Retraites: le gouvernement prêt à utiliser la «clause du grand-père» pour éviter la grogne sociale?  17/10/2019

Retraites: le gouvernement prêt à utiliser la «clause du grand-père» pour éviter la grogne sociale?







































Pour éviter des mobilisations sociales, le gouvernement étudie plusieurs scénarios pour retarder l’application du nouveau système des retraites. Bruno Marty, caricaturiste pour Sputnik, illustre le plan B du gouvernement.

Marche arrière toute sur la réforme des retraites! Craignant de fortes mobilisations sociales, le gouvernement doit proposer aux partenaires sociaux un document de travail dont Les Échos a eu connaissance. Selon le quotidien, le gouvernement étudie comment retarder la mise en œuvre du nouveau système des retraites, au moins pour certaines catégories socioprofessionnelles très mobilisées.

D’après Les Échos, deux pistes sont «soumises à la concertation»: repousser la bascule aux «générations postérieures», «voire appliquer la réforme aux nouveaux entrants sur le marché du travail». Une méthode appelée la «clause du grand-père» qui permet de ne toucher que les jeunes qui entrent dans la vie active.

https://fr.sputniknews.com/caricatures/201910171042278224-retraites-le-gouvernement-pret-a-utiliser-la-clause-du-grand-pere-pour-eviter-la-grogne-sociale/

Commentaires

1.Posté par jehaislescookies le 18/10/2019 19:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ne toucher que les jeunes qui entrent dans la vie active.oui une fois de plus ce sont les jeunes qui trinquent.
C'est comme ça qu'on a fait avec les rémunérations es fonctionnaires. Depuis 1981 (oui ! oui ! ça vous étonne ? pas moi) on s'est arrangé pour que le point d'aindice des fonctionnaires perde 1% de puvoir d'achat chaque année. Aussi à part les syndicats , sui nous expliquait ça en détail, la grande masse des fonctionnires restaient passifs : on va pas se mettre en grève pour 1% !oi mais 1%chaqe année au bout de 30 ans ça fait -30% !!
Là encore les "vieux" compensaient ça par l'avancement d'échelon,les concours internes. Oui mais ça voulait dire que leur salaire au lieu de progressait stagnait !
Et puis .....
Ben les jeunes,ces éternels pelé ces galeux qui prennent tous les coups et n'ont même pas le droit de seplaindre. Maintenant ils ontbeaucoup plus de mal à entrer dans la fonction publique, moins de postes, beaucoup plus de candidats, vu le chômage, Et si ils sont pris ils doivent travailler plus, puisque le travail doit être fait par toujours moins de personnes ! Et ils sont payés 30% de moins que leurs prédécesseurs les vieux !!

2.Posté par oh-daz le 19/10/2019 17:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

" Retraites: le gouvernement prêt à utiliser le terrorisme islamiste et le voile de grand-mère messaouda, pour éviter la
grogne sociale ".....(*_*)

3.Posté par JBL1960 le 19/10/2019 20:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tous les gouvernements, sans exception, on cherché à supprimé les ieuv dès la naissance, pour ne pas payer de retraite...

Je comprends les jeunes qui rentrent dans la vie active... Et en même temps, lorsqu'on arrive à un certain âge, on vous fait comprendre qu'il est temps de dégager, qu'il faut pas s'accrocher, hein ?
Et le plus tôt sera le mieux...

Sait-on, seulement, par exemple, que Léonard de Vinci est devenue célèbre à 50 ans passés ?
La valeur n'attends pas le nombre des années, certes, mais y'a du monde, aujourd'hui pour vous savonner la planche à partir de 50 ans !

JBL

4.Posté par Saber le 19/10/2019 21:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans tous les cas de figure la planche à billet nous emmènera vers un enfer sociale et peut-être même vers une dictature pure et dure.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires