Ouïghours : la Chine fustige les "mensonges" des Etats-Unis  09/09/2019

Ouïghours : la Chine fustige les "mensonges" des Etats-Unis














La Chine a fustigé ce lundi les «mensonges» du secrétaire d'État américain Mike Pompeo qui a qualifié le traitement par Pékin de la minorité musulmane des Ouïghours de «tache» sur le plan du respect des droits de l'homme dans le monde. Mike Pompeo avait en outre déclaré la semaine dernière que Washington prévoyait de mobiliser la communauté internationale sur le sort des Ouïghours à l'occasion de l'Assemblée générale de l'ONU courant septembre.

«Les mensonges des politiques américains ne pourront pas tromper le grand public. Ils ne feront que révéler encore davantage leurs desseins politiques inavoués», a réagi Hua Chunying, une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. «Nous exprimons notre profond mécontentement et notre opposition résolue à ces responsables américains qui ignorent les faits (...) et s'ingèrent gravement dans les affaires intérieures de la Chine», a-t-elle martelé pendant un point de presse régulier.

Des experts et des organisations de défense des droits de l'homme accusent Pékin d'avoir fait interner jusqu'à un million de musulmans, principalement d'ethnie ouïghoure, dans des camps du Xinjiang. Cette région du nord-ouest de la Chine était en proie jusqu'à un passé récent à des attentats à l'arme blanche ou à la bombe, attribués à des indépendantistes ou à des islamistes. Les autorités chinoises démentent ce chiffre et affirment que les endroits où ces musulmans sont emmenés sont des centres de formation professionnelle, destinés à aider leurs pensionnaires à trouver un emploi et à ainsi empêcher toute radicalisation.

D'anciens détenus ont cependant assuré avoir été internés pour des motifs comme le port d'un voile ou d'une barbe trop longue. Un homme d'affaires kazakh, disant avoir passé près de deux mois dans un camp, a affirmé à l'AFP que les pensionnaires étaient forcés de manger du porc et de chanter chaque matin des chants patriotiques. En juillet, la Chine avait déclaré que «la plupart» des personnes internées avaient été relâchées, sans toutefois fournir de chiffres ni de preuves. «Cela risque d'être une des pires taches dans le monde en ce siècle», avait déclaré vendredi Mike Pompeo. «Nous voulons la liberté pour ces gens», avait-il ajouté, estimant qu'il ne s'agissait «pas d'un problème de sécurité nationale» ou d'«extrémisme islamique» pour la Chine.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/ouighours-la-chine-fustige-les-mensonges-des-etats-unis-20190909

Commentaires

1.Posté par YYY le 10/09/2019 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Guerre économique... guerre des Titans... adorateurs des Taghut...
Les alliés là, se trahissent ici

2.Posté par joszik le 10/09/2019 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce sont les manquements de Pékin et Moscou quand il s'est agit d'accuser les états-unis pour leurs crimes qui lui ont servi de passeport pour le crime mondial.
Cette assurance américaine en dit long sur son impunité internationale.

3.Posté par jehaislescookies le 10/09/2019 20:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils ne les ont peut-être pas internés dans des camps (technologie des années 30) mais ils internent des centaines de millions de "citoyens" de la RPC dans un enfer totalitaire où ils sont tous fichés, et notés selon la conformité de leur comportement et surveillés par des caméras à reconnaissance faciale.
et ce système débarquera chez nous.
Les "défenseurs des droits de l'homme" sont en retard d'une guerre.

4.Posté par menard le 11/09/2019 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Guantanamo ca vous dit quelque chose, encore ouvert aujourd'hui viennent se poser en moralisateur du bien en pointant du doigt les chinois, ils sont plus crédibles ce n'est qu'un pays de voleurs et de menteurs assassins qui seront traduits devant le grand tribunal peuple de dégénérés mentaux et physiques, sous couche de l'humanité

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires