Vague verte : alors qu'EELV s'impose dans les villes, Macron veut apporter des «réponses fortes»  29/06/2020

Vague verte : alors qu'EELV s'impose dans les villes, Macron veut apporter des «réponses fortes»
























Après la belle performance des listes EELV lors des élections municipales, la tendance politique verte s'impose. Emmanuel Macron entend apporter des «réponses fortes» et «à la hauteur des enjeux et des attentes» écologiques des Français.

Lyon, Strasbourg, Bordeaux, Poitiers, Besançon... les Verts ont remporté de nombreuses grandes villes aux élections municipales le 28 juin, franchissant une étape décisive en vue de la prochaine élection présidentielle.

Les candidats EELV ont su faire déferler jusqu'en haut des perrons des mairies la «vague verte» esquissée le 15 mars lors du premier tour et ce malgré la longue parenthèse de l'épidémie de coronavirus.

Les écologistes se présentaient certes avec ambition aux élections municipales après des européennes de 2019 réussies mais, selon les informations de l'AFP, peu de cadres évoquaient en privé une déferlante de pareille ampleur. Finalement, ils remportent plusieurs des plus grandes villes du pays.

A Lyon en premier lieu, EELV gagne avec des candidats peu connus : Grégory Doucet remporte une nette victoire avec plus de 50% des voix selon plusieurs instituts. A la métropole, Bruno Bernard a revendiqué sa victoire sur l'alliance entre Gérard Collomb et Les Républicains.

A Marseille, Michèle Rubirola relègue l'héritière du sortant Jean-Claude Gaudin environ 10 points derrière elle, même si Martine Vassal (LR) renvoie au «troisième tour» du 3 juin lors du Conseil municipal.

Bordeaux, qui avait élu des maires marqués à droite dès le premier tour pendant 73 ans, a aussi connu un grand changement : Pierre Hurmic (45-47%) battant le successeur d'Alain Juppé, Nicolas Florian.

A Strasbourg, l'écologiste Jeanne Barseghian a gagné la course avec huit points d'avance sur son concurrent.

A Grenoble, Eric Piolle a annoncé sa réélection avec plus de 50% des voix. Et les écologistes peuvent également se targuer de victoires à Besançon, Poitiers, Tours, Annecy, et même en Ile-de-France à Colombes, où s'est rendu Yannick Jadot, député européen et ex-tête de liste EELV aux européennes.

Le parti vert n'a pas su maintenir la bonne dynamique du premier tour à Toulouse et a perdu la ville au maire sortant, Jean-Luc Moudenc. De même à Lille, la liste de Martine Aubry s'est maintenue malgré la percée du candidat Stéphane Baly.

Les alliances avec les partenaires de gauche ont grandement contribué à ces succès dans les urnes, selon l'AFP qui note des partenariats de poids avec le PS, le PCF, LFI et Génération·s dans certaines villes.

Si la performance d'EELV est beaucoup moins bonne en dehors des grandes villes, comme le souligne Emeric Bréhier, directeur de l'Observatoire de la vie politique à la Fondation Jean-Jaurès, auprès de l'AFP, les élections municipales auront en tout cas fait d'EELV une force incontournable à gauche en vue des prochaines élections, notamment de la prochaine présidentielle.

Emmanuel Macron a-t-il saisi ce vent du changement ? Avant de se rendre à Berlin à l'aube de la présidence allemande de l'Union européenne, le président français de la République reçoit ce 29 juin à l'Elysée les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat (CCC), au lendemain de cette déferlante verte. Selon l'AFP, il entend apporter des «réponses fortes» et «à la hauteur des enjeux et des attentes» écologiques des Français... Faudra-t-il s'attendre à voir des personnalités écolo-compatible entrer au gouvernement lors d'un prochain remaniement ?

https://francais.rt.com/france/76416-vague-verte-alors-queelv-simpose-dans-les-villes




Commentaires

1.Posté par Vegatrone le 29/06/2020 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand on fui le loup ce n'est surtout pas dans grotte où il faut se réfugier. Hélas et mille fois hélas, ce qui les attend est atroce avec les verts, ils diront la morsure d'un loup que la frappe d'un ours.

2.Posté par jehaislescookies le 29/06/2020 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

EELV est-ce vraiment l'écologie ? d'abords ce sont des européistes, et comme l'a montré François Asselineau les éxigences de l'UE de mondialisation, multiplication des transports de marchandises, agriculture toujours lus intensive et chimique, etc, sont contaire à l'écologie. De plus ces bourgeois capitalos manipulateurs (avec con-bandit à leur tête) font tout un fromage aec "le climat" qui est une foutaise montée de toutes pièces, mais laissent de côté les menaces pesant sur les abeilles, les insectes en général, les oiseaux, la mort des sols, pour ne pas déplaire aux lobbies ! Et méfiez-vous de l'écologie, cette nouvelle religion pour "tenir" le peuple, Bernard Charbonneau, avait toujours refusé l'étiquette d'écologiste, car il y voyait trop de potentialités totalitaire.
J'étais écologiste en 1962, quand les protecteurs de la nature prêchaient dans le désert, au milieu des moqueries et des attaques les déméprisant à qui mieux mieux, j'avais adhéré à la section pour enfants de la SNPN, le "Goupe Vert".en 1974 j'ai voté René Dumontt. Mais quand je vois l'évolution actuelle de l'écologie politique, ça me paraît de plus en plus douteux et dangereux.

3.Posté par Vegatrone le 29/06/2020 22:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec la grâce de Dieu. personne ne viendra, tout va mal dans tous les secteurs, bientôt avec la grâce de Dieu explosion des bourses. Amen.

4.Posté par oh-daz le 30/06/2020 07:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si dukron veux faire dans l'écologie, qu'il arrête, déjà de balancer ces tonnes de lacrymo dans l'atmosphère..

5.Posté par jehaislescookies le 30/06/2020 22:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comme je disais en commentaire d'un autre article, les calotins/bien-pensants/alliance-du-sabre et-du-goupillon catholiques ont été remplacé par une autre religion, et les années qui viennent de se passer ont montré que c'est surtout l'écologie qui est promue dans ce rôle.
Le nouveau catholicisme c'est "le climat" !
Les femmes bien décentes autrefois ne se déplaçaient jamais sans leur chapelet, maintenant elles ne viennent plus au bureau qu'avec leur bouteille d'eau ! le dimanche matin tous les bons bourgeois décents allaient à messe dans leur bel habit noir, maintenant ils vont faire du jogging, dans leur survet de rigueur !
Les maneuvres de Macron depuis deux ans relèvent tut à fait de ça. Mais aussi la "vagueverte" actuelle qui renvoie au pelotes la bourgeoisie pseudo-socialiste, est la preuve que la fameuse "écologie" (dont les gens n'ont certainement qu'une idée encore plus flous que celle qu'ils avaient autrefois de "NotreTrès Sainte Mere l'Eglise") est devenue la "parole d'évangile" à laquelle il n'est surtout pas question de ne pas croire, de peur d'être un méchant méchant pécheur ! et qui en même temps ne fait pas peur, même aux bourgeois, car ils savent qu'elle nemenace pas leurs richesse, et leur permettra de bien faire obéir "à la trique" tout leur troupeau bien docile et bien culpabilisé, et qu'il sauront prendre le virage pour que ça leurrapporte toujours plus de bénef (par exemple les gros organisme font de la retape pour que leurs client ne payent plus par TIP mais par prélèvement électronique, en prétndant que c'est pour "sauver la planète" mais quad on n'est pas naïfs on sait que en fait c'est parce que informatisé le payment leur coûtera moins cher à gérer et leur permettra de licencier encore plus de personnel !)lesmois
Comme l'écologie et devenue "le BIEN" et en même temps la "décence" qui rassure les bourgeois, voter pour "le Parti des prètres" euh, pardon ! le Parti des écolos, est devenu l'échappatoire rassurant et irréfléchi pour les déçus es autres partis.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires