Une politicienne anti-immigrés se donne la mort en accusant des musulmans de viol  10/08/2018

Une politicienne anti-immigrés se donne la mort en accusant des musulmans de viol

















Une politicienne néerlandaise a mis fin à ses jours après avoir affirmé avoir été violée par un «gang de musulmans» et avoir publié sur Facebook une vidéo dans laquelle elle affirmait avoir été violée par des musulmans dans le cadre d'une campagne d'intimidation.

Willie Dille, 53 ans, conseillère municipale de La Haye et membre du Parti de la liberté notoirement anti-immigrés, s'est donné la mort ce mercredi, quelques heures après avoir partagé sur les réseaux sociaux une vidéo dans laquelle elle affirmait avoir été enlevée et violée par un gang de musulmans il y a plus d'un an.



Le chef de son parti, Geert Wilders, critique ouvertement l'islam. La mort a été confirmé par la dirigeante locale du Parti de la liberté, Karen Gerbrands, qui a déclaré que Dille «ne pouvait plus supporter ce qui lui était arrivé et les réactions auxquelles elle avait dû faire face», relatent les médias.

Dans la vidéo, Mme Dille disait que le gang avait exigé son silence pendant les débats du conseil et qu'elle avait récemment reçu une menace de mort lui annonçant «nous allons bientôt vous égorger et vous laisser saigner à mort».

«Je veux juste que le monde sache la vérité. Le 15 mars 2017, j'ai été enlevée, violée et agressée par un groupe de musulmans parce qu'ils voulaient que je reste silencieuse au conseil municipal de La Haye», a-t-elle déclaré dans sa vidéo. Le 15 mars dernier était le jour des élections législatives. «Après que c'est arrivé, je n'ai rien dit à personne, j'ai juste participé aux débats le lendemain.»

Elle a ajouté qu'elle quittait la politique parce qu'elle avait peur que quelqu'un puisse porter préjudice à ses enfants. «Je ne peux pas vivre avec cela. Ils n'aiment pas du tout les femmes. Ils ne m'aiment pas du tout », a-t-elle déclaré. «C'est pourquoi j'ai décidé d'arrêter.»

La vidéo a été retirée peu après sa mise en ligne.

«Nous avons eu de nombreux contacts avec elle, y compris récemment», a déclaré le porte-parole de la police, Hilde Vijverberg, au quotidien néerlandais Algemeen Dagblad.

«Il a été question de viol. Nous lui avons offert notre aide et avons déclaré que nous avions besoin d'une plainte officielle et de preuves concrètes pour lancer une enquête. Mais elle n'a pas déposé de plainte formelle et nous n'avons obtenu aucune information concrète pour nous permettre de diligenter une enquête.»

En février 2016, Mme Dille avait partagé une vidéo sur Facebook disant qu'une bombe nucléaire devait être larguée sur les musulmans, après quoi elle avait été largement critiquée pour son discours jugé haineux. Willie Dille était mariée et avait quatre enfants adoptés.

https://fr.sputniknews.com/international/201808101037608314-pays-bas-militante-mort/

Commentaires

1.Posté par oh-daz le 10/08/2018 21:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Violée par des musulmans était surement le rêve de sa vie, un vrai fantasme qui n'a jamais abouti... d'ou sa haine..
elle est partie rendre ses comptes avec son suicide et ses mensonges...

2.Posté par Margote le 10/08/2018 21:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

sa haine l'a rendu dingue, l'a consumé ! une haine tellement grande au point de vouloir mourir !
que les haineux ne se gênent surtout pas pour faire comme cette femme, non pardon pas femme elle ne l'est pas, elle n'est pas humaine !

3.Posté par Saber le 10/08/2018 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un fantasme d'une dépressive en perte de repères .

4.Posté par mourad le 10/08/2018 23:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Elles en veulent plus en encore d’avantage.

Cherchez après l’histoire d’une suédoise qui doit avoir la quarantaine ou le même âge que la suicidée.

Elle est responsable d’un centre d’accueil de migrants où il y a des afghans de 17 ans et plus.

Tous les jours elle en désigne un qui ira chez elle prend sa douche et toute la soirée c’est la fête.

Jusqu’au jour où ces jeunes qui ont finit par voir qu’ils devenus des esclaves du sexe se sont révoltés.

Et partout à travers toute l’Europe, tous les pays, villes et villages, sans exception tous les soirs c’est la même fête avec les migrants.

Ils font le bonheur de milliers de femmes.

5.Posté par MOH le 11/08/2018 04:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comment une FEMME qui a peur de mourire se donne la mort se suicide?

6.Posté par Zaheer le 11/08/2018 08:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Elle cherchait à rendre fou ceux qu'elle aurait tant souhaité qu'ils mettent la main sur elle mais finalement c'est sa propre folie qui a eu raison d'elle.
Une mort pitoyable à la mesure de son existence.

7.Posté par Adam le 11/08/2018 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La manip sent depuis mille lieux, version Charlie Hebdo et autres attentas en Europe incriminant le musulman, comme toujours évidement, signature de la même source. Le mot ''muslman(e)'' tend à être utilisé comme une nationalité non plus comme une qualité éthique lié à la foi, ce qui révèle les raisons et le but recherché....bref

Comment se faire enlever, séquestrer et violer, sans que enfants et proches n'en savent que-dalle ?
Sur quel sujet les ravisseurs voulaient-ils que la victime reste silencieuse au conseil municipal de La Haye ?
Qui assistent à ce conseil, au point d'être dérangé par la victime, est-ce des musulmans ?
Comment et par quel moyen la victime se serait-elle suicidée, où et quand ?
Pour quel motif la police se trouvait-elle en contact avec la victime, avant les faits, alors qu'elle ne désirait pas porter plainte ?
Pourquoi la dirigeante locale du Parti de la liberté, Karen Gerbrands, tente de justifier le suicide présumé par l'état psychologique de la victime ?
Qui a publié puis retiré la vidéo alors que la propriétaire du compte Facebook était déjà morte ?
Le retrait de la vidéo sur la page n'est plus en mesure de renseigner techniquement sur l'auteur véridique du partage ?
Comment une mère de famille décide d'abandonner ses enfants alors qu'elle craint pour eux ?
Comment prendre cette décision sans geste d'adieu aux enfants et aux proches ?
Y a t-il eu enquête pour confirmer le suicide, si oui, la police locale est inéligible, car elle fait partie des suspects pour avoir été en contacte avec la victime avant le décès ?

Je suppose que la victime n'a laissé derrière elle, aucune personne capable, par son statut ou ses moyens d'exiger la manifestation de la vérité. Enfin, je pense que le peuple Néerlandais n'est pas dupe.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires