«Trahison», «collaboration»... Le ralliement de Villepin à Macron suscite l'ire de la droite  21/04/2017

«Trahison», «collaboration»... Le ralliement de Villepin à Macron suscite l'ire de la droite











L'ancien Premier ministre de droite Dominique de Villepin a apporté son soutien à Emmanuel Macron pour l'élection présidentielle, suscitant des réactions mitigées dans la sphère politique.

Le rapprochement entre l'ancien ministre de l’Economie de François Hollande et l'ex-locataire de Matignon sous Jacques Chirac (2005-2007) était en cours depuis plusieurs semaines et ce ralliement ne faisait plus mystère. Il est survenu à trois jours du premier tour.

«Il y a enfin une nouvelle voie, que veut ouvrir Emmanuel Macron, celle du rassemblement : contre l’esprit de querelle, faisons le choix de la volonté», a expliqué Dominique de Villepin dans une interview accordée au Parisien.

«Nous avons une relation amicale et échangeons sur les grandes questions internationales», a poursuivi celui qui fut également ministre des Affaires étrangères de 2002 à 2004. Emmanuel Macron «a une vraie qualité d’écoute, une détermination et un sens de l’Etat indispensable», révèle-t-il.
La droite indignée par ce ralliement

«Monsieur Villepin ne déçoit jamais dans sa capacité à marquer des buts contre son camp», a déclaré Eric Ciotti au Figaro. «C'est l'homme de la dissolution qui a amené Lionel Jospin au pouvoir, c'est l'homme des coups bas contre Nicolas Sarkozy. Il poursuit aujourd'hui dans la collaboration avec Emmanuel Macron», s'est-il indigné.

«La droite est En Marche ! vers la trahison de son électorat», a estimé le maire de Béziers Robert Ménard.

Le candidat de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan a lui déclaré être attristé par ce ralliement. «Macron c'est l'application de la feuille de route de Bruxelles», a-t-il déploré.

Dominique de Villepin rejoint, parmi les soutiens d'Emmanuel Macron, plusieurs autres anciens ministres de Jacques Chirac, dont Dominique Perben et Pierre Méhaignerie (Justice), Renaud Dutreil (PME), Anne-Marie Idrac (Commerce extérieur), Thierry Breton (Economie) ou encore Jean-Jacques Aillagon (Culture).

https://francais.rt.com/france/37243-trahison-collaboration-ralliement-villepin-macron

Commentaires

1.Posté par bledmiki-99 le 21/04/2017 17:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un mot : déception..! Où est le Villepin de l'ONU ?

2.Posté par Zaheer le 21/04/2017 21:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le général De Gaulle, (même si je ne l'idéalise pas) à cette époque serait plus du côté socialiste. Même encore plus à gauche que le PS actuel. Mais questions des valeurs moraux il serait plus à droite que les républicains de pacotille et même que le FN devenu aussi judeo maçonnique. b[

3.Posté par Saber le 22/04/2017 01:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un mot : déception..! Où est le Villepin de l'ONU ?

Après une traversée du désert politique, il s'est réfugié au premier oasis.

4.Posté par adeladel le 22/04/2017 08:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur D. de Villepin est resté en travers de la gorge des SARKOZISTES comme une arête de poisson.,Ce grand monsieur mérite respect pour son affront à la politique américaine et a démontré la neutralité et la grandeur de la FRANCE libre de De Gaulle. Les français ont déjà démontré leur position en désavouant Fillon qui n'est rien d'autre qu'un larbin de Sarkozy. les français sauront faire le tri du grain de l'ivraie le jour du scrutin. La France "en marche" vaincra" car ces ténors sont d'une moralité et intégrité exemplaires contrairement à la droite de Sarko.
Vous ne vous êtes jamais posé la question pourquoi il a changé le nom du parti. C'est pour se revendiquer des républicains américains pour plaire à Bush son maître attitrait.

5.Posté par oh-daz le 22/04/2017 10:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'autant plus que macrotshild veut a tout prix bombarder la Syrie.....
Dans sa chute, se raccroche t il aux branches sionistes, comme l'a fait le chanteur renaud ?

6.Posté par Lecteur le 22/04/2017 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

adeladel, vous idéalisez trop Villepin. Ce n'est pas parce qu'il prononcé un discours à l'assemblée des Nations Unies qu'il devient un grand Monsieur. D'ailleurs c'est le président Chirac qui était contre cette guerre et a pris la décision en tant que chef des armées.
Cordialement

7.Posté par adeladel le 23/04/2017 01:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lecteur, non du tout pas, je n'idéalise rien. Villepin était très proche de Chirac et adhéré à sa politique pleinement, ce n'était pas le cas pour Sarkozy qui a trahi la confiance de Chirac et s'est vengé sur Villepin qui était le présidentiable; le coup vient de se répéter avec Hollande et Valls qui n'a pas su manœuvrer comme Sarko et a tout perdu car il a sous-estimé la capacité des coups fourrés de son président qui donne une apparence naïve mais trompeuse.

Nouveau commentaire :


Publicité

Brèves



Commentaires