«Pardonner» l'Holocauste: la remarque du Président brésilien fait scandale  14/04/2019

«Pardonner» l'Holocauste: la remarque du Président brésilien fait scandale














Peu après sa visite chez Netanyahou, le chef de l’État brésilien Jair Bolsonaro a affirmé que les crimes de l'Holocauste pouvaient être pardonnés sans pour autant être oubliés. Cette assertion a fait réagir le Président de l’État d’Israël.

Le Président brésilien Jair Bolsonaro a suscité de la colère en Israël avec sa déclaration faite lors d'une réunion jeudi 11 avril avec des pasteurs évangéliques à Rio de Janeiro. Il a notamment déclaré estimer que les crimes de l'Holocauste pouvaient être pardonnés, mais que des mesures devaient être prises pour que cela ne se reproduise plus jamais.

«Nous pouvons pardonner. Mais nous ne pouvons pas oublier», a-t-il déclaré, parlant de sa visite au mémorial de l'Holocauste à Jérusalem plus tôt en avril. «Ceux qui oublient le passé sont condamnés à ne pas avoir d'avenir», a-t-il cependant précisé, soulignant qu'il fallait agir pour que ses horreurs ne se reproduisent plus.

Le Président israélien Reuven Rivlin s'est joint aux critiques sur cette déclaration du Président Bolsonaro.

«Personne ne peut décréter le pardon du peuple juif, et il ne peut jamais être acheté au nom d'intérêts. Ce que [les nazis] nous ont fait est gravé dans notre mémoire, la mémoire d'un peuple ancien», a déclaré M.Rivlin sur Twitter, en promettant que les juifs «lutteraient toujours contre l'antisémitisme et la xénophobie».



«Nous ne pardonnerons jamais et n'oublierons jamais», a-t-il encore écrit. Sans nommer M.Bolsonaro, il a ensuite adressé un message qui lui était clairement destiné.

«Les dirigeants politiques sont chargés de façonner l'avenir. Les historiens décrivent le passé et recherchent ce qui s'est passé. Ni l'un ni l'autre ne doivent errer sur le territoire de l'autre», a encore déclaré le Président israélien.

Les commentaires de M.Rivlin ont fait écho à une déclaration critique publiée par le musée de la mémoire de l'Holocauste Yad Vashem, qui honore la mémoire des six millions de Juifs assassinés par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. «Nous ne sommes pas d'accord avec la déclaration du Président brésilien selon laquelle l'Holocauste peut être pardonné», a déclaré le musée, cité par des médias israéliens. «Ce n'est à personne de déterminer si les crimes de l'Holocauste peuvent être pardonnés».

Dans le même temps, l'ambassadeur d'Israël au Brésil, Yossi Shelley, s'est rangé du côté du Président brésilien, avertissant que ceux qui tentent de discréditer «les paroles d'un grand ami du peuple et du gouvernement d'Israël» ne réussiront pas.

«Ses paroles ont clairement révélé son rejet du plus grand génocide de l'histoire, l'Holocauste. À aucun moment de son discours, le Président n'a fait preuve de manque de respect ou d'indifférence à l'égard des souffrances des Juifs», a publié le diplomate sur Facebook.

La déclaration controversée de Jair Bolsonaro intervient quelques jours à peine après que le Président de droite, qui entretient de bonnes relations avec Israël, a visité l'État juif. Il s'est notamment rendu à Yad Vashem en compagnie du Premier ministre Benyamin Netanyahou. Au cours de sa visite, il a suscité la controverse en faisant écho à une remarque antérieure de son ministre des Affaires étrangères, qui a déclaré que le nazisme était un mouvement de gauche.

https://fr.sputniknews.com/international/201904141040732850-bolsonaro-holocauste-pardon-israel/

Commentaires

1.Posté par dcembre le 14/04/2019 14:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Never to Forgive, Never to Forget... voilà la devise juive.
Les juifs ne s'excusent jamais et ne disent jamais merci...

2.Posté par Groove le 14/04/2019 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce goy soumis et opportuniste n'a pas encore compris que se soumettre au sionisme pour plaire aux US et aux banques usurières c'est baisser son froc au plus bas et que dorénavant sa langue ne doit lécher que le bas des chaussures. Il verra ce que cela lui coutera !

3.Posté par Bob le 14/04/2019 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore un qui apprend la conjugaison du verbe "Se Pencher" ! Ha ha ha !

4.Posté par Saber le 14/04/2019 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une souffrance de lumière ne peut être discutée par aucun goy .

5.Posté par mourad le 14/04/2019 21:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et ce que vous juifs sionistes avez fait aux autres, qui va en parler, le lister, et surtout parler du pardon.

La liste de vos méfaits à travers le monde est très très longue.

L'une d'entre elles, est le massacre de chrétiens en Russie, des millions de morts etc etc

6.Posté par salahdine france le 15/04/2019 11:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Islam, le Judaisme et le Christianisme recommandent le pardon mais pas cette secte talmudique sioniste qui dirige une grande partie du monde

7.Posté par Saber le 15/04/2019 16:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment peut-on qualifier les crimes des bolchéviques ?

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires