Spatial: les USA reçoivent les premiers propulseurs russes RD-181  04/08/2015

Deux premiers propulseurs russes RD-181 ont été livrés aux Etats-Unis en vertu d'un contrat pour 1 milliard de dollars conclu en janvier 2015.
 
  Les propulseurs construits par la compagnie spatiale russe RSC Energia ont été remis à la société américaine Orbital Sciences Corporation le 16 juillet, rapporte le service de presse du groupe Energia. Au total, la Russie doit livrer 60 propulseurs RD-181 aux Etats-Unis.  
Orbital Sciences a besoin de moteurs russes afin de poursuivre les lancements de ses fusées-porteuses Antares. L'utilisation des propulseurs RD-181, conçus spécialement pour les fusées Antares, permet d'acheminer plus de cargaisons à la Station spatiale internationale ainsi qu'à des orbites de basse altitude.
Suite à l'échec fin octobre 2014 du lancement d'une fusée Antares transportant la capsule non habitée Cygnus à destination de l'ISS, le groupe Orbital Sciences a déclaré qu'il pourrait renoncer aux moteurs AJ-26, construits sur la base des NK-33 soviétiques.
  Le premier lancement d'une fusée Antares équipée d'un moteur russe RD-181 est programmé pour le 1er mars 2016.  
Selon le chef du service de presse du holding russe de hautes technologies Rostec Vassili Brovko, les Etats-Unis ne seront pas en mesure de renoncer aux moteurs de fusée russes au cours des 10-15 prochaines années.
Le 20 décembre 2014, le président américain Barack Obama a annoncé avoir signé le budget militaire US pour 2015 qui contenait une clause interdisant les importations des propulseurs RD-180 russes utilisés pour le premier étage des fusées Atlas. Cet amendement avait été proposé par le sénateur républicain John McCain sur fond de crise ukrainienne et d'adhésion de la Crimée à la Fédération de Russie.
Pourtant, fin avril 2015, le Pentagone a demandé au Congrès US d'autoriser l'utilisation des RD-180 jusqu'à 2022.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires