Palestine : des ONG françaises demande au président Hollande de tenir ses engagements  16/06/2012

Palestine : des ONG françaises demande au président Hollande de tenir ses engagements





La bande de Ghaza vit depuis 1991 une politique d’enfermement qui s’est transformée en 2006 en un blocus, devenu presque total en 2007, affirme vendredi la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine qui appelle le président François Hollande à tenir ses engagements vis-à-vis de cette question.

"Depuis 5 ans, le territoire palestinien, qu’occupe toujours Israël, subit un isolement dramatique et ne survit que grâce à l’aide internationale et au système des tunnels", souligne la Plateforme dans un communiqué, relevant que la population palestinienne se voit ainsi infliger une "punition collective illégale selon le droit international". Elle rappelle que M. Hollande en tant que candidat s’était engagé à obtenir d’Israël "des mesures d’allégement" afin d’aboutir "à la levée du blocus".

"Le nombre de camions entrant dans la bande de Ghaza équivaut à seulement 35 % de ce qui rentrait début 2007 (avant le renforcement du blocus) et ne concerne en majorité que des biens de consommation. Presque aucune exportation n’est possible", témoigne la Plateforme.

Elle indique également que 35% des terres agricoles sont inaccessibles et qu’en mer, les pêcheurs ne peuvent aller au-delà d’une zone de 3 miles nautiques.

"Le chômage est l’un des plus élevés au monde et plus de 75% de la population reçoit de l’aide internationale. L’Onu affirme que la majorité de la population continue de souffrir d’insécurité alimentaire et reste gravement dépendante de l’assistance humanitaire", ajoute la Plateforme.

Elle note aussi que le seul lien régulier de Ghaza avec l’extérieur sont les tunnels qui, en 2012, ont fourni deux fois plus de matériel de construction que le point de passage de Kerem Shalom entre la bande de Ghaza et Israël et sont le premier facteur d’amélioration de l’économie gazaouite entre 2010 et 2011.

Le blocus de la bande de Ghaza, dans la mesure où il s’applique à l’ensemble des habitants pour des crimes qu’ils n’ont pas commis personnellement, constitue une "punition collective et une violation flagrante du droit international humanitaire dont le respect s’impose pourtant à Israël", dénonce la Plateforme.

Elle souligne en outre que la majorité des Etats membres de l’Onu ont condamné à maintes reprises le blocus de Ghaza. Elle rappelle par ailleurs que qu’en France, le ministère des Affaires étrangères a appelé à un "changement fondamental de politique des autorités israéliennes vis-à-vis de Ghaza", relevant que et l’ensemble des partis politiques est favorable à la levée de ce blocus.

La Plateforme des ONG pour la Palestine, indique également que dans sa réponse au questionnaire qu’elle lui a adressé, François Hollande a déclaré que "les autorités israéliennes doivent prendre des mesures d’allégement et aboutir à la levée du blocus qui pèse si lourdement sur les conditions de vie de la population, dans des conditions garantissant la sécurité d’Israël".

"La Plateforme des ONG françaises pour la Palestine agira pour que cette intention devienne une politique", souligne-elle, ajoutant qu’"aujourd’hui la colonisation en Cisjordanie et le siège de la bande de Ghaza, outre qu’ils sont des violations du droit international, sont autant d’entraves au développement économique et social des territoires palestiniens et à la construction d’un véritable Etat indépendant".

Commentaires

21.Posté par VIRGILE le 16/06/2012 23:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut être réaliste. L'état sioniste d'Israël est en violation flagrante des lois internationales et outres ses crimes de guerre et génocide, ils se moquent totalement des vies palestiniennes tant qu'ils auront l'appui aveugle des Anglo-saxons US.
Les israéliens ne reculeront jamais. Ce peuple cruel, orgueilleux et rusé est pris à son propre piège.

Seule une guerre totale remettra tout à plat et en espérant que les Nations survivantes se souviendront que le mythe d'Israël aura ensanglanté depuis des générations, toute l'humanité.
Selon l’Évangile, les sionistes sont des fils du diable et qui détestent l'Humanité (Jean 8.44, 1 Thessaloniciens 2.15). On y croit ou pas mais dans tous les cas, nous ne pouvons plus laisser cette entité détruire et asservir l'humanité. Si Dieu est la Vie, il faut nettoyer tout individu qui bave la haine, raciste et qui tue la Vie en s'appuyant sur des fables. C'est une question de survie pour l'humanité. Et le pire, c'est dans la démocratie que ces fils du diable multiplient. Ils finiront comme les Grecs.

22.Posté par damien le 17/06/2012 01:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut aussi voir le gouvernement francais, des ex de SOS RACISME...
Les sionistes contrôlent le PS et ici on a une imposture de démocratie

23.Posté par Abou Ibrahim le 17/06/2012 04:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cherchez les fatwas des chefs wahabits ou pseudo-salafit dit "religieux" concernant le fait de se battre contre l'occupation des envahisseurs de la Palestine et autorisant le Djihad en Algérie(.
Qu'un politique soit vendu, c'est du déjà vu, ce n'est pas un scoop mais quand c'est soit-disant savants c'est plus beaucoup plus grave. Cherchez les fatwa de lalbanni, ibnou baz, al 'Otheymin: des vendus de première, des grands traîtres.
A pleurer combien la communauté souffre

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires