Syrie : Le retrait de Washington impacte négativement les alliés de Damas (Wall Street Journal)  21/10/2019

Syrie : Le retrait de Washington impacte négativement les alliés de Damas (Wall Street Journal)
























Le retrait américain du nord de la Syrie aggrave les problèmes des alliés du président syrien Bachar al-Assad, en particulier de l'Iran, a rapporté le Wall Street Journal.

Dans un article publié dimanche soir, le journal a soutenu que : « Les acteurs qui appuient Damas, et en particulier l'Iran, se retrouvent face à de nouveaux défis en Syrie après le retrait américain du nord du pays ».

« L'Iran est confronté à un nouveau dilemme lié aux déséquilibres sur la scène syrienne, ce qui pousse le régime d’Al-Assad à mener des batailles qui n'avaient pas été planifiées pour la période en cours », ajoute le journal.

Et de poursuivre : « L'Iran s'inquiète désormais des dangers d'une guerre à grande échelle, que le régime épuisé par les conflits internes ne pourrait pas se permettre. (…) En dépit de l'alliance d'Al-Assad avec les terroristes du YPG/PKK, mais s’engager sur d’autres fronts pourrait signifier que Téhéran doive fournir un soutien supplémentaire au régime à un moment où l'Iran souffre des sanctions économiques et d'une mauvaise gestion. »

L'Armée turque, avec la participation de l'Armée nationale syrienne, a lancé l'opération Source de Paix, le 9 octobre, dans la région située à l'est de l'Euphrate, dans le but de la débarrasser la zone des terroristes du YPG/PKK et de Daech et de créer une zone sécurisée pour le retour des réfugiés syriens dans leur pays.

L'opération militaire vise à éliminer les efforts qui sont déployés pour établir un corridor terroriste le long de la frontière sud de la Turquie et pour apporter la paix et la stabilité dans la région.

https://www.aa.com.tr/fr/monde/syrie-le-retrait-de-washington-impacte-n%C3%A9gativement-les-alli%C3%A9s-de-damas-wall-street-journal/1621349

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires