Trump invite May à lui rendre visite aussi vite que possible  11/11/2016

Trump invite May à lui rendre visite aussi vite que possible









Londres - Le président élu américain Donald Trump a invité jeudi la Première ministre britannique Theresa May à lui rendre visite aussi vite que possible, lors de leur première conversation téléphonique depuis le scrutin de mardi, a annoncé Downing Street.

Mme May a parlé à M. Trump pour le féliciter de sa campagne durement menée et de sa victoire, ont indiqué les services de l'exécutif britannique dans un communiqué.

Tous deux sont tombés d'accord sur le fait que la relation entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni était très importante et très spéciale, et sur la nécessité de la poursuivre.

Mme May a insisté sur les valeurs communes qui unissaient les deux pays et noté l'engagement du président élu Trump, dans son discours de victoire, à rassembler le peuple américain.

La dirigeante conservatrice, a ajouté Downing Street, a souligné son souhait de renforcer le commerce et les investissements bilatéraux avec les Etats-Unis, alors que le Royaume-Uni est sur la route du Brexit et de la sortie de l'Union européenne et devra négocier de nouveaux accords commerciaux pour remplacer ceux qui tombent sous la coupe de Bruxelles.

M. Trump, dont la mère est née en Ecosse et qui y possède deux golfs, a assuré que le Royaume-Uni était un endroit très, très particulier pour (lui) et pour les Etats-Unis.

Au terme de leur conversation, il a invité la Première ministre à lui rendre visite aussi vite que possible.

Mme May avait félicité mercredi Donald Trump pour son élection, mais l'absence de contacts directs entre la Première ministre et le président élu, jusqu'à cet entretien téléphonique, avait suscité des interrogations dans la presse britannique.

Mme May et le reste du gouvernement devraient être profondément inquiets du fait que le prochain dirigeant du pays le plus puissant au monde n'ait pas pris le temps de prendre contact, écrivait ainsi le journal conservateur The Daily Telegraph jeudi après-midi.

Selon le ministre des Finances britannique Philip Hammond, ce délai vient du fait que tous deux n'ont pas de sujets urgents à discuter à ce stade.

Le ministre des Affaires étrangères, Boris Johnson, a pour sa part adopté un ton conciliant et rejeté ce qu'il décrit comme la tristesse et la désolation générale qui ont suivi l'élection de M. Trump.

Je pense que c'est une bonne opportunité pour nous, la Grande-Bretagne, de construire une meilleure relation avec l'Amérique qui, sur le plan économique, a pour nous une importance fondamentale, a assuré M. Johnson lors d'un point presse à Belgrade où il était en visite.

Il a ensuite rappelé que les Etats-Unis ont aussi une grande importance pour la stabilité et la prospérité du monde.

Donald Trump avait fait l'objet de vives critiques au Royaume-Uni au cours de la campagne électorale, notamment après qu'il eut proposé d'interdire temporairement le territoire américain aux musulmans.

http://www.romandie.com/news/Trump-invite-May-a-lui-rendre-visite-aussi-vite-que-possible/752286.rom

Commentaires

1.Posté par JBL1960 le 11/11/2016 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout ceux qui présentent l'élection de Trump comme la victoire des classes laborieuses, portant un candidat anti-Système directement dans le bureau ovale, au lieu de se congratuler à l'exemple d'une Ariane Walter, d'un Paul Craig Roberts, d'un Shamir et de tant d'autres, et même si c'était très drôle de voir la tronche des pro-killary se faire dessus en live...
Parce que Mike Pense en VP qui se décrit lui-même comme "un chrétien, conservateur, républicain et dans cet ordre d'importance" Steve Mnunchin au Trésor millionnaire en $ grâce à Goldman Sachs et comme son père avant lui, John Bolton considéré comme un Républicain de droite... C'est le retour de l'Amérique forte, qui fête Thanksgiving en chapeau pointu et c'est pas Turlututu...
Y'a vraiment aucune raison de se réjouir = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/11/10/donald-a-trumpe-tout-le-monde/

2.Posté par Tata le 12/11/2016 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Exactement JBL1960, l'arrivée de Trump n'est qu'un pion comme May, ils ont le même patron, sa présidence ne sert qu'à avancer dans le but de la futur dislocation des USA, précédé d'un une révolte populaire, canaliser par ces mêmes F.M qui gèrent ce pays. Il se peut même qu'il ne soit pas intronisé, si conflit d'intérêts perdurez. À la base, les membres du CFR voulaient créer des émeutes et révolte populaire, faire reculer les élections présidentielles par une loi martiale, pour camoufler le crash qui arrive à grande vitesse. Une guerre asymétrique entre plusieurs belligérants, des règlements de compte en interne, d'où les divulgations par le FBI des infos "secret" concernant Clinton et sa fondation, n'oubliez pas que Trump doit tout au Rothschilds. On verra bien dans deux mois ce qui risque de ce passer. Trump 2016 n'est qu'un soit disant avènement pour le culte israélite kabbaliste,...

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires