Syrie : Washington rejette l’idée de dialogue entre pouvoir et opposition  23/08/2012

Syrie : Washington rejette l’idée de dialogue entre pouvoir et opposition




Le masque qui dissimulait le refus de Washington de trouver une véritable solution à la crise syrienne vient de tomber. Les Etats-Unis d’Amérique viennent de signifier, par le biais de la porte-parole du département d’Etat, Victoria Nuland, leur rejet de dialogue entre le gouvernement et l’opposition syriens.

Reprise par l’agence russe Ria Novosti, cette déclaration intervient au lendemain d’une déclaration ayant son pesant d’or faite par le vice-premier ministre, Qadri Jamil qui a déclaré mardi à Moscou que les autorités syriennes étaient prêtes à un dialogue avec l’opposition sans préalable, sans exclure donc l’option du départ de Bachar Al Assad de la présidence.

« Washington ne voit pas la nécessité d’un dialogue entre Damas et l’opposition, le départ du président Assad étant la condition sine qua non au règlement, a déclaré Victoria Nuland qui ajoute pour dissiper tout doute sur les intentions guerrières du pays de l’oncle Sam que « les assertions du vice-premier ministre, Qadri Jamil, selon lesquelles Damas serait prêt au dialogue avec l’opposition sont sans importance, la création d’un nouveau gouvernement étant en cours ».

Il est vrai que la déclaration du vice-premier ministre syrien avait tout pour faire paniquer Washington dans la mesure où le responsable syrien intervenait à Moscou aux côtés d’un représentant de l’opposition syrienne de l’intérieur, Ali Haydar, qui ne fait pas partie des mercenaires arabes qui détruisent la Syrie sous la protection de certains pays occidentaux et leurs sous-traitants du Golfe. En tant qu’opposant, Haydar a été nommé ministre de la réconciliation nationale.

« Nous avons entendu (…) les déclarations du vice-premier ministre. Elles n’apportent rien de nouveau: le gouvernement syrien sait ce qu’il faut faire, le gouvernement russe le sait aussi – il nous a rejoint lors de l’élaboration d’un plan de règlement [de la crise syrienne] à Genève. Ce n’est pas la peine de compliquer les choses comme le fait le vice-premier ministre syrien », a-t-elle annoncé lors de son point de presse.

Les médias occidentaux et « arabes » ne parlent jamais de la véritable opposition politique au régime syrien pour la simple raison que dans ce conflit, cette même opposition se met du côté de son pays agressé par des mercenaires djihadistes dépêchés depuis plusieurs pays arabes et africains dans le but de déstabiliser l’Etat syrien, au profit d’intérêts économiques et géopolitiques vils.


Commentaires

1.Posté par HAMENI Nassim le 23/08/2012 01:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les USA comme ça deviennent une partie intégrante de la guerre contre la Syrie, il faut les considérer maintenant comme tel dans les négociations pour résoudre le problème imposé à la Syrie conformément au droit international.

2.Posté par LeSage le 23/08/2012 02:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que le plus fort gagne..pour l'instant c'est bien les USA les plus fort et pas la russie.
Conclusion, la Syrie ne va pas tarder a s'effondrer, nos paroles n'y changeront rien

3.Posté par GUOUNGUANE le 23/08/2012 05:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que le plus fort gagne..pour l'instant c'est bien les USA les plus fort et pas la russie.
Conclusion, la Syrie ne va pas tarder a s'effondrer, nos paroles n'y changeront rien
@ le sage???????
ta rien compris "sa gele" ou le sage retourne vite te connecter sur tf1.fr car tu n'a visiblement aucune connaissances en tout . tu dois être un de ces troll . vas étudier et reviens ont pourra bloger

4.Posté par cass. la Gauloise le 23/08/2012 05:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les sionistes ennemis de l'humanité, imposent leurs désirs machiavéliques comme d'hab. et en toutes impunités comme d'hab. ça va se terminer en "soleil vert " au mieux ce monde si personne ne les stoppe cette fois

5.Posté par banouje le 23/08/2012 07:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est une declaration de guerre aux russes et chinois ;les ricains et les sionistes vont deguster! ils vont gouter encore et une bonne fois a la defaite cinglante pire qu'au vietnam car le conflit seras transporte sur leur territoire .Nous assisterons ,alors a la chute definitive de l'empire .C'est la fin du geant au pieds d'argile

6.Posté par sadmou le 23/08/2012 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les USA et leurs toutous (France et GB) exécutent en leur qualité de serviteurs goyims le plan de leurs Maîtres....
Je pense qu'ils iront jusqu'au bout...même si ce bout là causera leur perte...
Quant aux dirigeants musulmans, au lieu de comploter les uns contre les autres, de se soumettre à l'empire au mépris de leur dignité et celle de leur peuples...ils ferait mieux de penser à leur classement dans le poubelle de l'histoire.... mais aussi aux comptes qu'ils auront à rendre...

7.Posté par Loubnan le 23/08/2012 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

.Attendre le feu vert des états-unis pour mener des discussions avec les autorités syriennes afin de sortir de cette crise sanglante prouve simplement la faiblesse et la soumission de cette soi-disant opposition pro-occidentale à l'axe impérialiste US/OTAN. Les états-unis veulent la destruction de la Syrie et sont en guerre contre ce pays depuis plusieurs années. Les régimes occidentaux veulent soumettre la Syrie aux règles financières et économiques US. Ce n'est pas les dirigeants US qu'il faut blâmer mais l'opposition syrienne. On sait tous qui sont ces criminels de guerre occidentaux. Ceci dit, la situation syrienne perdure et est sanglante à cause de la faiblesse d'une partie de l'opposition syrienne (qui ne représente pas le Peuple syrien et qui vit depuis plusieurs années en occident) qui refuse le dialogue et qui met à exécution les diktats des régimes US et français. Je ne comprends pas comment peut-on être stupide à ce point. Mener un dialogue juste avec les autorités syriennes permettrait de sortir la Syrie de cette crise sanglante et permettrait de préserver des vies syriennes. Depuis le début des évènements, ces opposants pro-occident refusent le dialogue et appellent à la guerre contre la Syrie. Ces gens sont des voyous. Ils ne sont certainement pas patriotes. D'ailleurs c'est l'occident qui dicte à ces "opposants" ce qu'ils doivent dire et faire. Vive la vrai Syrie et vive l'armée nationale syrien qui sortira la Syrie de ce complot occidental (+bédouins américanisés).

8.Posté par Al Damir le 23/08/2012 11:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les pays qui voudraient avoir la paix et assurer leur sécurité doivent couper tout lien et toutes les relations avec les Etats Terroristes de la planète et à leur tête les Etats-Unis, qui vivent sur le dos des autres pays et au prix du sang de leurs peuples.

9.Posté par Narmer le 23/08/2012 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@LeSage mais...non encore non , c'est bien le gouvernement syrien qui est en train de gagner...et la victoire est en vue Pour Bachar

10.Posté par olympe le 23/08/2012 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui, bien d'accord avec le post 9, c'est bien la Syrie qui est en train de gagner!!!.De toutes façons aucun "Etat ne tient bien longtemps si sa population ne le soutient pas" (Chomsky), il semble s'avérer vrai car depuis qu'elle est attaquée ,elle est toujours debout, de plus ,en Syrie il y a en ce moment autant de syriens que de rebelles vendus venus de tous les pays musulmans du coin afin d'en finir avec Assad et...... il est toujours là!!!!!!.

11.Posté par MVL17 le 23/08/2012 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Non, mais " DE QUI JE ME MÊLE !!!" La NULAND et compagnie US....

Cette arrogance US est insupportable !

Il va falloir mettre fin à toutes ces visées US sur le Monde : la Syrie va être la pierre d'achoppement de tous ces prédateurs du BAO car en effet : " c'est bien le gouvernement syrien qui est en train de gagner...et la victoire est en vue Pour Bachar "
comme l'écrit Narmer post 9

On risque d'atteindre le point de rupture entre USA et Russie-Chine : dans ce cas j'espère la victoire des Russes et des Chinois et surtout qu'ils attaquent les premiers dans ce jeu de poker menteur... Il y va de notre avenir à tous les pays.

Sur le fil du rasoir lire :

http://www.dedefensa.org/article-subrepticement_la_crise_syrienne_devient_haute_22_08_2012.html://

Cordialement

http://salam-akwaba.over-blog.com/articles-blog.html
://

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires