«Votre politique vérolée qui détruit ce pays» : Nicolle et Drouet répondent aux menaces de Castaner  19/03/2019

«Votre politique vérolée qui détruit ce pays» : Nicolle et Drouet répondent aux menaces de Castaner
























Figures emblématiques du mouvement des Gilets jaunes, Maxime Nicolle et Eric Drouet ont réagi à l'intervention télévisée du ministre de l'Intérieur. Ce dernier les avait nommément visés et évoqué de potentielles sanctions pénales et financières.

Lors de son intervention le 18 mars sur le plateau de LCI, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner s'est exprimé sur deux figures médiatiques du mouvement des Gilets jaunes, Maxime Nicolle et Eric Drouet. Qualifiant les deux hommes de «révolutionnaires d'opérette» et estimant qu'ils incitaient à la casse et s'en réjouissaient, le ministre a appelé de ses vœux à des poursuites à leur encontre, sur les plans pénal et pécunier. «Je souhaite non seulement qu'il y ait des poursuites pénales. Mais il faut aussi qu'ils assument financièrement la casse», a ainsi déclaré le responsable de la sécurité des Français lors de son passage télévisé dont il a posté un extrait sur les réseaux sociaux.



Des propos face auxquels les deux intéressés n'ont pas tardé à réagir, sur leur groupes Facebook respectifs.

Dans sa publication, Maxime Nicolle a notamment affirmé qu'il se tenait à la disposition de la justice, arguant que cela n'entraverait en rien sa détermination à se défendre «contre [la] politique vérolée qui détruit ce pays et une grande partie des citoyens et de leur vie quotidienne». S'il estime que «toute cette casse et ce déchaînement des colères auraient pu être largement évités», le Gilet jaune breton considère qu'une pression exercée à son égard ne pourrait pas stopper «un mouvement qui n'a pas de leader».

Quant à Eric Drouet, après avoir interpellé dans une vidéo Edouard Philippe sur son annonce de «nouvelle stratégie de maintien de l'ordre», plus tard dans la nuit, il a posté une publication dans laquelle il s'est adressé aux chefs de l'Etat, du gouvernement et des forces de l'ordre.

Le Gilet jaune originaire de Seine-et-Marne a pour sa part déploré l'absence de réponse politique de l'exécutif, face aux revendications phares du mouvement. «Au bout de 18 semaines la seule réponse de l'État et la fermeté la répression policière et la répression judiciaire ?» s'est-il interrogé.

https://francais.rt.com/france/60185-politique-verolee-qui-detruit-pays-nicolle-drouet-repondent-menaces-castaner

Commentaires

1.Posté par Christian SÉBENNE le 19/03/2019 23:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La bande de parvenus faisant office de gouvernement et qui donne des leçons de probité au mouvement des Gilets Jaunes, décidément il aura fallu toutes les entendre à plus forte raison lorsque le sieur Castaner exige des sanctions pénales, judiciaires et pécuniaires à l’encontre de Nicolle et Drouet, alors qu’ils manifestent pour survivre.

Doit on rappeler au préposé Castaner que la France est dans un état de précarité avancé, cela est du fait de personnages comme lui, qui ont la mémoire courte et qui pour avoir ruiné le pays lors de responsabilités qu’ils ont revendiqué, voulait bien les avantages mais pas en assumer les “erreurs“.

En tant que Maire de Forcalquier, d’après le magazine Capital, l’élu déchu Castaner a ruiné cette agglomération et laisse une dette de près de huit (8) millions d’euros, passif énorme de 1.500 euros par habitant, dont ceux-ci devront se saigner pour résorber un tel gouffre.

Si la France est dans un tel état catastrophique, ceci est le résultat d’actions menées par des milliers de Castaner qui, pour ne pas avoir géré en bon père de famille, sont donc malvenus de venir faire la leçon à des compatriotes qui ne veulent pas mourir de faim dans l’indifférence la plus totale, en manifestant légalement selon la Loi et leurs Droits.

Christian Sébenne
Ancien propriétaire du magazine Africa International

2.Posté par Saber le 19/03/2019 23:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un régime qui menace son peuple démontre le degrés de son impuissance et de sa folie.

3.Posté par Christian SÉBENNE le 20/03/2019 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

réponse à Saber,

Vous avez raison et je vous rejoins sur vos propos.

Aujourd’hui c’est une fuite en avant afin que le peuple ne voit pas leurs malversations et corruptions généralisées.

Lorsque l’on constate qu’un individu comme Castaner laisse une dette de près de huit (8) millions d’Euros, que dire de la perle parisienne, Anne Hidalgo qui elle détient le record de près de dix (10) milliards d’euros de gouffre financiers, que penser des Balkany qui ont endetté la ville de Levallois-Perret pour des siècles, en réalité peu de communes françaises ont échappé à ces cleptomanes politiques qui sont légions, tel Manuel Valls qui après avoir pillé, essoré la ville d’Evry s’en est allé voir sous d’autres cieux si l’odeur du Cash était meilleure là-bas.

La France était très riche, mais dès lors que des prédateurs comme Sarkôzy ont fait table rase du droit, de nos lois et de la Constitution, s’en est suivi la pauvreté que nous subissons tous aujourd’hui, car dans leur stratégie de tout détruire, ils ont fait disparaître une pièce maitresse bi-millénaire du Droit issue du Droit Romain, qui était la notion de : « gestion en bon père de famille ».

Face à ces mafias, seule la volonté du peuple incarnée par le mouvement des Gilets Jaunes fera respecter la Constitution de 1793 et nos Droits.

Christian Sébenne

4.Posté par Saber le 20/03/2019 21:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La seule mafia criminelle qui peut détruire tranquillement en France les biens immobiliers parisiens c'est à mon avis ce sont des hommes entrainés de l'OTAN.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires