«Quand mettrez-vous les sans-papiers hors de chez nous ?» : un ancien combattant interpelle Macron  08/11/2018

«Quand mettrez-vous les sans-papiers hors de chez nous ?» : un ancien combattant interpelle Macron
























A Verdun, Emmanuel Macron n’a pas manqué de saluer les anciens combattants. L'un d'eux a profité de l’occasion, selon des images rapportées par l'émission Quotidien, pour demander au président... s’il allait expulser les clandestins.

Emmanuel Macron rendait hommage ce 6 novembre aux anciens combattants à Verdun, dans le cadre de son «itinérance mémorielle» pour commémorer le centenaire de la fin de Première Guerre mondiale. Devant l’imposant Ossuaire de Douaumont, un monument à la mémoire des soldats de la bataille de Verdun, le président de la République s’est retrouvé, de manière impromptue, à devoir évoquer le cas des migrants clandestins en France.

"Quand mettrez-vous les sans-papiers hors de chez nous ?"

Après avoir échangé les salutations d’usage avec le chef d'Etat, un ancien combattant a ainsi lancé de but en blanc, selon des images rapportées par l'émission Quotidien de TMC : «Quand mettrez-vous les sans-papiers hors de chez nous ?» Visiblement surpris, le chef de l’Etat rétorque : «Ceux qui n’ont pas de papiers et qui n’ont pas le droit d’asile, croyez-moi qu’on va les… On va continuer le travail.»

A peine la réponse du locataire de l’Elysée achevée, l’ancien combattant enchaîne : «C’est votre parole ?» Ce à quoi, Emmanuel Macron répond par l’affirmative avant de poursuivre : «[Vis-à-vis de] ceux qui arrivent, il faut être plus efficace, dans la manière d’abord d’héberger les gens, quand ils sont dans la nécessité.»



Alors qu’Emmanuel poursuit en assurant que la France doit protéger les migrants qui ne peuvent pas vivre librement dans leurs pays, son interlocuteur l'interroge sur la viabilité de la politique migratoire actuelle : «Ce n’est pas le cheval de Troie qu’on met en place ?», lance-t-il au locataire de l'Elysée. Emmanuel Macron, tentant d'étayer son propos, assure que la politique gouvernementale dans ce domaine consiste à «raccompagner» les migrants qui peuvent «vivre librement dans leurs pays».

L’ancien combattant clôt alors l’échange par un : «J’aime bien votre réponse.»

Castaner annonce une hausse de 20% des expulsions d'étrangers en situation irrégulière en 2018

Suivant les axes de la loi asile et immigration, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a affirmé que les expulsions d'étrangers étaient en hausse de 20% par rapport à l'année 2017. 48 millions seront investis dans les centres de rétention.

Le nouveau ministre de l’intérieur Christophe Castaner a annoncé devant l’Assemblée nationale le 6 novembre que les expulsions d'étrangers en situation irrégulière avaient augmenté de 20% en 2018. Les expulsions d'étrangers en 2017 était déjà en hausse de 14% par rapport à 2016, selon les données officielles.

"Une nette reprise des éloignements"

Le remplaçant de Gérard Collomb a affirmé que «l'entrée en fonction de ce gouvernement [avait] marqué un tournant» dans la lutte contre l'immigration clandestine, «avec une reprise nette des éloignements». «Je suis favorable à des procédures plus strictes et à des applications plus fermes, c'est le message que j'ai fait passer et que je ferai passer systématiquement à toute la chaîne de décision», a-t-il martelé.

Le premier flic de France montre donc sa volonté de faire appliquer les mesures contenues dans la loi asile-immigration entrée en vigueur le 11 septembre dernier et portée par son prédécesseur, qui prévoit notamment une accélération du traitement des demandes d'asile. «Pour amplifier cette dynamique [des éloignements], des moyens supplémentaires étaient nécessaires», a-t-il annoncé.

Christophe Castaner a précisé que 200 places en centre de rétention administrative avaient été créées depuis octobre 2017 et que 48 millions d'euros seraient consacrés à ces centres en 2019.

Il a en outre annoncé une amélioration de la politique d'intégration pour les étrangers obtenant légalement des papiers. 89 millions d'euros supplémentaires leur seront réservés en 2019 pour l'apprentissage du français et de l’éducation civique ainsi que pour favoriser leur insertion professionnelle.

https://francais.rt.com/france/55210-quand-mettrez-vous-sans-papiers-hors-de-chez-nous-ancien-combattant-interpelle-macron
https://francais.rt.com/france/55202-castaner-annonce-hausse-20-pour-cents-expulsions-etrangers-situation-irreguliere-2018


Commentaires

1.Posté par Megdi le 08/11/2018 13:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La haine reste intact même proche de la mort et c'est terrifiant

2.Posté par JBL1960 le 08/11/2018 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh bien, en voilà un qui aura surement voté les plein pouvoirs à Pétain non ?

Comme les 649 députés le 10/07/1940 seuls 80 ayant voté contre comme je l'ai rappelé, dès la création de mon blog par ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/12/reveillez-vous-les-gens/

Un ancien combattant, par définition, c'est un ancien qui a combattu et qui donc trouve normal de tuer l'indigène pour sauver l'homme blanc, soit en un mot, anéantir tout ce qui ne rampera pas, à nos pieds, comme des chiens ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/12/19/en-un-mot-aneantir-tout-ce-qui-ne-rampera-pas-a-nos-pieds-comme-des-chiens-hier-comme-aujourdhui/

Et à entendre cette personne, on comprend que c'est hier, comme aujourd'hui hein ?

Plutôt qu'une poignée de main, on devrait lui offrir le livre de Jean-Loup Izambert "56" Tome 1 & 2 à ce gonze qui veut bouter le migrant hors de chez lui ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/06/28/56-mensonges-crimes-detat-tome-2-jean-loup-izambert/

J'ai la chance de pouvoir dialoguer avec Jean-Loup Izambert et pourtant nous ne sommes pas d'accord sur tout, loin s'en faut, mais on moins ne nous trompons pas de cible.

Car c'est nous LA cible, les peuples, le populo dont je fais partie. Les psychopathes aux manettes veulent faire un grand reset, et les polices et armées sont leurs complices, la preuve par ce monsieur, que je ne salue pas...
JBL

3.Posté par JBL1960 le 08/11/2018 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme quoi, tuer est un travail comme un autre !

Assassiner est un boulot Mohawk Nation News du 22/10/2017

NdJBL ► Le Meurtre est un travail (comme un autre ?)

L’Amérique du Nord est un état humilié d’immigrants. Eux et leurs complices se battent pour voler notre terre et nos ressources, engendrant une matrix de haine et d’assassinat. Ils fabriquent des règlements corporatistes qui nous disent : “Arrêtez de résister et circulez y a rien à voir. Oubliez ce génocide que nous avons commis.” ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/03/21/resister-cest-creer-et-creer-cest-resister/

Pour autant, ne devenons pas des barbares, comme cet ancien combattant demandant à notre Zident de passer la surmultipliée, au contraire, et démontrons notre capacité à remplacer l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés.

4.Posté par oh-daz le 08/11/2018 22:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si tu l'ignore, avec cette immigration, la france est rattrapée par son colonialisme criminel, passé et présent.... vieux c***

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires