Palestine occupée: Les factions de la résistance s'accordent pour élaborer un projet national global et affronter l'accord du siècle  18/04/2019

Palestine occupée: Les factions de la résistance s'accordent pour élaborer un projet national global et affronter l'accord du siècle

















Les factions de la résistance palestinienne ont convenu de la nécessité de renforcer la coordination entre eux afin de élaborer un projet national basé sur les constantes nationales, en soulignant en détail leur rejet du prétendu "accord du siècle ".

Les factions ont souligné dans un communiqué de presse l'importance d'adopter ce projet réunissant lors d'une réunion d'urgence des factions, mercredi, à Beyrouth, la capitale libanaise, en présence du chef adjoint du bureau politique du Hamas, Cheikh Saleh al-Aruri.

Les participants ont affirmé-selon leur communiqué-leur rejet du prétendu "accord du siècle" américain dans son intégralité, condamnant la reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l'entité sioniste et le transfert de l'ambassade américaine à celle-ci.

Ils ont également condamné les récentes déclarations de Trump déclarant le Golan sous souveraineté israélienne et annexant la Cisjordanie occupée à l'entité sioniste, soulignant que la lutte contre cet accord réside dans l'adoption d'un projet national fondé sur la protection des constantes, d'investir les capacités de notre peuple pour défendre la cause palestinienne.

Ils ont souligné la nécessité et l'importance de l'unité des efforts déployés par toutes les forces de résistance de la région pour faire face aux projets visant la cause palestinienne et les droits de notre peuple et de notre nation.

Ils ont également rendu hommages aux sacrifices des prisonniers, appelant à leur libération des geôles de l'occupation, condamnant les tentatives de certains pays arabes et régionaux de normaliser leurs relations avec l'ennemi permanant et unique de la nation arabo-islamique, confirmant la poursuite de la lutte en toute ses forces contre l'occupation israélienne, à Gaza, en Cisjordanie et à l'interieur occupé jusqu'à la libération et l'autodétermination avec Jérusalem la capitale de l'Etat palestinien souverain.

Des membres du Bureau politique, le chef du bureau des relations nationales, Hossam Badran, le représentant du mouvement au Liban, Ahmed Abdel Hadi, des membres des dirigeants politiques Ayman Shanaa, Mashhour Abdel Halim et Abdul Majeed Al Awad ont assisté à la réunion.

Le Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP-CG) était représenté par son secrétaire général adjoint, Talal Naji, membre du Bureau politique Abu Emad Ramez, son responsable au Liban Abu Kifah Ghazi et le mouvement Fatah al Intifada représenté par son secrétaire Abu Hazem et son responsable au Liban Abu Hani Rumayd.

Le secrétaire général du Front de la lutte populaire, Khalid Abdul Majid et son responsable au Liban, Shahdi Attieh ont participé à la réunion, ainsi que le secrétaire général adjoint du Front de libération palestinien, Nidal Al Ashqar, son responsable au Liban, Mohammed Yassin, et le représentant du Mouvement du Jihad islamique au Liban, Ihsan Ataya.


https://french.palinfo.com/52273
@Copyright Le Centre Palestinien D'Information

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires