Villeurbanne : spectaculaire incendie d'un entrepôt incubateur de start-up  08/10/2019

Villeurbanne : spectaculaire incendie d'un entrepôt incubateur de start-up
























Un important incendie s'est déclenché en tout début de matinée dans une entreprise de Villeurbanne, commune limitrophe de Lyon. Le feu se serait propagé dans un entrepôt en milieu urbain. Une épaisse fumée est visible.

Un incendie spectaculaire s'est déclenché en tout début de matinée ce 8 octobre à Villeurbanne, près de Lyon, dans ce qui serait une friche industrielle reconvertie en incubateur de start-up. Aucun blessé n'a pour l'heure été signalé.

Au moins 5 000 m2 de bureaux étaient toujours en proie aux flammes vers 9h dans cet immeuble de 10 000 m2.

La préfecture de région Auvergne-Rhône-Alpes a fait savoir que plus de 100 sapeurs-pompiers et 30 engins de secours sont sur le site qui n’est pas un classé Seveso. Aucune mesure de confinement n'est donc nécessaire, selon cette autorité.



Comme le précise France 3 régions, il s'agit d'un entrepôt de batteries de 3000m2 situé sur l'avenue de Bel-Air. Plus de 90 sapeurs-pompiers et environ 35 engins se trouvent sur les lieux depuis 7h, selon la mairie. La ministre de la Trannsition écologique et solidaire, Élisabeth Borne, a à son tour indiqué auprès de RMC qu'il s'agissait plutôt d'un entrepôt de stockage de plastique.

​Des images qui circulent sur les réseaux sociaux montrent une épaisse colonne de fumée noire se dégager au-dessus de l'entrepôt.



Le maire de Villeurbanne a également assuré qu'aucun site Seveso n'est situé à proximité du lieu de l'incendie.

Sur la nature des matériaux en train de brûler, aucune information n'est confirmée pour le moment mais les secours cherchent à déterminer si une des start-up du site, spécialisée dans les batteries de vélo, était atteinte par les flammes. «Selon ce que nous a dit la Préfecture, c’est un entrepôt de stockage, plutôt de plastique», a de son côté déclaré Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, sur RMC.

Selon Le Progrès, l'alerte a été donnée à 7h et l'entrepôt touché serait situé avenue de Bel-Air, à Villeurbanne. Une épaisse colonne de fumée s'est formée au-dessus de la ville, comme en témoignent plusieurs images diffusées sur les réseaux sociaux.



Le bâtiment touché par les flammes est le Bel Air Camp, qui regroupe plus de 55 start-up, TPE-PME qui travaillent sur «l'industrie de demain» (robotique, réalité augmentée, e-commerce, design...). Le site qui les hébergent a été ouvert en 2016, prenant place sur 34 000 m2 de friches industrielles qui appartenaient jadis à Alstom Transport.





La colonne de fumée était visible au loin à la faveur d'un ciel bleu, notamment depuis le centre de Lyon. Les autorités ont appelé à éviter le secteur et le trafic des transports en commun était perturbé.



Si peu d'informations officielles ont été communiquées pour l'heure, la fumée, perceptible dans toute l'agglomération, suscite de nombreuses réactions d'inquiétude des riverains après l'incendie d'une usine Seveso à Rouen dans la nuit du 25 au 26 septembre.

https://francais.rt.com/france/66620-villeurbanne-lyon-incendie-entrepot-fumee-noire-pompiers-sur-place


Commentaires

1.Posté par JBL1960 le 08/10/2019 20:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sur la nature des matériaux en train de brûler, aucune information n'est confirmée pour le moment mais les secours cherchent à déterminer si une des start-up du site, spécialisée dans les batteries de vélo, était atteinte par les flammes. «Selon ce que nous a dit la Préfecture, c’est un entrepôt de stockage, plutôt de plastique», a de son côté déclaré Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, sur RMC.

=*=
Rappelez-vous que toutes les batteries pour véhicules électriques contiennent des piles au lithium(ion) qui explosent, ainsi que les bornes de recharges, comme je l'avais totalement développer dans ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2019/06/07/a-paris-en-velo-trottinette-bus-voiture-electriques-on-explose-tout/

Mais pas que, les smartphones, les pc portables et tous les compteurs communicants...

Donc, quand les bornes de recharges n'explosent pas toutes seules, les cas sont légions de vhs, ou d'objets connectés qui explosent, ou prennent feu (trottinette, vélo...) et tous récemment ce resto dans Paris qui a entièrement brûlé à cause du Linky... Énedis dit que cela n'est pas possible, mais, en même temps, dans son dernier dépliant promotionnel pour Linky ► https://www.enedis.fr/sites/default/files/Linky_tout_simplement.pdf

Énedis fait également la promotion des vhs électriques : Nous pouvons aussi utiliser un véhicule électrique pour nos déplacements, qu’il faudra recharger régulièrement pour assurer son autonomie : en mode rapide (1 à 2 heures) la puissance nécessaire équivaut à l’appel de puissance électrique d’un immeuble entier.

Et donc, on comprend bien que si tout le monde cède à la pression et passe au tout électrique, ça va faire vilain l'hiver quand en plus du chauffage (électrique) les gens vont recharger en mode rapide leur Zoé... Boum, badaboum, bigbadaboum... Ah merde, tout a sauté... On est dans le noir !
Paskil sont pas prêts de vous rallumer, pensez-y !
JBL

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires