Mandat d'arrêt contre Alain Soral, condamné à un an de prison ferme pour négationnisme  15/04/2019

Mandat d'arrêt contre Alain Soral, condamné à un an de prison ferme pour négationnisme






















L'essayiste controversé a été condamné pour négationnisme à un an de prison ferme avec mandat d'arrêt, pour avoir publié sur son site des conclusions litigieuses de son avocat dans une autre affaire. Ce dernier écope d'une amende de 5 000 euros.

Alain Soral a été condamné ce 15 avril par le tribunal correctionnel de Paris à un an de prison ferme assorti d'un mandat d'arrêt. L'essayiste controversé a été reconnu coupable de contestation de l'existence de la Shoah, pour avoir publié sur son site des conclusions litigieuses de son avocat dans une autre affaire. Ce dernier, Damien Viguier, a été condamné à 5 000 euros d'amende pour complicité de ce délit, en raison du contenu de ces conclusions. Tous deux ont fait appel de la décision.

L'essayiste controversé n'était pas présent à la lecture du délibéré.

Le tribunal est allé au-delà des réquisitions du parquet s'agissant d'Alain Soral, déjà condamné à plusieurs reprises, notamment pour provocation à la haine raciale. Le parquet de Paris avait en effet requis le 5 mars une condamnation de six mois de prison ferme pour le polémiste controversé, pour ces faits, ainsi qu'une amende de 15 000 euros contre son avocat.

Alain Soral et son avocat devront verser un euro symbolique de dommages et intérêts à quatre associations antiracistes parties civiles, ainsi que 1 500 euros au titre des frais de justice, solidairement, à chacune d'entre elles.

En 2016, le site Egalité et Réconciliation d'Alain Soral avait publié un dessin intitulé «Chutzpah Hebdo», représentant le visage de Charlie Chaplin devant l'étoile de David, avec dans une bulle, la question «Shoah où t'es ?», en référence à la une polémique du magazine Charlie Hebdo après les attentats de Bruxelles, «Papa où t'es?». Pour cette publication jugée négationniste, Alain Soral avait été définitivement condamné à 10 000 euros d'amende, avec possibilité d'emprisonnement en cas de non-paiement.

En novembre 2017, le même site avait publié les conclusions de son avocat Damien Viguier dans cette affaire, qui évoquaient notamment une chaussure et une perruque représentées sur le dessin condamné.

«Chaussure et cheveux font référence aux lieux de mémoire organisés comme des lieux de pèlerinage. On y met en scène des amoncellements de ces objets, afin de frapper les imaginations», avait notamment écrit l'avocat. «La coupe des cheveux se pratique dans tous les lieux de concentration et s'explique par l'hygiène», écrivait-il encore, citant ensuite le négationniste Robert Faurisson.

S'agissant de deux autres éléments du dessin, «savon et abat-jour», l'avocat avait qualifié de «propagande de guerre» les savons faits à partir de graisse humaine par les nazis ou les abats-jour en peau humaine.

La Licra et l'Union des étudiants juifs de France avaient signalé ces propos au parquet.

«La justice prend enfin la mesure du phénomène Soral, après dix ans de condamnations pour des délits racistes et antisémites. Soral expérimente enfin la rigueur de la loi», s'est félicité l'avocat de l'UEJF et de l'association J'accuse, Stéphane Lilti. La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) a salué dans un communiqué la «fermeté de cette décision qui doit aussi son caractère exceptionnel au mandat d'arrêt».

De son côté, Gérard Guillot, défenseur de l'avocat Damien Viguier, a dénoncé «un scandale». «On condamne un avocat français pour sa simple défense dans un dossier», s'est-il insurgé.

En janvier, Alain Soral avait déjà été condamné à Bobigny à un an de prison ferme, sans mandat d'arrêt, pour avoir injurié une magistrate et tenu des propos antisémites sur son site internet.

Il attend en mai quatre autres décisions de justice devant la cour d'appel de Paris.

https://francais.rt.com/france/61000-mandat-arret-contre-alain-soral-condamne-un-an-prison-ferme-negationnisme

Commentaires

1.Posté par Saber le 16/04/2019 01:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il a fallu attendre la prise du pouvoir du sionisme en France pour voir ce genre de chasse aux sorcières.
La dictature d'en marche fait des ravages.

2.Posté par mourad le 16/04/2019 09:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme quoi au pays des Droits de l’Homme et de la liberté d’expression.
.
IL EST INTERDIT DE DIRE DES VERITES.
.
Dire des choses même si elles sont vraies, contraires à celles annoncées et imposées par les tenants du pouvoir vous mènera en prison.
Le mensonge doit primer pour permettre à ces escrocs de vivre et continuer à dépecer, piller le monde.

3.Posté par Peter le 16/04/2019 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Négationisme ?

Non Maman je veux pas manger, c'est pas bon ! Tais-toi et mange sinon t'iras en prison...

4.Posté par Ali le 16/04/2019 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout le monde est solidaire de charlie hebdo quand ce journal crache sur le prophète Mahomet et ainsi insulten les musulmans, alors que Sorel défend une hypothèse, exprime son avis et là c'est le déferlement de haine!? Elle est belle la democratie et la justice! Décidément les sionistes ont peur, a tel point qu'ils ne tolèrent même pas qu'on parlent. I n'y a aucune violence et pourtant on lui inflige (à soral) de lourdes amendes et on va le coller en prison comme s'il avait commis un crime! Et c'est normal... Désolé mais on est plus en démocratie! Qu'on une minorité impose sa pensé ça d'appel une dictature.

5.Posté par jehaislescookies le 23/06/2019 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Charlie Hebdo c'est de très mauvais goût, haineux et scatologique. Je préfére de loin le rap de Kenny Arkana !
Quand à dire que que l'électorat à Macron : les bourgeois, les capitalistes, les banquiers sont des parasites, tout le monde sait ça ! et c'est documenté et théorisé par tous les bons économistes. Depuis Karl Marx au moins. Et même avant, il suffit d'un peu d'bon sens genre La Fontaine.
bien sûr que les gilets jaunes ont raison d'être en colère, 80% des français sont du même avis.
Bien sûr qu'ils ne sont pas "un club d'amateurs de cigares, mais le peuple français tout simplement", tout le monde sais ça depuis Asselineau.
Si le "régime" de Macron condamne quelqu'un pour une chanson de rap (c'est bien le rap, Kenny Arkana, en fait qui sont de haute qualité, et "Péril Jeune" de El Matador, est un titre auquel je pense tous les jours - "La misère a un sourire, tu sais" - oui je sais ! - ou "époque révolue", ce sont les chefs d'oeuvre de la chanson française actuelle.) , c'est que ce régime est comparable à celui de Pinochet !

Nouveau commentaire :



Publicité

Brèves



Commentaires