout de terre sur lequel il y a tout ce tapage est un territoire marocain depuis plus de 1000 ans et cela a été prouvé historiquement, mon pays a été victime d'un découpage colonial fait par deux colonels dans l'armée française, regardez les frontières entre le maroc, la mauritanie, l'algérie et le mali, c'est tracé à la règle !
d'ailleurs le même problème existe au moyen orient oèu des états qui n'avaient jamais exister auparavant ont été créés afin de servir les intérêts géostratégiques à long terme des pays occidentaux. (rappellez vous la fameuse formule gagnante diviser pour regner)
les frontières de l'état marocain (appellé l'empire cherifien) arrivait au senegal, c'est pourquoi aujourd'hui il y a encore de très bons rapports avec ce pays, il y a meme certains senegalais qui considèrent le roi du maroc comme leur roi (vous pouvez faire des recherches sur cela).
le maroc est passé par une période assez sombre dans son histoire en terme de droits humains pendant le règne du feu roi hassan2, il s'agit d'une décennie qu'on appelle les années du plomb, beaucoup de gens ont été mis dans des prisons à cause de leurs idées politiques ou leurs critiques vis à vis de la manière avec laquelle le roi dirigeait le pays, certains ont été torturés et parfois assassinés comme le célèbre feu mehdi benbarka.
ces dérives du pouvoir se sont manifestés partout au pays incluant au sud c'est à dire la sahara libéré en 1975 par la marche verte donc il est faux de penser que ces dérives n'ont eu lieu qu'au sahara.
je suis contre tout système de pouvoir hériditaire que cela soit dans une république ou un royaume car l'islam via le saint coran favorise achourra c'est à dire la consultation ce qui est l'équivalent aujourd'hui du suffrage universel, donc un système démocratique oèu le peuple choisit la personne la plus apte à le diriger mais cela ne m'empêche pas de soutenir le pouvoir afin de sauvegarder notre intégrité territoriale, c'est une question de dignité !
quant au fait que le maroc a de bonnes relations avec l'oncle sam protecteur de l'état sioniste et bein ça c'est une autre histoire qui n'a rien à voir avec le sahara. le maroc via sa monarchie je précise est le 1er état au monde qui a reconnu les états-unis. leurs relations sont restées bonnes depuis cette époque bienque l'aide inconditionnelle de ce pays à l'état voyou installé au coeur du monde musulman frustre la majorité écrasante des marocains.
le maroc a offert une large autonomie à ses provinces du sud, bientôt elles auront leur propre parlement et gouvernement à l'instar du système qui existe en espagne, canada ou belgique mais il est hors de question d'offrir l'indépendance. est ce qu'un algérien acceptera que la kabyle se sépare de l'algérie, je ne crois pas et bein c'est la même chose pour tous les marocains.
alors mon cher minou99, aies le courage de dire qu'effectivement, l'avenir du grand maghreb est dans l'union et non la création de mini-état faibles qui seront une proie facile à l'impérialisme, penses aux générations futures, que va t'on leur laisser ? des pays pauvres économiquement ? des conflits partout ? de l'analphabétisme, de la misère et du terrorisme ? notre guerre aujourd'hui est contre le sous-developpement, oublies la réthorique qui date de la guerre froide, ce conflit artificiel à propos de notre intégrité territoriale ne doit pas te rendre fou et parano, le maroc n'est pas l'ennemie de l'algérie et l'algérie n'est pas l'ennemie du maroc. en tant que maghrebins, on veut la paix et la prospérité économique !!


29.Posté par MINOU99 le 27/01/2008 17:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment justifier les massacres au Sahara occidental ?
Tu veux justifier l'injustifiable et concilier des inconciliables, comme celui qui fait du sophisme du nom de maghreb United.
Aucun argumentaire n'est suffisamment développé par les fossoyeurs du peuple sahraoui. Comme Magreb United qui se perd en conjectures alors qu'il n'essaie même pas d'apporter des preuves irréfutables visant à démontrer que ce territoire appartient aux Marocains.
En raisonnant par l'absurde, en admettant que ce territoire est marocain, penses-tu vraiment que cela puisse justifier des massacres qui ne disent pas leur non, commis par des tortionnaires marocains avides du sang Sahraoui. NON ASSISTANCE A PERSONNE EN DANGER, voila comment cela s'appelle maghreb United et je ne penses pas que tu sois fier de toi et ce que je conteste dans ta version, c'est que tu as l'air de dire que le Sahara occidental n'est l'affaire de personne, alors donnons-nous à cœur joie sur les sahraouis en les exterminant et c'est justement là ou tu trompes lourdement, car des ONG et des associations y coimpris des juges espagnols se sont élèves contre LE FAIT ACCOMPLI pour poursuivre les criminels de guerre marocain, comme ZORRO qui prends un malin plaisir à vouloir défoncer les Algériens (voila ce que la misère sociale et la misère intellectuelle qui existent au Maroc engendrent en proférant des propos belliqueux, le pauvre ZORRO doit sûrement habiter derrière les bidonvilles de l'Hotel H'ayatt Regency a CASA que le pouvoir marocain essaie de masquer) . C'est une déclaration de guerre à laquelle j'ai répondu que si c'est l'escalade qu'il privilégie, ce nervis, je lui ai fait savoir que le Maroc s'est fait défoncé en 1963 et lors de l'opération « AMGALA2 » ou plusieurs chasseurs bombardiers marocains ont été abattus et plus de 4000 marocains fait prisonniers et dont une partie croupissent à Tindouf. Seulement ce fait avéré, ZORRO ne le sait pas du moment qu'il était à l'époque un pauvre môme dans ses couches de culottes.
Encore pour magreb united, vous prétendez qu'un micro état est inutile, cela est discutable mais ce qui est indiscutable c'est que des populations qui vivent sous le joug de l'oppresseur vivent la même situation endémique que les palestiniennes et sans soulever de protestations musclés de la part des Marocains. Tu avances de drôles d'arguments sans preuves à l'appui, que le Sahara est marocain alors que le Maroc a fait main basse d'une partie seulement de ce territoire, l'autre est toujours sous contrôle du Polisario et la preuve que vous êtes à bout de ce conflit, c'est que plusieurs villes sont sous contrôle sahraouie, dont AMGALA, ce qui est bizarre et totalement INCONGRU pour les partisans du grand Sahara marocain. Les hordes sanguinaires dévouées au Palais auraient donc tant de mal à conquérir et à annexer AMGALA. Donc, si je comprends, tout ce matraquage médiatique a pour but d'avaler le Sahara occidental par le truchement d'un génocide qui a déjà commencé et cela a tout l'air de vous faire plaisir. En admettant que vous y parvenez, ce que j'en doute fortement, il serait logique de conclure que votre cupidité conjuguée à votre politique hégémonique vous poussera ultérieurement à faire main basse sur l'Algérie. D'ailleurs les espagnols ont pris conscience de votre dangerosité en vous expulsant manu militari de l'îlot du Persil et je ne te dis pas les conséquences qui en résulteraient si RABAT compterait opérer une marche verte, tant à Ceuta, Mellilla ou les îles canaries.
Ceci dit, maghreb united, tu restes à mes yeux un interlocuteur crédible et valable, je dois le reconnaitre sauf que tu passes sous silence les boucheries non discontinues qui se déroulent au vu et au su de tout le monde.
Je te dirais aussi que le fond du problème pour les marocains est que ce pays a concédé un faible apport territorial lorsqu'il a accédé à l'indépendance et les Marocains ont une dent contre nous, tu sais pourquoi?
A cause de la rectification du tracé frontalier en 1956 ou 1957 ou des localités marocaines se sont retrouvés en territoire algérien, qui a l'époque était sous la domination coloniale française.
ET donc a force d'y réfléchir et d'ailleurs je m'efforce à le dire sur tous les forums, le litige frontalier a été créé par le colonialisme français et surement pas par des Algériens qui souffraient toujours des affres du colonialisme. Et donc,j c'est à PARIS qu'il faudrait faire valoir vos griefs en dénonçant les véritables auteurs et acteurs français qui ont délibérément privé le Maroc de certaines localités. Et on vit malheureusement toujours les séquelles du colonialisme.

30.Posté par maghreb united le 28/01/2008 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi je n'ai absolument rien contre les algériens, je ne fais pas de diffèrence, chose que je n'ai jamais cessé de démontrer, on est tous maghrebins, musulmans (peut être pas toi à ce que je vois...), et avant tout des humains..
Par contre j'ai essayé de combattre les sectaires, les anti-unionistes comme toi qui sèment la haine entre les fils du même peuple en utilisant de la propagande.
Tes histoires de massacres et colonisation au sahara..me rappellent bien le discours appris par coeur des généraux algériens qui opèrent dans le gouvernement et l'appareil sécuritaire: tu serais pas un membre des services secrets algériens, un communiste déguisé en musulman qui joue sur la fibre antimarocaine ??
ton acharnement et haine contre mon pays et sa population montre bien que t'es un extremiste pur et dur qui travaille pour le compte du régime des généraux à alger.
Beaucoup d'ennemis du maroc font circuler des pétitions et postent des messages en se faisant passer même pour des marocains. leur but est de nuire au Maroc et de créer des troubles .. et malheureusement il ya les moutons qui les suivent !
Je te conseille de faire le tour du maroc et notamment dans le sud c'est à dire dans le sahara, mais je te préviens tu sera tres déçu !! car tu ne pourras pas distinguer un marocain du nord et un marocain du sud c'est à dire habitant du sahara ou sahraoui si tu veux et tu trouvera pas cette haine qui t'espère tant..
Tu trouveras de grandes villes sorties du sable avec tous les services qu'il faut pour vivre une vie digniement (ce sont bien évidemment des milliards de dollars investis par les contribuables dans cette terre si chère à nous depuis sa libération de l'occupation espagnole.), en tout cas la situation dans notre sud marocain est beaucoup mieux qu'en kabyle oèu une population marginalisée et misérable affiche des slogans anti-pouvoir central, une région oèu les gendarmes ne peuvent exercer leur autorité comme ils veulent.
En passant, puisque tu prétends être militant des droits de l'homme minou99, je t'invite à lire un peu le contenu de ce site http://www.algeria-watch.org/fr/mrv/MRV.htm
tu y trouveras toutes les violations des droits humains enregistrées en algérie depuis l'indépendance jusqu'à aujourd'hui. des violations qui dépassent de loin celles commises pendant le règne du feu hassan 2 que dieu lui pardonne. heureusement son fils a tourné cette page et se concentre sur le developpement économique, une chance pour nous bienque j'aurais souhaité voir la même chose dans mon autre pays l'algérie.
Donc voila enfin du stock pour occuper tes journées, il faut bien avouer que tu as du travail à faire, c'est à dire s'occuper des victimes des violations de droits humains dans ton pays plutôt que dans les autres, tu pourras même ouvrir une association, n'est ce pas mon cher minou99 ?


31.Posté par mohamed le 15/02/2008 12:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher Monsieur Boujemaa
Votre initiative est louable pour essayer de régler un conflit vieux de plus de 30 ans. Cependant, votre approche est irréaliste voire utopique. Elle ignore tout simplement le concept universel d'une institution : l'état. Sans vouloir vous offenser votre proposition, si proposition il y a, est de l'ordre de la philosophie. J'ai parfois l'impression que vous cherchez plus à séduire en maniant le verbe qu'à réellement proposer quelque chose de CONCRET. Relisez vous (je vous cite) :
"De telle sorte une avancée et un approfondissement de conceptualisation, peuvent être espérés dans les paradoxes des diplomaties macros sécuritaires pour donner raison d'être à la problématique Sahara au-delà de tout relativisme"
"Il s'agit avant tout, du concept de la condition humaine d'un Hassani dans sa dimension spatio- ethnique naturel en un réel non naturel créé de toutes pièces par une politique dont il n'est même pas figurant."
Mais que voulez vous dire? Pourquoi ne pas être simple, clair et compréhensible? Comme le dit le proverbe "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement"
Et force est de constater que ce n'est le cas de votre analyse.Votre partie Problématique est bien longue mêlée de références qui n'ont pas lieu d'être (Kant !) mais votre partie Recommandations est bien maigre et peu explicite.
Tout en ayant du respect pour votre analyse, je vous dirais comme nos chers américains savent le dire : KEEP IT SIMPLE. Une proposition doit être innovante, claire et comprise par les parties. La vôtre ne fait que compliquer une situation qui l'est suffisamment. Quand au niveau des échanges que j'ai vus dans les commentaires, cela prouve une chose : marocains et algériens sont conditionnés par tout ce que leurs politiques leur ont rabâcher depuis des décennies. ET c'est navrant. Dans cette optique réductrice et indigne, les algériens pensent que les marocains sont des colonialistes comparés à Israël (sic!) et qui font diversion pour faire oublier leurs problème internes. Les marocains pensent de leur côté que les algériens sont une dictature militaire qui cherche à les affaiblir en ayant un accès sur l'atlantique. Une chose est sure, si tous les peuples du monde devenaient indépendants, nous aurions des centaines de milliers d' états sur cette Terre. Il est très faciles d'attiser les haines et de diviser le Maroc selon l'appartenance ethnique ou géographique ( par exemple berbère ou Rif) et il y va de même pour l'Algérie (Kabylie, berbères). Le découpage des états après la colonisation s'est fait d'une manière arbitraire. Alors vivons avec et essayons d'en tirer le meilleur pour nos peuples au lieu vouloir le découper davantage.Je recommande au pouvoir algérien de se retirer de ce jeu pervers. Soyons réaliste, si l'Algérie n'avait pas d'intérêts, pourquoi mettrait-elle autant de moyens financiers et diplomatiques pour la cause sahraouie? Elle ne le fait pas pour d'autre peuples que je sache. Pourquoi ne fait-elle pas de lobbying pour l'indépendance du Kosovo auprès de la Russie? Au Maroc, je recommanderais au pouvoir marocain d'accorder une autonomie aux sahraouis qui leur garantisse leur droit de disposer d'eux mêmes, en acceptant leur spécificité et leur droit d'expression. Une fois que les tensions se seraient apaisées, c'est à dire au moins une décennie ou deux, et à la condition que l'espace maghrébin puisse réellement se construire, un référendum pour l'indépendance pourra questionner les sahraouis sur leur choix de rester au sein du Maroc ou de chercher à être un état 'indépendant mais qui a mon sens n'aura aucune viabilité économique. Le débat devra être alors serein et orienté pour le meilleur du peuple sahraoui. Il devra aussi laisser de côté les sentiments nationalistes et l'excès d'émotion qui paralysent plus qu'ils n'apportent de solutions.

32.Posté par Anome le 02/03/2008 13:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A mon humble avis, le problème provient de cette haïssable notion d'Etat-Nation-Collecteur d'impôts qui est source de tous les conflits. Le monde arabo-muslman a vécu des siècles de paix relative quand cette notion lui était étrangère. On pouvait s'y déplacer en toute liberté, s'y établir où on voulait et les différences culturelles et religieuses y étaient admises sans créer aucune instabilité durable même si des pillards pouvaient parfois poser problème à la liberté de circuler.

Pour moi, il est clair que la création à partir de rien de ces soi-disant états modernes, dont la structure singe de façon idiote celle des ces copies de monarchies que sont les soi-disant démocraties occidentales EST le problème.

Quel est la principale fonction d'un tel état ? Quiconque connaît le monde arabo-musulman sait que le rôle d'une telle structure est d'organiser la population de façon à permettre le pillage de ses ressources par l'Occident et son formatage en vue de l'occidentaliser.

La seule façon de vivre en harmonie serait d'en finir avec ces structures étatiques, qu'elles soient républicaines ou monarchistes mais ceci ne peut être réussi que dans un contexte où l'économie mondiale, qui est la cause des échanges commerciaux inter-étatiques et donc de l'existence de ces états est elle-même détruite d'une façon ou d'une autre...

Heureusement cette destruction est en bonne voie...

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires