Un ancien homme politique japonais présente ses excuses à la Chine  22/09/2012

Un ancien homme politique japonais présente ses excuses à la Chine



Dans une récente interview donnée aux médias chinois au Japon, l'ancien secrétaire général du gouvernement japonais Hiromu Nonaka s'est déclaré désolé pour le peuple chinois, et a critiqué certains hommes politiques de son pays pour leurs nombreuses erreurs dans l'affaire des îles Diaoyu.

M. Nonaka, 87 ans, qui est également un ex-membre de la Chambre des représentants et ex-secrétaire général du Parti libéral démocrate, avait envisagé de se rendre en Chine fin septembre pour marquer le 40e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Japon. Toutefois, il a été obligé d'annuler sa visite, en raison des tensions croissantes entre les deux voisins, suite à leur litige sur un groupe d'îles revendiquées par les deux pays en Mer de Chine orientale.

M. Nonaka, qui s'est pendant de nombreuses années dévoué à la construction de l'amitié sino-japonaise, a déclaré que les récentes incidents étaient regrettables.

"En tant que Japonais, je me sens déshonoré. Je suis terriblement désolé pour le peuple chinois, et je tiens à lui présenter mes plus sincères excuses", a-t-il déclaré dans l'interview.

Selon lui, "l'achat" par le Japon d'une partie de ces îles a porté atteinte à la confiance mutuelle et au consensus qui s'étaient installés depuis plusieurs décennies entre les deux pays.

M. Nonaka a également critiqué la manière inappropriée dont le gouvernement japonais a traité la récente crise diplomatique, qui a déclenché la colère du public chinois et provoqué des manifestations d'envergure dans de nombreuses villes chinoises cette semaine.

"Les partis politique actuels au Japon ne semblent pas oeuvrer dans l'intérêt du Japon et du peuple japonais. Ils ne prennent pas en considération l'avenir du pays, et n'ont pas non plus pris conscience l'importance de maintenir des relations amicales avec les pays voisins. Il s'agit pourtant là de missions importantes pour les jeunes hommes politiques du Japon. Malheureusement, ils ne s'intéressent qu'aux élections et aux voix dont ils ont besoin. C'est très triste, et je suis très déçu", a-t-il déclaré.

M. Nonaka a souligné que les relations sino-japonaises étaient d'une importance cruciale. En ce qui concerne leur dispute sur les îles Diaoyu, les deux parties devraient renforcer le dialogue et chercher un moyen appropriée de régler le problème, a-t-il ajouté.



Commentaires

1.Posté par Qûr Tharkasdóttir le 23/09/2012 18:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A quand la visite de Kissinger en Iran, avec les excuses de rigueur ?

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires