Trump menace le Venezuela de "mesures économiques" fortes  18/07/2017

Trump menace le Venezuela de "mesures économiques" fortes











Le président américain Donald Trump a menacé lundi le Venezuela d'adopter "des mesures économiques fortes" si Caracas mettait en oeuvre son projet de modifier la Constitution, qualifiant son homologue vénézuélien Nicolas Maduro de "mauvais dirigeant rêvant de devenir dictateur".

"Les Etats-Unis ne resteront pas immobiles pendant que le Venezuela s'effondre. Si le régime Maduro impose son Assemblée constituante le 30 juillet, les Etats-Unis adopteront des mesures économiques fortes et rapides", a indiqué Donald Trump dans un communiqué, sans en préciser la teneur.

La Maison Blanche avait plus tôt salué la consultation symbolique organisée par l'opposition vénézuélienne dimanche contre ce projet, à laquelle 7,2 millions de ressortissants ont pris part sur 19 millions d'électeurs.
"Hier, le peuple vénézuélien a encore démontré clairement qu'il défend la démocratie, la liberté et l'Etat de droit. Pourtant, ses actions fortes et courageuses continuent d'être ignorées par un mauvais dirigeant rêvant de devenir dictateur", a poursuivi Donald Trump.
"Les Etats-Unis appellent de nouveau à la tenue d'élections justes et libres et se tiennent au côté du peuple vénézuélien dans sa quête pour ramener son pays vers une démocratie totale et prospère", a ajouté le président américain.

Presque simultanément, la diplomatie américaine a dit "encourager les gouvernements du continent américain et du monde entier à appeler le président Maduro à suspendre ce processus qui ne cherche qu'à saper la démocratie au Venezuela", selon un communiqué du département d'Etat envoyé peu après celui du président.

"Les millions de voix de Vénézuéliens ne peuvent pas être ignorées. Les Etats-Unis appellent le gouvernement du Venezuela à abandonner le projet d'une Assemblée nationale constituante", a poursuivi le département d'Etat.

Portée par la forte participation à ce vote, l'opposition vénézuélienne a lancé lundi une "offensive finale" pour tenter d'arrêter le projet du président socialiste de modifier la Constitution, appelant notamment à une grève générale de 24 heures ce jeudi.

Selon l'opposition, plus de sept millions de Vénézuéliens ont participé à la consultation, organisée sans l'aval des autorités et légalement non contraignante, et 98,3% d'entre eux ont rejeté dimanche le projet présidentiel de convoquer une Assemblée constituante.

La Constituante, dont les 545 membres doivent être élus le 30 juillet, vise officiellement à apporter paix et stabilité économique au pays. Mais l'opposition pense qu'elle servira à contourner l'Assemblée nationale, où elle détient la majorité depuis 2016 après 17 ans de domination chaviste.

https://www.lorientlejour.com/article/1062846/trump-menace-le-venezuela-de-mesures-economiques-fortes.html

Commentaires

1.Posté par spitit le 18/07/2017 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Seul le Mouvement des Non-Alignés aurait pu empêcher, politiquement, les américains de s'adresser de la sorte à l'un de ses membres. Et pourtant le Venezuela en assure actuellement la Présidence, tellement minée par ses propres membres.

Les petits états se retrouvent seuls et démunis face à des bullies. Embargo économique et mesures de rétorsions économiques fortes .. en réponse à une Constituante ?

2.Posté par AS le 18/07/2017 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce sera ton vietnam trump... le petrole a un cout...

3.Posté par Farid le 18/07/2017 14:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils sont déjà dans un situation économique extrêmement grave et ce monstre de Goldman Sachs israel va les enterrer

4.Posté par selma le 18/07/2017 21:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rien d'autre à faire que de menacer des Etats souverains: l'Iran, Le Venezuela, La Syrie, .... et la planète Mars
Dracula cherche des proies

5.Posté par Saber le 18/07/2017 22:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les criminels de l'us-sion sont déjà entrain de détruire l'économie vénézuélienne par l'inflation.

6.Posté par Farid le 19/07/2017 02:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Rien d'autre à faire que de menacer des Etats souverains: l'Iran, la Syrie "

L'Iran et Bachar le chiite sont des alliés des USA et d'Israel

.
Leur fausse brouille est juste un jeu pour tromper les musulmans sunnites qui se font massacrer tranquillement grâce à Bachar et à l'Iran

7.Posté par issa le 19/07/2017 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Usa depuis W.Wilson ont pour ligne directrice la doctrine Monroe en politique étrangère régionale. D.Trump n'est que le dernier avatar dee cette mainmise implacable sur la zone périphérique de la nouvelle Babylone D.C.

8.Posté par Farid le 19/07/2017 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu oublies LAIPAC Issa !

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires