Moscou et Ankara acceptent de réaliser des échanges en devises nationales  08/10/2019

Moscou et Ankara acceptent de réaliser des échanges en devises nationales























Les ministères des Finances de Russie et Turquie ont signé un accord sur le règlement en devises nationales. Les deux pays ont également convenu de connecter les entreprises turques à l’équivalent russe du système SWIFT.

La Russie et la Turquie ont signé un accord sur des échanges commerciaux en devises nationales, a annoncé ce mardi 8 octobre le ministère russe des Finances.

Selon le communiqué ministériel, le document vise à «élargir et renforcer la coopération interbancaire ainsi qu’à assurer les paiements ininterrompus» entre les deux parties.

L’accord a été signé par le premier vice-Premier ministre russe, Anton Silouanov, et le ministre turc du Trésor et des Finances, Berat Albayrak.

«La signature de l’accord constitue un pas important vers l’expansion et le développement d’une coopération commerciale et économique mutuellement bénéfique et équitable entre la Russie et la Turquie», souligne le ministère.
Cartes Mir pour la Turquie

Dans le même temps, Moscou et Ankara ont convenu d’étendre l’acceptation des cartes du système de paiement russe Mir en Turquie et de connecter les banques et entreprises turques à l’équivalent russe du système de virement international SWIFT.

Les autorités russes avaient pris la décision de développer un système national de cartes bancaires après que les réseaux Visa et MasterCard avaient cessé de desservir les cartes issues par certaines banques russes visées par les sanctions occidentales.

https://fr.sputniknews.com/international/201910081042230908-moscou-et-ankara-acceptent-de-realiser-des-echanges-en-devises-nationales/

Commentaires

1.Posté par saidab le 08/10/2019 21:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est dans la difficulté extrême, quand ce n'est pas dans les culs-de-sacs, que le cerveau puise des ressources ultimes dans son capital génétique. Les sanctions abruptes et les agressions répétées sont de ce fait une chance pour qui veut se libérer d'une tyrannie.

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires