Syrie : les Etats-Unis «prêts à agir» si le Conseil de sécurité de l'ONU ne le fait pas  13/03/2018

Syrie : les Etats-Unis «prêts à agir» si le Conseil de sécurité de l'ONU ne le fait pas











Nikki Haley, ambassadeur des Etats-Unis auprès des Nations unies, a averti le 12 mars que si le Conseil de sécurité de l'ONU n'agissait pas sur le dossier syrien, Washington était «prêt à agir».

Le 12 mars, à l’occasion du dépôt d’une résolution au Conseil de sécurité pour un cessez-le-feu immédiat en Syrie, la représentante permanente des Etats-Unis auprès des Nations unies, Nikki Haley, a averti les quatorze autres membres du Conseil que les Etats-Unis «restaient prêts à agir» sur le dossier syrien si la voie onusienne s'avérait insuffisante, aux yeux de Washington.

"Lorsque la communauté internationale ne parvient pas à agir, il arrive que les Etats soient obligés d'agir de leur propre chef"

«Ce n'est pas le chemin que nous préférons, mais c'est un chemin que nous sommes capables de prendre, nous l'avons déjà démontré, et nous sommes prêts à le reprendre», a-t-elle déclaré. Semblant confirmer la volonté américaine d'agir de manière unilatérale si elle le jugeait nécessaire, la diplomate a ajouté : «Lorsque la communauté internationale ne parvient pas à agir, il arrive que les Etats soient obligés d'agir de leur propre chef.»

Par ailleurs, Nikki Haley a accusé la Russie de ne pas avoir respecté le cessez-le-feu humanitaire de 30 jours en Syrie voté fin février, à l'unanimité, par le Conseil de sécurité de l'ONU : «Avec ce vote, la Russie s'est engagée envers nous, envers le peuple syrien et envers le monde entier, à mettre un terme aux massacres en Syrie. Aujourd'hui, nous savons que les Russes n'ont pas tenu leur engagement.»

Le même jour, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a déclaré qu’«aucune cessation des hostilités» n’avait eu lieu en Syrie. Si les Etats-Unis accusent les gouvernements syrien et russe de ne pas avoir respecté la trêve votée par le Conseil de sécurité, l’ambassadeur russe à l’ONU Vassili Nebenzia a affirmé, ce même 12 mars, que les groupes armés antigouvernementaux continuaient d'attaquer hôpitaux et structures civiles. «Depuis le vote de la résolution [2401], plus d'une centaine de personnes [civiles] sont mortes», a-t-il déclaré.

https://francais.rt.com/international/48647-etats-unis-se-disent-prets-agir-syrie-si-conseil-securite-onu


Commentaires

1.Posté par YYY le 13/03/2018 06:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le conseil de l’ONU est aux ordres de Nikki,Trump ??? Des menaces encore des menaces ???
Le conseil de l’ONU intervient-il en Palestine Occupé depuis plus de 70 ans ???
Qui transgresse les décisions de l’ONU au sein de l’ONU ???
Qui menace, insulte et veut commander l’ONU ???

Si l’Amérique est prête qu’elle y aille !?
17 ans de guerre en Orient des millions de morts et la ruine !!!

2.Posté par oh-daz le 13/03/2018 10:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est clair que les u s-sion et leurs alliés veulent sauver leurs mercenaires et ex-filtrer leurs agents massacreurs de civils..
.." «Ce n'est pas le chemin que nous préférons, mais c'est un chemin que nous sommes capables de prendre, nous l'avons
déjà démontré, et nous sommes prêts à le reprendre»... LE REPRENDRE ?? !!... elle tente d'enfumer la sorcière..!
En le formulant ainsi, elle essaie de faire croire que les ricains ne sont pas impliqués dans le désastre Syrien; alors que
lancés dans leur folie meurtrière en Irak, Afghanistan, Libye, ils ont poursuivis en Syrie... bien tenté ! mais raté !

3.Posté par Saber le 13/03/2018 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les us-sion sont tellement sur d'eux qu'ils oublient le risque d'être totalement vitrifiés. Un empire décadent qui commence à perdre la raison.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires