Suu Kyi "horrifiée" par la crise des Rohingyas  13/10/2017

Suu Kyi "horrifiée" par la crise des Rohingyas










La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi est horrifiée par la crise des réfugiés Rohingyas qui ont fui son pays pour gagner le Bangladesh et veut vraiment mettre fin à ce drame, a déclaré vendredi à Genève l'un de ses conseillers.

Les violences dans l'Etat birman de Rakhine (Arakan) ont poussé un demi-million de Rohingyas, des musulmans, à fuir au Bangladesh depuis la fin août et les Nations unies ont dénoncé une politique de "nettoyage ethnique".

Aung San Suu Kyi a été la cible de vives critiques, accusée d'indifférence face à cette crise.

"Elle est horrifiée par ce qu'elle a vu. Cela la préoccupe profondément. Je sais que cela n'apparaît pas toujours mais elle est vraiment préoccupée", a assuré son conseiller, qui a requis l'anonymat.

Lors d'une allocution télévisée jeudi soir, Suu Kyi a souligné l'importance de venir en aide à la population de l'Etat de Rakhine, ajoutant que les Rohingyas qui ont fui au Bangladesh pouvaient revenir en Birmanie.

Elle n'a pas évoqué les crimes imputés à l'armée birmane dans la lutte contre les insurgés musulmans et son conseiller a expliqué qu'elle devait être très prudente, les militaires ayant toujours une forte influence sur la vie politique birmane.

"Elle doit se garder de tout propos qui mettrait de l'huile sur le feu. Vous comprenez bien la position délicate dans laquelle se trouve actuellement le processus de transition démocratique en Birmanie", a-t-il expliqué.

Le chef d'état-major de l'armée birmane a contesté jeudi la réalité des chiffres de l'exode des Rohingyas. "Les Bengalis n'ont pas été amenés dans notre pays par la Birmanie, mais par les colonialistes (britanniques)", a dit le général Min Aung Hlaing. "Ils ne sont pas une population autochtone, et les archives démontrent même qu'on ne les appelait pas Rohingyas, mais simplement Bengalis à l'époque coloniale."

https://www.lorientlejour.com/article/1078043/suu-kyi-horrifiee-par-la-crise-des-rohingyas.html

Commentaires

1.Posté par Bina le 14/10/2017 11:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et les charniers retrouvés en Thaïlande, y aura une enquête de faite ?!

2.Posté par JBL1960 le 15/10/2017 18:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui est vraiment Aung San Suu Kyi ? Meyssan fait passer dans cet article l’actuelle leader du Myanmar Aung San Suu Kyi pour une politicienne sincère et naïve d’avoir fait confiance à l’empire. C’est en effet une possibilité..

Mais il y en a une autre. Aung San Suu Kyi est, depuis le départ de son assignation à résidence, sous le contrôle et la protection de l’empire et de sa branche armée extérieure, la CIA. Comme l’a dit Tony Cartalucci dans un article en 2011 ► https://resistance71.wordpress.com/2017/10/04/guerre-imperialiste-recyclage-des-djihadistes-mercenaires-de-lempire-au-myanmar/

Franchement, comment peut-on croire que la Dame Suu Kyi soit horrifiée par une situation qu'elle devrait connaitre sur le bout des doigts ?

Concernant l'Asie, il y a une autre voie, dont on ne parle jamais et qui s'appelle Zomia ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/07/22/le-pivot-zunien-sur-lasie-pivot-de-leiildaesh-vers-lasie-par-tony-cartalucci/

3.Posté par Bina le 16/10/2017 06:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est drôle mais personne ne parle de l'implication d'is***hell dans l'armée birmane.....vraiment très bizarre.

Nouveau commentaire :


Publicité

Brèves



Commentaires