Quand la plus grande compagnie juive profite de l'explosion au Mexique!  11/05/2010


11/05/2010 La compagnie financière juive américaine Goldman Sachs a reconnu avoir effectué des spéculations financières misant sur un recul important dans la production pétrolière dans le Golfe du Mexique, et ce, quelques jours avant l'explosion du puits pétrolier dirigé par l'exploitant britannique British Petrolium!
 
Selon le site arabophone "zionist-lobby" traduisant des articles de presse occidentaux, une enquête en cours contre la compagnie juive américaine a démontré que cette dernière a gagné des millions de dollars de ces spéculations.  


Selon cette même source, Goldman Sachs aurait reçu des rapports secrets sur un danger imminent menaçant la plateforme pétrolière en question. "Certaines parties ont accusé des juifs d'être derrière cette explosion qui a eu lieu le 20 avril dernier faisant 12 morts, dans le but de réaliser des bénéfices importants".    
 
En effet, nombreux sont les scandales qui ont touché cette grande compagnie juive et son image ne cesse de dégrader.
 
La banque est entre autre accusée d'avoir trompé ses clients en leur vendant, début 2007, des CDO ("obligation adossée à des actifs"), des produits complexes de type "subprimes" adossés à des crédits immobiliers à risque, sans les avertir qu'elle pariait dans le même temps sur leur chute. Concrètement, la banque aurait caché à ses clients qu'elle était payée par un fonds spéculatif, celui du milliardaire John Paulson, pour monter une transaction permettant à ce dernier de parier contre les titres qu'elle leur vendait. En d'autres termes, Goldman Sachs, consciente de l'imminence d'une crise des "subprimes", continuait d'inciter ses clients à miser sur une hausse de l'immobilier tandis que l'un de ses principaux partenaires misait sur une baisse, ce qui a eu pour effet de précipiter la chute des titres vendus aux premiers, révèle le journal français "Le Monde" sur son site.
 
Par ailleurs, Goldman Sachs est accusé d'être impliqué dans l'effondrement de la Grèce. Cette compagnie avait aidé le gouvernement grec à maquiller ses comptes publics, précipitant la crise de l'euro. D'autre part, Goldman Sachs a spéculé sur les fameux CDS (credit default swaps) sur la dette grecque.
  
La justice américaine a ouvert une enquête criminelle contre la banque précitée. "Des enquêteurs fédéraux mènent une enquête criminelle pour déterminer si Goldman Sachs ou ses employés se sont livrés à des fraudes boursières en relation avec le courtage de produits hypothécaires", avait écrit le Wall Street Journal en citant des sources proches du dossier. L'enquête ouverte par un procureur fédéral de Manhattan en est au stade préliminaire, et aurait débuté à la suite d'un dossier transmis par le gendarme américain de la Bourse (SEC).
 

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=137034&language=fr http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=137034&language=fr


Nouveau commentaire :


Publicité

Brèves
27/02/2017

Conversation d'actualité...

Djeha



Commentaires