Trois gendarmes qui encouraient 10 ans de prison ont été condamnés à trois mois avec sursis  04/12/2019

Trois gendarmes qui encouraient 10 ans de prison ont été condamnés à trois mois avec sursis























Trois gendarmes, poursuivis notamment pour violences, détention de stupéfiants, faux en écriture ou escroquerie entre 2017 et 2019, ont été condamnés mardi à des peines de deux à trois mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan, rapporte l’AFP

Trois gendarmes des Landes qui étaient poursuivi pour 17 infractions ont été jugés par le tribunal de Mont-de-Marsan.

«L'affaire part d'un signalement d'un gendarme pour révéler des dysfonctionnement dans la brigade. Ce gendarme est amer car quelques jours plus tôt, il a reçu un avis de refus de mutation», a expliqué le président du tribunal, Guillaume Cotelle, lors de l'audience.

«La majeure partie des faits reprochés n'est pas établie. Il n'y a pas d'intention personnelle blâmable», a-t-il poursuivi en citant l'enquête administrative.

Les trois hommes encourraient jusqu'à 10 ans de prison.

L'ancien commandant de brigade de gendarmerie de Mimizan (Landes), aujourd'hui à la retraite, a été condamné à trois mois de prison avec sursis.

Trois délits sur un total de 17 chefs de prévention ont été finalement retenus contre lui: une escroquerie à l'assurance pour un montant de 210 euros, la modification de PV d'alcoolémie pour les faire passer de délit à contravention pour un informateur et le fait d'avoir mis de l'alcool à brûler dans la gourde d'un homme venant régulièrement en cellule de dégrisement.

Ses deux adjoints ont été condamnés a deux mois de prison avec sursis, l'un pour violation du secret professionnel et violence envers un homme dans la brigade, l'autre pour avoir signé des PV alors qu'il n'était pas sur les lieux pour faire les constatations.

«La devise de la gendarmerie c'est pour la patrie, l'honneur et le droit et les deux derniers ont été écornés dans le fonctionnement quotidien de cette brigade», a estimé le procureur Olivier Janson.

Le premier est également parti à la retraite, le deuxième a été muté.

Le procureur avait respectivement requis 15 mois, huit mois et trois mois de prison avec sursis envers ces trois hommes, âgés de 46 à 49 ans.

https://fr.sputniknews.com/france/201912041042529394-trois-gendarmes-qui-encouraient-10-ans-de-prison-ont-ete-condamnes-a-trois-mois-avec-sursis/

Commentaires

1.Posté par tu le paiera le 04/12/2019 22:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est tous des franc mac

2.Posté par oh-daz le 05/12/2019 17:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

..condamnés à trois mois avec sursis "....et a une peine de travaux d'intérêts gouvernementaux, en allant castagner les
manifestants tous les samedis...

3.Posté par Jeff le 05/12/2019 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour avoir assisté à l'audience, je suis en mesure de vous assurer que vous ne saurez pas 90% de ce qui a été révélé, ça dépasse l'imagination ! 17 chefs d'inculpation pour les trois prévenus...
Au sujet des violences, pour cent fois moins, un Gilet jaune aurait pris 5 ans de prison...
De véritables pieds nickelés qui se la jouaient mine basse à la barre..
Des violences exercées contre un gardé à vue en cellule alors qu'il était totalement saoul, des coups, des humiliations...
On a entendu un gamin qui avait 12 ans à l'époque des faits, accuser les gendarmes de lui avoir imposé la nudité !...
le "Chef", un pauvre type qui niait tout. Il cabosse son véhicule perso, la garage du coin lui effectue la réparation à titre "gracieux", déjà on se pose des questions...Mais le comble étant qu'il délivre une fausse facture au Commandant qui s'empresse de la présenter à son assureur ! C'est tout simplement une escroquerie à l'assurance, rien de moins ! Le comble étant même que ce type osait se vanter de son exploit ! Ce même commandant qui seul aux manettes des écoutes téléphoniques, donne le mot de passe à son "adjoint" non habilité pour faire des écoutes téléphoniques sauvages, qui plus est sur les copains de son fils, lui aussi trempant dans des affaires louches, copains qui étaient au courant des dites écoutes, bien entendu sans réquisition ! "L'adjoint" en question, venu à la barre avec le parfait accoutrement du voyou de banlieue, swet à capuche, jean's pas net, et pompes à l'avenant, un langage grossier de jeune de banlieue, l'image du parfait baqueu, crâne rasé, celui qui casse du jaune...
L'autre, l'adjudant qui rentre la tête dans les épaules et tente de laisser passer l'orage devant le procureur qui le ridiculise : -"Vous n'êtes même pas capable de faire deux choses à la fois", "vous osez signer des PV alors que vous étiez en permission" !...
Un vrai repaires de pauvres types pour qui tout était permis...
Des gendarmes qui donnent des coups de poings à tout va, faits révélés par les gendarmes de la brigade qui ont tout entendu, mais que le Commandant prend pour des menteurs...Des faux PV, des faux indics, des faux documents, des alcoolos au volant pris sur les faits et qu'on laisse repartir ainsi ! Celui-ci pour lequel un mandat d'arrêt avait été lancé et qui arrêté par le "chef" lors d'un contrôle lui permet de rentrer tranquillement à la maison !... Bref ! Vous l'aurez compris, 5 heures d'audience pour en final donner 3 mois de prison avec sursis pour le commandant mafieux et deux mois du même tonneau pour les deux autres...
Au préalable, l'IGGN avait conclu que pour ses gendarmes il n'y avait rien à blâmer...
Dettinger a pris un an ferme pour avoir essuyé ses gants sur un gendarme, ceux-ci pourront se vanter d'être passés à côté de la prison prêts à recommencer....Pathétique....Où est la justice ?
Le fameux "Commandant" qui planquait de la cocaïne au dessus d'une armoire !...le Procureur qui lui indique que ce type de produit doit être mis sous scellé, le chef qui fait l'idiot....Il n'est pas en mesure de dire pourquoi la drogue se ballade au dessus de l'armoire du bureau du "chef" !
Bref! 5 heures d'un triste spectacle....AUTHENTIQUE !

4.Posté par Jeff le 05/12/2019 19:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Auquel il serait tout aussi utile de préciser que les dits gendarmes du coin ne sont pas à la fête en ce moment.
Huit jours avant le passage des "pieds nickelés", nous avons eu l'affaire relatée par la presse qui concerne un officier commandant en second de la Gendarmerie de Mont de Marsan.
Un capitaine donneur de leçons qui avait pour mission de traquer les auteurs de violences conjugales, très à la mode en ce moment avec le Grenelle des violences Conjugales !...
Ce type caractériel qui pour assurer son autorité humiliait sa compagne le soir venu, gifles, coups de pieds, "il jetait même l'IPad de sa compagne dans les toilettes et tirait ensuite la chasse d'eau" !... Voyez le niveau du Capitaine !
Seulement 6 mois de prison avec sursis pour cet individu violent....Cherchez l'erreur...
Nous avons aussi connu il y a quelques années, le commandant en second se faire pincer à voler pour 70 euros de matériel dans un magasin de bricolage....Mis à la retraite d'office.....à jouissance immédiate ! Quand on parle de retraite en ce moment on est loin du régime des militaires...
Pour clore le tableau, il i eut aussi ce gendarme qui avait détourné en 2018 plus de 50.000 euros dans sa caserne, condamné à un poil de prison ferme quand-même...
Bref ! Vous l'aurez compris, les gendarmes landais sont à l'honneur depuis quelques temps....

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires