Une centaine de tombes d'un cimetière juif près de Strasbourg couvertes de croix gammées  03/12/2019

Une centaine de tombes d'un cimetière juif près de Strasbourg couvertes de croix gammées























Plus de 100 sépultures juives ont été couvertes d’inscriptions à caractère antisémite ainsi que de croix gammées à Westhoffen (Bas-Rhin), ont annoncé la préfecture et le Consistoire israélite du Bas-Rhin. Christophe Castaner a fustigé des actes «abjects et répugnants».

Des inscriptions antisémites ainsi que de nombreuses croix gammées ont été recensées, mardi 3 décembre, sur 107 tombes du cimetière juif de Westhoffen, non loin de Strasbourg, ont indiqué la préfecture et le Consistoire israélite du Bas-Rhin, citée par l’AFP.



«Cette découverte intervient alors que des tags antisémites avaient déjà été constatés (mardi matin) dans la commune de Schaffhouse-sur-Zorn», à une vingtaine de kilomètres de Westhoffen, selon la préfecture. La gendarmerie «effectue actuellement les premiers actes de constatations et d'investigations» dans le cimetière profané, ajoute la préfecture.
Actes «odieux» et «répugnants»

Le préfet du Bas-Rhin, Jean-Luc Marx, «condamne avec la plus grande fermeté ces actes antisémites odieux qui frappent une nouvelle fois le Bas-Rhin et exprime son soutien le plus total à la communauté juive», indique le communiqué.



«C'est la consternation, c'est le choc», a réagi auprès de l'AFP Maurice Dahan, le président du Consistoire israélite du Bas-Rhin. Selon lui, le cimetière compte quelque 700 tombes. Celles qui ont été profanées l’ont été «essentiellement» par des «croix gammées», a-t-il ajouté.



Le ministre de l’Intérieur a, de son côté, dénoncé le caractère «abject et répugnant» de ces dégradations.
Dernières dégradations

L'Alsace est confrontée, depuis plusieurs mois, à une recrudescence de graffitis et dégradations à caractère antisémite et/ou raciste, rappelle l’AFP.

Dans le Bas-Rhin, 96 tombes du cimetière juif de Quatzenheim, à une quinzaine de kilomètres de Westhoffen, avaient été salies par des tags antisémites le 19 février dernier, de même que celui de Herrlisheim, au nord-est de Strasbourg, le 11 décembre 2018.

Mi-avril, des tags racistes et antisémites avaient été découverts sur les murs de la mairie de Dieffenthal (Bas-Rhin). Quelques jours plus tard, des croix gammées et des insultes avaient été inscrites sur la façade de la maison d'une élue à Schiltigheim, près de Strasbourg.

https://fr.sputniknews.com/france/201912031042528444-une-centaine-de-tombes-dun-cimetiere-juif-pres-de-strasbourg-couvertes-de-croix-gammees/

Commentaires

1.Posté par oh-daz le 03/12/2019 22:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ces actes ne servent que les sionistes...ceci leur permet de resserrer leur emprise sur les états et les esprits....
"l'antisémitisme" est le cheval de Troie des sionistes.

2.Posté par mourad le 04/12/2019 08:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Macron et ses pourris de députés sionistes qui ont voté pour lm'antisémitisme.

Ont ils condamnés les voleurs de terres quand ils ont profanés et rasés des cimetières de musulmans ou de chrétiens en Palestine.

C'est la loi de cause effet.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires