PRESSE ET MEDIAS

nouvelle video de bigard : Bush à l'école


Dans la même rubrique:
< >



grainecreation.fwi@gmail.com
Vendredi 31 Juillet 2009

nouvelle video de bigard : Bush à l'école
Episode 5 de ce qui est désormais devenu le feuilleton de l’été  Jean Marie Bigard revient donc sur la matinée de Georges W Bush , président des Etats-Unis et commandant en chef des Armées lors de sa visite à l'école maternelle Emma Booker à Sarasota, en Floride au moment où l’Amérique est attaqué en ce jour funeste du 11 septembre 2001  Mais place à la vidéo avant tout :
 

http://www.dailymotion.com/video/xa0kqv_bigard-11-septembre-5-bush-a-lecole_fun;
 
 
 Jean Marie Bigard nous a donc expliqué sommairement l’attitude qu’a eu le responsable des armées face a la première attaque de son histoire : rester sagement assis pendant 7 minutes attentif à la lecture d’un livre pour
enfants   
 Vous noterez quand même l’absurdité de la chose  
 
 Mais allons un peu plus loin si vous le voulez bien dans l’analyse de son comportement  Nous avons donc ici affaire à un cas logiquement d’extrême urgence quand Andrew Card chef du personnel,  vient lui chuchoté a l’oreille qu’un deuxième avion (17 mn après le premier crash) vient de percuter la deuxième tour (Sud) du World Trade Center  Andrew Card ira jusqu'à lui dire : « l’Amerique est attaqué » dans sa brève interruption de lecture de la petite biquette  Si ce responsable apprend au Président que le pays est en danger, le président doit en discuter, poser des questions, demander plus d'information.
,quitter la salle, rencontrer ses conseillers, bref faire quelque chose.  
 Andrew Card n'a pas attendu d'instructions : après avoir informé Bush, il est parti très vite, comme pour éviter de déranger la classe pour si peu !
 
 G W Bush au lieu de se mouvoir est juste resté assis là, cloîtré de longues minutes (7 mn exactement)  sur sa chaîne  
 
 
 3 ans plus tard , la commission voulant soutenir GW Bush déclarera :"Le président nous confira que son instinct était d'afficher une image de calme, afin que le pays ne voit pas d'action agité en un moment de crise."
 Il est tout de même étonnant que si Bush ne veut pas faire peur aux bambins ,que le service de sécurité présidentielle qui l’entoure ne réagissent pas non plus pour le faire évacuer dans un endroit sûr ( tout le monde était au courant de sa visite a Sarasota )  C’est leur rôle !
 De là à dire qu’il avait connaissance des attentats au préalable et qu’il savait qu’il ne pouvait être la cible d’une quelconque atteinte à
sa personne, un doute s’installe : vous allez comprendre pourquoi    
 
 Dans les heures qui suivront les frappes sur les Twin Towers, Georges Bush déclarera «J’étais assis hors de la classe en attendant d’entrer et j’ai vu l’avion frapper la tour  » et déclarera plus tard qu’il a vu ce fameux premier avion s’écraser sur un téléviseur  et qu’il se serait exprimé en disant que c’était un bien mauvais pilote ( une autre version tend a faire dire que GW Bush aurait penser à une crise cardiaque du pilote)  Ceci est il possible ?
 Car la première image de ce crash sera diffusée 13 heures  plus tard  grâce au reportage des frères Naudet qui filmaient ce jour là les pompiers de New York à proximité des Twins  Qu’il n’y avait pas de télévision d’installé dans le couloir installé avant son entrée en classe : après le 2eme crash oui  Nous avons là une indice vraiment troublant qui permet de supposer qu’il y avait au moins une caméra  des... Services Secrets  sur le site du WTC. pour enregistrer les attaques et transmettre les images de celles-ci au Staff Présidentiel.
 Dès lors, si cette déclaration de W. Bush est exacte , qu’il a pu visionner la première frappe en "léger différé" , c’est qu’il y avait pré connaissance de la survenance de ces frappes et que les Services Secrets étaient "sur site" afin de capturer, transmettre et rendre compte des événements à leur Commandant en Chef.
 
 Autre détail troublant : GW Bush précisera qu’il a été informé seulement dans le couloir de cette maternelle du premier « accident »  (Alors que Tenet directeur de la CIA lui parlera directement d’attaque dans les minutes qui suivent allant jusqu'à préciser qu’il y a les empreintes de Ben Laden la dedans)  Il est tout de même étonnant que le crash ayant lieu a 8h48, que CNN diffuse l’information dès 8h50 (a noter aussi que dès les premières minutes, CNN évoque la "piste Ben Laden".) en interrompant ces programmes et croire que les Services Secrets en charge de la protection du président des Etats-Unis n'ont pas reçu cette information en temps réel  Que le Captain Deborah Loewer directeur de la White House Situation Room selon sa déclaration se précipitera à la sortie de sa limousine pour le tenir informé  Que même les journalistes l’attendant étaient au courant du 1er crash !  
 Qu’un photographe dans le cortège a entendu une transmission radio du secrétaire Ari Fleischer disant qu’un point presse serait nécessaire à l'arrivée à l'école pour discuter d'une certaine forme d'accident  et pas le président ? voyons !!!
 
 Alors qu’il représente une cible potentielle dont la visite à l’école de Sarasota avait été annoncée dans la presse depuis longtemps GW Bush continue son programme comme s’il savait qu’il ne risque rien. Ce comportement permet légitimement de s'interroger quant à une connaissance préalable par G W Bush & Co. de la nature des attentats et des cibles visées.

 (Surtout quand on prend connaissance qu’au moment de la deuxième frappe Dick Cheney et Condoleezza Rice sont 3mn après  mis à l’abri dans le bunker situé sous la Maison Blanche)
 
 En d’autres termes, si le président Bush et sa "suite" ne jugent pas nécessaire de quitter l’école de Sarasota  et de gagner au plus vite une "Safe Place"  Est  ce qu’ils savent qu’ils ne risquent rien ?
 C’est d’ailleurs par l’itinéraire initialement prévu que le président Bush et sa suite quitteront Sarasota (Pour tout cortège présidentiel, plusieurs itinéraires de "replis" sont toujours envisagés et l’un d’eux utilisé en cas de nécessité.)
 
 Il y a énormément de zones d’ombre concernant la journée de GW Bush ce
911
 Avant et après les crash sur les Twins  Une tentative d’assassinat le matin même dans la pure lignée du commandant Massoud ? ( explosif dans des cameras ? ) ,que la nuit du 10 septembre une batterie anti missiles a été déployé sur le toit de son logement en plus d’un hélicoptère patrouillant au dessus  A savoir que du 4 au 30 août 2001, le président Bush passe ses vacances dans son ranch du Texas, à Crawford. En permanence, des F-15 et des F-16 sont en l'air pour surveiller son domaine. C'etait la première fois que quelque chose de ce genre se produisait
 
 Il y a des menaces sur GW Bush donc avant et le 911 et on  ne fait rien pour assurer sa sécurité dans l’école ?
 
 Et maintenant encore une histoire plus folle …
 
 Pourquoi Bush est il parti sur Air Force One a 9h54 de Sarasota airport (décollage en trombe 40 000 pieds tout de suite) a tourné en rond pendant une heure sans escorte de chasseurs puis direction la Louisiane où il se posera à
11:44 à  Barksdale Air Force Base
 
 Alors qu’entre temps à 10h05 : des assaillants joignent par téléphone le Secret Service (chargé de la protection du président) et lui délivrent un message Angel is next ( Air force One est le prochain, Angel étant le nom de code de l’avion présidentiel ). Pour créditer leur appel, ils donnent les codes de transmission et d’authentification d’Air Force One et de la Maison-Blanche. (On est pas loin des codes nucléaires dans cette affaire)  Cette information a été confirmé par le secrétaire général de la Maison Blanche Karl Rove  et le porte parole de la Maison Blanche Ari Fleischer ( Fleischer poussant l’affirmation jusqu'à dire le 12 septembre : la menace pour Air Force One comme «réel et crédible.")  Rove et Fleischer se rétracteront  18 jours plus tard (Alors que le Secret Service le jour même parlera d’erreur de transmission) : 18 jours pour démentir ?
 Bizarrement notre Captain Deborah Loewer directeur de la White House Situation Room entendue par la commission le 6 février 2004 ,elle confirmera lors de son audition la véracité de cet appel : Angel is Next  Qui Ment ?  
 Il faut savoir que Bush ordonna à tous les passagers d’Air Force One de retirer les batteries de leur portable pour ne pas être localisé  Air Force One avait quitté l'aéroport civil de Sarasota, il avait opté pour un vol de cent dix minutes à destination de la Louisiane.  
 Or si le Président avait constitué une cible des terroristes, pourquoi n'avoir pas choisi plutôt l'une des multiples bases militaires de Floride, dont la plus proche se trouvait à une dizaine de minutes à peine ? Et si la menace avait été apprise en cours de route, pourquoi le Président n'avait-il pas atterri dans un aéroport moins éloigné ? De la même manière, en considérant l'information comme réelle, pourquoi avoir décollé de Sarasota sans escorte militaire ? Et pourquoi une heure s'était-elle écoulée avant que les premiers chasseurs de l'US Air Force viennent encadrer le vol présidentiel ?
 Le menace aurait alors été élevée à defcon Delta, vers 12h15. Plus tard, les frontières du Mexique et du Canada étaient fermées. Trois heures s'étaient écoulé depuis les attentats et les citoyens américains ne savaient toujours pas ce que faisaient leur Président, raison pour laquelle les intentions immédiates du Président furent à nouveau discutées. Lui voulait retourner à Washington mais les services secrets et D. Cheney voulaient s'y opposer.
 
 A 1:38 le Président Bush quitte la base aérienne de Barksdale et à 3:07 il arrive à l’ U.S. Strategic Air Command d’ Offutt près d’ Omaha dans le Nebraska.. Cette base en dehors d’être une base  pour le bouton nucléaire semble être le centre névralgique de la Stratcom  qui comme par hasard en ce jour du 11 septembre organisait l’exercice Global Guardian (avec Barksdale
également)  : exercice de très grande ampleur d’attentats  sur le territoire des Etats Unis mettant en œuvre des simulations de détournement d’avions dont des crash sur des immeubles : des centaines de personnes étaient impliqués dans cet exercice ainsi que de dizaine d’avions  Etonnant non ? ou plutot « Trou blanc «  comme dirait Jean Marie Bigard  
 
 
 Il est bon de savoir l’impression que cette journée a eu sur GW Bush : lors des vœux de fin d’année 2001  celui-ci déclarera en présence de sa femme que l’année 2001 a été extraordinaire et que le 11 septembre 2001 a été une journée intéressante  
 
 Ceci ne vous emmène t’il pas  à quelques réflexions chers lecteurs ?    
 
 911 was a inside job ?  
 



Vendredi 31 Juillet 2009


Commentaires

1.Posté par aldébaran le 31/07/2009 14:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est clair qu'il était au courant des futurs attentats, mais il est évident qu'il est trop simplet pour avoir organisé tout ça, ce sont les gens de l'ombre qui ont organisé cette supercherie, finalement je le trouve sympa Bush avec son air niais, simplet il ne doit pas avoir un QI très élevé, c'est l'americain moyen, un pantin
tchao pantin

2.Posté par rachi le 31/07/2009 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il a l'ai inspiré ce lou ravi en faisant semblant de lire un livre qu'il tient à l'envers.

3.Posté par rachi le 31/07/2009 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

rectificatif

il a l'air inspiré.....

4.Posté par utada hikaru fr le 31/07/2009 22:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est bien mais heu pourquoi ces rires derrière, c plutôt pénible

5.Posté par Djamel le 31/07/2009 22:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Beverly Eckert, punit du dessert aux cerises Bigaro...une histoire americano-US, dans l'attente d'une nouvelle Sarkozio-Zarkhozienne.

6.Posté par DURANDUPONT le 31/07/2009 23:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BIGARD N'EST PAS L'HOMME D'UN CLAN COMME VEULENT L'INSINUER LES DEFENSEURS DE LA PENSEE UNIQUE..IL A ETE UTILISE PAR SARKOSY DANS LE CADRE DE SA PROMOTION..SA PRISE DE POSITION EST INDEPENDANTE ET COURAGEUSE..SALUONS LA ? Y COMPRIS CEUX QUI NE LA SOUTIENNENENT PAS !!

7.Posté par Nicole le 01/08/2009 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne comprends vraiment pas comment on peut poster la vidéo d'un humoriste avec derrière un texte explicatif. Pour moi, c'est un non sens total. Deux registres différents. On la retrouve deux fois sur agoravox, puis ici, je trouve que vis à vis de Bigard, c'est on ne peut plus grossier. Entada lui a-t-il seulement demandé son avis ?

8.Posté par djamel le 01/08/2009 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De là à dire qu’il avait connaissance des attentats au préalable et qu’il savait qu’il ne pouvait être la cible d’une quelconque atteinte à
sa personne, un doute s’installe

Le jeudi 10 Août 2006,Scotland Yard a "déjoué" un complot terroriste international visant à faire exploser une dizaine d'avions de ligne en vol entre la Grande Bretagne et les USA:
Le chaos régnait dans le ciel européen , des centaines de vols en direction ou au départ de Heathrow ont été suspendus mais les deux personnes les plus concernés au monde par cet événement, en l'occurence Tony Blair et Georges Bush, continuer à bronzer et n'avaient pas jugé nécessaire d'interrompre leurs vacances.
Comme l'a révélé un quotidien libéral russe," Il n'y a qu'un cas imaginable où l'on puisse ne pas avoir peur d'un attentat en préparation: quand on est certain qu'il n'aura pas lieu"

9.Posté par Lahouari le 06/08/2009 08:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le plus important : c'est que si l'Amériqe était attaquée, on aurait dû mettre le président en sécurité.... Cela n'a pas été le cas. Donc on peut en déduire que Bush était au courant de l'attaque avant même qu'elle ai lieu.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires